Gilets jaunes, acte 9 : 360.000 manifestants à travers toute la France selon le syndicat France Police – Policiers en colère

« Le ministère de l’Intérieur annonçait 32.000 manifestants à 14h. Avec 80.000 forces de l’ordre mobilisées, il y aurait donc 3 policiers pour 1 manifestant aujourd’hui dans les rues.

Même dans les pires dictatures de la planète, aucun gouvernement ne met 1 manifestant face à 3 policiers… A quand le même zèle sécuritaire face aux narcotrafiquants et aux djihadistes ?

Les médias ont-ils constaté trois fois plus de policiers dans les rues que de manifestants ce jour ? »

Syndicat France Police-Policiers en colère, le 12 janvier 2019

Lire aussi :

Le rejet de la classe politique par les Français a atteint un niveau historique

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Gilets jaunes, acte 9 : 360.000 manifestants à travers toute la France selon le syndicat France Police – Policiers en colère

  1. zorba44 dit :

    Entre le ridicule des stats de l’acte 1 où la participation selon Castaner était donnée en centaines, dizaines et unités et cette autre décision, pour l’acte 9, tout aussi ridicule qui consisterait à envoyer plus de forces de l’ordre que de manifestants… on sombre dans la démence.

    Difficile d’apprécier le nombre de participants, en tous les cas plus proche, en ordre de grandeur, dans la réalité de ce chiffre indiqué par le Syndicat de la Police.

    Rappelez-vous le commentaire du signataire il y a quelques temps qui entrevoyait plus d’arrestations que de manifestants comptabilisés avec un surnombre de forces de l’ordre …comme quoi la réalité dépasse parfois la fiction !

    Tout est faux en terre de Macronie …faux culs plus les uns que les autres !

    Jean LENOIR

    • jacquart et jacaton dit :

      « Quoiqu’il en soit, depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, au vu de notre niveau information, c’est la première fois que le fusil automatique HK G36 est utilisé pour le « maintien de l’ordre » pour les manifestations des Gilets jaunes. Signe que le gouvernement est prêt à aller encore plus loin dans la répression du mouvement ? En tout cas la nouvelle loi « anti-casseur » et ces armes automatiques de guerre pour « encadre » les manifestations sont extrêmement inquiétant en ce qui concerne les droits démocratiques de tous ceux qui souhaitent s’exprimer dans la rue contre Macron et ses politiques anti-sociales. »

  2. JSG dit :

    S’en est fini de ce gouvernement qui va payer pour n’avoir pas su rompre avec ses prédecesseurs. Après une suite de présidents à la personnalité disparâtre, celui-ci avait par sa jeunesse, son maintient, su attirer les foules….jusqu’au 14 juillet et le Général de Villiers, le premier chevalier de France.
    Depuis Giscard et son regroupement amenant une pression culturelle devant laquelle aucun de ces chers et très chers représentants n’a vu venir le danger. Ce qui signifie, que la lâcheté est en coucurrence avec l’acculturation de ces élites persuadées de leur niveau de connaîssance ?
    Il y eut l’APCEA, le regroupement, le référendum de l’Europe, le mariage pour tous, amenant le tripatouilage de l’Homme avec la fabrication de petits êtres sans racines, nés de l’imagination criminelle de scientifiques sans scrupules, et mis en oeuvre par de capricieux couples égoïstes.
    Ensuite, les discours de repentance qui se suivent, prêchés par des incultes qui, tous vont aller ensuite en pélérinage à Colombey -les pauvres- !
    Bref, les gilets jaunes doivent boïcoter ces doléances encadrées qui ne sont qu’une insulte suppémentaire à l’intelligence d’un peuple qui enrage de voir son pays piétiné par une caste et ses complices, encouragés en sous-mains par un islam dont depuis des siècles de vrais intellectuels ont dénoncé le potentiel danger !

    • Un passant dit :

      1. « son maintien » 😀 😀 😀 Pour rappel, petite photo bien connue d’un célèbre discours électoral :

      2. « encouragés en sous-mains par un islam » Demandez-vous tout de même par qui est encouragé en sous-mains cet islam…

  3. Le pire est que les journalopes et les ripoulitiques ont laissés planer le doute, lorsqu’il y a eut cette explosion accidentelle et mortelle due à une fuite de gaz dans une boulangerie rue de Trévise à Paris 9ème…
    Même à minima, les voir et les entendre c’est une torture, tant ils sont tous là pour tordre les faits, les chiffres…

  4. robert lurette dit :

    80000 policiers manifestent contre macron et sa clique , ils utilisent leur armes de service pour répondre avec violence sur le service de sécurité facilement reconnaissable à leur gilets jaunes. Heureusement ce service de sécurité de 34000 personnes a limité la casse grâce à une organisation bien huilé. Macron devrait réfléchir devant la colère de ces 80000 policiers . Macron devrait remercier les gilets jaunes d’avoir éviter que les hordes en colères de CRS s’attaquent à l’Elysée. A l’avenir je pense qu’il faudrait interdire aux crs et aux policiers de manifester.

  5. Une vidéo diffusée par Pure Tele montre un gendarme en train de débattre avec des Gilets jaunes. Son argument principal: ce sont les Français eux-mêmes qui ont de leur plein gré voté pour Emmanuel Macron.

    Lors d’un rassemblement des Gilets jaunes, un gendarme a été filmé au moment où il s’exprimait sur le Président Macron. Cette vidéo a été diffusée vendredi sur Twitter par Pure Tele.

    «Vous assumez ce que vous avez élu! C’était y’a deux ans qu’il fallait réfléchir!», explique le militaire à des manifestants.
    Source Sputniknews via AlterInfo ► http://www.alterinfo.net/notes/Vous-assumez-ce-que-vous-avez-elu-un-gendarme-retorque-aux-Gilets-jaunes-video_b29690536.html

    Comme si ce cogne n’avait pas voté Macron, mais surtout, faut lui rappeler que Macron a été élu avec moins de 15% de votants inscrits !!!

    52,3% NE VEULENT PAS MARCHER !
    Et donc seulement ;
    47,7% des inscrits sont allés veauter aux Législatives…
    15% se sont mis « EnMarche » arrière toute !

    Avec une abstention de plus de 52%, la nouvelle assemblée sera, quoi qu’il arrive, totalement illégitime car, une fois de plus, elle ne représentera pas et ne pourra pas se targuer de représenter le « peuple de France ». C’est là-dessus qu’il faut construire. C’est là-dessus que nous devenons cesser de laisser l’espace politique, celui de la prise de décision, à cette clique de menteurs et d’escrocs professionnels. C’est maintenant, assemblée et futur gouvernement discrédités d’emblée, que nous devons reprendre le pouvoir pour le rediluer là où il est particulièrement soluble: dans le peuple. La fenêtre d’opportunité de l’organisation sociale sur un mode non-pyramidal, non-étatique, égalitaire et solidaire est entrouverte, il ne tient qu’à nous de continuer le processus déjà engagé ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/13/523-ne-veulent-pas-marcher/

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Réponse à Jo BL:
      Pas d’accord avec toi. Ce gendarme a raison. Macron a été élu par une majorité de VOTANTS même si cette majorité est une minorité du peuple. Et même avec la moitié des suffrages qui se sont portés sur son nom, il aurait quand même été élu président par le simple fait que cette constitution favorise le régime présidentiel. Il est intéressant de relire aujourd’hui les arguments du PCF qui dénonçait cette constitution comme ouvrant la voie à un pouvoir personnel en… 1958.

      • Oui. Le régime présidentiel de la Vème a été taillé sur mesure pour De Gaulle, il est fait pour des personnalités de sa stature. Depuis lors tous ceux qui ont occupé la fonction n’ont été que de misérables politiciens…

      • rodez21 dit :

        La France est l’un des rares pays a s’être doté d’un scrutin majoritaire à 2 tours pour l’élection législative.
        Avec un scrutin proportionnel, E Macron ou M Lepen auraient eu des majorités relatives à l’Assemblée et à l’heure qu’il est, le gouvernement serait vraisemblablement tombé.
        Curieusement, le mode de scrutin qui avait été évoqué dans le projet de modification de la Constitution, ne semble pas avoir été retenu parmi les thèmes que le gouvernement souhaiterait voir abordés lors de la grande consultation de tous et de toutes.

      • Mais je suis d’accord sur le fond de ton analyse JL, d’ailleurs, dans ce billet 52.3% ne veulent pas marcher, j’avais mis en lien l’analyse de TLAXCALA France relayée par OD, et par Réseau International : France : l’une marche, l’autre pas ; Le message des élections françaises du 11 juin est clair : il y a désormais deux France, celle qui marche et celle qui ne marche pas (dans la combine).

        Et comme je l’ai dit, il y a plus, dont cette image, très parlante ► https://olivierdemeulenaere.files.wordpress.com/2017/06/france-ne-marche-pas.jpg

        Qui prédisait l’avenir qui est devenu notre réalité : Le Parlement qui sortira du deuxième tour du 18 juin sera macronien à outrance et la seule « opposition » consistante y sera de droite, autrement dit, ce sera un parlement pratiquement monocolore, comme au lendemain de l’écrasement de la Commune de Paris en 1871, comme au lendemain de la boucherie de 14-18, en 1919, comme au lendemain du coup d’État soft de de Gaulle, en 1958.

        Mais ce parlement ne représentera que moins de la moitié des électeurs. En effet, la première constatation qui s’impose est celle-ci : plus de la moitié des électeurs se sont abstenus, le taux le plus élevé dans les soixante ans d’histoire de la Vème République. 24 400 342 de citoyens ont dit qu’ils ne « marcheront » pas. 24,4 millions de citoyens qui ont refusé de se laisser enfermer dans la logique de la démocratie participative, autrement dit virtuelle. 24,4 millions de citoyens qui, dans les mois qui viennent, auront d’autres occasions d’exprimer leurs besoins et désirs, ailleurs que par le biais des élus. Dans la rue, dans les lieux de vie et de travail, bref dans le monde réel.

        Nous étions le 13/06/2017…
        Jo

  6. zorba44 dit :

    A la réflexion …intéressante question : Castaner va-t-il poursuivre le syndicat des policiers en colère pour diffusion de fake news ?!!!

    Jean LENOIR

  7. Nanker dit :

    J’ai rejoint le cortège venu parti de Bercy lorsqu’il est arrivé à hauteur des grands magasins et je peux confirmer qu’il y avait BEAUCOUP de monde. Et que c’était joyeux pacifique foutraque et sympa.

  8. Nanker dit :

    « Même à minima, les voir et les entendre c’est une torture, tant ils sont tous là pour tordre les faits, les chiffres… »

    Et je n’ai pas vu un seul représentant des médias clairement identifié à part une équipe de 3 personnes de RFI qui interviewait des gens en marge du cortège rue Pasquier. A l’évidence ils se cachent nos « chers » représentants du IVème pouvoir.

  9. cesaropapiste dit :

    L’une des meilleures synthèses sur les ressorts de la Révolution qui vient :

    http://sarkofrance.blogspot.com/2019/01/Sarkofrance610.html

    Arnaque de la cagnotte du déchet humain Renaud Muselier (escroc multirécidiviste, chancre de la Ripoublique et toujours en place), disséquée au scalpel par Boris Le Lay :

    Coup de gueule d’un « gueux ». Belle mise en garde sur le devenir immédiat de la Révolution qui vient :

    • Merci cesaropapiste pour la colère de ce Gilet Jaune, de mon département ;

      Je me permets de rappeler ce poème de Martin Niemöller, écrit en 1942 ;

      « Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
      je n’ai rien dit,
      je n’étais pas communiste.

      Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
      je n’ai rien dit,
      je n’étais pas social-démocrate.

      Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
      je n’ai rien dit,
      je n’étais pas syndicaliste.

      Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs,
      je n’ai rien dit,
      je n’étais pas juif.

      Lorsqu’ils sont venus me chercher,
      il ne restait plus personne
      pour protester. »

      On peut tout à fait, en 2019, changer les mots ; Lorsqu’ils sont venus chercher les Gilets Jaunes… Ça marche encore, ça marche toujours…
      Pathétique non ?
      JBL

      • cesaropapiste dit :

        En effet, un grand classique. Remontons un peu plus loin dans le temps, tout en restant dans le monde (et non pas du monde, bref) d’autant que c’est d’actualité, avec le « contrat » de la petite pédale présidentielle, chef d’escadron de « l’entreprise France »… Une sorte de contrapasso hypocrite et vicieux passé par lui/elle avec le peuple des indolents (soit des lâches des sans-partis, car appartenir à l’un des spectres de la politique politichienne, c’est réellement n’en n’être d’aucun) en France ? Soit l’inverse des Gilets jaunes qui eux, ont pris parti, et surtout ont pris le parti d’en découdre ! Et de retrouver la dignité d’être Français !

        Comprendra qui pourra, rien de neuf sous le soleil, mais chaque être humain n’a qu’une seule et unique vie. L’inversion à l’œuvre nous fait miroiter l’éternité des cycles, via l’idéologie des karmas, alors que la seule réalité qui existe post-mortem est celle de l’éternité tout court qui est la négation du néant. Ces deux idées nécessitent des développements très complexes, mais elles permettent sur ces simples prémisses visuelles d’atemporalité et de circularité, d’appréhender deux conceptions diamétralement opposées de l’existence humaine et de la vie en général.

  10. rodez21 dit :

    « Lorsqu’ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    Ils ne viendront pas vous chercher, ce ne sera pas nécessaire.
    D’un clic de souris, ils pourront acter votre mort sociale (compte bancaire bloqué ou restreint, déplacements contrôlés et limités, ect…).
    Notre futur, pour une fois ne vient pas des Etats-Unis mais de Chine, avec le contrôle social par la reconnaissance faciale, l’instauration d’un barème des infractions avec une notation à la clé, votre score est mauvais, alors vos droits sont limités.
    Le contrôle accru des chômeurs français participe de cet esprit…

    Rien n’arrive par hasard, quand les ressources (pétrole, gaz, ect…) viendront à manquer, le contrôle de tous par une toute petite minorité, permettra d’organiser la pénurie, ex : vous voulez voyager à l’étranger ou bien acheter le dernier I phone, mais hélas vous ne disposez pas des points nécessaires car vous êtes mal noté.

    • zorba44 dit :

      Mais Rodez, pardon mais encore une fois …la notation est ici implacable

      Les conseils d’Asselineau, vus à partir de l’angle de la cagnotte (truquée on le sait maintenant, après l’épisode de la cagnotte flashballée du boxeur) sont pertinents.

      Le monde regarde la France sous l’enfer Macron…

      La chute de Macron viendra et, s’il s’enferre à ne pas vouloir démissionner, elle sera pire que celle du Duche !

      Jean LENOIR

  11. brunoarf dit :

    Les 32 questions que pose Emmanuel Macron sont des questions ultra-balisées, encadrées, orientées, et même souvent fermées.

    ● Olivier Faure, Premier secrétaire du PS

    «On ne convoque pas tous les Français à un débat en leur interdisant de parler par exemple de l’ISF. Les conclusions doivent être celles des Français, pas celles déjà prévues par le président de la République».

    ● Éric Coquerel, député LFI

    «Pas de question interdite mais pas touche aux mesures économiques et fiscales. Pour le reste, les questions énumérées par Emmanuel Macron renseignent sur les décisions qu’il annoncera seul. Le peuple peut débattre, Jupiter tranchera.»

    ● Fabien Roussel, secrétaire national du PCF

    «Nous ne voulons pas que ce débat soit l’occasion d’éviter de répondre aux questions de justice fiscale et de justice sociale que posent les Français depuis des mois. Il doit encore moins servir à cautionner des politiques d’austérité encore plus sévères. Il n’est à aucun moment question de «pouvoir d’achat» dans ce courrier aux Français» et «rien non plus sur l’évasion fiscale et les moyens de lutter contre la financiarisation de l’économie».

    ● Benoît Hamon, chef de file de Générations

    «La lecture de la lettre d’Emmanuel Macron aux Français, déçoit car elle est faible, prévisible, sans souffle ni vision. Elle confirme nos inquiétudes. Le Président de la République cherche par cette lettre à se sortir d’une mauvaise passe, mais pas à répondre aux Français.»

    ● Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France

    «Avec sa Lettre Aux Français, Emmanuel Macron ne cherche qu’à gagner du temps. Le seul Grand Débat, c’est un Référendum sur des décisions concrètes. Assez de bla-bla ! »

    ● Florian Philippot, président des Patriotes

    «Lettre aux Français : extrêmement longue, illisible, et surtout des questions souvent fermées, orientées, des sujets fondamentaux absents, rien sur l’UE !…»

    http://www.lefigaro.fr/politique/2019/01/14/01002-20190114ARTFIG00002-la-lettre-aux-francais-d-emmanuel-macron-deja-critiquee.php

    • Un passant dit :

      Tenez, faites porter ma missive aux gueux

      Photo publiée dans le Figaro ce jour avec le titre :
      Lettre aux Français : Macron propose de bâtir un «nouveau contrat pour la Nation»
      Et « Macron démission » t’en as entendu parler ou t’es sourd ?
      Avant on disait La dictature c’est ferme ta gueule et la démocratie c’est cause toujours. Désormais c’est grand débat national toujours, c’est moi qui décide ! (Enfin, moi… ou plutôt mes ordres européo-oligarchiques déguisés en ma nuisible personne)
      Signé : Un passant, président, chef de file et premier secrétaire de rien du tout 😀
      https://lecirqueautourducirque.wordpress.com/2019/01/14/tenez-faites-porter-ma-missive-aux-gueux/

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Réponse à brunoarf:
      C’est bien de rappeler ces discours. Mais il y a au moins une question de fond qu’il faut également rappeler: tous les politiciens qui parlent ainsi se préparent à présenter des candidats aux élections dites « européennes ».

      Or, ce n’est plus à Paris, à l’Assemblée nationale, que se décide la politique française mais à Bruxelles. Deux organismes composés de fonctionnaires non élus décident des directives, lois et règlements que les parlements nationaux ont ensuite en charge de modeler pour les faire appliquer dans leurs pays respectifs: le Conseil de l’Union « européenne » ( à ne pas confondre avec le Conseil « européen » ou le Conseil de l’Europe) et la Commission « européenne ».
      Les revendications actuelles des GJ sont intéressantes dans la mesure où elles sont revendicatives et permettent de poser des questions de fond comme QUI DECIDE DE QUOI. Mais on ne peut pas dire que la mise en cause de cette Union « européenne » soit encore très forte dans les manifestations.

      De mon avis, l’ouverture de listes de partis à des GJ est un moyen de neutraliser le mouvement. Contrairement aux propos des dirigeants de la FI, du RN, du PCF ou de l’UPR, l’actuelle construction « européenne » ne peut pas être réorientée.

      Ses fondateurs ont, dès les années 50-70 et avec les services de Washington, structuré cette future Union de manière à ce qu’elle prépare le lit aux sociétés transnationales de la finance et de l’économie anglo-saxonnes. Le Traité de Maastricht ne fut qu’une mise en forme de ce qui se tramait depuis des années.

      Le Parlement « européen » n’est là que pour donner un vernis démocratique à des décisions qui émanent de fonctionnaires nommés par les Etats. Cela veut dire que même si une majorité de citoyens des pays membres de l’actuelle Union « européenne » élisaient une majorité RN ou communiste au parlement, celle-ci ne pourrait que, dans le meilleur des cas, entraver le fonctionnement de l’Union « européenne ».

      L’issue est dans la sortie de l’UE et de l’Otan sans discussion sur tel ou tel article et accompagné de propositions pour une autre construction européenne de Vladivostok à Dublin sans parlement. Car comment imaginer qu’un député, quel qu’il soit, puisse maîtriser les questions relatives au développement économique et social du détroit de Béring à l’Atlantique…? (Cf mon enquête publiée sous le titre Trump face à l’Europe chez IS Edition et diffusée par http://www.amazon.fr)

      Cela étant dit en m’excusant auprès des contributeurs d’avoir été un peu long, le « débat » organisé par le gouvernement a au moins un mérite: montrer que la démocratie politique n’existe pas. Dans une démocratie vivante et moderne les questions que posent les GJ seraient débattues dans les conseils municipaux, départementaux, régionaux et surtout avec les députés. Les mêmes dont les partis siègent au Parlement « européen ». Avec quels choix, quels votes et surtout quel bilan…

  12. Elysée dit :

    Le problème d’Asselineau est qu’il ne remonte jamais à la causalité du merdier dans lequel on est, à savoir que République = Franc-maçonnerie et que ce sont les loges et surtout les Ur-Lodges (dont ce cher Macron fait partie, adoubé par F. Hollande himself) qui dirigent les politiques nationales et internationales.
    Non seulement il accepte qu’une fraternelle maçonnique se crée au sein de son parti – La Fraternelle Patriam Recuperare – mais il ne trouve rien à y redire bien évidemment.
    Pourquoi ? Parce que tout son discours prône les fausses valeurs maçonniques de la Ripoublik ! Et même s’il se défend farouchement d’en être, il est parfaitement raccord avec les frères trois points qui peuvent donc être ses « compagnons de route ».

    En prime, je trouve sa duplicité évidente au sujet de la signature du Pacte de Marrakech qu’il condamne alors qu’il n’a cessé de clamer que « Le Grand Remplacement » était une théorie fumeuse, raciste au dernier degré. Or c’est un fait, acté par les stats de l’INSEE.
    Bref, si certaines de ses analyses sont bonnes, il n’en demeure pas moins que cet énarque joue un double jeu plus que suspect.

  13. Ping : Gilets jaunes, acte 9 : 360.000 manifestants à travers toute la France selon le syndicat France Police – Policiers en colère — – INSURRECTION PACIFIQUE

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s