“Lynchage” des motards de la police… Mais qu’ont-ils donc fait pour mériter ça ?

Ce qu’ils ont fait (et que n’ont pas dit ni montré les médias aux ordres du pouvoir) est très simple : balancer gratuitement 3 grenades assourdissantes au milieu de manifestants qui ne présentaient aucun caractère menaçant… avant de tenter de s’enfuir courageusement. La moto de l’un d’eux refusant de démarrer, la suite a été plus compliquée que prévu… OD

(Paris, 22 décembre 2018)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour “Lynchage” des motards de la police… Mais qu’ont-ils donc fait pour mériter ça ?

  1. zorba44 dit :

    On peut dire Olivier que le pouvoir qui veut masquer ses saloperies s’est empressé de flouter cette video sous le message « une erreur s’est produite »…

    Car c’est une belle erreur que les provocations de la police dont certains des éléments sont des voyous « légaux », juste là pour permettre à cette fripouille de Castaner de débiter ses débiles litanies et ses chapelets de mensonges !

    Jean LENOIR

    PS heureusement video dont le signataire peut attester de l’avoir vue il y a un ou deux jours et dont il certifie le scénario exact…

    • cesaropapiste dit :

      Une vidéo magistrale à partager en masse ! Encore une des ces vidéos sur lesquelles on tombe presque par hasard. Tapez-voir californidk, vous verrez… Encore une de ces chaînes plus ou moins masquées sur YouTube & Co !

      Où apparaît l’inversion à l’œuvre des nuisibles dégénérés et sans complexes au pouvoir qui devront payer au prix fort leur insoutenable vilenie à l’égard du peuple de France !

      Vive la France et mort aux cons et autres parasites de politichiens et de journalopes !

      En plus lent, mais en non moins magistral sur la fin :

  2. roc dit :

    comment réagir face a ces criminels ?

    • cesaropapiste dit :

      Ben prendre les armes, mais attendre pour s’en servir. Évidemment pas de loups solitaires dans nos rangs. Ça, c’est la spécialité de nos terroristes d’état qui les flinguent après qu’ils ont servi pour les empêcher de parler. Non, se procurer des armes et saisir le moment opportun qui inévitablement surviendra. C’est l’évidence même.

      Ne jamais oublier que la mort d’un innocent est toujours une mort de trop ! N’imitons pas à nos ennemis absolus qui eux, le moment voulu, ne devront faire l’objet d’AUCUNE forme de pitié.

      Les parasites ça s’élimine, purement et simplement.
      50 ans de tolérance coupable, ça suffit !

      La police et l’armée ont une responsabilité fondamentale dans les actions qui devront êtres menées. Eux qui fondamentalement font parti du peuple, qu’ils choisissent le bon camp (et vite !) s’ils ne veulent pas être assimilés à la racaille qu’ils servent et défendent contre le plus élémentaire bon sens !

    • cesaropapiste dit :

      La réactivité lente face à des personnes qui ne reculent devant rien, c’est s’exposer à être détruit à plus ou moins court terme, soit avant même d’être en mesure de combattre…

      Au cas où certains n’auraient toujours pas compris…

      https://www.valeursactuelles.com/societe/apres-les-gilets-jaunes-letat-commande-des-flashballs-102113

      Et il ne s’agit là que d’une information de surface destinée à être interprétée à l’aune du moment où elle est balancée dans l’espace public pour y faire son petit effet attendu. La métapolitique implique que l’on intègre des paramètres spéculatifs raisonnables dans nos réflexions en lien avec les informations qui précèdent, sans s’y attarder pour autant, au risque de dévier du droit chemin qui consiste à viser à toute fin l’élimination des parasites par tous les moyens à la fois moraux et raisonnables. Entre rideaux de fumée et enfumages calibrés de nos ennemis, le temps est un facteur primordial avec lequel jouer. Nous avons la main! Gardons-la et ne cessons pas de relayer les infos et à les faire relayer au-delà du cercle plus ou moins étroit de nos connaissances. Bref.

      Ils ont peur et la violence légitime d’état est une arme à double tranchant. La peur n’étant jamais bonne conseillère, les bavures jusqu’ici limitées vont inévitablement se multiplier. Ne cédons ni à la panique, ni à la violence gratuite, toujours infructueuses. Soyons furtifs et réactifs dans nos actions et plus que jamais efficaces dans nos échanges.

  3. Jean-Loup Izambert dit :

    Réponse à roc:
    Comment réagir face à ces criminels qui tirent sur des manifestants pacifiques et les bombardent de grenades?
    La chose est simple: « Pour un oeil les deux yeux, pour une dent toute la gueule! »
    Démonstration n’est plus à faire que les flics de Castaner multiplient provocations et agressions contre le peuple qui se lève. Et il en est pour plaindre ces « pauvres chéris » qui sont, paraît-il, « fatigués »…! Faites circuler cette vidéo partout, envoyez-là aux médias étrangers ( ne perdez pas votre temps avec les médias français), à toutes les ambassades, aux associations des droits de l’Homme, aux organisations que vous connaissez. Montrez ce qu’il en est de la liberté de manifestation en France dont les dirigeants n’arrêtent pas de donner des leçons de Droits de l’Homme et du citoyen aux autres.

  4. cesaropapiste dit :

    Plus la tension monte, plus les camps doivent être nettement distingués et séparés les uns des autres. Policiers de France et de Navarre, choisissez votre camp, soit l’état parasite et donc illégitime, soit le peuple de France, seul légitime. Il faudra choisir et vite ! entre la police collabo ou la police de Libération nationale du peuple de France.

    Par ailleurs… encore une grenade à main dans la poche de la présidente Macrotte

  5. Nanker dit :

    Cette bavure ne serait-elle pas une parfaite métaphore du macronisme?

    D’abord on montre ses muscles et on humilie le peuple en montrant bien à quel point on méprise ce troupeau, que ce soit par quelques déclarations insultantes de Jupiter ou un jet de grenades assourdissantes de ces 3 flics abrutis.
    Puis quand naturellement ce GRAND peuple français montre qu’il a une fierté et qu’il compte bien ne pas se laisser faire face à ces flics fachos ou face à Macron, on disparaît la queue entre les jambes et on va se faire consoler par Maman (pour Macron) ou Papa pour ces flics bavureurs
    (que Castagnette est allé consoler dans les locaux de la Préfecture de police… pathétique!).

  6. Ce sont ces images là qui ont tournées en boucle sur les merdias en continue dès le 22 au soir et qui ont été présentées comme très choquantes car un policier face à la menace avait été obligé de sortir son arme pour se défendre !

    Sauf qu’on constate pleinement que le gonze perd son sang froid en sortant son arme !
    Voyant qu’il n’est pas en légitime défense, il remballe = et tout le monde loue son sang-froid !

    3 grenades lancés vs jets de trottinettes électriques = cherchez l’erreur !

    Je dirais même plus, cherchons la faille ►https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/18/cherchons-la-faille/

    Une faille ? Que dis-je = Une entaille !!!

  7. téléphobe dit :

    Depuis que Ben Allah est parti, la police part en c……. ;o)

  8. Danse dit :

    La recherche des responsables de la violence contre les Gilets Jaunes risque (est faite pour ?)d’aggraver l’opposition entre Gilets Jaunes et policiers. Sans diviser, impossible de régner.

    SYNDICAT FRANCE POLICE : Violences policières et Gilets jaunes : démêler le vrai du faux alors que des dizaines de procédures IGPN sont ouvertes
    https://france-police.org/2018/12/27/violences-policieres-et-gilets-jaunes-demeler-le-vrai-du-faux-alors-que-des-dizaines-de-procedures-igpn-sont-ouvertes/
    27 décembre 2018

    « La réflexion qui va suivre ne manquera pas de susciter la controverse mais elle est nécessaire dans une démocratie où les médias imposent trop souvent la dictature de la pensée unique et manipulent les masses.

    Depuis le 17 novembre 2018, au moins dix personnes auraient trouvé la mort sur des sites occupés par les Gilets jaunes ou en marge de ces points de filtrage. »

    « Selon les derniers chiffres officiels, probablement très minorés comme le nombre de participants aux manifestations, on dénombrerait 2891 blessés dont 1048 forces de l’ordre, soit un ratio d’un policier blessé pour trois manifestants touchés.
    En comparaison, LORS DES ÉMEUTES DE BANLIEUES EN 2005, il y aurait eu 224 blessés du côté des forces de l’ordre et zéro blessé du côté des émeutiers !

    Non, il ne s’agit pas d’une fake news ! A noter que certaines sources donnent le bilan de trois morts en incluant dans leurs calculs Zyed et Bouna ainsi qu’une personne intoxiquée par les fumées d’un incendie criminel causé par les émeutiers.
    Le ratio en 2005 est donc de 0 / 224 blessés du côté des forces de l’ordre alors qu’il est aujourd’hui de 1 / 3 blessés du côté des Gilets jaunes.

    Rappelons qu’en 2005, le niveau de violence rencontré par nos collègues dans les banlieues était bien plus élevé qu’aujourd’hui. A l’époque, NOUS AVONS ESSUYÉ DES TIRS À BALLES RÉELLES. Plus de 80 collègues ont été touchés par des tirs d’armes à feu. Beaucoup vivent encore aujourd’hui avec du plomb dans le corps.

    Alors, comment expliquer les chiffres ? Très simplement.
    Lors des opérations de maintien de l’ordre, c’est l’autorité administrative qui évalue le niveau de la riposte à engager et encadre très rigoureusement l’usage de la force.
    En 2005, l’usage de la force face aux émeutiers avait été réduit au strict minimum pour éviter la moindre égratignure côté racaille dans le contexte très politique de la mort de Zyed et Bouna.

    De plus, le matériel a aujourd’hui considérablement évolué. Le vieux flash-ball a été remplacé par un LBD bien plus précis et de plus grande portée. En 2007, nous avons notamment acheté un premier lot de 24.000 grenades de désencerclement particulièrement puissantes.

    Mais surtout, CE QUI A CHANGÉ DEPUIS 2005, CE SONT LES ORDRES !
    En 2005, il ne fallait surtout pas faire de blessé côté racaille. A l’époque, nos collègues se sont fait TIRER COMME DES LAPINS AVEC INTERDICTION DE RIPOSTER.

    Aujourd’hui, les images parlent d’elles-mêmes et montrent clairement que l’usage des LBD, des GLI-F4 et autres moyens individuels et collectifs comme les canons à eau, SONT EN « OPEN BAR ».
    Individuellement, les policiers n’ont aucune responsabilité dans l’usage musclé de la force, ils répondent aux ordres du ministre, des préfets et des commissaires.

    Rappelons que le maintien de l’ordre public est une mission de police administrative et non de police judiciaire. Le parquet n’a compétence que pour le traitement des crimes et délits commis lors des manifestations. C’est à l’autorité administrative qu’il incombe donc de maintenir l’ordre public.
    France Police – Policiers en colère s’insurge contre les procédures administratives ouvertes par l’IGPN et visant tel ou tel fonctionnaire de police, de manière individuelle.

    Si l’IGPN estime qu’il y a eu des bavures lors des maintiens de l’ordre, CE SONT LES DONNEURS D’ORDRES QUI DOIVENT ÊTRE INQUIÉTÉS ET NON LES EXÉCUTANTS.
    En l’espèce, la chaîne hiérarchique est connue. Le ministre de l’intérieur, les préfets et les commissaires, chefs de dispositifs, portent l’entière coresponsabilité si des violences illégitimes ont été commises.

    • En traitant les gilets jaunes de « peste brune », en comparant les manifestants à Daesh, L’EXÉCUTIF A TENU UN DISCOURS HAINEUX, INCITANT LES POLICIERS À UNE RÉPONSE SÉCURITAIRE PARTICULIÈREMENT MUSCLÉE.
    • En ordonnant l’emploi des GLI-F4 et des LBD, c’est l’autorité administrative qui est responsable s’il y a eu un USAGE DISPROPORTIONNÉ DE LA FORCE face aux manifestants.

    Notre syndicat n’acceptera aucune sanction individuelle prise à l’encontre de nos collègues dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre encadrées par la puissance publique.
    S’il le faut, nous irons devant la Cour européenne des droits de l’homme pour démontrer l’irresponsabilité pénale et administrative de nos collègues ayant agi sur ordres.

    L’article 122-4 du code pénal ne laisse aucune place aux doutes : n’est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l’autorité légitime, sauf si cet acte est manifestement illégal.

    En conclusion, même si nous déplorons les violences, le fait d’avoir plus d’un millier de blessés dans nos rangs, démontre aussi la PRÉSENCE MASSIVE DE CASSEURS PARMI LES GILETS JAUNES. Rien ne peut, ni ne pourra jamais, justifier les agressions physiques de policiers. Ceux qui se livrent à de tels actes ne valent pas mieux que la racaille de cités que nous avons affronté en 2005.

  9. Jean-Loup Izambert dit :

    « Individuellement, les policiers n’ont aucune responsabilité dans l’usage musclé de la force, ils répondent aux ordres du ministre, des préfets et des commissaires. » C’est un peu facile même si cela est exact. Donc les policiers qui lancent des grenades sur des manifestants pacifiques, les mettent en joue ou les aspergent de gaz chimiques « n’ont aucune responsabilité dans l’usage musclé de la force » puisqu’ils « ne font que répondre aux ordres ». A voir les images, ils sont visiblement plus que d’accord pour obéir puisqu’ils sont à l’origine des provocations. Ce ne sont pas les policiers en civil déguisés en casseurs qui pourront prétendre le contraire… En 1940 aussi, les soldats allemands qui torturaient les résistants ou les fusillaient dans les camps ne faisaient que répondre aux ordres.

    • zorba44 dit :

      Bien dit Jean-Loup et il faudra qu’ils rendent des comptes …ces comprimés du cerveau par leur casque accrochés à leurs petites augmentations !

      Ils n’ont pas encore compris qu’ils n’auront plus de week-ends, de fêtes et de ponts avant longtemps …et avant le jugement du peuple !

      Jean LENOIR

    • Humour Humour dit :

      Va-t-on réhabiliter le très obéissant klaus barbie ? Castanplan , répond !

  10. Berthon Guillaume dit :

    en réponse a « Danse » (avec les rats possiblement):

    jawohl, ein Befehl ist ein Befehl,
    mais quand vous citez le code pénal a votre décharge (de pistolet certainement):
    « L’article 122-4 du code pénal ne laisse aucune place aux doutes : n’est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l’autorité légitime, sauf si cet acte est manifestement illégal. »
    Il s´agirait avant toute chose de réfléchir un peu et de savoir ou se situe la légitimité du dit pouvoir régalien derrière lequel vous (police, crs, gendarme, et autres nervis patentés) vous réfugiez, pouvoir politique gouvernemental qui justement est la cause par son parasitisme et son incurie avérés de toute cette révolte populaire et juste.
    Ne sont respectables et ne seront respectés que ces représentants de la force d´état (et non publique car au service d´un pouvoir désormais largement illégitime) quand ils font montre de leur solidarité et compréhension vis a vis de leur égaux du peuple, eux désarmés pour l´instant, qu´ils ont en face de leurs armes et de leurs blindés.
    Ceux qui enlevèrent leurs casques et refusèrent d´attaquer des civils sans défense sont respectables, les autres ne sont que des valets décérébrés aux ordres d´un pouvoir corrompu et illégitime.
    Tous les soldats des camps de concentration avaient seulement obtempéré, ça n´en faisait pas moins des bourreaux responsables de leurs actes.
    Ce mouvement populaire n´est qu´un début et une prise de conscience salutaire…

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Entièrement d’accord avec vous.
      A écouter ce syndicat de policiers, il est du reste permis de se poser la question: vont-ils saisir la justice contre la présence de policiers en civils déguisés en casseur et surpris parmi des forces de police dont les images commencent à circuler sur Internet…? Avec un peu de « chance », leurs victimes seront condamnées… Il n’y aurait là rien d’étonnant puisque plusieurs ministres de la Justice – mais où était donc passé le pôle anti-terroriste du Parquet de Paris… – et de l’Intérieur ont – avec l’appui du Quai d’Orsay – protégé en France, des années 1990 à 2011, plusieurs membres d’organisations islamistes recherchés par Interpol pour « association à une organisation extrémiste terroriste ». Il s’agissait alors de manipuler cette main d’oeuvre en vue des prétendus « printemps arabes ». Vous connaissez la suite: soutien diplomatique et militaire à des organisations terroristes pour renverser le gouvernement libyen puis le gouvernement syrien. Ce doit être cela « la politique arabe » de la France…

      • Robert dit :

        M. Izambert : Vous savez parfaitement que le gouvernement libyen d’ abord, puis syrien ensuite, ont fait l’objet de manœuvres des Etats-Unis pour les déstabiliser, sous couvert « d’instaurer la démocratie »… en fait pour des raisons macro-économiques et stratégiques… à forte odeur de pétrole dans le cas de la Lybie et de gaz dans le cas de la Syrie !

  11. Robert dit :

    Je lis toujours avec attention les différentes interventions sur ce blog, qui me paraît l’ un des plus dignes d’intérêt pour suivre l’évolution de l’actualité économique et sociale (et autres !).
    J’interviens en outre quand je pense pouvoir apporter une contribution ( un peu ) utile… Ces derniers temps, je trouve que certains propos paraissent refléter un état critique et inquiétant du climat social, à base de contestation haineuse, évoquant un climat de guerre civile…
    Comprenons nous bien : j’ai de la sympathie pour le mouvement des GJ, et aucune empathie envers le Macronisme ! Je suis conscient qu’il faut réagir face à la situation actuelle, résultat de 40 ans de dérives politiciennes, mais je regrette que certains, à mon sens, s’abandonnent à un « idéal révolutionnaire » brouillon qui n’ aménera que souffrances et désillusions.
    On ne refera pas Mai 68 : l’ Histoire ne « repasse pas les plats « .

    • Elnatt dit :

      Il n’est pas question de refaire mai 68, surtout pas !! Mai 68 n’a rien changé au Système, au contraire c’est de là que viennent une grosse partie des problèmes…

      • Robert dit :

        D’ autant qu’ en 68 de Gaulle pouvait encore dire que la politique de la France ne se faisait pas à la Corbeille (la Bourse). Aujourd’hui la politique de la France est faite par la finance via Wall Street et Bruxelles.

      • Charles IX dit :

        Mai 68 une pseudo-révolution d’enfants gâtés qui a fait sombrer la France dans le libéral-libertarisme ! tout le contraire du progrès !

  12. Trend dit :

    Incroyable ces flics, ils ne savent même pas se battre!! vidéo 00:30 à 00:35 Ils auraient affaire à des casseurs au lieu de ces manifestants pacifiques , ils seraient hors d’état de nuire dans la minute qui suit.
    A part des coller des pv, que savent-ils faire d’autre?
    Que racontent-ils à leur famille à la fin de leur journée de travail ? J’ai collé des pv , j’ai matraqué des personnes qui manifestaient pour garder un job afin qu’ils puissent nourrir leur famille ?
    Pauvres types….

Répondre à téléphobe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s