Après le climat, la biodiversité : ça ne finira donc jamais ?

« Suite à la réunion de l’IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services/Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) qui s’est tenue à Paris, la semaine dernière, Emmanuel Macron s’est de nouveau distingué en annonçant une série de mesures destinées à rendre notre pays encore plus vert, alors qu’il est déjà très exemplaire en matière d’écologie.

L’IPBES est, comme le GIEC, une émanation de l’ONU. Comme le GIEC, il est là pour prôner l’alarmisme afin de pousser les dirigeants à réagir. La réaction de notre Président et cet alarmisme sont-ils justifiés ?

Oui, si l’on en croit un rapport du WWF (World Wildlife Foundation/Fonds mondial pour la nature) datant de 2018. Il nous annonce que les populations de 4.005 espèces de vertébrés (soit seulement 6 % du nombre total des vertébrés, selon les chiffres du Catalogue of Life de juillet 2018) ont été réduites de 60 % entre 1970 et 2014. Les causes principales de ce déclin seraient la surexploitation des écosystèmes, l’agriculture et la pollution. Les vertébrés choisis par le WWF sont parmi les plus gros et les plus connus : girafes, rhinocéros, singes, lions, baleines, dauphins, poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères…

Non, si l’on en croit une publication scientifique sortie en 2014 (Assemblage Time Series Reveal Biodiversity Change but Not Systematic Loss, Dornelas et al., 2014) dans la revue Science. Les auteurs y affirment qu’aucun déclin n’est constaté si l’on se focalise sur d’autres groupes d’animaux, et les espèces dont la biodiversité n’est pas affectée représentent la majorité des espèces. Pour cela, 35.613 d’entre elles (huit fois plus que dans l’étude du WWF) ont été étudiées, la liste étant élargie aux invertébrés et aux plantes. Afin d’être le plus exhaustif possible, 14 indices de biodiversité différents ont été utilisés, alors que le WWF s’est contenté d’un seul.

Il faut savoir, également, que, selon le rapport Living Planet 2014 du WWF, la biodiversité a augmenté de 10 % dans les pays riches depuis les années 1970 et, contrairement aux idées reçues, les pays dont le PIB par habitant dépasse 3.900 € sont ceux où la surface des forêts est en augmentation. C’est vrai, en particulier, en Amérique du Nord et en Europe, le Royaume-Uni ayant, par exemple, triplé ses surfaces forestières depuis 1919 !

Alors, faut-il encore prendre des mesures contre les déchets et les plastiques, comme le réclame Emmanuel Macron, alors que les plastiques sont retraités à plus de 95 % dans les pays occidentaux ?

Est-il, également, bien raisonnable de réduire un peu plus les libertés individuelles en voulant étendre de 20 à 30 %, d’ici 2022, la surface des espaces naturels protégés ?

Encore une fois, il est bien plus facile de mettre en place des interdictions et des taxes en tout genre que de redresser la situation économique du pays ou de satisfaire aux revendications des gilets jaunes. Notre Président l’a bien compris et, comme Hollande, il veut probablement que l’écologie soit le « grand succès » de son quinquennat. »

Boulevard Voltaire, le 8 mai 2019

Voir aussi :

« Folle de rage » ! Claire Nouvian (« Place publique ») traite de « dingues », de « révisionnistes » et de « négationnistes » ceux qui ne partagent pas ses vues alarmistes sur le climat et les accuse de l’avoir attirée dans un « guet-apens climato-sceptique »

(Merci à Bernie)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Après le climat, la biodiversité : ça ne finira donc jamais ?

  1. matbee dit :

    Article très pertinent : Tout et n’importe quoi pourvu que puisse être imposée la dictature mondialiste !

    A l’appui de l’article je rappelle que la France d’aujourd’hui compte plus de surfaces boisées qu’au Moyen-Age… donc l’état de la biodiversité globale ne doit pas être si alarmant.

  2. Ping : Après le climat, la biodiversité : ça ne finira donc jamais ? | Ombre43

  3. Margot dit :

    c’est  » L’AGENDA 21″ dont l’application est déjà bien avancée… En France on est tellement censuré, que l’agenda 21 …personne ne sait ce que c’est ! tout est fait de manière très progressive pour que les gens n’y voient que du feu et l’ensemble du projet se veut d’utilité publique et pourtant, cherchez sur le web : toutes nos villes appliquent déjà cet agenda ! Dernier chaos pour la France créé par ces directives : la restructuration des régions françaises.
    Il faut écouter Rosa Koire expliquer très clairement la finalité de cet AGENDA 21.
    Rosa Koire => Que cachent l’Agenda 21 et l’Agenda 2030 des Nations Unies ; https://www.youtube.com/watch?v=NDF03GAnIwo
    Agenda 21, La Finalisation du Nouvel Ordre Mondial : https://www.youtube.com/watch?v=Z4H2PnociFM
    Tout est détaillé dans cet article source : http://www.alterinfo.net/Que-cache-l-Agenda-21-des-Nations-Unies-et-la-transition-energetique-de-Royal-et-Hollande_a108406.html
    Lisez-le jusqu’au bout s’il vous plaît.
    il y a de quoi être alarmé…hélas cela fait déjà 22 ans que les directives territoriales et communales de l’Agenda 21 sont en cours dans les 178 pays qui ont signé cet accord au Sommet de la Terre de Rio en 1992.
    Il n’y a pas un seul domaine de notre quotidien qui échappera à ces directives mondiales. Chaque projet implémenté est un pavé de plus sur la route d’un totalitarisme mondialisé pour les 178 pays signataires.

  4. Marc dit :

    Pour préserver la biodiversité il y a déjà une mesure toute simple c’est de ne pas continuer à araser les haies avec TALUS. Dans l’ouest de la France par exemple, qui était un pays de bocage, c’est la course à l’agrandissement des exploitations agricoles avec agrandissement sans limite des parcelles agricoles. Depuis les années 70, deux haies sur trois ont été abattues, supprimant tous les abris pour les oiseaux, les hérissons etc…Cela fait le bonheur de certains gros agriculteurs qui en veulent toujours plus, lesquels sont qualifiés de « rapaces » par les petits, lesquels vont finir par tous disparaître et tout ceci avec la complicité des pouvoirs publics ( SAFER, chambres d’agricultures, syndicats majoritaires etc )…Cela fait le bonheur évidemment en amont des Monsanto, Bayer et Cie, du machinisme agricole etc…Alors il faudrait que nos politiques, Macron en tête, arrêtent leur attitude schizophrène. Les mesures consistant à préserver des exploitations de taille moyenne en préservant un minimum de haies avec talus ne dépendent pas du climat !!!…L’agriculteur devrait être en partie rétribué pour préserver l’équilibre du bocage ou ce qu’il en reste !….L’augmentation des surfaces forestières ne suffit pas, il faut un équilibre sur tout le territoire. En attendant nous voyons des agriculteurs « rapaces » qui traversent maintenant les petites communes avec leurs engins agricoles monstrueux pour aller exploiter aux quatre coins du canton d’anciennes exploitations considérées comme n’étant plus viables, ce qui est absolument faux pour certaines !…Certains agriculteurs « rapaces » sont très fiers d’avoir le plus gros quota laitier de la commune voire du canton!….On marche sur la tête !!!….Quand je pense, qu’en son temps la FNSEA avait été manifester devant l’exploitation de Jean Gabin qui, soit-disant prenait la terre aux agriculteurs, alors que maintenant ce syndicat défend sans réserve aucune l’agrandissement sans limite des gros agriculteurs productivistes….Jean Gabin, écoeuré, doit se retourner dans l’océan, lui qui l’avait choisi pour dernière demeure !!!

    • Oui, c’est le fameux remembrement !!!
      Et c’est lui qui serait la cause des inondations par effet de coulée de boue… Car les haies, talus, bosquets ayant été supprimés, ils n’agissent plus en temps que barrières naturelles, c’est d’ailleurs ce qu’avait expliqués les spécialistes lors de la dernière inondation dans l’Aube, alors que la Wargon s’était précipitée pour dire que c’était dû au « réchauffement climatique » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/12/15/resume-sott-11-2018-larnaque-de-la-transition-ecologique-a-la-francaise/

      En campagne, on sait que tant que le mois de mai n’est pas passé, il y a risque de gelées, et ça n’a pas manqué, dimanche et lundi dernier, bim, gelées = catastrophes…
      L’an dernier il a neigé, en Charente Maritime fin avril début mai !!!

      Et il faut rappeler à cette « onne » que l’année 1788 avait été une année de famine dues à plusieurs années de mauvaises récoltes !!!

      Alors je ne suis pas scientifique, je suis même une truffe en maths et en physique/chimie, mais je sais lire, et j’ai un cerveau, et je m’en sers…
      Jo

  5. Sven dit :

    Quelqu’un a parlé à Claire Nouvian des épandages chimiques dans l’atmosphère, aussi appelées chemtrails ? Cette dame avec ses « 25 ans d’expérience » ne connaît rien au climat puisque elle ne connait pas le geoengineering.

  6. Ping : Réchauffement Climatique Anthropique de mes 2 tiques… | jbl1960blog

  7. Bernie dit :

    Robert Faurisson étant mort il y a quelques mois il fallait bien redonner quelques couleurs aux notions scientifiques de « révisionnisme » et de « négationnisme ». Alors on les associe maintenant au réchauffisme, plus dans le vent que le fascisme ou le nazisme…

    Et ça donne le « révisionnisme climatique » de Claire Nouvian, la groupie fanatique du GIEC :

    • Ne faites pas d’humour mal placé, Bernie… C’est notre meilleur espoir féminin en matière de science climatique, vous allez vous attirer les foudres des deux communautés féministe et réchauffiste… euh non, pardon, « changiste » ! (une petite mise au point sémantique sans grande importance)

      Je ne me lasse pas de regarder les 13 premières minutes de l’émission, en particulier l’introduction fracassante de Praud et les échanges orageux entre Elisabeth Lévy et la sidérante Claire Nouvian…

      J’aurais aimé être sur le plateau pour demander – entre autres – à celle-ci ce qu’elle pensait d’Al Gore, le Pape du réchauffement climatique, disant en 2007 que la neige au Pôle Nord fondrait dans les 5 ans… ou encore si elle avait entendu parler du « Climategate »

  8. rififi dit :

    « Mais vous êtes dingue ! » La Nouvian insulte ceux qui ne sont pas d’accord avec elle et elle s’étonne de leurs réactions… une vraie ayatollah.

  9. Boul' Mich' dit :

    Je partage totalement l’avis d’E. Lévy: la trottinette pour combattre le réchauffement climatique, c’est absolument grotesque.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s