Ecologie : Le seul Crit’Air, c’est l’argent !

Comme je le disais l’autre jour à une connaissance, nous sommes gouvernés par des cons qui nous prennent pour des débiles. Et ça fait un moment que ça dure… OD

Atmosphère ! Atmosphère ! Ai-je une gueule de Crit’Air ?

« Roulant en diesel de 2006, (Crit’Air 4), [1] les portes de Lyon et Paris et autres cités enchanteresses me sont fermées depuis la vague de chaleur récente, à moins d‘avoir les moyens financiers et de me payer un véhicule Crit’Air 1 et 2, ou électrique, ou bien payer des amendes de 68 euros à chaque fois qu’un policier ne verra pas ma vignette de couleur sur mon pare-brise.

Ce qu’il faut savoir :

Les bannis à jamais : A Paris, [2] au 1er janvier 2019, les véhicules datant d’avant 1997 et les diesel d’avant 2006 (catégorie 4) n’ont plus le droit de rouler en journée et en semaine, du lundi au vendredi de 8h à 20h. Donc, pour moi, l’an prochain, ma vieille bagnole qui roule impec ne pourra plus entrer dans la «ville lumière», et remonter «la plus belle avenue du monde»…Fichtre ! Quelle frustration vais-je vivre en étant privé du délice de croiser ces visages parisiens si avenants…

Hier, un rendez vous médical m’amenait à Lyon, car habitant à 50 km plus au sud, aucun spécialiste n’officie alentour, et il faut donc dépenser 10 euros de péage + 100 km aller/retour, pour aller dans une ville où mon automobile est indésirable, car trop âgée, trop polluante selon les critères Crit’Air. Et comme à Lyon, la machine à amendes fonctionne du feu de dieu, heureusement je connais un parking souterrain gratuit où j’ai pu planquer «l’arme du crime» et faire le reste du voyage en VTT (le parking gratuit au 48, avenue Condorcet à Villeurbanne). Si j’avais utilisé les transports en commun entre mon domicile et le cabinet médical : bus+train+métro+train+bus, je devais y passer la journée entière et donc prendre une journée de congé pour une visite de 30 minutes…

Alors qu’avec mon véhicule polluant ça m’a pris 3 heures.

Début juillet je dois me rendre à Paris pour une visite familiale…Là encore, il va falloir jouer serré, car je conduirai un véhicule indésirable intra muros.

Tout cela pour dire que : en dessous d’un certain revenu, il est souhaitable de ne pas vivre en France, mais comme il faut bien travailler, perdre sa vie à la gagner… Une bonne trentaine de pourcents de concitoyens n’a pas les moyens de vivre et de se déplacer en notre pays. Car, vu le prix des loyers en grande agglomération, il est impossible pour cette population d’y résider, et donc, ils se «délocalisent» à la campagne, en petites villes et villages. Ainsi, il faut au moins un véhicule en état de marche, sachant que l’entretien des autos un peu anciennes coûte beaucoup moins cher en réparations, car non truffées d’électronique… En même temps les prix des carburants flambent et ça va empirer avec les velléités de Trump de vouloir une guerre avec l’Iran ; ne parlons pas des contrôles techniques de plus en plus tatillons.

Beaucoup de grandes villes refusent l’entrée à ces voitures… Comme un retour au Moyen Age, où la plèbe, les vilains ne pouvaient résider à l’intérieur des murs des villes fortifiées la nuit venue, et étaient éparpillés dans les campagnes, au risque de se faire attaquer par des brigands, des armées de mercenaires, des bataillons de lépreux, alors que les riches, eux, étaient sous la protection du seigneur local et de son château fort… Et comme tout va à vau-l’eau, prochainement, avec les péages d’entrée de ville comme à Londres, tel l’octroi, la valetaille mal bagnolée sera repoussée pour causes financières loin, loin des centres urbains et devra se démerder dans un NoMan’sLand désertifié sans aucun médecin, école, épicerie, boulangerie, gendarmerie…

Comme dans notre société le seul Crit’Air est l’argent, qui départage les gens, à Paris, la Hidalgo a imposé la circulation différenciée [3] qui n’admet en ville que les véhicules de 0 à 2 de Crit’Air’, le périphérique à 70, pendant un temps la fermeture des berges et aussi la circulation alternée qui elle accepte un jour sur deux les plaques d’immatriculation paires et impaires…Ce qui en fait pollue encore plus, car ceux qui en ont les moyens possèdent deux bagnoles, dont souvent la seconde est un 4×4 qui sert pour aller à la chasse en Sologne…

Selon l’Atmo, [4] les émissions liées au trafic routier diminuent depuis une quinzaine d’années en Auvergne-Rhône-Alpes, grâce à une législation européenne qui impose des normes d’émissions de plus en plus drastiques sur les émissions des véhicules routiers mis en circulation (réduction catalytique sélective, filtres à particules, amélioration de la qualité des carburants…). En fait les gros pollueurs sont :
– Les industries, les énergies (production et transformation) et le traitement des déchets.
– Le chauffage des locaux
– Les activités agricoles. Le secteur agricole contribue majoritairement aux émissions de méthane et d’ammoniac (engrais azotés, stockage de déjections animales) ainsi que de protoxyde d’azote et de pesticides (cultures).
– Les bovins qui dégagent du méthane.

Au lieu d’instaurer une vraie politique écologique, les mutants du gouv. tels ces ministres de l’écologie récents ; un Hulot affairiste, un de Rugy roi des compromissions, eux, en sont encore au «développement durable», deux mots accolés improbables sur une planète finie… Et hors de question de parler décroissance, pour eux synonyme de retour dans la grotte. Mais des adeptes du greenwashing qui repeint en vert toutes les voitures écolos qui ne polluent presque pas ; Fait que dans cette agitation sémantique rien ne bouge et le business continue et empire as usual. Pendant ce temps là, les plus mal lotis portent le chapeau et sont les pointés du doigt, ceux qui polluent de noires fumées notre belle planète bleue qui en voit des vertes et des pas mûres qui vont percuter… Le mur ! »

Georges L. Zeter, le 27 juin 2019 (via Alter Info)

Notes :

[1] https://www.linternaute.com/auto/guide-pratique-auto/1313313-vignette-crit-air-comment-la-commander-combien-ca-coute/#vignette-critair-couleur-categorie-voiture

[2] https://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/paris-la-lutte-contre-les-vehicules-polluants-durcie-des-ce-mercredi-1032298

[3]https://www.google.com/search?rlz=1C1CHBD_frFR727FR727&ei=_k4UXfn4OayjgweQj7WYAg&q=ques+ce+que+la+circulation+diff%C3%A9renci%C3%A9e+%C3%A0+Paris&oq=ques+ce+que+la+circulation+diff%C3%A9renci%C3%A9e+%C3%A0+Paris&gs_l=psy-ab.12…9651.17895..19864…0.0..0.126.1716.1j14……0….1..gws-wiz…….0i13i30.JBTht_ybce4

[4] https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/article/sources-de-pollution

Rappels :

Macron annonce le retour à la taxe carbone

A quoi servent les grandes conférences internationales sur le climat ? A taxer les honnêtes gens.

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Ecologie : Le seul Crit’Air, c’est l’argent !

  1. xavib dit :

    Et les vedettes sur la Seine ? et les hélicos et les avions qui passent sur Paris et l’Ile de France….ils ont une vignette Crit’Air ?
    Ces crétins d’élus parisiens qui n’ont d’égaux (d’EGO) que ceux de l’Elysée et Matignon…. on devrait leur botter le cul et les envoyer faire leur rééducation dans les campagnes comme du temps de Mao !!!

  2. zorba44 dit :

    Buvez du champagne KRITER, le seul agréé comme ayant des bulles lesquelles vous permettent de farter sans émission de méthane !

    Zètes GJ …zavez pas les moyens de vous payer une bouteille de KRITER, alors tant pis pour vous manants et …ouste à la campagne !

    Jean LENOIR

  3. Ping : Ecologie : Le seul Crit’Air, c’est l’argent ! | Raimanet

  4. Dom le dodo dit :

    Olivier, belle définition du « topo »: tout est dit;-)))

  5. scoubab00 dit :

    A force de s’entasser dans les villes et agglos, normal que les difficultés de transport s’accroissent.
    Le pire, c’est quand il faut se déplacer régulièrement de façon transversale dans une grande banlieue. La voiture est alors souvent la seule solution à moins d’être un as du mollet.
    Il y a mieux : voici quelques jours, un pneumologue intervenant sur RMC affirmait que les vieux véhicules diesel étaient moins polluants que les actuels suspects d »émettre qui plus est des particules fines ! Et que donc les Crit’Air qui prévalent à Paris et ailleurs sont purement et simplement bidon.

    Enfin bon, on est encore vivants en dépit de toutes les industries hyper polluantes qui se trouvaient à l’intérieur de beaucoup de villes il y a un siècle et davantage. Nos ascendants urbains ont pu s’aimer et faire des gosses malgré la silicose, l »ammoniac, le plomb, l’amiante et autres joyeusetés.
    Depuis l’âge des cavernes ça fait trois millions d’années que ça dure :/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s