« Du vieux chêne… il faut mettre beaucoup de petit bois pour arriver à le faire brûler » (Benjamin Mouton, ex-architecte en chef de Notre-Dame)

(LCI, 17 avril 2019 via Bertrand Rivière)

« Que dire ? Ça a été vite !… Je me perds en conjectures… »

« Juste avant mon départ à la retraite, dans les années 2010, on a remis à plat toute l’installation électrique de Notre-Dame. Donc il n’y a pas de possibilité de court-circuit. On a remis à plat, et aux normes contemporaines, même en allant très loin, toute la détection et protection incendie de la cathédrale (…) Vous avez en bas de la cathédrale, deux hommes en permanence, qui sont là jour et nuit, pour aller voir dès qu’il y a une alerte et pour appeler les pompiers dès que le doute est levé (…) Ça a été un travail colossal… On a un encadrement technique, normatif, de contrôle, etc. etc., qui est considérable et qu’on ne voit nulle part ailleurs. »

Rappel :

Notre-Dame de Paris : L’origine accidentelle de l’incendie est-elle crédible ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour « Du vieux chêne… il faut mettre beaucoup de petit bois pour arriver à le faire brûler » (Benjamin Mouton, ex-architecte en chef de Notre-Dame)

  1. xavib dit :

    Autre indice troublant : il y avait eu un « exercice incendie » quelques jours avant !

    « André Finot, responsable de la communication de la cathédrale Notre Dame, raconte au Parisien : « Nous avons entendu l’alarme sonner à 18h30. Une alarme que l’on a tout suite identifiée et reconnue, car nous nous étions livrés à un exercice incendie il y a encore quelques jours. Très vite, on a aperçu un large nuage de fumée grise et jaunâtre s’échappait de la poutre du bâtiment… »

    http://www.leparisien.fr/paris-75/incendie-en-cours-a-la-cathedrale-notre-dame-de-paris-15-04-2019-8053935.php

  2. Eric83 dit :

    J’ai vu cette vidéo et je l’ai relayée sur FB car ce Monsieur est on ne peut plus légitime à s’exprimer sur cet incendie. On voit d’ailleurs très bien qu’il s’auto-censure et n’expose pas ses conjectures dans lesquelles il dit se perdre.
    Je n’ai aucune connaissance sur la conception de la cathédrale ni sur la sécurité anti-incendie mise en place.

    En revanche, je peux partager quelques constats et expériences. J’habite dans le Var et je vivais dans le secteur qui a été particulièrement dévasté par les incendies dramatiques de 2003. Incendies qui ont, en tout et à causes de vents très violents, ravagé des dizaines de milliers d’hectares cet été là.
    Le QG des pompiers avait été installé à 500 m de chez moi. A cette époque et si ma mémoire est bonne, 700 pompiers – y compris des italiens – avaient été déployés pour venir à bout d’incendies diffus sur des dizaines de kms²…et on nous dit que 400 pompiers ont été déployés pour éteindre l’incendie de la cathédrale…
    D’autre part, les incendies dévastateurs de 2003, notamment dans la vallée des Maures entre le Muy et Saint-Maxime, ont réduit en cendres toute la végétation sur 20 000 hectares mais ont « seulement » brûlé en surface les chênes…qui ont survécu à l’inverse des autres essences d’arbres, notamment les pins.

    Par ailleurs, j’ai travaillé dans le secteur du photovoltaïque « grandes toitures » – bâtiments industriels, commerciaux, agricoles. L’incendie d’une centrale PV en toiture était et est toujours bien entendu le risque de sinistre majeur encouru…et le plus dangereux, notamment pour les pompiers. Cette contrainte était donc au centre des attentions et des obligations en matière de sécurité.
    La majorité des bâtiments, surtout récents, sont construits avec des charpentes métalliques. Or ce sont ces charpentes et non celles en bois qui inquiètent vivement les pompiers lorsqu’un incendie se déclare car les charpentes métalliques « brûlent », se déforment et s’écroulent sans crier gare alors que les charpentes bois se consument et « préviennent » avant de s’écrouler.

    Autant dire qu’à voir l’ampleur de l’incendie de la charpente de la cathédrale et le fait qu’elle s’écroule « aussi rapidement », mon premier sentiment a été : comment est-ce possible et comment un incendie accidentel pourrait-il provoquer cela dans un laps de temps aussi court ?
    Les commentaires de la caste politico-médiatique, alors qu’aucune enquête n’avait encore débuté, nous expliquant que la piste de l’incendie accidentel était privilégiée n’a fait qu’alimenter mon questionnement…et ma suspicion.

  3. Paul Lepoulpe dit :

    Combien de temps ils vont continuer à nier l’évidence et nous prendre pour des abrutis, ces saletés de chiens de garde du politiquement correct ( = la faute à pas de chance) ????

  4. Danse dit :

    Le vieux chêne brûle tellement facilement qu’on en faisait… des cheminées
    http://www.cheminees-camusfils.com/product/rare-grande-cheminee-ancienne-en-bois-de-chene-a-decors-de-faunes/

    • Pollock dit :

      Regardez la couleur de la fumée…jaune … Je ris jaune….seule la pétrochimie provoque ce type de fumée…

  5. Kakadu dit :

    Cela m’a fait penser à l’incendie du Reichstag en février 1933…

  6. Achille dit :

    Bizarre, bizarre cette fausse piste de la 1ere alerte…..un bug informatique, vraiment? ou bien quelqu’un a mis volontairement les agents de sécurité sur une fausse piste, par un peu de fumée sur les détecteurs à l’autre bout de la charpente par exemple…

    https://www.europe1.fr/societe/incendie-a-notre-dame-entre-la-premiere-et-la-seconde-alerte-que-sest-il-passe-pendant-23-minutes-3893394

  7. matbee dit :

    A 15 mn près la cathédrale était entièrement détruite ; ces salopards de satanistes ont été à deux doigts de réussir leur coup fumant.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-17/notre-dame-was-15-30-minutes-destruction-heres-what-was-saved-and-what-was-lost

  8. Saint-Rémi dit :

    « Je ne vois pas d’hypothèse qu’on puisse dire… »… TOUT EST DIT. Cet expert hautement qualifié sait, et exprime entre les lignes, que l’incendie a été intentionnel et donc criminel.

  9. zorba44 dit :

    Et voilà tout se confirme …cui bono ?
    Certaines fanges de l’humanité sont infectes, vraiment à désespérer de tous.

    Faites les dégager, au plus vite !

    Jean LENOIR

  10. 8parabellum8 dit :

    Le gagnant du concours architectural pour remplacer la flèche…

    Anus horribilis comme dirait l’autre…

    Macron adore y parait…
    On se demande bien pourquoi…

    • Un passant dit :

      Il croit plus en Godemichet qu’en God si tu veux mon avis.

    • Pierre dit :

      C’est Jack Lang qui a eu cette idée lumineuse ? Il revient l’horrible Jack on le voit partout sur les plateaux à nous éclairer de ses élucubrations fumeuses.
      Tiens lundi soir il prenait son pied en admirant les flammes… il en a même fait un selfie !!

      • 8parabellum8 dit :

        « L’argent est le Tout ; le condensé de tout ce qui s’achète dans un monde où tout est à vendre. Il est la réponse à toutes les questions. Il est la langue d’avant Babel qui réunit tous les hommes… »
        Daronne de Hannelore Cayne.

        « La langue se mettant à l’aise met tout à la gêne… »
        Joseph Roux.

  11. Jean-Marc SIMIAND dit :

    Avec ce départ de feu à St Sulpice le mois dernier, la coïncidence ne laisse plus de doute à un acte volontaire à ND.
    https://www.lepoint.fr/societe/paris-qui-a-mis-le-feu-a-l-eglise-saint-sulpice-19-03-2019-2302387_23.php

  12. Eric83 dit :

    Un post publié sur Facebook :
    NOTRE DAME DE PARIS Incendie du 15 avril 2019
    Comment plus de 2000 tonnes de chêne ont brûlés en moin de 2h? Comment 1300 chênes (l’équivalent de 21ha de forêt) se consume en moins de 2h?

    Une étincelle ? Un accident de chantier ? Une malveillance ? Un incendie volontaire?

    Comment Notre Dame de Paris prend feu, alors que sur le chantier tous objets incandescents est interdit (chalumeau, moteur, gaz etc.) ? Comment Notre Dame de Paris prend feu sans intervention humaine?

    Lisez ceci ! ! !

    La température d’inflammation du bois dépend de la durée d’exposition du bois à la chaleur. Généralement, le bois s’enflamme à une température située entre 250 et 300 °C. Après l’inflammation, le bois se met à se carboniser d’environ 0,8 mm par minute. Le feu progresse lentement dans une pièce de bois massif, car la couche de carbone qui s’y forme protège le bois en situation d’incendie et ralentit l’augmentation de la chaleur dans les parties internes et la progression de l’incendie. Par exemple, déjà à une distance de 15 mm de la limite de carbonisation, la température du bois est inférieure à 100 °C. Cette caractéristique est mise à bien entre autres dans le dimensionnement des structures portantes.

    Si vous avez des réponses à toutes ces questions, éclairez-moi.

  13. Kalon dit :

    Poussière de bois, insectes xylophages, électricité statique et …..boum, c’est l’embrasement !
    Et puis, il n’y avait pas que du chêne dans la restauration de Violet le Duc, d’autres essences de bois plus poreuses avaient, également, été employées.
    Imaginons que certains élément en aluminium de l’échafaudage aient servis à corseter la flèche créant, de ce fait un champ d’électricité statique à l’intérieur de celle çi !
    La mise à la terre de l’échafaudage était’ il déjà réalisé ?
    On voit le même phénomène dans l’explosion des silos à grains

  14. ALAIN dit :

    Je pencherais plutôt à une technologie type rayonnement venu d’un satellite comme cela a été le cas aux usa ou plusieurs maisons ou terrain de foot ont brûlé alors qu’il n’y avait eu aucun feu de forêt à proximité (voir incendie californie/camp fire/ ville de PARADISE)

  15. laurence dit :

    Les mots d’un pompier sur FACEBOOK :
    « Il est impossible d’avoir un tel feu en moins de 2h sans accélérateur. Le bois n’émets pas de fumée jaune, la pétrochimie oui ! »
    un petit plus : http://echelledejacob.blogspot.com/2019/04/video-amputee-de-lex-architecte-des.html
    Sans commentaires !

  16. yvo dit :

    Regardez le projet « Ile de la cité » qui doit être fini pour les JO de 2024 et vous comprendrez!
    Macron a dit que la cathédrale serait reconstruite en 5 ans, calculez !

    • matbee dit :

      Paris Ville Lumière… la lumière de Satan… Tout doit être prêt pour que les JO de Paris en 2024 soient ceux du Nouvel Ordre Mondial luciférien.

      Notre-Dame, cet emblème chrétien et catholique au coeur même de Paris, doit être effacée pour devenir le Temple de la nouvelle religion : la sainte et satanique Laïcité…

  17. Bernie dit :

    Notre-Dame-de-Paris est-elle condamnée à la disparition ? Une loge de la franc-maçonnerie (la Grande Loge Européenne de la Fraternité Universelle) appelle à se mobiliser pour, je cite, « la reconstruction du Temple » !

    « La franc-maçonnerie c’est aussi ce mythe fondateur de la construction, destruction, recontruction « du temple ». Quelque soit notre tristesse de ce soir, voyons-y une opportunité de nous galvaniser dans cette fraternité qui symboliquement et pratiquement a fait construire ces cathédrales dans l’ensemble de l’Europe et les reconstruire malgré les assauts divers.

    C’est ainsi que j’invite chaque loge à procéder à une cagnotte exceptionnelle pour participer à la reconstruction du Temple.

    Jean Luc Tinland Grand-Maître de la Grande Loge Européenne de la Fraternité Universelle

    http://glef.eu/fr/node/804

    • zorba44 dit :

      Le signataire propose qu’on aille brûler la GLRFU et qu’on construise sur ses cendres; l’Eglise du Pardon contre les Crimes commis contre Notre-Dame…

      Allez GJ mobilisez vous en masse, voilà un bon thème pour demain matin !

      Jean LENOIR

      • Brûler symboliquement, Jean… pas physiquement, précisons-le bien ! Sinon vous allez m’attirer des ennuis… Vous savez bien que la liberté d’expression n’existe plus dans ce pays et que la moindre outrance, même verbale, vaut « incitation » et peut conduire devant les tribunaux.

      • zorba44 dit :

        Donc acte Olivier,

        Le signataire exprime seulement son dégoût; les antipodes étant une distance un peu forte pour avoir été samedi à Paris… d’un lieu qui reste à localiser…

        Mais vous avez raison seuls les bouffons ont le droit de sortir des plaisanteries sacrilèges sur l’embonpoint de Jean-Pierre Raffarin, alors qu’ils imposent une situation tragique à la chrétienté et aux français (l’enquête le dira, peut-être, si brûler une énorme quantité de chênes dans de telles conditions n’a pas été guidé par la main d’un ou de plusieurs individus diaboliques ?).

        En assumant la responsabilité d’avoir été, dès le départ, un lanceur d’alerte !

        Savez-vous d’ailleurs Olivier que si vous tapez votre nom sur Google un des premiers choix est Olivier Demeulenaere, lanceur d’alertes ?

        Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s