Faillite imminente de General Electric, l’entreprise à qui Macron a vendu Alstom

Harry Markopolos

« Expert en comptabilité frauduleuse, Harry Markopolos est le lanceur d’alerte qui a révélé l’affaire Madoff. Aujourd’hui, il annonce la faillite imminente de General Electric, l’entreprise qui a racheté Alstom avec l’aide d’Emmanuel Macron ; l’entreprise américaine qui, depuis, contrôle notre « indépendance » nucléaire.

Harry Markopolos est un commissaire aux comptes américain à la réputation bien établie.

Pendant neuf ans, il alerta la Commission des Opérations de Bourse de Wall Street au sujet de ce qui allait devenir l’affaire Madoff, la plus grande escroquerie jamais réalisée à Wall Street. La Commission a ignoré ses conclusions. Bernard Madoff était entre autres le président de la deuxième bourse de New York après Wall Street. Lorsque les propres fils de Madoff ont alerté le FBI, il fallait se rendre à l’évidence : Bernard Madoff avait escroqué de plus de 64 milliards de dollars des investisseurs aussi cupides que naïfs. Son arnaque était vieille comme un roman de Dickens. Elle a été rendue célèbre par un escroc notoire, Charles Ponzi ; il lui a d’ailleurs depuis donné son nom.

L’arnaque de Ponzi consiste ni plus ni moins à faire ce que font toutes les banques privées : Proposer un taux attractif de rémunération du capital… et espérer que les clients ne réclament pas tous en même temps leur argent. Les investissements des derniers paient les revenus des investissements des premiers.

Bernard Madoff fut arrêté et condamné à 150 de prison. Son propre fils se suicidera ainsi qu’un de ses partenaires français, ex-PDG de la filiale américaine du Crédit Lyonnais, René-Thierry Magon de La Villehuchet.

Aujourd’hui Harry Markopolos alerte sur une autre escroquerie : les comptes falsifiés de General Electric.

Il s’agirait d’une escroquerie encore plus grande que celle qui a mené à la faillite d’Enron, la plus grosse société américaine à l’époque. Elle porterait sur 38 milliards de dollars. Harry Markopolos prévoit que la firme américaine dépose son bilan au plus tard en 2020.

Pourquoi cette faillite nous concerne tous ?

Parce que General Electric a racheté Alstom dans des conditions plus que discutables. Il suffit d’écouter Frédéric Pierucci ou Arnaud de Montebourg pour comprendre l’arnaque.

Mais surtout il est important de réaliser qu’une grande partie de feu notre « indépendance » nucléaire dépend aujourd’hui de General Electric.

Bruno Lemaire serait bien inspiré de profiter du besoin en liquidités de l’entreprise General Electric pour faire une offre de rachat d’Alstom afin de retrouver la maîtrise de nos centrales nucléaires, de nos sous-marins nucléaires, de notre fameux porte-avion à propulsion nucléaire, le très mal-nommé Charles de Gaulle.

Quand les Américains découvrent l’intérêt d’une sécurité sociale publique

Les Américains ont pris l’habitude d’apprendre que leurs plus importantes entreprises ont des comptes falsifiés comme ce fut le cas pour Enron, Worldcom, Lehman Brothers ou encore la société de Jeffrey Epstein tout récemment. Dans un rapport disponible en ligne, Harry Markopolos se veut encore plus alarmant : « En fait, la fraude comptable de 38 milliards de dollars de General Electric (GE) représente plus de 40% de la capitalisation boursière de GE, ce qui la rend bien plus grave que les fraudes comptables d’Enron ou de WorldCom. »

Comme son nom ne l’indique pas, General Electric (GE) vend aussi des assurances santé. Et c’est cette unité qui risque de faire couler l’entreprise. 8 contrats de couverture d’assurance médicale longue durée représentent au moins 95% du déficit. Et Harry Markopolos est catégorique : « Soit ces 8 compagnies d’assurances ont déposé de faux bilans, soit le bilan financier de GE a été falsifié. »

ERAC est l’une des sociétés d’assurance médicale de GE Capital, celle qui enregistre les pertes les plus importantes. L’âge moyen de ses souscripteurs est de 75 ans. GE a alloué une réserve de 15 milliards de dollars pour faire face aux demandes de remboursement de soins médicaux.  Malheureusement, la tranche d’âge des 76/80 ans devrait afficher une augmentation de 77% de la demande de remboursements des frais médicaux. Les pertes de GE devraient alors connaître une croissance exponentielle, de l’ordre de 750% à 1 000%.

En fait, GE aurait besoin de 29 milliards de dollars pour couvrir ces pertes, dont 18,5 milliards immédiatement. Or GE manque cruellement de liquidités ; ils avouaient posséder 495 millions de dollars en 2018. Et ils ont déjà dû demander une dérogation spéciale du Kansas Insurance Department (KID) pour pouvoir financer sur 7 ans la réserve supplémentaire de 15 milliards de dollars.

Et, d’après les équipes de Harry Markopolos, cette réserve supplémentaire ne sera pas suffisante pour éviter la faillite ».

Yamine Boudemagh, Le Club de Mediapart, le 22 août 2019

Rappels :

Affaire Alstom-GE : un « pacte de corruption » impliquant Emmanuel Macron ?

Arnaud Montebourg balance sur l’Union européenne et sur la trahison des élites françaises

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Faillite imminente de General Electric, l’entreprise à qui Macron a vendu Alstom

  1. Robert dit :

    On dit que l’argent n’a pas d’odeur ? Eh bien moi je trouve tout cela puant !

  2. Jean-Loup Izambert dit :

    Excellent! A un « détail » près et d’importance : Macron n’a pas préparé la VENTE d’Alstom à GE depuis 2013 mais sa DONATION!
    Lire à ce sujet le témoignage et les chiffres révélés par Frédéric Pierucci, ancien président de la filière chaudière d’ Alstom dans son livre « Le piège américain » (p.276) Ed. JCLattès. L’homme sait de quoi il parle pour avoir vécu de près cette lamentable affaire qui lui valut d’être emprisonné aux Etats-Unis afin qu’il ne puisse pas révéler les éléments alors en sa possession.

    • zorba44 dit :

      Jean-Loup …voyons, ne jouons pas les vierges effarouchées car notre président qui est un fieffé voyou et menteur (pas seulement Bolsonaro qui ment dans l’affaire de l’Amazonie en feu comme il respire !), Macron n’a fait qu’exécuter les ordres qu’on lui a demandé d’en haut …à savoir de dépouiller de son indépendance la « région » France !…

      Encore quelques soubresauts de la sorte et nous allons voir les métaux monter à des hauteurs stratosphériques car les ultra-riches vont vouloir convertir leurs actifs de chiffons de papier en tangible !…

      Jean LENOIR

  3. Didier79 dit :

    Il faut racheter la branche ALSTOM, pour 1$ et leur laisser leur entreprise mafieuse, mais une faillite va mettre tout en évidence devant la justice et gare aux têtes qui vont tomber.

  4. Rick Auchais dit :

    ENORME. Le mastodonte historique General Electric en faillite, c’est énorme !

  5. Poisson Pilote dit :

    Retirer de la constitution, article 68 :
    « Haute trahison du chef de l’état »
    « Complot contre la sureté de l’état »


    Emmanuel Todd
    « Trahison des élites françaises »


    #Datagueule 88
    « Pantouflard des hauts fonctionnaires »


    8938 organisations de lobbies, lobbying.
    Tracing EU lobbying over time.

    LobbyFacts is a vital resource for anyone – journalists, researchers, students, activists – who wants to understand lobbying in Brussels and how it has changed over recent years.

    LobbyFacts is a one-stop-shop of data on EU lobbying in Brussels.

    https://lobbyfacts.eu/reports/lobby-costs/all


    2014
    « le principe de précaution retirée de la constitution et remplacer par l’innovation »

  6. Poisson Pilote dit :

    Pillage des fleurons industriels et stratégiques de la France ou pantouflage de nos politiciens ?

    L’état a vendu :

    – Alstom (nucléaire, TGV)

    – Technip (pétrole)

    – Lafarge (cimentier)

    – Thomson (électronique)

    – Alcatel (câble sous marin)

    – STX (paquebot)

    – Pechiney (aluminium)

    – d’Arcelor (fonderie)

    – autoroutes (infrastructures)

    – Barrages (énergie)

    – Suez (gaz)

    – Saint-Gobain (matériaux)

    – Paribas (banque)

    – CCF (finance)

    – TF1 (media)

    – Havas (communication)

    – Matra (mécanique)

    – France Télécom (Orange)

    Etc…

    L’état vend :

    – Aéroports de Paris

    – Française Des Jeux (jeux)

    – Engie (gaz)

    – SNCF (ferroviaire)

    – EDF ??

    – RATP ??

    Les Échos évoquaient un rapport du Conseil d’analyse économique.

    Dans celui-ci, les analystes soulignent le déclassement de la France au sein de l’UE au titre de pays abritant le plus de fonctions stratégiques.

    Alors que la France était la première du continent au début des années 80,

    elle était reléguée à la quatrième place, derrière l’Allemagne et la Belgique.

    https://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/06/12/l-etat-ouvre-la-voie-aux-privatisations-de-la-francaise-des-jeux-d-adp-et-d-engie_5313803_1656968.html

  7. Le dodo dom dit :

    Pendant qu ‘en ce moment même, le « petit personnel » du site de Belfort a décidé de reporter sa manif du 22/8 à la semaine prochaine, car les « ministres en charge du dossier » rentrent de vacances justement le 22 août: c’est sur qu’à attendre le maire le sauveur, ils vont finir par l’avoir là ou je pense! C’est quand-même le quart des employés qui vont être virés… on parle même de 1800 ! Tous cela est normal, puisque c’est pour le bien des states; le caniche doit se coucher, allez Médor de Maire, couché, j’ai dit couché!

    • Robert dit :

      Malheureusement, dans l’ histoire de France, la trahison des pseudo- élites n’ est pas nouvelle… Désormais nous voici les valets des US et de l’ Allemagne…

  8. brunoarf dit :

    A propos de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine :

    La guerre commerciale s’envenime entre Pékin et Washington.

    Donald Trump durcit les droits de douanes sur les produits chinois en riposte à la relance des hostilités par Pékin.

    La Chine et les Etats-Unis ont fait le choix de l’escalade, vendredi 23 août, dans une guerre commerciale qui a atteint une intensité inédite. La Chine a pris l’initiative de la relance des hostilités, en annonçant l’imposition de taxes sur 75 milliards de dollars(67 milliards d’euros) d’importations en provenance des Etats-Unis, notamment sur des produits pétroliers et agricoles ainsi que sur les voitures. Elle a provoqué une riposte furibonde du président des Etats-Unis, Donald Trump, qui a tout d’abord intimé l’ordre aux entreprises américaines de quitter le marché chinois, avant d’annoncer une augmentation significative de taxes déjà appliquées ou à venir sur les importations chinoises.

    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/24/la-guerre-commerciale-s-envenime-entre-pekin-et-washington_5502344_3210.html

  9. Ping : Faillite imminente de Général Électric, l’entreprise à qui Macron a vendu Alstom.. – Les moutons enragés

  10. Marc dit :

    Mais pour le « bon peuple », naïf et manipulable à souhait, qui ne s’informe que par les médias mainstream cire-pompes de macron et de sa clique, il ne sera pas informé sur cette irresponsabilité du freluquet de l’Élysée dans le scandale Alstom !….Car qui possède ou contrôle les médias mainstream contrôle de fait le bulletin de vote de l’électeur !!!

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s