Comment Trump s’est vengé de Jeff Bezos

« Donald Trump ne s’est pas laissé faire… Il est passé par le National Enquirer (mélange de Voici et de Marianne, No1 des ventes aux Etats-Unis) dont les journalistes ont suivi le PDG d’Amazon pendant 4 mois sans se faire repérer, ce qui est tout à fait remarquable. Et arriva ce qui devait arriver, ils ont pris les photos et récupéré les SMS (chauds, très chauds) échangés par les amoureux.

Car vous l’avez compris, Bezos est marié.

Et par un hasard encore plus curieux, Bezos est, aussi, le PDG du quotidien très influent The Washington Post avec lequel il a combattu Trump pendant 2 années sans interruption avec des articles au vitriol.

Trump s’est enfin vengé, puisque la femme de Bezos a aussitôt demandé le divorce (et donc 50% de la compagnie Amazon.com et de toutes ses filiales).

Mieux, dans un tweet ravageur il l’a appelé Jeff Bozo, en hommage au célèbre clown des émissions pour enfants, et lui a prédit un magnifique divorce (sous entendu des milliards à partager) lire ici le New York Post.

Du grand guignol, mais n’oubliez pas vous êtes dans un pays protestant et les protestants américains sont d’affreux pudibonds et hypocrites dès qu’il s’agit de sexe (cf. Clinton et Monica Levinsky).

Bref tous les Américains pro-Trump se sont quand même bien amusés aux dépens des pro-Clinton (et moi aussi :-), et ce n’est pas fini. Le journal dispose de centaines de photos de Lauren Sanchez et Jeff Bezos, y compris dans un hôtel dans lequel il avait logé aussi bien sa maîtresse que sa famille, enfants compris. Impardonnable dans ce pays puritain : -) »

Pierre Jovanovic, revue de presse du 14 au 18 janvier 2019

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Comment Trump s’est vengé de Jeff Bezos

  1. Nanker dit :

    Trump fait peur à nos dirigeants parce qu’ils leur montre la voie qu’ils se refusent tous à
    emprunter : être patriote, servir les gens qui vous ont élu, briser les reins des emmerdeurs (genre Bezos) protéger les frontières de la pression migratoire opportuniste venue du Sud, faire revenir les emplois, ne pas se voiler la face à propos de la mondialisation (une machine à ruiner les populations des pays occidentaux).
    Les larves que nous élisons depuis 10 ans sont braquée sur un modèle politique globaliste datant des années 70-80, et qui a déjà montré qu’il ne marchait pas.
    Trump lui écrit l’histoire du XIXème siècle. Sans finesse mais avec efficacité.

  2. zorba44 dit :

    Flûte alors… c’est qu’il va descendre dans le classement des milliardaires …et que, pendant un temps, il restera en « couple » avec Madame ex …dans le classement s’entend car on a bien compris que Madame ex n’a pas barguigné pour sa demande de divorce !

    Moralité Madame ex va devenir un parti très convoité !

    Jean LENOIR

  3. Bernie dit :

    Mais non Jeff t’es pas tout seul…

  4. Marc dit :

    Toujours excellent notre Pierre Jovanovic pour débusquer les turpitudes de notre monde politico-médiatique !…Pas étonnant qu’il soit marqué à l’encre rouge par la clique journalistique du Monde, Libération, L’obs et autres torchons pro-« Système » !

  5. Felicien Lallane dit :

    Trump n’a fait que d’appliquer envers Jeff Bezos la méthode de ses détracteurs.
    Si on ne veut pas que cela arrive, il faut sois même pratiquer le respect mutuel et le bénéfice réciproque. On peut ajouter « la bienveillance » à chaque fois que cela est possible.
    Si non penser constamment comment introduire la bienveillance parmi les valeurs couramment pratiquées dans la société. Cette qualité sera l’assurance du progrès et du bonheur des humains.
    Mais si on a d’autres objectifs, il est normal que la société et sois même vivions autre chose.

  6. Nanker dit :

    « Si on ne veut pas que cela arrive, il faut sois même pratiquer le respect mutuel et le bénéfice réciproque. On peut ajouter « la bienveillance » à chaque fois que cela est possible »

    Ca c’est le monde des bisounours. Les GAFA roulent à fond pour les Démocrates et ça Trump le sait. Il sait aussi que Google Facebook Twitter ont tenté de faire pencher le vote à la présidentielle de 2016 du côté de Clinton.
    Alors Le gros Donald applique la méthode du coup de talon. « Je te mets à terre et ensuite je te finis à coups de talon ». Tim Cook le patron d’Apple devrait se méfier il est le prochain… sauf s’il rapatrie aux USA les colossaux bénéfices passés d’Apple planqués dans des paradis fiscaux.

    Trump est en train d’écrire un chapitre nouveau de l’histoire de son pays. Pas étonnant qu’il méprise Obama cette lopette qui elle a passé 8 ans à voir décliner son pays sans rien vouloir faire.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s