Bruno Le Maire jette déjà le masque : pas question que le « grand débat national » touche à l’ISF, ni à l’IS, ni à quoi que ce soit d’important !

Ils vont nous autoriser à donner notre avis pendant quelques semaines sur des sujets qui leur sont habituellement réservés, quasiment de droit divin… On ne va tout de même pas leur demander de rétablir la démocratie, hein ? Faut pas pousser Mémé dans les orties, à la fin ! OD

« Beaucoup de monde en avait l’intuition, mais au moins les choses ont été clarifiées de façon nette et précise par le ministre de l’Economie et des Finances sur Europe 1 ce dimanche 6 janvier 2019.

Interrogé par les journalistes sur ce que serait la portée du  » grand débat national  » lancé par Macron à partir du 15 janvier, Bruno Le Maire a tenté d’endormir les auditeurs par une formule creuse à souhait :

« Je crois profondément que le grand débat, c’est la meilleure manière de réconcilier les Français, de les ramener à la table des discussions. Les Français ont des choses à nous dire. »

Mais, pressé par les journalistes pour savoir si ce « grand débat » pourrait déboucher sur des revendications bien concrètes, par exemple sur le rétablissement de l’ISF, Le Maire a été catégorique :

« Que les Français veuillent le rétablissement de l’ISF, on le sait, ce n’est pas une grande nouveauté. Il se trouve qu’Emmanuel Macron a été élu président de la République sur la base d’un projet qui comprend une transformation fiscale en profondeur, votée par une majorité de Français. Donc je ne souhaite pas que nous revenions sur l’ISF, sur le prélèvement forfaitaire unique ou sur la baisse de l’impôt sur les sociétés qui doit permettre à nos entreprises de se développer. »

Devant les journalistes visiblement éberlués par ce discours complètement déconnecté des réalités d’une France en ébullition, le ministre a poursuivi en fermant d’emblée la porte à tout changement significatif de politique :

« Il ne s’agit pas que le débat conduise à détricoter tout ce qui a été voulu par les Français au moment de l’élection présidentielle, et tout ce qui a été voté depuis. Sinon qu’est-ce qu’on va faire ? On va avancer en reculant. En règle générale, ça ne mène pas très loin ».

Commentaires : un “grand débat” pour enfumer les Gilets jaunes

Les lecteurs des analyses de l’UPR comprennent parfaitement pourquoi M. Le Maire a tout de suite mis le holà :  » grand débat  » ou pas, il est hors de question de rétablir l’ISF ou de relever le taux de l’IS puisque la suppression de l’un et la baisse de l’autre ont été décidées pour satisfaire aux exigences de la Commission européenne dans le cadre des rapports des Grandes Orientations des Politiques Économiques (GOPÉ).

Le ministre s’est évidemment bien gardé d’expliquer aux auditeurs d’Europe 1 le rôle décisif de l’UE en la matière. Les journalistes aussi.

Mais alors ? Si le  » grand débat  » se voit interdire d’emblée le droit de proposer le rétablissement de l’ISF et la hausse de l’IS, on imagine sans peine ce qu’il va advenir de réformes bien plus importantes !

Quel que soit l’artifice de présentation employé, le  » grand débat  » ne conduira évidemment pas à un référendum sur le Frexit, ou à une sortie de l’euro, ou à une sortie de l’OTAN. Le  » grand débat  » n’aura pas davantage le droit de créer un RIC permettant de révoquer le président de la République ou les ministres, ou de conduire des réformes constitutionnelles, ou d’abolir une loi, ou de proposer une loi (sauf peut-être dans des domaines très marginaux).

En bref, le « grand débat » n’est lancé que dans le seul objectif manipulatoire de noyer le poisson, de lasser les Gilets jaunes par des parlottes sans fin, et d’esquiver le VRAI débat qui doit avoir lieu sur notre appartenance à l’UE et à l’euro lors des européennes.

Au total, le  » grand débat  » sera orienté pour que la montagne accouche d’une souris. Et la souris devra être parfaitement européiste et macron-compatible : par exemple, la diminution du nombre de parlementaires ou la suppression de quelques départements.

Toute la question est de savoir jusqu’à quand Macron va continuer impunément à se payer la tête des Français ».

François Asselineau, le 6 janvier 2019

Voir aussi :

François Asselineau répond aux voeux de “vérité” et de “dignité” d’Emmanuel Macron

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Bruno Le Maire jette déjà le masque : pas question que le « grand débat national » touche à l’ISF, ni à l’IS, ni à quoi que ce soit d’important !

  1. Ping : Bruno Le Maire jette déjà le masque : pas question que le « grand débat national » touche à l’ISF, ni à l’IS, ni à quoi que ce soit d’important ! – My CMS

  2. zorba44 dit :

    Le Maire est la suffisance et l’imbécilité dans toute sa splendeur…
    Il ne comprend même pas que son sort puisse devenir tragique ! C’est impossible …il a été voulu sur un programme choisi par le peuple !

    Jean LENOIR

    • 💥 Le Référendum des percepteurs (samedi 9 janvier 2019, 8 h TOUS aux distributeurs) 💥 dit :

      Vu sur internet pour couper l’heure sous les pieds de ces parasites :

      💥 À partager en masse ! 💥

      Une application simple a mettre en œuvre et efficace pour contrer pacifiquement le Système.

      Le Référendum des percepteurs, le samedi 9 janvier 2019, 8 h :

  3. Zoé dit :

    Alors là, on se fout littéralement de notre gueule. Je veux un référendum sur l’immigration – sur la sortie de l’U.E. – sur tout ce qui a amené la France là où elle est, dans le chaos. Si c’est pour nous demander notre avis sur des broutilles cela se passera mal très mal. Qu’on se le dise !

  4. John Drake dit :

    Asselineau toujours juste comme d’habitude

    • Zoé dit :

      J’apprécie énormément François Asselineau pour sa clairvoyance, sa sérénité, son énorme bon sens qualité qui manque depuis longtemps à nos gouvernements successifs. Tout cette chianlit ne pourra durer longtemps. Les salaire exorbitants des députés payés par nos impôts le salaire des hauts fonctionnaires qui ont choisi le métier pour s’en mettre plein les poches mais certainement pas pour rendre le peuple heureux, tout ce monde pourri finira mal.

  5. Elnatt dit :

    Maintenant ça suffit: qu’on mette sur pied un Comité de salut public et qu’on nous foute dehors tous ces abrutis qui ne comprennent pas de quoi il retourne! sinon des têtes vont tomber et ça va finir dans le sang !!!

    • leszheureslesplussombres dit :

      C’est prévu et croyez-moi ces abrutis ne sont que des morts en sursis… La plupart d’entre-eux ne verra pas l’année 2020, j’en fais solennellement le pari.

      • Robert dit :

        Pari risqué… Le Système va faire de la résistance, hélas ! Nous avons le canon européen « dans le creux des reins » !

      • zorba44 dit :

        Le canon européen est sérieusement enrayé malgré le bal frau Quelle Mer et Maigrichon…
        Ceci dit soyez prudent en prenant des paris. La situation peut pourrir des mois avant que tout bascule pour ne pas dire quelques années.

        Ça ira peut-être plus vite …les 80 à 90% qui souffrent savent et comprennent les déclarations y compris de ce minable de Ferry, philosophe millionnaire à deux balles et mauvais sinistre à l’Education en son temps ! (en fait le signataire ne sait plus s’il a fait partie ou non des moins pires…)

        Jean LENOIR

  6. Matt dit :

    Gris Veau a rajouté sa couche : pas question de parler de la peine de mort, du mariage gay, ni de l’avortement…. alors ça veut dire quoi? on pourra pas non plus les mettre en débat dans les référendums d’initative populaire?

    https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/08/griveaux-la-peine-de-mort-livg-et-le-mariage-pour-tous-ne-seront-pas-sur-la-table-du-grand-debat_a_23637499/

    • Ben non. Vous comprenez, la « transition écologique » c’est tellement plus important… d’ailleurs on se demande auprès de qui le gouvernement a « identifié » ce thème comme prioritaire !
      Sans doute auprès de lui-même…

      • Antoine dit :

        … De lui-même et du lobby nucléaire tout puissant, la seule alternative imposée par ces escrocs étant le véhicule électrique pour tous au plus vite, n’oublions pas le Linky…

  7. Robert dit :

    Ce « grand débat » a le même rôle que la soupape de la cocotte-minute : faire retomber la pression sociale. Et aussi gagner du temps, jouer la montre : le gouvernement compte sur une lassitude de la contestation… et sur le pourrissement de son image par les « ultras » débordant les GJ « historiques ». Manifestement, il ne mesure pas la profondeur du malaise social comme le montre l’épisode tragi-comique du salaire de Mme Jouanno.

  8. Marc dit :

    Le Maire, le type même du politicien carriériste qui, sans état d’âme aucun, a quitté les LR pour attraper au vol le train du parti de Macron !….Quand on voit ce genre de transfert on se demande ce qui sépare politiquement les LR du parti macronien !

    • Même pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette.

      • Danse dit :

        Même pas l’épaisseur d’un billet de banque. Et pour les autres c’est pareil :

        « POISON », « COQUILLE VIDE »… QUAND LES MINISTRES SE PAYAIENT MACRON 18/05/2017
        https://www.ouest-france.fr/politique/edouard-philippe/poison-coquille-vide-quand-les-ministres-se-payaient-macron-5000357
        Edouard Philippe : « Il n’assume rien mais promet tout »
        18 janvier : « Il serait le fils naturel de Kennedy et de Mendès-France. On peut en douter. Le premier avait plus de charisme; le second, plus de principes ». 15 février : « Macron n’assume rien mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier ».

        Bruno Le Maire : « Un candidat sans convictions »
        « Emmanuel Macron, c’est une coquille vide, où chacun arrive avec des propositions qui peuvent être toutes aussi différentes les unes que les autres, mais on ne sait pas où l’on va et je pense que c’est dangereux pour le pays ».

        Gérald Darmanin : « Il sera le poison du pays »
        En janvier 2017 : « Monsieur Macron n’aura pas de majorité. Loin d’être le remède d’un pays malade, IL SERA AU CONTRAIRE SON POISON DÉFINITIF. Son élection précipiterait la France dans l’instabilité institutionnelle et conduirait à l’éclatement de notre vie politique. Alors dans ce vide, le populisme le plus abject arrivera, celui de madame Le Pen ».

        François Bayrou : « Un hologramme »
        7 septembre 2016: « Macron, ça ne marchera jamais. DERRIÈRE CET HOLOGRAMME, IL Y A UNE TENTATIVE DE TRÈS GRANDS INTÉRÊTS FINANCIERS ET AUTRES qui ne se contentent plus d’avoir le pouvoir économique, ils VEULENT AVOIR LE POUVOIR POLITIQUE ».

        Marielle de Sarnez : « Il recule toujours »

        Ce que pense Édouard Philippe d’Emmanuel Macron 15/05/2017
        https://www.lexpress.fr/actualite/politique/ce-que-pense-edouard-philippe-d-emmanuel-macron_1908161.html

        Quand Edouard Philippe taclait Emmanuel Macron – franceinfo

      • Oui, tous ces reniements furent largement inventoriés en leur temps… même s’il n’est pas inutile de les rappeler.

    • Un passant dit :

      Par rapport à l’ancien LR… rien (et à feu PS rien non plus). Par rapport au nouveau LR qui se rapproche du RN, l’épaisseur d’une illusion d’opposition démocratique.

    • le dodo dom dit :

      Bon, c’est vrai que lemaire avait l’habitude de dresser des veaux (meme gris!) quant il était à l’agriculture….

    • Un passant dit :

      A surveiller par contre le possible rapprochement LFI-RN à comparer avec l’alliance M5S-Liga en Italie… Bah, si Rothschild le décide, un bon gros chèque et ce sera fait !

  9. Voici un excellent résumé de la situation actuelle dans notre pays et,ce qui est rare, des solutions qui paraissent plausibles pour sortir de ce merdier !

    Il manquerait juste une règle capitale déjà évoquée par Etienne CHOUARD :

    « Aucune personne physique ou morale ne peut acheter un média »

  10. Desc. direct de St Louis à la 21°génération dit :

    Loin de moi toute connivence avec un Macron ou un Le Maire; je suis du côté des GJ.
    Mais je voudrais faire remarquer que l’ISF (qui avait été supprimé par Juppé puis rétabli dès que la gauche avait fait les gros yeux) comme du reste la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (CEHR à 4% dès le 1° million de transaction) instituée par Sarkozy – et on nous dit ces deux politiques… de droite! – contribuent puissamment à l’étouffement du PIB donc à la baisse du niveau de vie et à tout ce qui est reproché à la situation économique actuelle. La France a toujours choisi l’égalité pour devenir tous pauvres.

  11. leducmichael dit :

    L’objectif est et restera  » PAS DE VAGUE JUSQU’AUX €UROPEENNES « , tendre le stylo aux sans dents qu’ils s’occupent l’esprit à noircir des pages dans leur mairie jusqu’aux €uropennes ,dans le calme et la soumission .

  12. Le dodo dom dit :

    OUI, TOUT A FAIT D’ACCORD AVEC VOUS, je l’avais déjà proposé pour le 1er décembre dernier, c’est la seule clef qui fera bouger ces parasites ( une mouche sur le cul d’une vache, ça vous rappelle pas un « ministre » ?) Cantona avait entièrement raison à l’époque…. faisons plier les banques qui leurs tiennent les c…! D’ailleurs, le CIC a choisi, « dans l’urgence de la situation économique et sociale vécue au quotidien d’appliquer le gel de ses tarifs en 2019 »: c’est bien un signe, non? La ligne JAUNE à franchir, c’est bien celle-là !!! Avec, en plus, la « montée » des gitans à Paris samedi, ça promet ! Ça risque de faire boule de neige; JAUNE, LA NEIGE,

    • Le dododom dit :

      Mille excuses, mon post ci-dessus était destiné à répondre au post: Le Référendum des percepteurs (samedi 9 janvier 2019, 8 h TOUS aux distributeurs) plus haut….
      Merci

    • Un passant dit :

      Sans vouloir contrarier votre enthousiasme, le cash disponible en banques ne dépasse pas 10% de ce que nous tous réunis croyons avoir sur nos comptes. Les 90% restant nous ont déjà été volés. Bonne journée.

      • le dodo dom dit :

        j’aurai meme dit MOINS que ça…. mais on est protégé par le Fond De Garantie ;-)))

  13. zorba44 dit :

    Ils paniquent « mes enfants » (mode Buzyn) car ils n’ont que leur credo en tête

    https://fr.yahoo.com/news/n-apos-pr%C3%AAts-c-apos-204956089.html

    Ils savent qu’ils ne peuvent proposer rien de concret, ficelés par les pactes de l’ombre avec l’argent.
    La dé-bancarisation accélérée c’est la corde passée à leur cou : ils sont asphyxiés et seront bientôt dans l’incapacité de nous nuire.

    Jean LENOIR

    • « Soit c’est pas cadré et c’est le cirque, soit on l’organise et tout le monde va croire que c’est bidonné ».

      Tout est dit. J’ai tendance à penser qu’ils vont préférer « organiser » : ils préfèrent passer pour des oligarques (ou leurs représentants) que donner sa chance à la démocratie (ce que cet ancien ministre appelle « le cirque »…)

      • zorba44 dit :

        Oui, certes mais pour une fois c’est eux qui ont à choisir entre la peste et le choléra !
        Juste retour de manivelle…

        Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s