Suicides de policiers et de gendarmes : le compteur de la honte repart de plus belle

« 88 membres des forces de sécurité françaises ont choisi de se donner la mort en 2018. Depuis le 1er janvier 2019, l’épidémie de suicides repart en flèche. Pour alerter, plusieurs associations de police se rassemblent dans quatre grandes villes.

Entre le 1er janvier 2019 et le 11 mars, 20 membres des forces de l’ordre françaises ont choisi de se donner la mort. Faisant fi de tout clivage politique et syndical, des associations de policiers (UPNI, FFOC, Assopol, HS, Clip, MPC) et au moins un syndicat professionnel minoritaire (VIGI) ont décidé d’interpeller à nouveau les autorités sur ce phénomène ce 12 mars avec des rassemblements à Paris, Lyon, Toulouse et au Mans. Leur objectif : alerter pour mettre fin à cette épidémie en étant reçus par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

«On en est pratiquement à un suicide tous les trois jours. On sera à combien à la fin de l’année ? 120 ?», projette un membre du Collectif autonome des policiers d’Ile-de-France (CAP-IDF), joint au téléphone par RT France. La page Facebook Citoyen solidaire, tenue par une personne qui n’appartient pas à la police, continue inlassablement à mettre à jour son «compteur de la honte». En 2018, tous uniformes confondus, ce compteur s’était arrêté à 88 morts par suicide, mais dès les premiers jours de la nouvelle année, il est reparti de plus belle.

Les plans anti-suicide concoctés, puis portés par les ministres de l’Intérieur successifs, se suivent sans parvenir à infléchir la tendance. L’un avait été lancé par Gérard Collomb au mois de juin 2018, mais du côté des policiers, dans les commissariats, le mal-être perdure et l’impression tenace que rien ne change finit par convaincre les membres des forces de l’ordre que leur problème n’intéresse pas en haut-lieu.

Contactée par RT France au mois de janvier 2019, la présidente de l’association Uniformes en danger, Christelle Teixeira avait estimé que les élus et le gouvernement ne faisaient pas grand cas du problème des suicides : «De toute façon, les suicides, en règle générale, on en entend très peu parler, ça doit les gêner, je suppose. Ils n’en tiennent même pas compte. Les forces de l’ordre, ils s’en foutent, c’est des pions.»

Lire la suite sur RT France

Lire aussi :

Les forces de l’ordre se rassemblent à Paris contre le fléau du suicide dans leurs rangs

Rappels :

Sujets sous silence (Strategika 51)

Ferry Express : « Que les policiers se servent de leurs armes une bonne fois ! »

Un syndicat des forces de l’ordre décrète « l’acte 1 de la colère des policiers »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Suicides de policiers et de gendarmes : le compteur de la honte repart de plus belle

  1. Bernie dit :

    Je n’aimerais pas être à leur place, pris entre le marteau et l’enclume… même si un certain nombre de CRS et des membres de la BAC ont un comportement dégueulasse en obéissant au doigt et à l’oeil aux consignes de brutalité et de répression de « Castagneur » contre les gilets jaunes.

    Certains sont des brutes ignobles mais le malaise de l’ensemble de la profession est bien réel.

    • Robert dit :

      Oui. Une minorité de policiers et de gendarmes ont eu un comportement indigne dans l’usage des LBD lors des manifestations avec les conséquences que l’on connaît ! Mais la majorité exerce ses fonctions dans le respect des lois et dans des conditions matérielles très difficiles. Ce sujet demande à être abordé avec nuance et en toute connaissance de cause. Certaines appréciations sur ce blog – et ailleurs – montrent que ce n’est pas toujours le cas !

  2. bisalli dit :

    Tant qu’ils taperont sur la population lors de manifestations pacifiques , personne ne les plaindra malheureusement pour les « gentils ».
    « Ils obéissent aux ordres » , oui mais pas que, certaines crevures se lâchent mais pas sur les blacktrucs et pas dans les cités…
    2 poids 2 mesures, grenoble pas de lbd, quasi pas d’arrestations . une ribambelle de voitures brulées, des saccages et j’en passe, c’est une habitude.

    Ils perdent la confiance de la population. ils oublient que les gouvernements changent, l’histoire reste.

    • Robert dit :

      Réfléchissez (un peu) et cherchez qui sont les vrais responsables de la situation que vous évoquez … dans les cités par exemple. Interrogez vous sur la complaisance des politiques face à certaines communautés et sur les  » orientations politiques  » de certains magistrats. Ensuite, vous parlerez de confiance…

      • bisalli dit :

        Vous réfléchissez (trop) Robert ..Mais vous n’avez pas tort malheureusement.
        Moi je parle de certains cowboys (surtout CRS et Bac) qui se lâchent pour un rien sur les GJ facile, alors bien-sûr ce n’est pas la majorité heureusement (enfin pourvu que ça dure).

  3. France Dissidence dit :

    Il faudrait qu’ils aient les c… de démissionner en masse !

    • Robert dit :

      Autrement dit : courage fuyons ! … C’est tout ?

    • Danse dit :

      Je crains que vous n’ayez malheureusement aucune idée de ce que le pouvoir nous mettrait à leur place s’ils démissionnaient en masse.

      Ces gens en uniforme majoritairement sont du côté du peuple et ne font qu’obéir aux ordres de chefs qui les placent comme des cibles vivantes face à la colère du peuple.
      Ceux qui s’excitent à crier « tout le monde déteste la police » en face des policiers font exactement ce que le pouvoir attend d’eux : ils renforcent la DIVISION, la seule condition indispensable pour permettre à une poignée de pourritures de régner sur tout un peuple.

  4. Robert dit :

    Dommage la censure !

    • De quelle censure parlez-vous ?

      • Robert dit :

        Pardon Olivier, le post était trop lapidaire ! De la censure de la plupart des media concernant le vécu d’une majorité de policiers et gendarmes : la gauche les méprise et la droite les exploite ! Tiens, voilà un des seuls domaines où la distinction droite-gauche a encore un sens…

  5. Ping : Suicides de policiers et de gendarmes : le compteur de la honte repart de plus belle | Raimanet

  6. lucmars dit :

    Les forces de l’ordre subissent aussi des presssions en tant que civil, sinon des agressions. Dès lors la peur change de camp.

  7. zorba44 dit :

    Si les forces de l’ordre en avaient (au lieu de porter leur vague-à-l’âme jusqu’à l’extrême) ils feraient à 80 ou 90% grève, oui la grève illégale de leur profession ne laissant que les « salauds » face à la population.

    Il ferait quoi Castagnette alors ? …les licencier tous pour faute grave !

    Cependant, conditionnés et sans doute lâchement écoeurés ils n’en feront rien car on ne leur a pas appris à être intelligents…

    Jean LENOIR

    • Danse dit :

      On ne leur a pas appris à être intelligents ou à naître du bon côté du fric ?
      Se pourrait-il que tout le monde ne naisse pas du bon côté du fric ?

      S’ils démissionnaient en masse, que ferait la marionnette ministre de l’intérieur alors ? Mais bien sûr il enverrait des hommes en armes formés à la guerre, et la notion de maintien de l’ordre deviendrait instantanément un souvenir du passé. Il n’y a que l’embarras du choix pour les mercenaires, voyez ce qu’on envoie pour les massacres sur les « théâtres extérieurs », et voyez ce qui nous a été préparé de longue date pour notre « théâtre intérieur ».
      Ce n’est pas la littérature qui manque sur le sujet pour être « intelligent ».
      Si vous ne voulez pas lire, vous pouvez toujours regarder ce qui se passe à Gaza.

      Mais à ce moment là ce ne seraient pas seulement les policiers -« LES-AUTRES »- qui devraient prendre leurs responsabilités, mais tout l’ensemble de la population.

      • zorba44 dit :

        Vous voulez dire que l’armée ferait le boulot, Non : les généraux l’ont clairement indiqué.
        Opérations sentinelle : c’est leur boulot ! Opérations GJ : non !

        Jean LENOIR

      • Danse dit :

        Non, je n’ai pas voulu dire une chose aussi simpliste, « que l’armée ferait le boulot », et j’ai écrit clairement « Il n’y a que l’embarras du choix pour les mercenaires ».
        Mais vous avez le droit de ne pas vouloir savoir ce qui se prépare.

        (D’autre part vous avez aussi le droit de croire que les militaires n’obéiraient pas si les larbins qui dirigent notre pays leur demandaient de tirer sur le peuple.)

    • Robert dit :

      Que voulez-vous Jean, tout le monde n’a pas votre chance : être  » bien né « , avec une intelligence toute en finesse … Cordialement bien sûr !

      • zorba44 dit :

        Vous me flattez pour le « intelligence toute en finesse » …trop individualiste dans mes objectifs pour adhérer à « bien né »…

        Jean LENOIR

  8. Trafapa dit :

    Que les policiers fassent la police dans la Police ; après on verra . . .

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s