Les européennes, un référendum « Pour ou contre Macron »

Loiseau rare a disparu !

C’est Macron qui l’a voulu en se mettant en avant et en transformant ces élections en un duel LREM-RN. Et c’est ce que souhaitent les Français, qui non seulement attachent peu d’importance aux questions européennes, mais ont le sentiment d’avoir été trompés en 2017 – et veulent botter les fesses à un pouvoir « jupitérien » qui leur crache à la figure et réprime férocement tous ceux qui battent le pavé depuis six mois. Cerise sur le gâteau, Macron se présente comme le champion d’une Union européenne détestée et détestable. Le symbole est donc très fort.

Une double question se pose cependant :

1/ Faut-il VOTER CONTRE Macron ou BATTRE Macron ? En fonction de la réponse à cette question, les choix qui s’offrent à l’électeur sont très différents.

2/ Quand on voit comment le ministre de l’Intérieur Castaner compte les Gilets jaunes, peut-on le laisser compter les bulletins de vote le 26 mai ? OD


Elections européennes : Voter contre Macron ou bien le battre ?

« Les élections européennes sont massivement considérées par les Français comme sans intérêt. Il est vrai que leur portée institutionnelle et opératoire est indiscernable. Le fonctionnement de la formidable usine à gaz qu’est devenue l’UE reste tout à fait opaque, et ne persiste que le sentiment confus d’avoir affaire à une bureaucratie lointaine, où le parlement élu au suffrage universel n’est là que pour faire joli. Et comme d’habitude on va aller voter, ou pas, pour des raisons de politique intérieure. Et cette fois-ci, les enjeux du scrutin du 26 mai prochain sont sur ce point particulièrement intéressants.

Retour vers 2014

Revenons sur celui du 25 mai 2014 pour rappeler que le Front National y fut premier avec près de 25 % des suffrages exprimés, laissant l’UMP quatre points derrière et le PS à 14 %. Si cette « victoire » du FN, contrairement aux avertissements des Cassandres, n’a pas abouti à l’instauration d’un régime fasciste dans notre pays, elle a eu d’importantes conséquences politiques. Se sont imposées alors plusieurs évidences. Tout d’abord que la catastrophe Hollande rendait impossible sa réélection. Ensuite que Marine Le Pen serait au deuxième tour de la présidentielle 2017, mais ne pourrait l’emporter au deuxième. Que le candidat de droite qualifié avec elle, serait assuré d’être Président. Il fallait donc se préparer, et pendant que l’UMP qui avait pourtant un boulevard devant elle trouvait astucieux d’organiser une primaire imbécile, les grands intérêts représentés par l’alliance de la haute fonction publique d’État et de l’oligarchie économique mettaient en branle le processus qui allait aboutir à l’installation d’Emmanuel Macron à l’Élysée. Nous ne reviendrons pas en détail sur ce qui s’est passé nous en rapportant à nos précédentes écritures qui avaient pointé les éléments difficilement réfutables caractérisant l’existence d’une forme particulière de coup d’État. Cette illégitimité initiale a évidemment nourri aussi la crise politique et institutionnelle très grave que connaît la France depuis maintenant six mois. Qui voit un président solitaire à la personnalité trouble, mener une politique contraire aux intérêts du pays, brader son patrimoine, instrumentaliser justice et police pour protéger ses amis et mettre en œuvre une répression sans précédent depuis la guerre d’Algérie. Sans oublier probablement le plus inquiétant, l’instauration systématique de dispositifs répressifs portant atteinte aux libertés publiques fondamentales.

C’est bien dans ce contexte national qu’interviennent les prochaines élections européennes. Qui auront pour seul enjeu politique la réalisation d’un sondage grandeur nature et la cristallisation d’un rapport de force politique en France. Emmanuel Macron, se jetant personnellement dans l’arène a consacré le caractère binaire du choix, où le verdict au soir du 26 mai sera simple pour lui : gagnant ou perdant.

26 mai quels enjeux ?

Soit la liste dirigée par la calamiteuse Nathalie Loiseau termine première, et dans ce cas le président de la république se sentira renforcé et légitimé pour reprendre de plus belle, la politique mise en œuvre depuis deux ans. Avec la poursuite du démantèlement de l’État-providence, l’aggravation de la crise sociale, et les dérives liberticides.

Soit, la liste LREM est seconde et on ne sait jamais, troisième, dans ce cas ce sera Emmanuel Macron essuie une vraie défaite. Rapport de force, perspectives nouvelles, et étape franchie dans la marche pour effacer les conséquences de l’opération de 2017 et fermer le plutôt possible la parenthèse de l’installation au sommet de cet homme dangereux.

Essayons d’imaginer les conséquences politiques d’une telle situation. Il n’y a pas actuellement de front anti-Macron et c’est bien le problème. Et s’il s’agit de le constituer le RN est et restera une force incontournable. Certes il y a l’objection non négligeable, selon laquelle le RN et Macron serait des jumeaux symétriques, et que le président rêvant de rejouer avec son meilleur ennemi le match de 2017 en 2022, ferait tout pour le mettre en avant.

On refait le match ?

En est-on si sûr ? N’est-ce pas là enrober ses échecs de formules consolatrices ? Car enfin, si le pouvoir, comme l’avait fait François Mitterrand avec le Front National en 1983, cherchait à valoriser le Rassemblement National, on en trouverait quelques traces. Or, que constate-t-on, sinon le traitement judiciaire pas vraiment tendre infligé au RN par une justice connivente. À base de convocations chez le psychiatre, de saisies des dotations d’État, de perquisitions et collections de mises en examen qui relèvent d’un singulier acharnement. Manifestement organisé depuis l’Élysée, comme la confortable mansuétude judiciaire dont bénéficient de la part des mêmes magistrats, les amis d’Emmanuel Macron.

Il y aurait ensuite une différence majeure entre 2017 et 2022 avec une offre similaire. Macron a révélé son projet de dévastation sociale, de liquidation de la souveraineté et de répression des libertés. Le peuple français a fait son expérience. Tout le monde sait bien, Marine Le Pen et ses amis en tête qu’elle ne peut l’emporter dans cette configuration sauf avec la constitution d’un rassemblement qui serait tout autre chose que le RN tout seul. D’ici 2022 reclassements et changements sont inéluctables si tant est d’ailleurs que l’on aille jusqu’à cette échéance-là. L’histoire politique serait alors bien plus ouverte qu’on le croit, et en aucun cas on aurait à se replonger dans le même fleuve.

Battre Macron impératif catégorique

 Alors comment se présente le scrutin du 26 mai pour ceux qui combattent le président de la république sa politique. Comme une alternative à deux branches :

  • Faut-il voter contre Macron ? Si oui, n’importe quel choix hors de LREM fera l’affaire, même l’UPR.
  • Faut-il battre Macron ? Le mettre en minorité et lui faire subir une lourde défaite politique, porteuse d’avenir ? Dans ce cas il n’y a pas 36 solutions…

S’il reste en termes de fonctionnement et d’organisation une épicerie familiale déplaisante, le RN tout en n’étant pas un parti de masse bénéficie d’un électorat populaire solide. Qui représente un Français sur quatre, voire sur trois. Ce sont ceux-là qui comptent et il serait peut-être opportun d’arrêter de les insulter et de les diaboliser pour commencer à les écouter. Et aussi à leur parler.

Ceci n’est pas un appel à voter pour la liste conduite par Jordan Bardella, ni un ralliement à un mouvement, ou une renonciation au «no pasaran » qui a structuré les engagements d’une vie, ni même une information sur ce que fera l’auteur dans l’isoloir. Mais un appel à la réflexion à partir de l’exposé de la réalité d’une situation politique particulière, conséquence de l’opération de 2017. Faut-il choisir de refuser cette évidence ? De faire d’un aveuglement une vertu cardinale ? Est-il vertueux de s’inventer des périls imaginaires pour ne pas affronter des menaces bien réelles ? Il vaut mieux participer au combat de l’époque en se donnant les moyens de le livrer. Ce n’est qu’à cette condition que l’avenir politique reste ouvert. Le 26 mai il ne s’agira pas de voter contre Macron, mais bien de battre Macron.

Et sa défaite nous engagera ensuite, assurés de nos priorités, à construire une force qui évite aussi bien un ralliement au RN qu’une sortie de l’histoire politique ».

Régis de Castelnau, Vu du droit, le 20 mai 2019 (via Comité Valmy)

(Merci à Danse)

Rappels :

Une démission de Macron après les européennes ?

Macron, le Fake Président

Envers qui Emmanuel Macron est-il débiteur ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour Les européennes, un référendum « Pour ou contre Macron »

  1. Pollock dit :

    Bonjour, beaucoup de français nagent dans la confusion….pourquoi, pour qui voter, pour quels résultats…???? Le tout savamment orchestré par les médias. Merci pour le partage de cet article , clair et limpide …

  2. Ping : Les européennes, un référendum « Pour ou contre Macron » - Ma Banque a Moi

  3. matbee dit :

    Attention aux risques d’attentat sous faux drapeau….

    Nous avions averti, que le Gouvernement Français en mauvaise posture électorale pour les Européennes du 26 mai 2019, et confronté depuis 6 mois aux manifestations des Gilets Jaunes, pourrait décider de lancer des attentats sous faux drapeau pour arrêter le processus électoral et les manifestations.
    Il était envisagé des attentats meurtriers pendant les les défilés des Gilets Jaunes, par exemple ce samedi 25 mai 2019 à la veille des élections Européennes.
    Il peut être aussi envisagé des attentats à l’ouverture des bureaux de vote, conduisant à la fermeture immédiate de tous les bureaux de vote et donc du report des élections à une date ultérieure non définie.
    Et immédiatement serait déclaré un État d’Urgence Nationale permettant le contrôle de tout le monde, la limitation de circulation et l’interdiction de manifester.

    https://changera.blogspot.com/2019/05/anonymous-lalerte-rouge-continue.html

    • zorba44 dit :

      S’il y a attentat d’ici à l’élection, c’est simple : la révolution se déclenche totalement et il est vraisemblable que les fusils sortiront des armoires pour tirer comme des lapins tout ce qui porte uniforme.

      Les forces de l’ordre, si elles veulent survivre, doivent se dissocier de toute manoeuvre qui les mettraient en position de danger, en tant que complices. Porter un uniforme c’est parfois être bien inspiré de désobéir aux ordres et de saisir des gradés serviles..

      Il s’est passé trop de choses ces temps-ci pour que le peuple accepte le moindre dérapage criminel en provenance de l’Etat, car c’est bien de lui dont il s’agirait – acteur direct ou indirect comme toujours.

      Jean LENOIR

    • Robert dit :

      Sans oublier le déploiement des chars pour protéger les ministères, le rappel de tous les réservistes, et l’instauration d’un couvre-feu sur le territoire national !

    • matbee dit :

      Qu’est-ce que je disais ?

      EN DIRECT – Explosion à Lyon : un homme activement recherché

      Une explosion a eu lieu ce vendredi 24 mai dans le centre-ville de Lyon, qui a été bouclé. Emmanuel Macron a évoqué « une attaque ». Un homme est activement recherché.

      https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/lyon-une-explosion-fait-plusieurs-blesses-7797701944

      • rosemary2 dit :

        tiens tiens à Lyon chez Collomb ?

      • Amadou dit :

        On apprendra peut-être que le « terroriste » était connu des services de police et de renseignement, voire même qu’il avait croisé la route de notre classe politique, comme Coulibaly ou les frères Kouachi…

      • Alcide dit :

        @ Amadou
        Tout terroriste qui se respecte tire avec des balles à blanc comme chez Charlie (voir la vidéo du « flic  » en bicyclette tué à bout portant par une arme de guerre … et pas de sang…) ou Christchurch et laisse sur place son agenda avec les numéros de téléphone usuels ainsi que son passeport.

      • scribbine dit :

        Lui il a laissé sa photo avec son vélo.

  4. louloute dit :

    Les gros tambours de la propagande europëiste se déchainent pour tenter d’endiguer la vague de rejet dite « populiste »… ahahahah c’est this is panic chez les zérocrates !

  5. Alain t'es rieur dit :

    Castaner a déjà les résultats de dimanche, et Macron est en train de rédiger son discours de victoire.

    • Georges H dit :

      Les derniers « sondages » donnent REM juste derrière le FN, les 2 autour de 23-24%…..ça ne vous rappelle rien ?
      Ils vont encore voler au peuple son vote, comme il y a 2 ans !!!

  6. harrazgone dit :

    GJ Appel national : Dimanche 26 mai, dans la rue pendant les élections
    Publié le 21 mai 2019

    Suite à l’assemblée des assemblées de Saint-Nazaire, des Gilets jaunes toulousains lancent un appel national à prendre la rue de toutes les grandes villes le jour des élections européennes !

    Suite à l’invitation de l’assemblée des assemblées de Saint-Nazaire pour l’action et la mobilisation lors des élections européennes, nous appelons à une convergence régionale afin de prendre la rue pendant la mascarade électorale, dimanche 26 mai, dans toutes les grandes villes : là où sont concentrés la plupart des bureaux de vote.

    Pour toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas aller à la manifestation internationale à Bruxelles, nous appelons à rejoindre les grandes villes les plus proches, à constituer des cortèges, et à prendre la rue.

    https://paris-luttes.info/gj-appel-national-dimanche-26-mai-12186

  7. Aegean dit :

    Le RN a eu sa chance au Parlement Européen : liste arrivée en tête en 2014, ils n’ont rien fait, pour ne pas dire, n’ont même pas siégé ou participé à quelque commission que ce soit; ils n’ont pas non plus dénoncé le système en place. C’est devenu un parti système qui n’est plus contestataire. Pire, c’est devenu LFIRNEMPS.
    Ils ont perdu ma voix au profit de l’UPR. Je ne voterais plus pour un parti selon le vote utile mais davantage par convictions. Peut-être comprendront-ils chacun que leurs jeux ne nous trompent plus.

    • zorba44 dit :

      Le FN pardon le RN n’a jamais fait le moindre acte de pouvoir. Ce parti ne fait que le moulin à fric … Cela devait être le rôle imparti à Marine chez les Young Leaders !

      Jean LENOIR

  8. Danse dit :

    ELECTIONS EUROPÉENNES : ce qu’en pense JACQUES SAPIR – 7/5/2019
    http://vuaumacroscope3.canalblog.com/archives/2019/05/07/37318266.html
    Texte prélevé sur Facebook , avec ajout de titre aux différents paragraphes – Source : Jacques Sapir (facebook) le 7/5/2019

  9. Danse dit :

    Pour qui allez-vous VRAIMENT voter lors des Elections Européennes ? – Charles GAVE
    http://vuaumacroscope3.canalblog.com/archives/2019/05/07/37319054.html

  10. Danse dit :

    « Le fait de TRANSFÉRER UNE GRANDE PARTIE DE LA SOUVERAINETÉ NATIONALE AU NIVEAU EUROPÉEN, c’est le coeur de ce que l’on va proposer aux élections européennes »
    Aurélien Taché, député LREM

  11. Danse dit :

    « 2/ Quand on voit comment le ministre de l’Intérieur Castaner compte les Gilets jaunes, peut-on le laisser compter les bulletins de vote le 26 mai ? OD »

    En effet Olivier, si on ne veut pas que les élections soient truquées comme les sondages et les « informations », les guerres, l’enseignement, la santé… on ne doit laisser personne d’autre que le peuple compter les bulletins de vote :

    Pays-Bas : victoire inattendue des pro-européens aux élections européennes
    24 mai 2019, 10:51
    https://francais.rt.com/international/62350-pays-bas-victoire-inattendue-pro-europeens-elections

  12. Danse dit :

    Pour ceux qui voudraient comprendre pourquoi les gens qui tiennent les manettes de nos gouvernements nous détruisent, savoir qu’ils jouissent de nous détruire, et qu’il est impératif que nous contrôlions toutes décisions prises au nom de notre Peuple (RIC toutes matières, décompte des votes par les Citoyens), voici quelqu’un qui a fonctionné dans ce milieu et donne les explications, le mode d’emploi millénaire de la fabrication des psychopathes.
    RONALD BERNARD- My revelations part 7 – English with subtitles

  13. Bernie dit :

    Le petit Enthoven (le fils du « philosophe ») a rejoint l’UPR.
    Son père en explique les raisons :

    « C’est la cohérence idéologique d’Asselineau qui l’a séduit. Pour quelqu’un d’eurosceptique comme lui, Asselineau offre une ligne qui est claire et qui ne transige pas. Alors que Marine le Pen ne sait pas ce qu’elle veut, Mélenchon ne sait pas ce qu’il veut, Dupont-Aignan ne sait pas ce qu’il veut non plus. On ne sait pas s’ils veulent rester ou sortir. Au moins Asselineau, on le sait ».

    • Alcide dit :

      Avec Vaselineau, vous ne sentirez rien.
      Tout va bien se passer.

      • Bernie dit :

        L’euro, l’UE et l’OTAN ça vous chatouille ou ça vous gratouille ? Visiblement ça vous fait du bien…. et ce que ça fait à des millions d’autres vous vous en foutez.
        Vous préférez ricaner comme à votre habitude.

      • Alcide dit :

        Bernie dit:
        …L’euro, l’UE et l’OTAN ça vous chatouille ou ça vous gratouille ? Visiblement ça vous fait du bien…. et ce que ça fait à des millions d’autres vous vous en foutez…

        Depuis le temps, vous devriez savoir que je suis un opposant à l’Euro, l’EU, l’OTAN et à la ploutocratie sinon vous ne savez pas lire.
        Mais faire confiance à un énarque du système pour combattre la monstrueuse administration de ces organisations est autant ridicule que stupide tout comme croire aux vertus de l’article 50.

        Si vous aimez tant le grotesque, intéressez vous aussi à l’association Veselineau/Sarkozy par l’intermédiaire du jeune pas fini comme parfait soutien de la démocratie, du RIC, de l’indépendance nationale et du renouveau de la France.
        C’est à désespérer.

      • Danse dit :

        Ne désespérez pas Alcide, vous n’êtes pas seul.
        Bernie, en plus d’être aveugle sur qui est Alcide, vous ne voyez pas ce qui crève les yeux dans cette vidéo : Asselineau est juste utilisé par le faux philosophe comme arme pour abattre MLP, DLF, les souverainistes qui n’obtempèrent pas aux injonctions et diabolisations d’Asselineau sur l’article 50, pas plus qu’Etienne Chouard n’y obéit.
        Le pseudo-philosophe annonce déjà que son rejeton changera d’avis sur son « engagement » à l’UPR le moment venu. Il indique en clair qu’il a les moyens de le faire changer d’avis.

        Connaissez-vous la notion de « conflit de loyauté », et comment ce conditionnement est utilisé comme arme pour contrôler les enfants du milieu d’où sort le bébé-Carla ?
        Contre qui croyez-vous que le petit fera sa crise d’adolescence quand il en aura l’âge : son père le faux philosophe ou son grand-père Asselineau ?

    • xavib dit :

      Un vieux pédophile a été aperçu à la Mutualité !

      • zorba44 dit :

        Au moins on saura le 27 mai combien de Français sont pédophiles ou sympathisants…

        Jean LENOIR

      • Danse dit :

        African Invader/EU Candidate Says “Europe Is Not White” > et Yanis Varoufakis (allié aussi de Benoît Hamon), à droite, applaudit
        Chris Rossetti • 20 May, 2019
        https://nationalvanguard.org/2019/05/african-invader-eu-candidate-says-europe-is-not-white/

        LIVRE rally: Invaders, Jews, and suicidal morons of the world unite!

        JOACINE Katar-Moreira, an African woman from Guinea-Bissau, a highly unstable African country, is running for the European Parliament elections through the far left Portuguese party LIVRE. During a conference in March in a very crowded theatre room in Brussels, the Black feminist and political activist, with a ‘very useful’ PhD in African studies, made an outlandish claim (among many others in her speech): Europe is “not White” and is “not democratic without Black women.”
        In the video of her speech, shared on social media, the candidate speaks in English and begins with: ‘Europe is not white. Europe is not a White man, also! There is no democracy in Europe without ethnic minorities. And there is no democracy in Europe without Black women in [sic; she means “on”] stages like these. And also, there is no democracy without equity and equality, of course. But also, there is no equality without the voices of ethnic minorities in Europe – and here [in this room] – I don’t see a lot of them here.’

        The overwhelmingly White but degenerate-looking crowd then applauds and cheers for a few moments.
        ‘So I don’t know if my Europe is yours, or is yours,’ pointing to all the White faces in the room.
        ‘I think that it’s important understanding that ecology, democracy, prosperity, is not a White thing, it’s a human thing. And also that it’s important, very important to understand that equality is not enough. We need social justice in Europe.’
        The crowd (and what is that weird metal headdress on the “man” on the left?) then proceeds to applaud, cheer and even whistle for several minutes with the former Greek finance minister Yanis Varoufakis in the background also cheering for this decadent show of intersectionality. (…)

  14. Pollock dit :

    Bonjour, l’annonce de la victoire des travaillistes aux pays bas d’après un sondage ipsos, mais rien sur l’Angleterre…… Alors que les résultats ne devaient être divulgués que le dimanche soir…. Bizarre….

  15. meyer olivier dit :

    Avec la marine, taxes à tout va sur les importations selon son programme, donc comme les carburants viennent de l’étranger et en plus souvent halal, je vous laisse calculer l’augmentation sur l’essence et le diesel. Les gilets jaunes du début du mouvement vont devoir laisser tomber leur SUV et se mettre à la marche…….

    • Alcide dit :

      @ Bernie
      Le branquignole avec des bras de femmelettes déclare, sous le coup de l’émotion, vouloir voter Vaselineau tout en revendiquant son caractère frondeur, de gôche et même anarchiste.
      Or, Vaselineau est l’ancien bras droit de Pascua qui était patron du SAC.
      Vous savez, enfin visiblement certainement pas que le SAC c’est ça :

      http://memoiresdeguerre.com/article-service-d-action-civique-sac-115473311.html

      Si les objectifs étaient nobles, très rapidement ce mouvement a été corrompu par des gangsters.

      Alors, voter pour un haut fonctionnaire anciennement lié au SAC et à la pègre est stupide autant que dangereux.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s