Egon von Greyerz : “Le système financier mondial, tout comme les banques, sont foutus”

Les autorités monétaires sont-elles vraiment paniquées et désespérées ? Ont-elles totalement perdu le contrôle de la situation ? Ou bien s’agit-il d’un chaos contrôlé qui doit nous amener au Big Reset depuis longtemps annoncé ? Seul l’avenir le dira… OD

 

Max Keiser : “Bon, l’or a grimpé de façon importante ces derniers temps alors que son cours consolidait depuis près de 6 ans. Que va-t-il se passer dans les 12 à 18 prochains mois Egon ?”

Egon von Greyerz : “Alors voilà, j’en parle déjà depuis un bout de temps mais une résistance que j’appelais la ligne Maginot a été franchie en juin et maintenant c’est parti, et il y a énormément de force derrière ce mouvement qui était retenu depuis 6 ans lorsque l’or avait atteint 1920$, ce qui n’est rien car aujourd’hui il n’y a plus de résistance à la hausse… donc je crois que le cours de l’or va être propulsé vers des sommets incroyables. Comprenez-moi bien, le cours de l’or a atteint des plus hauts dans de nombreuses devises, mais ce n’est pas le cours de l’or qui monte… Ce sont les banques centrales et les gouvernements du monde qui détruisent les monnaies ainsi que l’économie mondiale. Vous savez, la hausse du cours de l’or n’est rien que le reflet de la mauvaise gestion de l’économie mondiale et le niveau gigantesque d’endettement au niveau mondial.”

Max Keiser : “Bien vu, effectivement le cours de l’or monte dans de nombreuses devises étrangères : le dollar australien, la livre sterling, la roupie indienne, la Rand d’Afrique du sud, et c’est une envolée hors du commun. Il semblerait que les banques centrales aient perdu le contrôle, il y a les taux négatifs, au Danemark, les banques proposent de payer les gens qui font des prêts immobiliers, une situation plus que désespérée…”

Egon von Greyerz : “Vous savez quoi ? Les banques centrales sont en train de paniquer, l’euro semble plutôt bien, le marché boursier est élevé, le chômage est faible, donc la question est pourquoi paniquent-ils autant ? c’est parce que le système financier mondial, tout comme les banques sont foutus… Les banques allemandes sont foutues, avec la Deutsche Bank et ses 45.000 milliards d’euros de produits dérivés, ce qui correspond à 13 fois le PIB allemand,… les banques italiennes, grecques et françaises sont foutues, elles ne se sont pas effondrées encore mais elles sont au bord du précipice et les banques centrales le savent bien, et c’est pour cela qu’elles paniquent et que nous allons avoir des taux bas, et même négatifs. Prenez la Suisse par exemple, il est possible aujourd’hui de prendre un prêt immobilier sur 10 ans à 64 points de base, ceci correspond à 0,64%, c’est pratiquement gratuit, vous avez emprunté 10 millions de dollars pour 64 000 dollars par an, c’est quasiment rien, alors nous sommes dans un monde de malades, et malheureusement tout cela va très mal se terminer, en une véritable catastrophe… parce que ce marché obligataire est suracheté et les taux vont encore baisser, à un moment donné, les gens vont se débarrasser des obligations… Nous pourrons avoir des obligations élevées et des taux plus bas encore pendant un ou deux ans, mais après, avec la planche à billets, nous aurons l’effet inverse et nous aurons de l’hyperinflation, et les gens vont se débarrasser de leurs d’obligations et nous serons témoins d’un effondrement sans précédent du marché obligataire.”

Max Keiser : “Si nous revenons en 1996, Alan Greenspan, Président de la réserve fédérale de l’époque, avait prévenu que les marchés boursiers étaient en pleine exubérance irrationnelle et ensuite le Nasdaq avait baissé, puis s’était envolé littéralement avant de finir par s’écraser de 85%. On peut comparer cette bulle internet à la bulle obligataire actuelle et c’est même étonnant que les gens ne se rendent pas compte que le marché obligataire est justement dans ce même cas de figure, à savoir la plus grosse bulle obligataire de tous les temps.« 

Egon von Greyerz : “Absolument, nous sommes face à une bulle financière qui avoisine les 100.000 milliards de dollars, il se pourrait que nous voyons des taux plus bas, mais je suis d’accord avec vous, il s’agira du plus gros effondrement auquel on ait assisté, un effondrement de la dette, un effondrement des banques, et si les gouvernements ne sont pas en défaut de paiement, suivra la planche à billets illimitée, de l’inflation, de l’hyperinflation,… Et si vous observez les investisseurs maintenant, il y a environ 13 ou 14.000 milliards de dollars d’obligations à rendement négatif aujourd’hui [plus précisément 16.000 milliards, OD], mais personne n’en parle, vous n’obtenez aucun bénéfice. D’une part vous ne gagnez rien avec ces obligations et d’autre part vous êtes taxés par ces gouvernements en faillite qui vous prennent votre argent… C’est tout simplement incroyable… qui veut prêter de l’argent à un gouvernement en faillite ? Moi non ! Mais c’est ce que les institutions sont en train de faire avec les fonds de pensions (argent des retraités), c’est complètement dingue ! Et personne ne pense à acheter de l’or. L’or ne coûte rien et c’est plus intéressant que d’emprunter de l’argent aux banques centrales, mais si vous achetez de l’or, cela ne vous coûte rien du tout ou peut-être un peu pour le conserver. Et le cours de l’or va grimper car toutes les monnaies vont baisser et ce n’est que le début. C’est une compétition sans fin à qui dépréciera le plus sa devise. Elles ont baissé de 98 ou 99% depuis les années 1971 (Fin de l’étalon Or – Nixon), toutes les devises ont baissé, de 80% depuis l’an 2000, et personne n’en parle parce que les gouvernements ont caché le fait que l’argent des contribuables a été dévalué et beaucoup de gens ne le savent pas, mais ils vont le comprendre car il n’y aura aucune autre alternative que de détenir de l’or, et je comprends parfaitement que tout le monde ne puisse pas acheter de l’or, mais l’or est tellement sous-évalué, et moi, vous savez, je ne suis pas du style à entasser de l’or comme ça mais ce que l’on observe concernant l’or est la conséquence de tous les risques massifs à travers le monde. Nous n’avons pas évoqué les marchés boursiers avec leurs quatre pics et à l’époque pourtant c’était clair qu’un krach boursier allait arriver. On a été témoins d’une première baisse de 1000 points, puis d’une légère correction, mais la prochaine sera infernale, et sûrement supérieure à 2000 points et pourquoi pas une chute incroyable du Dow Jones de 5000 points voire plus, mais ce qui se profile dans le monde entier sera violent… On se dirige vers un marché baissier séculaire.”

Max Keiser : “Bon, mais que pensez-vous de Warren Buffett, qui dénigrait l’or, car il trouvait que l’or n’offre aucun retour sur investissement. Bien que l’or n’offre rien, il bat les 15.000 milliards de dollars d’obligations à rendement négatif en termes de retour sur investissement. Warren Buffett se retrouve aujourd’hui avec énormément d’argent liquide et ses banques l’obligent à payer des intérêts sur son propre argent, donc un retour sur investissement négatif, il n’est quand même pas aussi têtu que cela pour ne pas admettre qu’il s’est trompé par rapport à l’or… et qu’il devrait diversifier ses placements dans l’or.”

Egon von Greyerz : “Absolument, il ne va pas perdre de l’argent que sur le cash qu’il détient en banque, mais aussi sur tous ses investissements dans les actions sur les marchés boursiers, et il va perdre un paquet de fric… et bien sûr que toutes les institutions vont se diriger vers l’or… elles vont toutes acheter de l’or et à un prix élevé, et du coup le cours de l’or va augmenter… et s’ils s’y mettent tous à acheter de l’or en même temps, ce qui va se passer, c’est que vous n’obtiendrez pas de l’or à 1,400$ à 1,500$ l’once, mais vous l’aurez à 10,000$ ou 15,000$… Le marché de l’or papier va s’effondrer et les gens voudront de l’or physique, mais il n’y en aura pas assez à ce niveau-là. Il faut bien comprendre que l’on produit environ 3000 tonnes d’or par an, et qu’il a été absorbé dans un marché plutôt calme jusqu’à aujourd’hui par l’Inde, la Chine, la Russie, etc. et imaginez maintenant si toutes les institutions se mettent à acheter de l’or pour protéger leurs actifs et même si elles en prennent un petit pourcentage chacune, le cours de l’or va s’envoler littéralement…et ça ne m’étonnerait pas du tout que l’or grimpe très vite et cela va arriver car il n’y a pas assez d’or pour tout le monde…”

BusinessBourse, le 30 août 2019

Lire aussi :

Un monde fou – devises vers zéro, obligations à taux négatifs

Rappels :

La Fed et la BCE sont en mode panique

Pourquoi l’or et les treasuries montent-ils simultanément ?

« Les investisseurs se tournent vers l’or pour se protéger contre l’implosion du système financier » (Geert Noels)

Les actions des gouvernements pousseront l’or à la hausse

90% de la richesse sera détruite

Merci Mark Carney : en route vers la nouvelle monnaie mondiale

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Egon von Greyerz : “Le système financier mondial, tout comme les banques, sont foutus”

  1. zorba44 dit :

    La météo est très mauvaise : ce n’est pas le changement climatique lié aux activités humaines …et la terre continuera de tourner très, très longtemps encore – au-delà de toute prévision possible

    La finance est pourrie de chez pourrie : le changement est lié à la folie des engagements de crédit liés aux activités humaines, du casino boursier sur les dérivés – on sait comment ça se termine, mais, malheureusement, cette fois dans un monde d’hyper-technicité qui ne sait pas subsister et s’entretenir sans argent, avec l’existence de milliards d’humains en suspens.

    Le pronostic est vitalement engagé !

    Jean LENOIR

    • rodez21 dit :

      En 1929, à la différence des spéculateurs qui empruntaient aux banques pour acheter des actions à découvert, les Rockefeller, Rothschild, Carnegie, Guggenheim et j’en oubli, n’ont pas fait faillite et se sont même enrichis. Remarque à rapprocher du fait que W Buffet dispose d’un matelas de liquidités évalué à 122 Mds de dollars.
      Cependant, l’époque a changé, de 2 Mds d’individus la planète en compte plus de 7, et le niveau actuel d’endettement fait passer celui en vigueur en 1929 pour une broutille, même à dollars constant.

      Question :
      QUI VA REGLER LA FACTURE ?

      • Un passant dit :

        Réponse d’après mes excellents informateurs : les riches. Pas les super-riches bien sûr mais ceux juste en-dessous.

      • Robert dit :

        Personne ne va régler la facture. Les dettes ne seront pas payées. c’est le reset.

      • Robert83 dit :

        Les dettes ne seront pas payées, et les créanciers vont « boire la tasse ». Dans le cas des banques, les clients via leurs dépôts seront mis à contribution…

  2. serge.wampach@telenet.be dit :

    MERCi !

    • rodez21 dit :

      Merci de même.

      Donc à vous lire, tous ceux qui sont assujettis à l’ISF car ayant un appt à Paris 16, une villa avec piscine à Arcachon ou sur la Côte d’azur, et qui accessoirement aime à pratiquer le yachting.
      Bref, le profil type de la profession libérale dotée d’un PEA, d’un patrimoine confortable et qui seraient bien inspirés d’acquérir quelques piécettes.

  3. Charles dit :

    Les banques centrales ayant déjà fait énormément (beaucoup trop, voyez les bilans !) sur le plan monétaire, il ne leur reste plus qu’à creuser encore plus les taux négatifs… et à acheter encore plus de titres (QE) bien que ça ne marche pas non plus … Donc la politique monétaire étant condamnée à l’échec c’est maintenant la politique budgétaire qu’on appelle au secours !

    Et pourquoi les gouvernements ne profiteraient pas de cet argent prêté « pour rien » ?

    Des déficits publics à pas cher du tout – et qui rapportent même – pour relancer la croissance ! voilà l’idée géniale des Néerlandais:

    « Money For Nothing And Growth For Free » : les Pays-Bas envisagent un fonds de croissance de 50 milliards d’euros financé par une dette à taux négatif

    https://www.zerohedge.com/crypto/money-nothing-and-growth-free-dutch-considering-eu50bn-growth-fund-financed-negative-rate

  4. mamy molette dit :

    laissons les riches financiers faire mumuse avec leur ordi et leurs outils de gestion . qu’ils se fassent peur , qu’ils gagnent ou perdent beaucoup d’argent monopoly. On s’en fou . En tant que 100dents (32 dents pour manger 33 dents contre les prédateurs et 35 contre ce gouvernements de rapaces incompétents). Je veux savoir comment acheter de quoi vivre chaque jour. A l’arrivée de ces cataclysmes financiers, il faut mettre au point des outils simples d’échange déconnectés des systèmes informatiques. Revenir au cash non fiduciaires donc hors circuit des banques. Je propose que chacun crée sa propre monnaie par l’édition avec son imprimante de « billet de troc universel » (dans le principe des reconnaissances de dette; ) d’une valeur de 2 ,3, 5 ,10 , 50 ,100 valeur sans unité on peut prendre comme valeur de base 10 représentant 1h de travail et de décliner toutes les valeurs de objets ou services à partir de cette base.
    je peux expliciter si certains lecteurs sont intéressés

    • Robert83 dit :

      Séduisant dans une (micro) société qui fonctionnerait en circuit fermé… mais irréaliste de nos jours dans un environnement mondialisé…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s