Une indignation chasse l’autre…

« Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt »… Je ne fais évidemment pas de Nicolas Dupont-Aignan un « sage », mais vous avez compris l’idée… Dans notre pays, le totalitarisme du politiquement correct crée de ridicules polémiques sur la forme pour empêcher tout débat sur le fond. OD

Des élus dénoncent les propos «abjects» de Nicolas Dupont-Aignan

Lors de sa prise de paroles à Orlay, le député (DLF) de la 8e circonscription de l’Essonne a appelé à «ne pas laisser repartir vivants les députés En Marche ! s’ils votent le projet loi Pacte». Du second degré assure-t-il.

Ils dénoncent des propos « abjects et irresponsables » et se réservent la possibilité de porter plainte contre Nicolas Dupont-Aignan, député (DLF) de la 8e circonscription de l’Essonne. Les députés (LREM) du Val-de-Marne, Laurent Saint-Martin et Maud Petit, viennent de publier un communiqué ce dimanche pour condamner « la gravité de déclarations d’un élu de la nation dans un climat délétère de violences récurrentes envers les parlementaires ».

De quoi s’agit-il ? Ce samedi, une manifestation a été organisée à Orly pour protester contre les nuisances aériennes et contre le projet de la loi Pacte, qui prévoit notamment la privatisation des aéroports d’Orly. Parmi les nombreux interlocuteurs qui ont pris la parole, Nicolas Dupont-Aignan. En appelant, dans son discours « à ne pas laisser repartir vivants les députés de la majorité s’ils votent la loi Pacte », le député DLF en a fait rire certains et choqué beaucoup d’autres.

«Ces propos sont scandaleux», estime Damien Allouch (PS)

Quelques minutes après ces propos, le président (LR) du conseil départemental de l’Essonne, François Durovray, a lui aussi pris le micro en rappelant que « le rôle d’un élu n’était pas d’appeler au lynchage d’autres élus. » Mais après une nuit de sommeil, les propos de NDA ne sont toujours pas passés.

« Nous aurions dû tous quitter le rassemblement ou en tous les cas réagir fermement, estime pour sa part Damien Allouch, conseiller départemental (PS). Il a fallu qu’on me répète ses propos pour que je sois sûr de ce que j’avais entendu. Quand cela s’est confirmé, je suis parti. Ces propos sont scandaleux, et ils desservent la cause du rassemblement. »

Le Parisien, le 17 février 2019

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Une indignation chasse l’autre…

  1. leducmichael dit :

    Et sur le fond, il c’est dit quoi ?

  2. JSG dit :

    Tout ce qu’il dit est frappé du bon sens, éloigné de toutes ces idéologies mortifères, débiles, ou intéressées.
    Alors, les chiens aboient, la caravane passe…

  3. zorba44 dit :

    On s’agite, on s’agite tandis que crève la France…

    Jean LENOIR

  4. Romain dit :

    La mascarade politico-médiatique classique à destination des lavés du cerveau…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s