Maladie de Lyme : une arme biologique américaine ?

Plus de 67 000 nouveaux cas de Lyme ont été enregistrés en 2018, en France. | AFP

« Le Pentagone serait-il responsable de la propagation de la maladie de Lyme ? Cette maladie est apparue aux États-Unis et elle touche désormais 80 pays dans le monde. Les parlementaires américains veulent savoir.

Les militaires américains ont-ils, entre 1950 et 1975, effectué des expériences sur des tiques pour en faire des armes biologiques ?

Les élus de la Chambre des représentants voudraient bien le savoir ; c’est pourquoi ils ont approuvé un amendement demandant à l’Inspection générale un rapport sur ces tests et sur le risque que ces tiques « modifiées » aient contribué à la propagation de la maladie de Lyme. Une maladie véhiculée par des tiques qui sont contaminées par des bactéries et qui vivent dans des zones tempérées, humides et boisées.

Cette endémie toucherait plusieurs millions d’humains dans le monde. En France, une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme a été constatée entre 2017 et 2018 (104 cas pour 100 000 habitants en 2018 contre 69 cas pour 100 000 en 2017).

Un labo militaire dans le collimateur

La ville de Lyme, d’où la maladie tire son nom, se trouve à seulement 15 kilomètres d’un laboratoire du gouvernement américain, le Plum Island Animal Disease Center. Ce laboratoire n’a ouvert ses portes à la presse qu’en 1992 et ses activités sont longtemps restées secrètes. En 2002, le contrôle du Plum Island Animal Disease Center est passé du Département de l’Agriculture à celui du Département de la Sécurité intérieure (NHS).

Ce centre de tests biologiques, situé dans l’État de New York et ouvert en 1954, a bien mené des expériences basées sur « la contamination de mouches, de moustiques et de tiques avec des germes biologiques ». Des tiques « biologiquement militarisées » auraient pu s’en échapper vers 1975 et auraient provoqué l’apparition de la maladie qui ne serait pas une simple infection bactérienne.

Cette théorie n’est pas nouvelle. Elle date de 2004. Elle a été reprise dans un livre paru en mai. Kris Newby, un enseignant de la Stanford University lui-même souffrant de la maladie de Lyme, y soutient que la maladie est en fait une expérimentation militaire qui a dérapé ».

Lire la suite sur Ouest France

(source : Egalité & Réconciliation)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Maladie de Lyme : une arme biologique américaine ?

  1. laurence dit :

    Ben ouais ! faut plus s’étonner de rien venant de leur part … Sida , Ebola … et tout ce que l’on ne sait pas !

  2. Langley dit :

    Comme aussi la peste porcine du laboratoire de Géorgie et un brevet pour un drone capable de disséminer des insectes infectés.
    https://www.voltairenet.org/article203358.html
    zirka et un certain Rockfeller qui avait le vaccin.
    Merci à la Darpa, Rockfeller, Gates, …
    Après on nous dit que Baschar « le boucher » bombarde sa population avec des armes chimiques, on nous prend vraiment pour des buses !

  3. zorba44 dit :

    Lambert et Lyme …même combat.
    Faire mourir l’handicapé, et, s’il s’agit d’un homme sain, « s’arranger » pour le faire tomber malade…

    …dans l’idéal quelques jours après son départ à la retraite !

    Jean LENOIR

    • Abroz60 dit :

      Au moins en Suisse on peut prendre le cash du deuxième piler au lieu d’une rente. Pratique quand on sait que les taux de conversion ne font que baisser ou si on ne ce sait pas éternel.
      Et en ce moment avec le cash on peut se blinder avec une overdose de WPM, RGLD et FNV 🙂

  4. Ping : Le professeur Perronne devient officiellement complotiste et dénonce la collusion du pouvoir avec Big Pharma. Il rappelle que l’étude monstrueuse du Lancet a tué des milliers de personnes. « Quand on n’a pas d’arguments, on

  5. Info blog, à l’instant : Après avoir invité le professeur Perronne, RMC mise en demeure par le CSA pour « défaut de maîtrise de l’antenne »

    « De plus, le Conseil a relevé d’autres points de vue sur des questions prêtant à controverse, comme sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine. Le professeur Christian Perronne a également défendu l’utilisation des tisanes d’artemisia comme traitement antipaludéen, une méthode qui aurait selon lui suscité « une colère monstre de Bill Gates, de l’OMS, parce qu’ils voulaient absolument promouvoir un vaccin pour le paludisme qu’ils n’arrivent pas à fabriquer depuis 20 ans ».

    Par ailleurs, il a aussi soutenu la théorie selon laquelle la maladie de Lyme aurait été « créée en laboratoire par l’armée américaine par un ancien nazi ».

    Le CSA a noté que les thèses que le médecin a avancées n’ont pas été « véritablement discutées » : « Seules ses opinions ont été présentées, aboutissant à un déséquilibre marqué dans le traitement de ces sujets, alors que le caractère controversé de ceux-ci nécessitait l’expression de différents points de vue ». Le Conseil a ainsi caractérisé « un défaut de maîtrise de l’antenne » qui entraîne une « mise en demeure » de RMC « de se conformer à l’avenir (…) à sa convention ».

    https://www.ozap.com/actu/rmc-mise-en-demeure-par-le-csa-apres-avoir-invite-le-controverse-professeur-perronne/600458

    Il a dit la VÉ-RI-TÉ = il doit être exécuté !

    Après Mikovits, ce fut le tour d’Alexandra Henrion Caude, il y a peu ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/10/09/elle-a-dit-la-verite-elle-doit-etre-executee/

    Vincent Pavan aussi, récemment et d’autres, tant d’autres…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s