Macron s’attaque à l’Etat profond !

Dans la bouche d’un président élu grâce à l’appui massif des relais (médias) de la République maçonnique, ça ne manque pas de piquant… Mais c’est la confirmation de l’hypothèse que j’avais émise à propos de l’affaire Benalla : Chaque fois que Macron fait mine de se rapprocher de Poutine, la branche pro-américaine du pouvoir profond lui fait des misères… OD

« Etat profond », cette étonnante expression utilisée par Emmanuel Macron

« A deux reprises la semaine dernière, le chef de l’Etat a critiqué « l’Etat profond » français, reprenant les mêmes mots que Donald Trump dénonçant le « deep state »

Lors d’une rencontre, mercredi 21 août avec l’Association de la presse présidentielle, Emmanuel Macron a utilisé à deux reprises les mots d’« Etat profond » à propos des obstacles à sa politique de rapprochement avec Moscou et de la rédaction de communiqués du G7, ajoutant qu’il ne voulait pas être « l’otage de gens qui négocient pour moi ».

S’exprimant, le 21 août, devant la presse présidentielle, Emmanuel Macron a utilisé à deux reprises l’expression d’« Etat profond ». Sauf erreur de notre part, c’est la première fois que le chef de l’Etat emploie publiquement ce concept, peu commun dans le vocabulaire politique français en dehors des cercles complotistes. Recevant quelques journalistes à l’Elysée le 31 janvier, le président de la République avait, toutefois, déjà dit que « l’Etat profond n’a pas assez changé », rapportait alors Libération.

Mercredi dernier, Emmanuel Macron a d’abord noté que sa volonté de rapprochement avec la Russie suscitait l’opposition des « Etats profonds de part et d’autre , à Paris comme à Moscou ». Puis, expliquant pourquoi il avait renoncé à la rédaction d’un communiqué final à l’issue du G7, il a affirmé que ces discussions n’étaient que « des chicayas de bureaucrates et d’Etats profonds », ajoutant : « Je ne veux pas être l’otage de gens qui négocient pour moi. »

Mais que veut dire « Etat profond » ? L’expression vient de Turquie, où elle a été popularisée dans les années 1990 (« Derin Delvet ») pour désigner les réseaux kémalistes de l’armée, des services de renseignement ou de la justice, qui s’opposaient à la fois à la démocratisation du pays et aux islamistes.

Le concept a depuis lors été largement adopté par les politologues, au-delà du cas turc. Il a ainsi servi à décrire les réseaux occultes dans l’Italie des années 1970, comme la « loge P2 », le pouvoir des généraux en Algérie ou le noyau sécuritaire de l’Etat d’Israël. En 2018, la revue italienne de géopolitique Limes consacrait un numéro entier aux « Stati profondi », qualifiés d’« abysses du pouvoir ».

C’est surtout aux Etats Unis que le concept de « deep state » est désormais le plus utilisé. Et, au premier chef, par Donald Trump lui-même, contre sa propre administration. Ainsi, lors d’un meeting en septembre 2018, le président américain dénonçait ces « agents non élus de l’Etat profond qui poussent leur propre agenda secret et sont véritablement une menace pour la démocratie ». Abondamment employé par les réseaux complotistes et conspirationnistes outre-Atlantique, « deep state » a depuis 2018 les honneurs d’une série télévisée britannique sur le monde du renseignement.

Si Emmanuel Macron reprend à son compte le vocabulaire de Donald Trump, qu’est-ce que cela signifie dans le cas de la France ? Ces récents propos visaient à l’évidence les diplomates qui négocient les communiqués des sommets internationaux ou ceux qui mettent en œuvre les relations avec la Russie ».

Jean-Dominique Merchet, L’Opinion.fr, le 25 août 2019 (merci à Bruno)

Rappels :

Incroyable mais vrai : Emmanuel Macron complotiste !

Revirement diplomatique : Emmanuel Macron et le pari russe

Fin de dîner tragique au CRIF

Du jamais vu : l’Elysée et Matignon sous le contrôle du Bilderberg

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Macron s’attaque à l’Etat profond !

  1. Robert dit :

    Je pense qu’ il n’ y a pas un état profond, mais qu’ il faut parler au pluriel. Certains de ces réseaux d’ influence sont de nature financière et économique, comme les lobbies des multinationales qui sont en fait transnationaux.
    D’ autres sont de nature plus politique et peuvent avoir des intérêts divergents des précédents, encore que les loups ne se mangent pas entre eux. Et ils ont un intérêt commun : l’ affaiblissement des états…
    Il est effectivement extraordinaire d’ entendre M.Macron évoquer l’ état profond alors qu’ il en est le produit, mais aussi probablement l’ otage désormais.

    • zorba44 dit :

      Tout est dit : rien à ajouter…

      Jean LENOIR

    • @Robert

      Oui. Le pouvoir profond (plutôt que l’Etat profond) est constitué de factions oligarchiques multiples, qui ont néanmoins grosso modo le même objectif : la disparition des nations au profit d’une « gouvernance mondiale ». Seuls les moyens pour y parvenir diffèrent, ainsi que le partage du gâteau.

      Quant à Macron, sa situation n’a pas évolué : créature il est, créature il restera.

    • Eric83 dit :

      « Il est effectivement extraordinaire d’ entendre M.Macron évoquer l’ état profond alors qu’ il en est le produit, mais aussi probablement l’ otage désormais. »
      Macron est effectivement un produit du Deep State mais otage j’en doute. Macron fait du Macron – Bourreau, sauveur, victime -. Il a échoué pendant ce G7 en tant que « sauveur », et étant passé publiquement pour un guignol, il joue la « victime » du Deep State.

      Pour ma part, je partage la théorie diffusée sur des blogs US selon laquelle deux factions du Deep State US, ayant des objectifs divergents, se font maintenant une guerre ouverte. ( L’affaire Epstein en serait une illustration ). En jeu, le Pouvoir, son utilisation et sa conservation.

      • Robert dit :

        Oui, Eric, mais le problème n’est pas limité aux US. En France comme ailleurs, Il y a une oligarchie purement financière qui pense désormais pouvoir se passer du politique. Macron en est une des créatures.
        Mais il est aussi une oligarchie purement « politique », ancienne détentrice de tous les pouvoirs, qui veut maintenir sa part du gâteau mondial. Elle s’est, en grande partie, laissée acheter par la finance sans voir qu’elle se condamnait. L’ affaire Fillon en est une illustration en France.
        L’ ennui pour nos requins « occidentaux », c’est que les BRICS n’ ont pas l’intention d’ assister au partage du monde en simples spectateurs…
        Nous sommes dans une période dangereuse, probablement la plus sensible depuis la crise des missiles de Cuba même si le combat est plus feutré.

      • Oz dit :

        Et il y a ceux qui protègent l’état profond.
        Qui est Boulo ? Sur la même chaîne vous découvrirez qui sont réellement Maxime Nicolle, Eric Drouet, Jérôme Rodriguez : des acteurs de crise.
        Une interview vraiment surprenante de Boulo lors de sa conférence à l’Etincelle :

  2. Nanker dit :

    Il a une obsession, être réélu pour ne pas finir dans le même panier que les deux ringards qui l’ont précédé à ce poste (à savoir Sarko et Hollande), le panier de ceux qui ne font qu’un seul mandat.

    Aussi Macron est peut-être en train d’envoyer un signal à ses maîtres, à ceux qui l’ont fait élire (la grande finance anglo-saxonne) que désormais il gouvernera selon un agenda populiste et non plus mondialiste.
    Hier soir chez Lapix il enterrait le très injuste et contesté projet de réforme de retraites et auparavant il avait évoqué la question de la « souveraineté protéinique » de l’Europe, façon élégante de dire qu’il allait mettre fin à un des plus grands scandales de la mondialisation cad l’importation de soja (OGM) pour nourrir nos troupeaux.
    Autrement dit : après avoir bouffé le lectorat du P.S. et de l’UMP en 2017 Macron s’apprêterait-il à aspirer le vote R.N. en vue de 2022 avec un déport sur l’aile populiste?

  3. Robert dit :

    Il me semble qu’il est prématuré de parler d’enterrement pour la réforme des retraites, même si Macron semble – j’ai bien dit semble ! – mettre des formes…
    Quant à aspirer les votes R.N, là aussi, ça me paraît bien virtuel pour le moment : en ce qui concerne l’ UMP et le PS c’est l’exercice du pouvoir qui les a coulé !

    • zorba44 dit :

      Tout à fait !

      Il suffit par exemple que l’Etat Profond fasse ressortir ses trusts exotiques bien alimentés (par exemple) et caniche rentrera sagement dans la niche toute honte bue…

      Jean LENOIR

  4. Nanker dit :

    En tous cas la lutte contre l’EP ne semble pas crever les yeux : Micron vient de nommer à l’UE Sylvie Goulard, créature payée pendant des années par une agence proche de la CIA.
    Perso je préfère savoir la Goulard à Bruxelles qu’à la Banque de France en train de lorgner sur **nos** lingots…

  5. Danse dit :

    « Macron est effectivement un produit du Deep State mais otage j’en doute. Macron fait du Macron – Bourreau, sauveur, victime -. Il a échoué pendant ce G7 en tant que « sauveur », et étant passé publiquement pour un guignol, il joue la « victime » du Deep State. »

    100% Eric. Bourreau, sauveur, victime, c’est l’essence même du psychopathe. Il joue tous ces rôles à lui tout seul ou à tour de rôle dans une équipe de collègues psychopathes, dans le but de désorienter en continu les proies que nous sommes censés être et rester.
    RAPPEL : je recommande de visionner les vidéos sur les pervers narcissiques pour un rappel du système qui régit cette planète.

    Il y a aussi l’AFFAIRE ALSTOM (et l’affaire Aéroport de Paris) qu’il faut absolument étouffer pour maintenir Macron aux commandes apparents du ravage de la France. Tenter de se faire passer pour victimes permet aux psychopathes ou « pervers narcissiques » de susciter chez les proies l’illusion qu’ils ne sont pas si toxiques et d’obtenir d’elles éternellement un nouveau délai avant rupture.

    @ Oz : attention vous êtes en DANGER.

    « Perso je préfère savoir la Goulard à Bruxelles qu’à la Banque de France  »
    @ Nanker : et Moscovici devant un tribunal pour rendre des comptes au Peuple plutôt qu’à la Cour des Comptes.

    « Hier soir chez Lapix il enterrait le très injuste et contesté projet de réforme de retraites  »
    Il ne mettra fin de lui-même à aucun projet de destruction de notre Peuple. Il fera un nouveau tour de passe-passe chaque fois que nécessaire à la « gestion de la perception » des victimes. Technique millénaire des psychopathes.

    • Oz dit :

      @ Oz : attention vous êtes en DANGER.
      Danse,
      Il est vrai que le début de la vidéo que j’ai postée au-dessus a de quoi surprendre. Il faut commencer à 9 minutes. Là ils parlent de « L’état de nécessité » à savoir « Les droits humains sont supérieurs aux droits des créanciers ».
      Les réponses de Boulo sont fabuleuses.

      • Danse dit :

        Oz, j’ai fait l’effort d’écouter jusqu’à 31′.
        Je n’aurais pas eu la patience de François Boulo avec ce type manipulateur primaire, agressif, impuissant, décousu, balançant ses projections sur autrui sans vergogne, sans oublier les insultes haineuses et gratuites.
        Si je devais voir dans cette vidéo un acteur de crise, je désignerai sans hésiter ce provocateur qui est venu tenter de saboter la conférence de Boulo.
        Vous êtes en danger.

    • Oz dit :

      Un autre aperçu de sa conférence :

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s