Tracfin, la Gestapo des comptes en banque

« Tracfin est en train de devenir une nouvelle entité d’espionnage, en plus de la DGSE, de la DCRI et d’autres entités militaires… Lisez bien cet article du Canard de cette semaine, car il vous explique que tout retrait supérieur à 1.000 euros déclenche automatiquement un signalement chez eux ! Waouuu…

Mille euros !!!

Ils en sont là !! ??????

A la limite 100.000 euros je comprendrais, mais 1.000 non, sauf si c’est une exigence de Bercy sous pression des banques en faillite pour terroriser les Français. Dans ce cas tout s’explique clairement.

N’oubliez pas : votre argent n’est pas le votre tant qu’il n’est pas dans votre poche. Tant qu’il se trouve dans la banque, votre argent figure dans son bilan à elle : – ) Il n’est pas à vous.

Je vous le redonne une nouvelle fois : ces trilliards d’euros d’économies des Français leur permettent donc de maquiller tranquillement leur bilan. Mais malgré cela, on voit à quel point Caisse d’Epargne et Banque Postale vivent un violent stress.

Mais ce qui est amusant avec Tracfin, c’est que ces gens se prennent pour des espions alors que tout ce qu’ils ont à faire, c’est de regarder nos comptes que leur fournissent nos banques. A vomir, en effet, mais ça ne révolte personne le poids que prend cette entité favorisée par Nicolas Sarkozy.

Bienvenue dans le monde dont même Georges Orwell n’a pas osé rêver. »

Revue de presse de Pierre Jovanovic, du 9 au 13 septembre 2019


A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Tracfin, la Gestapo des comptes en banque

  1. Robert83 dit :

    George Orwell était décidemment un visionnaire : son roman d’ anticipation « 1984 » et son Big Brother est en train de devenir réalité…

  2. rodez21 dit :

     »If you have nothing to hide, you have nothing to fear », pourrait servir de maxime ou de devise au service de traitement.
    Nous sommes tous des fraudeurs, mais nous ne le savons pas encore…

  3. Robert83 dit :

    Un petit commentaire sur la revue de presse de Jovanovic, que j’apprécie par ailleurs. Récemment, il publie une photo d’une information du Crédit Mutuel,fournie par un lecteur, d’ où il déduit que cette banque n’a plus du tout de cash à fournir à ses clients…
    Sauf qu’une lecture attentive de cette information indique que le cash ne peut être retiré qu’au bancomat, et pas auprès du guichet… ce qui n’est pas nouveau !
    J’espère que cette interprétation de Jovanovic n’est due qu’à une fatigue passagère… ou à une lecture un peu rapide de sa part…
    La situation est suffisamment préoccupante pour ne pas en rajouter dans l’ anxiété.

    • zorba44 dit :

      On finira par avaler votre carte au Bancomat à partir du moment où vous viendrez un peu trop souvent « piquer » du cash sur votre compte !

      Jean LENOIR

      • Robert83 dit :

        Bis répétita : la situation est suffisamment préoccupante pour ne pas en rajouter dans l’anxiété. Cordialement.

      • Abroz60 dit :

        Exact
        Un DAB de Zürich a avalé ma Veracash carte en tentant de retirer 25000 CHF 🙂

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s