« La nuit jaune », le nouvel appel à la mobilisation d’Eric Drouet

« Dans un live Facebook publié lundi, Éric Drouet, l’un des porte-paroles des «gilets jaunes», menace le gouvernement d’une mobilisation surprise, qu’il surnomme la «nuit jaune».

Une lettre adressée au président, un live sur les réseaux sociaux, une phrase choc… Tous les moyens sont bons pour Éric Drouet pour faire avancer la cause des «gilets jaunes». Depuis dimanche, le porte-parole du mouvement annonce une nouvelle mobilisation à venir, «la nuit jaune». Une manifestation non déclarée, qui se déroulerait de nuit, et dont le but est d’obtenir une rencontre avec le chef de l’État. La date n’est pas encore fixée définitivement.

Par le biais d’une lettre adressée à Emmanuel Macron, Éric Drouet explique ne pas accepter que ce dernier laisse «lettre morte depuis le 17 novembre» leurs revendications. Pour le chauffeur-routier de 33 ans, les «gilets jaunes» ont fait preuve «de bonne volonté lors des mobilisations», et mériteraient d’être entendus. «Ces deux derniers samedis ont été relativement calmes sur le territoire (…) les manifestations ont été déclarées comme vous l’avez demandé», fait remarquer le militant. «Les semaines à venir s’annoncent relativement dures pour la France» puisque «le mouvement va s’intensifier» et les gilets jaunes, sans leader, «peuvent se manifester à chaque instant et partout, le jour, la nuit, le week-end, la semaine…», avertit le porte-parole, comme on peut le lire dans la lettre ci-dessous.

Éric Drouet finit par une pique à l’adresse d’Emmanuel Macron : «Nous ne craignons plus rien et allons vous surprendre par notre sens de l’effort». Une référence aux propos du président, qui avait estimé que «les troubles que notre société traverse sont parfois dus au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu’on peut obtenir» quelque chose «sans que cet effort soit apporté».

«Je ne conseille pas à tous de venir la nuit»

Après la publication de sa lettre sur les réseaux sociaux, la figure des «gilets jaunes» a expliqué dans un live Facebook l’organisation de ce qu’il appelle «la nuit jaune»:

«La nuit c’est compliqué, ça va mal finir», interpelle un internaute. Ce à quoi Éric Drouet répond: «Les manifestations en journée, c’est bien, on marche pour la plupart des gens, mais ce n’est pas comme ça que ça va bouger. Les gens veulent plus, veulent une grosse mobilisation, partir sur des nocturnes, des 24h, des 48h, et c’est ce qu’il se passera», avant de continuer : «Les gens veulent mettre un bon coup, et que ça continue et qu’enfin, on soit écouté et pas endormi avec des pseudos grands débats qui servent à rien». «On pense que c’est important d’avoir des manifs déclarées. Pour les personnes fragiles, qui ont besoin d’être en sécurité. Et puis, ça fait le nombre». Il rajoute cependant ne pas conseiller «à tous de venir la nuit».

Lire la suite sur LeFigaro.fr

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour « La nuit jaune », le nouvel appel à la mobilisation d’Eric Drouet

  1. jacquart et jacaton dit :

    «partir sur des nocturnes, des 24h, des 48h, et c’est ce qu’il se passera» ça va être chaud…

    • jacquart et jacaton dit :

      Que cherche le gouvernement ?

      Les street médic aux aussi sont pris pour cible par les forces de l’ordre bien que la uniquement pour soignés les bléssés liés aux tirs de flashballs et autre gazs lacrymogène ou bien même grenades Gli F4 , tout deux ont finis en garde à vue pendant 20h pour l’un et 24h pour l’autre lors de l’acte X des gilets jaunes sur Avignon. Leurs recit est édiffiant.

  2. rollingstone dit :

    Camper jour et nuit sur la place publique jusqu’à les faire craquer…

    • zorba44 dit :

      Tout bloquer ! …et surtout les administrations et les « services » public …par roulement, 24 heures sur 24.
      Le nombre est du côté des GJ, pas des forces de l’ordre…

      Macron t’es foutu …même qualificatif pour tous les ministres, les merdias, les institutions financières…

      La grève générale aura raison, au surplus, de tous les grands prédateurs financiers !

      Constituez vos réserves en n’oubliant, surtout pas, l’eau !

      Jean LENOIR

  3. Certains Merdias, comme BFMTWC, j’ai aperçue cela, titre Drouet ou la stratégie du pire ? Mettent un ? qd même, histoire de, mais pète de trouille en vrai…
    Certains commencent à appeler également à une grève générale, illimitée et comme depuis un moment pour certains, dont je suis, en France en tout cas, je rajoute expropriatrice et auto-gestionnaire.

    Je m’en explique là, en détail, si vous voulez = https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/01/15/ce-ric-la-est-trop-rac-dans-letat-ou-y-nous-ont-mis/

    Je me suis engagée, pour ma part, plus encore, en ajoutant mon nom (et à sa demande, celui de Maria Poumier, la traductrice d’Israël Shamir en France, en dessous du mien) sur la Lettre internationale de solidarité et de soutien à la résistance et à l’autonomie zapatistes ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/01/22/lettre-de-soutien-aux-zapatistes-du-chiapas-pour-la-formation-dun-reseau-de-resistance-et-de-rebellion-international-3ri/ du fait que j’ai réalisée bon nombre de PDF politique, dont les textes politiques fondateurs de l’EZLN, du Rojava, de la Confédération Iroquoise, etc.

    D’ailleurs, Thahoketoteh, poète et penseur Mokawk qui me relaie et inversement, m’a adressée un message suite à cette publication, affirmant que ; le peuple de France nous a montré à tous, comment résister et s’émanciper, dans ce monde moderne.
    Ici, au Canada, ils célèbrent (encore) chaque 1er juillet (le jour de l’extinction, en Australie = Le Jour de l’Invasion !) parce que c’est le jour où ils ont obtenu leur Numéro ISO du Vatican pour devenir une Entreprise !
    Ils célèbrent ainsi, encore aujourd’hui, le « corporatisme » ou comme Mussolini avait qualifié de « fascisme » ce corporatisme.

    Et tout dernièrement, avec un succès énorme, la réédition au format PDF de La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire, qui démontrent que les opprimés de France et de Navarre se sont levés, certains se sont habillés d’un GJ, d’autres les soutenant et agissant en appui, pour se mettre En Marche, et ne plus jamais s’arrêter. Car c’est je crois sans retour en arrière possible, plus rien ne sera comme avant je pense.
    JBL

    • cesaropapiste dit :

      La journaloperie devra payer et elle paiera. C’est levidence même. Les noms, les adresses, etc etc etc…. A partir du 5 février les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer. Prenons l’ascendant sur les communications (ruptures, fluidification, intrusion, destruction). Prenons l’ascendant sur le rythme des actions. Devenons insaisissables…

  4. zorba44 dit :

    Ça n’a rien à voir avec le sujet (…quoique)

    https://fr.news.yahoo.com/affaire-ghosn-alain-bauer-consultant-100032389.html

    mais cela peut contribuer à alimenter le feu !

    Jean LENOIR

  5. Richie dit :

    Tu parles d’une surprise ! Tout ça encore une fois était préparé avec son copain l’ex-maire….

    « Emmanuel Macron a joué les invités surprise dans un débat-citoyen jeudi près de Valence, après avoir entendu les doléances d’une soixantaine d’élus lors d’un déjeuner-débat à Valence, en présence du patron des Républicains Laurent Wauquiez, qui lui a reproché d’être « dans une bulle ».

    « Pardon de m’inviter au dernier moment », s’est excusé le président à son arrivée dans la Maison des associations de Bourg-de-Péage (10.500 habitants) dont le ministre Didier Guillaume, qui a organisé le déplacement du chef de l’Etat, a été maire.

    Arrivé vers 18H00, M. Macron s’est assis au milieu de l’assemblée, à laquelle participaient une poignée de « gilets jaunes ». Et s’est prêté à un jeu de questions-réponses.

    Peut-être une réponse aux critiques de certains élus et de Laurent Wauquiez qui lui avaient auparavant reproché d’avoir des contacts « filtrés » avec les Français, lors du déjeuner-débat à la préfecture de Valence.

    « Je suis là pour vous écouter, entendre, absorber » et « s’il vous plait, soyez libres », a lancé aux maires, pour la plupart de communes rurales, le chef de l’Etat qui, après les deux débats marathon de la semaine dernière, a cette fois pris la parole pendant une demi-heure seulement. »

    24/1 Afp

Répondre à Richie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s