American Girls in Paris : le documentaire de CBS qui dénonçait les complices d’Epstein en France dès 1988 (VOSTFR)

« Soucieux de proposer des informations brutes et non filtrées à ses lecteurs, Le Cri des Peuples traduit en intégralité ce documentaire dont tous les médias mainstream et alternatifs parlent depuis l’arrestation d’Epstein. On peut ne pas être véritablement étonné de ces révélations touchant au monde du mannequinat, mais s’agissant de viols à répétition sur mineures et de ce qu’il faut bien appeler des réseaux internationaux de proxénétisme voire de pédophilie, on se doit de féliciter la justice française d’avoir attendu plus de 30 ans après cette enquête d’une des principales chaines de télévision américaines pour ouvrir une instruction judiciaire en France. Les accusations des jeunes filles et les aveux de Claude Haddad recueillis par Diane Sawyer en 1988 auraient dû conduire à une mise en examen il y a plusieurs décennies, mais Haddad a pu poursuivre ses activités sordides sans être inquiété par la justice ou par les médias. Ce n’est que le scandale de l’affaire Epstein qui a enfin porté certains noms au grand jour, les publications de la justice américaine rendant impossible le maintien de l’omerta médiatique. Des médias comme Le Monde, qui ont traîné la patte aussi longtemps que possible sur cette affaire, continuent à jouer les vierges effarouchées en ne publiant que l’initiale de Jean-Luc Brunel. Quoi qu’il en soit, dans son enquête sur les crimes sexuels commis sur des mineurs français, en France ou à l’étranger, on peut compter sur le système judiciaire français pour faire preuve de la même diligence que l’IGPN investiguant les violences policières. Les Jack Lang, Daniel Cohn-Bendit, Frédéric Mitterrand, Claude Haddad et autres pédophiles notoires ont toujours été assurés de leur impunité, et tout porte à croire que l’affaire Epstein disparaîtra des radars comme toutes celles qui l’ont précédée ».

Première partie : Claude Haddad

Source : 60 Minutes, CBS, 23 décembre 1988

Traduction : Le Cri des Peuples

A venir, la deuxième partie du documentaire de CBS consacrée à Jean-Luc Brunel.

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour American Girls in Paris : le documentaire de CBS qui dénonçait les complices d’Epstein en France dès 1988 (VOSTFR)

  1. Nanker dit :

    « on peut compter sur le système judiciaire français pour faire preuve de la même diligence que l’IGPN investiguant les violences policières. Les Jack Lang, Daniel Cohn-Bendit, Frédéric Mitterrand, Claude Haddad et autres pédophiles notoires ont toujours été assurés de leur impunité, et tout porte à croire que l’affaire Epstein disparaîtra des radars comme toutes celles qui l’ont précédée ».
    Comme c’est vrai. Nos chaînes de télés envoient des cruches à carte de presse dans les Caraïbes pour vérifier si Dorian souffle fort, mais il ne leur viendrait pas à l’idée de se rendre sur l’île que possédait Epstein et où il organisait ses partouzes avec des adolescentes….

  2. zorba44 dit :

    On mesure la décadence extrême d’une civilisation, à la disparition des repères moraux et juridiques touchant les affaires de dépravation sexuelle institutionnalisée…
    Les noms cités sont la preuve de l’institutionnalisation d’une nouvelle société fondée sur la culture du sexe violente et impunie car, encore une fois, « circulez, il n’y a rien à voir »

    Jean LENOIR

  3. Danse dit :

    LES RAPPORTS SEXUELS ENTRE PSYS ET PATIENT(E)S,
    HISTOIRE D’UNE OMERTA (Pdf 5 pages, LE CERCLE PSY, 2012)

    Cliquer pour accéder à doc_186.pdf


    10 % des psys auraient déjà couché avec un patient! Ou, le plus souvent, une patiente… Qui sont les abuseurs? Que peuvent faire les victimes? Enquête sur un tabou persistant de la profession.

  4. Danse dit :

    « Le principe de domination, c’est justement celui de l’abus de pouvoir qui n’y paraît pas. Ainsi, le dominant, sûr de son BON DROIT, la ou le dominé, sûr de son NON-DROIT, forment un couple indissociable dans lequel LE CONSENTEMENT N’EXISTE PAS. »
    Sandrine Goldschmidt

  5. Danse dit :

    La sexualité déviante du pervers narcissique
    https://perversmanipulateur.fr/sexualite-pervers-narcissique/

    La sexualité du PN se caractérise pas son aspect égoïste et contrôlant. De ce fait l’autre est complètement « chosifié ». Il devient un objet de bon-plaisir, un sex-toy utilisable à souhait pour assouvir ses fantasmes. Ceci n’a rien d’étonnant puisque le pervers narcissique est incapable de considérer l’autre comme un sujet à part entière. Dans ces conditions le pervers manipulateur n’hésite pas à imposer une sexualité déviante à son partenaire.

    (…) Le souci avec le PN est qu’il impose un type de pratiques à sa victime qui ne correspond pas du tout à sa vision de la sexualité. L’acte sexuel devient un moyen d’humilier l’autre et de le mettre dans un état de profonde souffrance.

    L’acte sexuel avec un manipulateur narcissique est complètement dénaturé, déshumanisant et devient un acte de torture sadique. Il vise à l’anéantissement de l’estime de soi.
    Le PN pourra imposer à sa victime les pratiques sexuelles suivantes:

    • Sado-masochisme
    • Relations à plusieurs
    • Echangisme
    • Exhibitionnisme, y compris devant les enfants
    • Offrir sa (son) partenaire à d’autres ou avoir des ébats sexuels avec une autre personne devant elle
    • Voyeurisme
    • etc.

    • Sans aller dans des pratiques aussi extêmes, le PN impose presque systématiquement le sexe anal, oral et le visionnage de films pornographiques.

    Pour conclure, j’insiste sur le fait que toute pratique intime imposée est une violence sexuelle et n’a pas lieu d’être. Si vous vivez avec un pervers manipulateur, il y a des grandes chances que vous soyez victime de violences sexuelles, ou de viol. Vous vivez avec un criminel ! Si vous reconnaissez votre conjoint dans cet article vous devez réagir: vous n’avez pas à accepter ça, vous méritez le respect.

  6. Flash dit :

    Jean-Luc Brunel dont les ascendants s’appelaient, non pas Brunel, mais Ben Chamoul.

Répondre à Danse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s