La proposition de loi pour lutter contre la “haine” sur l’Internet vise la résistance

« Dans la bouche des menteurs, la “haine” c’est la résistance »

« Interrogé sur France Info, le cuistot devenu ministre de la Censure en ligne, Mounir Mahjoubi, a déclaré jeudi 21 février 2019, fier comme un poulet : « la détermination est claire et nette et nous serons prêts pour le mois de mai ».

Le petit débat entre amis : le sioniste Renaud Dély,
le journaliste soumis de franceinfo et le ministre de la Censure Mounir Mahjoubi

Macron a donc cédé au CRIF sur la liberté d’expression. Le Président, du moment qu’il vend les meilleurs morceaux de la France à l’étranger, le reste il s’en fout un peu. Le reste, c’est quand même notre quotidien. Regardez ce que le libéralisme libertaire qui porte mal son nom a fait de la patrie de la culture et du débat politique : une coquille vide de sens, vide de contradiction. Petit à petit, les lois orwelliennes se sont imposées à la faveur des ingénieurs sociaux mis en place par la dominance, et vite retirés une fois qu’ils commençaient à être détestés. Oui, détestés pour le sale boulot de police politique qu’ils ont fait et qu’ils continuent à faire. Le débat dans notre pays est contrôlé, calibré, et surveillé de près. Pas le droit d’avoir une opinion différente de celle de Schiappa, qui est à la pensée ce que le MacDo, bla bla bla.

« Ce poison lent, qui conduit près de deux Français sur cinq s’informant principalement via les réseaux sociaux à croire en un complot sioniste mondial, celui-ci aussi nous devons le combattre avec force et clarté. »

Macron, pour conserver son fauteuil qui commence à devenir dangereusement éjectable, a donc lâché sur l’esprit français. On ne pourra plus dire ou écrire ce qu’on pense, surtout si cela n’est pas validé par le Grand Sanhédrin. Vous voyez, on ne se paye pas de mots. Cela fait des mois que l’exécutif prépare ce texte abject et il vient de le lâcher à la faveur de « l’explosion » artificielle des actes antisémites. Il fallait ça. Oublions le prétexte et entrons dans le projet. Pour cela, nous avons lu l’article du Figaro qui ne met pas de guillemets à haine. Pourtant, il ne s’agit pas de haine, uniquement de résistance. Tout discours oligarchique doit aujourd’hui, dans cet enfer de mensonge généralisé, être décrypté. Les euphémismes pullulent, les inversions accusatoires foisonnent, il faut des traducteurs oligarchie-français. C’est ce que nous essayons humblement de faire, avec votre soutien.

Ce petit appel au don légèrement humiliant étant fait, ouf !, passons à la loi scélérate. C’est la gentille Laetitia Avia qui va faire le dirty job pour les Maîtres. Comme Belkacem avant elle avec la théorie du genre, comme Taubira avec la PMA, elle va cristalliser la colère à la place des ingénieurs sociaux. Tout ça pour un job à l’Assemblée, cette chambre des nullités. Personnellement, on nous demande de porter une telle loi, même pour un milliard d’euros et l’Anneau (du Seigneur du même nom), on n’en veut pas. On préfère rester pauvres ! Mais la mordeuse de tacot a de l’ambition, et elle signe à deux mains le pacte faustien. On t’aura prévenue, Laetitia !

«Emmanuel Macron a précisé que ce texte s’appuiera largement sur le rapport remis en septembre dernier par Laetitia Avia et qui formulait 20 propositions dans le cadre d’un renforcement de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur internet, déjà promis lors du discours d’Emmanuel Macron au dîner du Crif en 2018. Une meilleure modération, une plus grande responsabilisation des plateformes, la création d’une taxe Gafa…»

Lire la suite sur Egalité & Réconciliation

Rappels :

Bande de tisémites !

“L’attentat” contre Alain Finkielkraut révèle le noyau dur du sionisme en France

Panique : le syndrome BFM TV contamine tous les médias

Les « réactions très violentes » des lecteurs envers Macron inquiètent un quotidien régional

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour La proposition de loi pour lutter contre la “haine” sur l’Internet vise la résistance

  1. jacquart et jacaton dit :

    OK, rien n’a dire de plus, maintenant si je suis Palestinien, quel est le sens du mot propriété terrestre face a la haine ?

    • cesaropapiste dit :

      Soral, excellent comme souvent, à défaut de l’être toujours comme tant de ceux qui prétendent l’être et sont le reflet inverse de toute forme d’excellence. Bref, les Untermenschen qui continuent contre vents et marées à se vautrer dans l’abjection verbale (sirupeuse parfois et souvent d’une hypocrisie à couper le souffle) par meRdia interposés et l’indécence factuelle dans le quotidien de leurs fonctions régaliennes n’auront in fine que ce qu’ils méritent. Chacune de leurs actions publiques, chacun de leur délires privés, ils en seront comptables et subiront un jugement en proportion, implacable ! Une telle cécité relativement à leur propre situation morale et leur propre intégrité physique relève presque du grand art ! Ces gens sont fous, mais ce sont des fous dangereux. Pour ceux-là, ni pitié, ni pardon ! Comme dit et écrit, dire le nom, c’est désigner l’ennemi. Et avec cet ennemi-là aucun dialogue n’est possible. Seule l’extermination qui relève de l’hygiène publique la plus élémentaire pour l’Humanité tout entière nous en débarrassera une bonne fois pour toute ! Ne pas acter cette évidence, c’est faire le jeu de cet ennemi et par voie de conséquence, s’en faire le complice, l’allié objectif de son seul projet qui est notre propre anéantissement. Dieu veuille que le plus grand nombre ouvre enfin les yeux !

  2. Eric83 dit :

    Au sujet de l’imposition/taxe des GAFA en France, j’attends avec impatience sachant que cette semaine une publication sur ZeroHedge annonçait que Amazon n’avait pas un dollar d’impôt à payer à l’Etat fédéral US..sur 12 milliards de dollars de bénéfice net réalisés en 2018 !
    Amazon n’avait déjà pas payé un dollar d’impôt sur ses bénéfices en 2017.

  3. Bernie dit :

    Le CRIF (qui représente « peanuts » d’un point de vue numérique) voudrait se mettre à dos la majorité des Français qu’il ne s’y prendrait pas autrement…. alors est-ce une stratégie délibérée ou bien cela participe-t-il d’une irrépressible pathologie victimaire ?

    • rodez21 dit :

      « ou bien cela participe-t-il d’une irrépressible pathologie victimaire ? »
      Cela serait faire insulte à leur intelligence.
      En fait, il n’y a pas (ou plus) de grain à distribuer à cette majorité, quant à se mettre à dos les Français, c’est bien le cadet de leurs soucis.

    • JSG dit :

      Le crif qui nous rebat les oreilles avec l’antisémitisme, serait mieux inspiré de porter un jugement sur les sourates du coran qui servent à encourager les « bon musulmans » à mettre en pratique ces propos qui autorisent d’égorger des jeunes fille sur un quai de gare à Marseille; qui autorisent de tuer tout ce qui n’est pas aussi taré qu’eux. Bref là, malheureusement on ne les entend pas mettre en cause cette source de tous les conflits religieux qui sèment le trouble partout où l’effet de meute se fait sentir. C’est vrai, qu’à la source les mecquois et les juifs seraient cousins germains, alors, tant que ces exactions ne se produise pas en Israël, ça n’a qu’une importance secondaire.
      Et puis, les gentils, on peut leur envoyer des coups de pied dans le ventre, tant qu’ils sont allongés !

  4. zorba44 dit :

    Une nouvelle sur la liste …Laeticia Avia

    Jean LENOIR

  5. Marc dit :

    Le CRIF c’est un état dans l’état….Chaque jour qui passe nous rapproche de la dictature de fait !

  6. zorba44 dit :

    Une loi moche portée par une moche sans scrupules… (seul son nom serait joli !)

    Jean LENOIR

  7. Antoine dit :

    « Ensuite, nos experts ont planché sur la levée de l’anonymat sur l’Internet. Macron s’y est opposé devant ses Maîtres. C’est sûr que s’il fait ça, même sur ordre, il peut dire adieu aux 10 ou 15% de Français qui le soutiennent encore ».

    Il va aussi pouvoir dire adieu à 95% de ses »fans » sur internet, qui sont des fakes comptes, créés en masse pour gonfler les chiffres des « j’aime » et autres « amis », voire pour répondre positivement aux coms du patron. Quand l’oligarchie se sert des failles des plateformes « rézosocios » parce que ça l’arrange, elle n’est pas pressée de légiférer contre ses intérêts, fussent ils déloyaux et de pures escroqueries…

  8. Humour Amer dit :

    On va « crever » d’une overdose de « libertés » . Vite un bon Roi !

  9. brunoarf dit :

    Les Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) hébergent les Français sans domicile. Or l’Etat va diminuer leur financement de 57 millions d’euros sur quatre ans !

    Rien que pour l’année 2018, l’Etat a supprimé 20 millions d’euros pour les financer !

    3 avril 2018 :

    Hébergement d’urgence : plus de places, moins d’argent.

    «Les services de l’Etat annoncent une restriction des crédits au moment même où le ministre affirme vouloir pérenniser des places», s’étonne un responsable associatif.

    Déjà début mars 2018, les associations avaient écrit au Premier ministre pour déplorer une autre baisse de crédits affectant les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), qui accueillent 43 000 personnes sans domicile pour des périodes de plusieurs mois ou années dans une perspective de réinsertion. Un travail social au long cours qui tranche avec l’hébergement d’urgence, limité grosso modo à une mise à l’abri des personnes.

    «Le ministère de la Cohésion des territoires nous a confirmé la mise en place d’un plan d’économies de 57 millions d’euros sur ces établissements [les CHRS, ndlr] en quatre ans, dont 20 millions dès 2018», écrivaient à Edouard Philippe les signataires, parmi lesquels Emmaüs, la Croix-Rouge, le Secours catholique, ou encore la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) qui regroupe toutes les associations de lutte contre les exclusions.

    Les économies de 57 millions envisagées se feront par le biais de la mise en place de conventions pluriannuelles d’objectifs et de moyens figurant dans la loi Elan présentée ce mercredi en Conseil des ministres.

    Contacté par Libération, le ministère de la Cohésion des territoires confirme les économies demandées aux CHRS dans un souci «d’homogénéisation du prix de journée. Actuellement, ils varient considérablement d’un établissement à un autre».

    En ce qui concerne les crédits dévolus à l’hébergement en Ile-de-France, le ministère indique qu’il s’agit de crédits «votés dans le cadre de la loi de finances 2018, mais qui seront ajustés au vu des besoins constatés par les préfets» en matière d’hébergement des sans-abri. Les associations restent sur leurs gardes.

    https://www.liberation.fr/france/2018/04/03/hebergement-d-urgence-plus-de-places-moins-d-argent_1640859

  10. LaBibleATARI dit :

    Nous sommes dans une dictature de fait. Molle certes mais une dictature tout de même. Mais elle se durcit. Ça commence à se voir…

  11. brunoarf dit :

    En Allemagne, le Centrum für Europäische Politik (CEP) vient de publier une étude sur les perdants et les gagnants de l’euro, étude réalisée par Alessandro Gasparotti et Matthias Kullas : « 20 Years of the Euro : Winners and Losers, An empirical study »

    Dans son analyse, le CEP conclut que l’Allemagne est le pays qui a le plus bénéficié de l’introduction de l’euro : c’est un gain de 1 893 milliards d’euros de 1999 à 2017, soit 23 116 euros de gain par habitant.

    Les Pays-Bas ont tiré un avantage notable de l’introduction de l’euro, avec un gain de 21 003 euros par habitant. La Grèce a obtenu un très faible avantage grâce aux plans de sauvetage européens, avec un gain de 190 euros par habitant au final.

    Dans les autres pays, l’euro a entraîné une baisse de la prospérité : moins 69 milliards d’euros pour la Belgique, moins 224 milliards d’euros pour l’Espagne, moins 424 milliards d’euros pour le Portugal, moins 3 591 milliards d’euros pour la France, et jusqu’à moins 4 325 milliards d’euros pour l’Italie.

    L’introduction de l’euro a entraîné 40 604 euros de perte par habitant au Portugal, 55 996 euros de perte par habitant en France, et 73 605 euros de perte par habitant en Italie.

    https://www.cep.eu/fileadmin/user_upload/cep.eu/Studien/20_Jahre_Euro_-_Gewinner_und_Verlierer/cepStudy_20_years_Euro_-_Winners_and_Losers.pdf

    • rodez21 dit :

      Et vous retrouvez tous ces milliards d’euro dans TARGET2
      https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me/html/target2.fr.html

      Les déficits des uns faisant les excédents des autres, pour qui aurait l’idée saugrenue de quitter la monnaie euro, comme la dit Mario, la dette dans TARGET devrait être soldée au préalable, (solde de l’Italie = – 450 Mds d’euros, la France suit de près).

      L’euro une machine a faire diverger les peuples et les économies.

  12. zorba44 dit :

    Réponse circonstanciée à un dandysme sulfureux et à un système (qui ne mérite pas de vivre pour infliger de telles souffrances)

    https://fr.news.yahoo.com/le-t%C3%A9moignage-sinc%C3%A8re-et-%C3%A9mouvant-141612188.html

    Quousque tandem…

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s