JP Morgan conseille à ses « clients privés » de réduire de moitié leur exposition au dollar

De 80% à 40%… Et d’ajouter 5% d’or (de zéro à 5%). L’effet Trump ? OD

Source : Willem Middelkoop

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour JP Morgan conseille à ses « clients privés » de réduire de moitié leur exposition au dollar

  1. matbee dit :

    La rentrée va être saignante… Préparez-vous au « Market bloodbath » comme disent les Anglo-saxons…

    • matbee dit :

      Peter Schiff : ‘Great Recession’ to hit US, jeopardize Trump’s reelection hopes

      The U.S. economy is heading into a free fall that will be worse than the Great Recession of 2008, according to Euro Pacific Capital CEO Opens a New Window. Peter Schiff.

      The economic forecaster is predicting the Federal Reserve will cut interest rates to zero and launch quantitative easing, a monetary policy where the central bank purchases Treasuries from financial institutions to stimulate the economy.

      “The dollar is going to go through the floor and it’s going to take the bond market with it and the next crisis, it’s not subprime mortgages, it’s going to be in the Treasury market,” he said on “After the Bell” on Wednesday.

      https://www.foxbusiness.com/economy/great-recession-to-hit-us-killing-trumps-reelection-hopes-peter-schiff

  2. zorba44 dit :

    JP ne peut pas dire à ses clients de réduire leur position dollar au néant antérieur vis-à-vis de l’or !

    … A tout point de vue, même 5% il n’y aura que les plus rapides pour les obtenir…

    Jean LENOIR

    • Robert dit :

      Non, Jean, pour le moment on obtient facilement des lingots ou des pièces d’ or… à condition d’avoir le cash pour les payer bien sûr !

      • zorba44 dit :

        Illusion d’optique Robert : un client de JP à un milliard cela fait 20 tonnes et plus au cours actuel, Dans la cour des grands (orthographe volontaire pour la cour) il y a au moins un potentiel de 1000 clients…

        Vous pouvez croire que les ordres pour 20 000 tonnes seront passés au rabot …et que les cours ayant explosé les quantités seront moindre …et quid des centaines de millions de quidam désireux d’avoir un parapluie de quelques pièces ?

        A Auckland les pièces sont cotées mais pour les lingots c’est POA (Price on Application)…

        Seul point d’accord avec vous : « pour le moment »…

        Jean LENOIR

  3. Robert dit :

    J’ ajoute que la recommandation de J.P M de 20 % d’ euro et 10 % de CHF me laisse perplexe. Moi, j’ inverserais les valeurs… mais bon on est dans le détail.

    • rodez21 dit :

      Vous pouvez croire que les ordres pour 20 000 tonnes seront passés au rabot …

      Et les 20 000 tonnes d’or (même passées au rabot), vous les stockez où ?

      En attendant, moi je garni mon bûcher avec de vrai bûches en vrai bois, stockées où que je vous le dirais pas.

      • zorba44 dit :

        Dans mon texte, il faut entendre 1000 fois 20 tonnes …qui représentent chaque unité de 20 tonnes un M3 sauf erreur …comme votre stère pour la cheminée !

        Jean LENOIR

  4. brunoarf dit :

    « Etat profond », cette étonnante expression utilisée par Emmanuel Macron.

    A deux reprises la semaine dernière, le chef de l’Etat a critiqué « l’Etat profond » français, reprenant les mêmes mots que Donald Trump dénonçant le « deep state »

    Lors d’une rencontre, mercredi 21 août avec l’Association de la presse présidentielle, Emmanuel Macron a utilisé à deux reprises les mots d’« Etat profond » à propos des obstacles à sa politique de rapprochement avec Moscou et de la rédaction de communiqués du G7, ajoutant qu’il ne voulait pas être « l’otage de gens qui négocient pour moi ».

    S’exprimant, le 21 août, devant la presse présidentielle, Emmanuel Macron a utilisé à deux reprises l’expression d’« Etat profond ». Sauf erreur de notre part, c’est la première fois que le chef de l’Etat emploie publiquement ce concept, peu commun dans le vocabulaire politique français en dehors des cercles complotistes. Recevant quelques journalistes à l’Elysée le 31 janvier, le président de la République avait, toutefois, déjà dit que « l’Etat profond n’a pas assez changé », rapportait alors Libération.

    Mercredi dernier, Emmanuel Macron a d’abord noté que sa volonté de rapprochement avec la Russie suscitait l’opposition des « Etats profonds de part et d’autre , à Paris comme à Moscou ». Puis, expliquant pourquoi il avait renoncé à la rédaction d’un communiqué final à l’issue du G7, il a affirmé que ces discussions n’étaient que « des chicayas de bureaucrates et d’Etats profonds », ajoutant : « Je ne veux pas être l’otage de gens qui négocient pour moi. »

    Mais que veut dire « Etat profond » ? L’expression vient de Turquie, où elle a été popularisée dans les années 1990 (« Derin Delvet ») pour désigner les réseaux kémalistes de l’armée, des services de renseignement ou de la justice, qui s’opposaient à la fois à la démocratisation du pays et aux islamistes.

    Le concept a depuis lors été largement adopté par les politologues, au-delà du cas turc. Il a ainsi servi à décrire les réseaux occultes dans l’Italie des années 1970, comme la « loge P2 », le pouvoir des généraux en Algérie ou le noyau sécuritaire de l’Etat d’Israël. En 2018, la revue italienne de géopolitique Limes consacrait un numéro entier aux « Stati profondi », qualifiés d’« abysses du pouvoir ».

    C’est surtout aux Etats Unis que le concept de « deep state » est désormais le plus utilisé. Et, au premier chef, par Donald Trump lui-même, contre sa propre administration. Ainsi, lors d’un meeting en septembre 2018, le président américain dénonçait ces « agents non élus de l’Etat profond qui poussent leur propre agenda secret et sont véritablement une menace pour la démocratie ». Abondamment employé par les réseaux complotistes et conspirationnistes outre-Atlantique, « deep state » a depuis 2018 les honneurs d’une série télévisée britannique sur le monde du renseignement.

    Si Emmanuel Macron reprend à son compte le vocabulaire de Donald Trump, qu’est-ce que cela signifie dans le cas de la France ? Ces récents propos visaient à l’évidence les diplomates qui négocient les communiqués des sommets internationaux ou ceux qui mettent en œuvre les relations avec la Russie.

    https://www.lopinion.fr/edition/politique/etat-profond-cette-etonnante-expression-utilisee-emmanuel-macron-195615

  5. brunoarf dit :

    Mercredi 21 août 2019 :

    Pauvreté « extrêmement préoccupante » en France, selon le Secours populaire.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/pauvrete-extremement-preoccupante-en-france-selon-le-secours-populaire-20190821

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s