Conseil de sécurité de l’ONU : « Et si on parlait des Gilets jaunes ? » demande l’ambassadeur russe

« Lors des discussions au Conseil de sécurité sur les troubles qui secouent le Venezuela, Vassili Nebenzia, ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, s’est demandé s’il ne fallait pas plutôt parler des Gilets jaunes. Une sortie qui a ulcéré la France.

Vassili Nebenzia, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, s’est fendu d’une déclaration que la France n’a pas du tout été appréciée lors de la réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l’ONU, le 26 janvier.

A l’origine de cet échange aigre-doux, il y a une remarque un peu sèche de l’ambassadeur allemand qui précise à son homologue russe que cette réunion sur la situation au Venezuela n’avait pas été réclamée par les seuls Etats-Unis mais aussi par le Pérou et la République dominicaine, membres non permanents du conseil de sécurité. Au Venezuela, il existe «une menace potentielle à la paix», il faut donc faire «de la diplomatie préventive», a souligné Christoph Heusgen en regardant fixement Vassili Nebenzia.

«La diplomatie préventive, c’est très beau…», lui a répondu ce dernier, l’air pensif avant d’ajouter : «Que penseriez-vous si la Russie demandait de discuter au Conseil de sécurité de la situation en France ? Et des Gilets jaunes qui sont descendus dans les rues par milliers encore ce week-end ?»

« Macron, au lieu de se pencher sur les Gilets jaunes vient parler du Venezuela, mêlez-vous de vos affaires ! »

«Je rassure la représentante de la France [Anne Gueguen, ambassadrice adjointe], nous n’avons pas l’intention de saisir le Conseil de sécurité de cette situation», a précisé immédiatement après l’ambassadeur de Russie.

«Nous demandons de respecter les autorités légitimes, de ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures des pays, de ne pas imposer des solutions de l’extérieur mais d’aider les Vénézuéliens à régler leurs problèmes par des moyens pacifiques», a-t-il précisé.

Reprenant la parole sous le regard médusé des autres participants, Christoph Heusgen a regretté que son homologue russe «n’ait pas répondu» à ce qu’il avait dit sur «les violations criantes des droits de la personne». «Il a parlé de 22 000 manifestants en France mais pas des 3,3 millions de Vénézuéliens qui ont fui leur pays», a relevé le diplomate allemand.

Plus tard, l’intervention du chef de la diplomatie vénézuélienne Jorge Arreaza a aussi donné lieu à l’évocation du mouvement des Gilets jaunes en France, qui étaient encore, pour le onzième samedi consécutif, plus de 69 000 à défiler dans le paysà 18h, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Leurs revendications n’ont pas changé. Ils réclament de meilleures conditions de vie au président français Emmanuel Macron. 

«De quel droit la France et d’autres posent un ultimatum de 8 jours» pour convoquer des élections au Venezuela, s’est insurgé Jorge Arreaza. «Macron, au lieu de se pencher sur les Gilets jaunes vient parler du Venezuela, mêlez-vous de vos affaires !», a lancé le ministre vénézuélien à son intention.

La France agacée par les remarques russes et vénézuéliennes

Cette évocation des Gilets jaunes a fortement déplu à la France, qui n’a cependant pas pris la parole pour répondre publiquement sur ce sujet durant la réunion du Conseil de sécurité. «Les remarques russes et vénézuéliennes sur la France et les Gilets jaunes sont déplacées et hors sujet», s’est malgré tout emporté un diplomate français sous couvert d’anonymat, dans une déclaration faite en marge de la session onusienne. «Le Venezuela traverse une crise politique, humanitaire et de violations des droits de l’homme sans précédent, trois millions de personnes ont traversé les frontières pour fuir cette situation qui a clairement un impact déstabilisant pour la région», a souligné ce diplomate.

«Suggérer une comparaison avec les Gilets jaunes est complètement inapproprié et hors sujet, les élections en France sont démocratiques et nous traitons de notre situation intérieure dans le respect de l’Etat de droit et le dialogue», a asséné cette source française.

A Paris et dans plusieurs villes de France, les Gilets jaunes ont été appelés à poursuivre leurs manifestations dans la soirée pour participer à une «Nuit jaune». »

RT France, le 26 janvier 2019

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Conseil de sécurité de l’ONU : « Et si on parlait des Gilets jaunes ? » demande l’ambassadeur russe

  1. Jean-Pierre dit :

    Bien dit monsieur la Russie, deux poids deux mesures pour Macron. Il devrait être poursuivi au criminel pour maltraitance humaine envers la population française et incitation à la haine. Vous pouvez inclure aussi son ministre Castaner le despote et tous ces dirigeants CRS qui ordonnent ces mutilations volontaires dans le but de tuer et blesser.

  2. Pierre dit :

    Bien envoyé!
    Qui croyait prendre est pris!
    La situation est risible!
    Voici un bout de l’article d’un québécois sur RI!
    À la bonne vôtre!

    /…Une situation qui permet d’alimenter à l’étranger le fait qu’au Venezuela n’existe pas la démocratie et que son Président n’est qu’un dictateur. On ne mentionnera pas qu’il vient d’être élu, le 20 mai dernier, avec 68% du suffrage universel. On ne mentionnera pas plus qu’il a été assermenté, le 10 janvier dernier, avec le soutien des autorités constituantes du Venezuela et avec la reconnaissance de sa légitimité comme, Président, de plus de 100 pays à travers le monde. Il va de soi que les pays dépendants des volontés de Washington, comme c’est le cas du Canada et de certains autres pays de l’Amérique latine (le club de Lima) et d’Europe, se refuseront de reconnaître ces faits et que les médias qui leur sont fidèles en feront tout autant, ce qui est le cas de nos principaux médias au Canada et ailleurs dans le monde.

    POURQUOI TOUS CES EFFORTS POUR METTRE UN TERME À LA RÉVOLUTION BOLIVARIENNE?

    Les deux principales raisons reposent tout à la fois sur le régime politique qui favorise la démocratie participative associée au pouvoir de l’État et sur les richesses naturelles dont les gains qui en découlent sont destinés prioritairement aux nécessités du peuple et à son bien commun. Ce ne sont pas tous les pays de l’Amérique latine qui disposent d’un régime gratuit d’éducation t à tous les niveaux et pour tous les Vénézuéliens et Vénézuéliennes. Il en va de même pour la Santé, accessible gratuitement à tous et à toutes, et cela jusque dans les régions les plus éloignées. Pour les pays voisins, ayant un régime politique différent où ces avantages ne font pas partie du paysage politique, social et économique, le Venezuela n’est pas un exemple à suivre. Les oligarchies et Washington n’y trouvent pas leur compte.

    Il importe de rappeler que le Venezuela dispose de la réserve de pétrole la plus importante au monde, que ses mines d’or et de diamant font l’envie de bien de prospecteurs. Si vous voulez comprendre les motifs d’autant d’interventions contre le gouvernement du Venezuela, depuis l’arrivée de la révolution bolivarienne, il suffit de regarder ces richesses à reconquérir et cet État à mettre à sa disposition…/

    https://reseauinternational.net/le-vrai-visage-de-lenvahisseur/

  3. Ping : Conseil de sécurité de l’ONU : « Et si on parlait des Gilets jaunes ? » demande l’ambassadeur russe — Olivier Demeulenaer – Regards sur l’économie « FNACAB

  4. Ping : Conseil de sécurité de l’ONU : « Et si on parlait des Gilets jaunes ? » demande l’ambassadeur russe — Olivier Demeulenaer « FNACAB

  5. jacquart et jacaton dit :

    La démocratie représentative représentant des intérêts ne concernant pas les français, chapeau !(le lobby juif ((Elisabeth Levy à Maurice Szafran) et la French-American Foundation entre autres.)

    Le respect de l’Etat de droit et du dialogue, Jérôme Rodriguez s’en souviendra toute sa vie! bande de sales menteurs et profiteurs.

  6. Robert dit :

    Certes, la situation au Venezuela et en France n’est pas comparable… du moins pour le moment. Il n’en demeure pas moins que nous connaissons les troubles sociaux les plus graves depuis mai 68, avec un mouvement social plus long dans le temps qu’en 68, et qui a désormais fait des victimes plus nombreuses qu’en 68.
    Ajoutons qu’à l’époque  » il y avait du grain à moudre  » pour paraphraser André Bergeron, alors que désormais je pense que le « grain » a été confisqué par une minorité de privilégiés. Le contexte a donc bien changé, et je pense que la situation est nettement plus critique qu’en 68…

    • rodez21 dit :

       »Ajoutons qu’à l’époque » il y avait du grain à moudre » pour paraphraser André Bergeron, alors que désormais je pense que le « grain » a été confisqué par une minorité de privilégiés. »

      Et la confiscation ne va aller qu’en s’accélérant, car d’ici 2 décennies au plus, il deviendra évident pour tout un chacun que la ressource n’est pas infini, qu’il n’y a plus de grain à moudre.

      Cette infime minorité de privilégiés le sait déjà (ils disposent des bonnes infos) et comme ils n’ont aucune envie de passer de la limousine au vélo et du yacht au pédalo…
      Bref, pour eux, notre sort est déjà scellé.

      Il y a une lutte des classes, évidemment, mais c’est ma classe, la classe des (très) riches qui mène la lutte. Et nous sommes en train de gagner. (W Buffet)

      • Robert dit :

        Exactement. Warren Buffet est cynique, mais il a malheureusement raison. A moyen et long terme, la vie ne sera « confortable » que pour une minorité de privilégiés. Les autres survivront plus ou moins bien… sauf bouleversement mondial.

  7. jacquart et jacaton dit :

    Magnifique Despot.

    • Jolliot dit :

      Despot sans e… ayant face à un lui un vrai despote, porte-parole haineux de l’oligarchie soi disant éclairée…

      • rodez21 dit :

        Ne jamais répondre sur le fond
        User & abuser de l’amalgame
        Faire diversion

        Sont les 3 premiers commandements du bon rhéteur.

        Avez-vous noté la mine ravie que fait son acolyte, qui semble se délecter de ce débat d’avance biaisé.

  8. zorba44 dit :

    Joli tacle de la Russie …pour employer un terme footballistique, Macron n’a pas fait de saut de carpe, …cette fois !

    Jean LENOIR

  9. Ben oui mais Vassili a exprimé tout haut ce que tout le monde a immédiatement pensé tout bas !
    C’est très très fort de leur part, ça, et fort juste, pour le coup.

    J’aurais aimé être une petite souris pour voir leurs tronches à certains.

  10. Robert dit :

    J’ajoute que les compte-rendu du grand débat faits dans les médias sont édulcorés : dans nombre de villes de province, les débats se déroulent dans un climat de violence verbale et d’exaspération venant de personnes qui n’ont plus rien à perdre… Si de fortes décisions politiques, concernant le pouvoir d’achat en particulier, ne sont pas prises à l’issue de ce « tour de France », le climat insurrectionnel actuel risque de se transformer en véritable révolution.

  11. Oz dit :

    «Le Venezuela traverse une crise politique, humanitaire et de violations des droits de l’homme sans précédent, »
    Chez nous ça baigne avec un maintien de l’ordre au top. Il suffit de regarder cette interview de Alexandre Langlois. C’est quelque peu effarant. Lui aussi nous parle de la sémantique pour justifier certaines actions.

  12. Jacobsen dit :

    Pour qui se prend-il le petit roquet des Rothschild ? Il aurait un droit de regard sur le Venezuela, lui qui est incapable de faire vivre la démocratie dans son propre pays ?

  13. Ping : La guerre de Rockefeller contre le Venezuela continue ! Par Dean Henderson (traduction R71) – Complété par JBL | jbl1960blog

  14. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

  15. Marc dit :

    il faut bien prendre conscience du fait qu’en Mai 68, les « journaleux » des « merdias » étaient très majoritairement favorables aux contestataires et fouteurs de merde de Mai 68…qu’étaient les Cohn-Bendit, Krivine, Romain Goupil, Gesmar etc…alors qu’aujourd’hui les « journaleux » des « merdias » ayant toujours pignon sur rue, sont pour le pouvoir macronien, alias Rothschild, Attali, BHL, Cohn-Bendit etc..et non plus pour les nouveaux contestataires que sont les gilets jaunes, comme en 68 !….Les noms de ceux que je viens de citer sont aujourd’hui du côté du pouvoir macronien !!!….Le Général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe !

    • Charles dit :

      Ces « anarchistes » et autres « libéraux-libertaires » de mai 68 étaient stipendiés par l’OTAN et les réseaux sionistes… pour faire tomber De Gaulle qui avait osé critiquer et s’opposer radicalement à l’Empire américano-sioniste.

      • Marc dit :

        vous avez mille fois raison, les principaux meneurs étudiants de Mai 68 étaient à 90% juifs !….Et j’ai entendu dans la bouche de l’un des plus connus !!! (je terminais ma vie universitaire ) qu’ils « auraient la peau de de Gaulle  » car celui-ci avait osé dire, au cours d’une conférence de presse en 1967, que le peuple juif était ce qu’il avait été de tout temps « un peuple d’élite mais sûr de lui et dominateur »!!!…..Et le peuple français s’était fait manipuler, moi le 1er, car nous pensions tous que L’URSS était derrière ces événements naissants. Au passage je fais remarquer qu’avec ce genre de réflexion, aujourd’hui le général de Gaulle serait poursuivi en justice dès la fin de son mandat pour incitation à la haine du peuple juif !!!!!….Le CRIF, SOS Racisme, la LICRA etc.. seraient aux manettes pour faire tomber le Général !

  16. rodez21 dit :

    « aux contestataires et fouteurs de merde de Mai 68…qu’étaient les Cohn-Bendit, Krivine, Romain Goupil, Gesmar »
    Fouteurs de merde qui appartenaient à l’intelligentsia parisienne et si mes souvenirs sont encore bons, ils manifestaient tous contre la hausse du prix du carburant, devenu trop cher pour la fabrication des molotovs.
    Les gilets jaunes, c’est pour le RUC, le RIP, le RAP, le RIC ou le RAC, bref je ne sais plus trop…
    Une chose est sûr, les forces de l’ordre les ont à l’oeil.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Krivine
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Cohn-Bendit
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Romain_Goupil
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Geismar

  17. Pierre dit :

    Bonjour!

    Voici l’appel à la GRÈVE GÉNÉRALE ILLIMITÉE à travers TOUTE LA FRANCE lancé par le porte parole des Gilets Jaunes à Rouen, François Boulo, à compter du 5 février !

    Merci de faire circuler!

    APPEL À LA GRÈVE GÉNÉRALE ILLIMITÉE – FRANÇOIS BOULO

    Publiée le 27 janv. 2019

    François Boulo, porte parole des gilets jaunes à Rouen, lance un appel à la grève générale illimitée à compter du 5 février !

    PS: Olivier si tu veux faire un article particulier vas-y! Et efface mon mail! Merci! Pierre

  18. Marc dit :

    Une remarque générale sur les « micro-trottoirs » pratiqués par les différents médias. Les regarder est la meilleure façon de savoir quel est le parti-pris du média en question. Comme par hasard les médias mainstream, tous favorables à Macron, interrogent plus souvent des « passants » anti-gilets jaunes et plus ou moins pro-macron. On a l’inverse sur les médias alternatifs sur internet, souvent anti-macron !…..Conclusion les « micro-trottoirs » n’ont aucune valeur et à la limite les médias crédibles qui essaient de respecter un minimum de neutralité et d’éthique journalistique devraient abandonner ce procédé de manipulation grossière du « bon peuple » !!!

  19. Lunesoleil dit :

  20. Ping : Conseil de sécurité de l’ONU : « Et si on parlait des Gilets jaunes ? » demande l’ambassadeur russe — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – INSURRECTION PACIFIQUE

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s