La police néo-zélandaise participait à une simulation d’attentat près du centre-ville de Christchurch quand les tirs ont éclaté

« Il a fallu 36 minutes aux policiers néo-zélandais pour capturer le terroriste qui a assassiné 50 personnes dans deux mosquées de Christchurch la semaine dernière. Des images dramatiques montrent que deux agents de police, dont un seul avait une arme à feu, ont arrêté à eux seuls le suspect après son équipée sanglante. Nous apprenons maintenant que ce délai d’intervention aurait été plus long si la police n’avait pas effectué à proximité un exercice d’entraînement à une attaque similaire.

Dans ce que l’on peut qualifier de « coïncidence » extrêmement étrange, Chris Cahill, inspecteur de police et président d’un syndicat local de policiers, a expliqué que des policiers étaient engagés dans un exercice près du centre-ville lorsque les tirs ont éclaté.

Selon le New York Times,

« La police a indiqué qu’une unité spéciale avec son armement tactique est arrivée à la mosquée Al Noor quatre minutes après les premiers officiers, ou 10 minutes après l’appel d’urgence initial.

M. Cahill a dit qu’en temps normal cela aurait pris plus de temps, les membres de l’équipe étant convoqués à un poste de police pour se préparer. Vendredi, cependant, ils étaient en train de s’entraîner dans le centre de la ville et portaient leur équipement, a-t-il dit. »

« Pour n’importe quelle force de police au monde, ce serait un succès d’arriver sur les lieux en six minutes, et une équipe de spécialistes en dix minutes », a dit M. Cahill.

En Nouvelle-Zélande, la police ne porte généralement pas d’armes à feu, et encore moins d’équipement tactique, de sorte que des policiers en plein entraînement avec tout leur équipement tactique et leurs armes sous la main, ce fut en effet une coïncidence heureuse.

Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, cet exercice a une signification importante parce que la plupart des attentats terroristes de l’histoire récente ont coïncidé avec des exercices très semblables aux événements réels.

En novembre 2015, lors des tragiques attentats de Paris, on a rapporté par la suite que le personnel d’urgence et les ambulanciers de la région parisienne participaient le jour même à un exercice de simulation d’urgence. La nature exacte de l’exercice était une simulation d’attentats de masse, selon le Dr Mathieu Raux, chef des urgences de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

De plus, lors des attaques du 11 septembre 2001 contre les États-Unis, le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) était au milieu d’un exercice d’entraînement appelé Vigilant Guardian, dont une « coïncidence » a voulu que le scénario fût un détournement d’avions par des terroristes.

Un article de la Semaine de l’aviation a mis en lumière le lien entre les attaques du 11 septembre et les exercices du NORAD qui se déroulèrent à peu près au même moment :

« A 8 h 40 du matin, le sergent Jeremy W. Powell, du Secteur de la défense aérienne du Nord-Est (NEADS) du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) à Rome, New York, a reçu le premier appel du Boston Center. Il a avisé le commandant de NEADS, le Col Robert K. Marr, Jr. d’un possible détournement d’un avion de ligne, le vol 11 d’American Airlines.

« Une partie de l’exercice ? » se demanda le colonel. Non, c’est un événement réel, lui a-t-on dit. Plusieurs jours après le début d’un exercice semestriel connu sous le nom de Vigilant Guardian, NEADS disposait d’un effectif complet, ses officiers clés et ses superviseurs étant déjà en poste au centre d’opérations « cabine de combat « .

Rétrospectivement, l’exercice s’avérerait être le catalyseur inattendu d’une réaction militaire rapide aux attaques terroristes du 11 septembre. Les officiers supérieurs impliqués dans Vigilant Guardian travaillaient dans les centres de commandement du NORAD aux États-Unis et au Canada, disponibles pour prendre des décisions immédiates ».

Comme si ces deux événements n’étaient pas une « coïncidence » assez étrange, les attentats du métro de Londres du 7 juillet comprenaient également des exercices qui ont eu lieu quelques jours seulement avant l’attentat terroriste.

Un rapport du Daily Mail déclarait :

« La police a réalisé un exercice d’entraînement au terrorisme, qui prévoyait une attaque sur le réseau de transport de Londres, quelques jours seulement avant l’atrocité du 7/7, une enquête entendue aujourd’hui.

Lors de l’exercice « Top Table », on a demandé aux agents de répondre à des bombardements imaginaires aux stations de métro Waterloo, Embankment et St James’s Park.

Mais il n’y avait absolument aucun renseignement à l’époque pour suggérer qu’une telle attaque était imminente, a-t-on dit à l’audience….

Christopher Coltart, avocat de certaines des familles endeuillées, a déclaré à l’enquête que l’exercice « Hanovre », qui a eu lieu les 1er et 2 juillet 2005 et auquel ont participé des agents de la branche antiterroriste du Met, « avait pour point central une attaque contre le métro « .

Interrogé pour savoir s’il s’agissait d’une simple « coïncidence » que cela ait eu lieu quelques jours avant le 7 juillet, M. Allison a répondu : « C’est tout à fait exact ». »

Il est étrange que certains des attentats terroristes les plus spectaculaires de l’histoire récente aient tous ce point commun.

Cet événement tragique en Nouvelle-Zélande est déjà utilisé pour s’en prendre à la liberté d’expression et aux droits concernant les armes à feu. Le gouvernement néo-zélandais a commencé à arrêter des personnes pour avoir partagé la vidéo en direct du tireur et à faire adopter de nouvelles lois sur les armes à feu ».

Lire l’intégralité de l’article de Matt Agorist (ActivistPost)

Traduction Olivier Demeulenaere (avec DeepL.com)

Rappels :

Nouvelle-Zélande : meurtre de masse israélien ? (VT)

Quand le gendarme Beltrame dirigeait une simulation d’attentat dans un supermarché de Carcassonne…

Hommage aux victimes des attentats “à répétition”

Addendum :

11 signes pour reconnaître une opération sous fausse bannière

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour La police néo-zélandaise participait à une simulation d’attentat près du centre-ville de Christchurch quand les tirs ont éclaté

  1. Danse dit :

    Bingo ! Toujours la même organisation, toujours les mêmes signatures.

  2. matbee dit :

    Mossad ou Gladio…. ou les 2. Il y avait des unités spéciales d’autres pays dans ces « exercices », avec du matériel d’assistance médicale d’urgence… on peut dire que ça tombait à pic.

    Fifty people were killed and dozens more injured in the massacre, which had been timed to coincide with Jumu’ah, a congregational prayer that has Muslims shoulder-to-shoulder in mosques not long after noon each Friday. Fortunately, it also happened to coincide with a gathering of some of the world’s best sharpshooters.

    Individuals from the police special tactics group (STG), NZDF, Australian and Hong Kong police, were involved in the response, a New Zealand Police spokesperson said.

    They had « advanced specialist medical first aid training » and were sent to the two scenes — the first, Masjid Al Noor on Dean’s Avenue, and the second, Linwood Masjid — to provide immediate medical assistance.

    They carried firearms, given it was thought armed offenders were at large at that time, and provided first aid to a number of victims « in the most difficult of circumstances ».

    New Zealand Special Air Service (NZSAS) soldiers were photographed at the scene wearing plain clothing and balaclavas, armed with sniper rifles.

    https://www.stuff.co.nz/national/christchurch-shooting/111404324/global-expert-sharpshooters-were-training-in-the-city-just-as-the-christchurch-mosque-shooting-unfolded

    https://cloverchronicle.com/2019/03/19/paramilitary-police-drill-took-place-on-the-same-day-as-christchurch-mass-shooting/

  3. Ce fut aussi le cas pour la vrai/fausse tuerie de San Bernardino (Points 7 & 8) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/23/theoriciens-de-la-coincidence/

    Mais on est rien que des vilain-e-s Konspis !!!
    Jo

  4. Danse dit :

    Et comme d’habitude ils allument des contrefeux pour couvrir leurs traces :

    Kurz confirme le lien entre le tueur de Christchurch et un groupe identitaire autrichien
    https://fr.sputniknews.com/international/201903271040511706-christchurch-autriche-kurz-lien-terroriste/
    Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a confirmé mercredi l’existence d’un lien financier entre l’auteur de la fusillade de Christchurch et un mouvement autrichien d’extrême droite.

    Martin Sellner, qui dirige ce groupe d’extrême droite, a reçu au début de l’année 2018 1.500 euros de la part d’un donateur portant le même nom que le suspect australien inculpé de meurtre, a précisé le porte-parole du parquet de Graz.

    Le dirigeant de ce groupe d’extrême-droit a réagi dans une vidéo publiée sur YouTube, déclarant: «Je ne suis pas membre d’une organisation terroriste. Je n’ai rien à avoir avec cet homme, sinon que j’ai REÇU PASSIVEMENT UN DON de sa part.»
    Il a assuré qu’il coopérerait avec la police et a qualifié l’attaque des mosquées de Christchurch «de connerie absolue».

  5. matbee dit :

    Un ancien soldat russe retrouvé mort (« suicidé ») dans sa voiture alors que la police cherchait à l’arrêter pour possession d’armes illégale et lien présumé avec le tueur des mosquées…

    Encore une sombre histoire…. protagoniste ou témoin supprimé ?…

    https://www.newshub.co.nz/home/new-zealand/2019/03/police-investigate-link-between-christchurch-shooter-and-troy-dubovskiy-who-died-in-police-stand-off.html

  6. Roger Frank dit :

    Toujours ces bizarres coïncidences avant ou pendant tous ces « attentats terroristes », et toujours si peu de cohérence dans les images et les récits…. ça ne mettra donc jamais la puce à l’oreille des gens ?

  7. zorba44 dit :

    …Attentats et tout le bataclan …jamais expression populaire ne fût si bien nommée.

    Jean LENOIR

  8. matbee dit :

    Voilà ça y est la rafle a commencé… NZ Confiscations Begin: Police Going to Gun Owners’ Homes, Jobs…One Gun Owner Dead

    https://www.thetruthaboutguns.com/2019/03/luis-valdes/nz-confiscations-begin-police-going-to-gun-owners-homes-jobs-one-gun-owner-dead/

  9. John Smith dit :

    Locked door trapped victims inside mosque during Christchurch massacre

    Mr Alayedy and other survivors of the March 15 mosque attacks in New Zealand have described a scene of confusion and terror at the door on one side of the main prayer room, in the first accounts of the role the door played.

    Mr Alayedy said so many people began crushing him against the door that some of his ribs cracked.

    Another survivor, Khaled Alnobani, says he thinks as many as 17 people may have died trying to get out through the door.

    Investigators have likely examined a new electric locking system installed on the door in the days before the attack.

    The mosque says an electrician disabled that system the day before the attack, although some of those who escaped question whether that was the case.

    What is clear is that nobody managed to open the door that afternoon.

    https://www.9news.com.au/world/christchurch-shooting-door-at-al-noor-mosque-didnt-open/626731e3-d020-479e-be76-7e6fa5e88598

  10. Une entité chercherait elle a semer la discorde entre chrétienté et Islam?
    Le jour de Purim, c’était un sacrifice
    Cet attaque terroriste ?
    Bizarre, vous avez dit ….

  11. matbee dit :

    Un juge ordonne l’expertise psychiatrique de Brenton Tarrant

    « Brenton Tarrant sera-t-il jugé pour ses crimes ? Le tueur australien de Christchurch, qui a assassiné 50 personnes et en a blessées 24 autres dans deux mosquées, est soumis à une expertise psychiatrique devant déterminer son état mental.

    Un juge néo-zélandais a ordonné le 5 avril l’expertise psychiatrique de Brenton Tarrant, assassin de 28 ans qui a fait 50 morts dans deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Cette attaque particulièrement sanglante a été qualifiée d’«attentat terroriste» par le Premier ministre néo-zélandais. L’expertise devra déterminer si le tueur «est en mesure d’être jugé ou s’il est dément», a décidé le juge Cameron Mander au cours d’une brève audience à Christchurch »

    https://francais.rt.com/international/60706-tueries-christchurch-juge-ordonne-expertise-psychiatrique-brenton-tarrant

    • zorba44 dit :

      Ce juge est un marrant… Tout, sans doute, pour éviter un procès et remonter ainsi la chaîne des commanditaires.

      Il ne faut surtout pas que les incohérences viennent troubler le confort mental douillet et cocooné des téléspectateurs !

      Il faut que la conformité de ne pas penser, à l’échelle collective, prévale !

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s