Ce fonds d’investissement qui prospère… sur l’hébergement de migrants aux frais de l’Etat

En cette période de taux zéro voire négatifs, un investissement qui offre un tel rendement, c’est une vraie mine d’or ! Et Macron qui nous refait le coup du « Grand débat », cette fois-ci sur l’immigration… Tout ça pour soliloquer et n’en faire finalement qu’à sa tête, c’est-à-dire ne rien changer sur le fond. OD

« Une filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) a créé un fonds d’investissement pour racheter plusieurs hôtels pour loger des demandeurs d’asile. Elle promet à ses souscripteurs un copieux rendement. Et sans risque, car c’est l’Etat qui règle le prix des chambres.

Et si vous investissiez dans le demandeur d’asile ? C’est un placement qui rapporte 3,5 % par an pour une prise de risque limitée, puisque l’Etat garantit quasiment le rendement. La proposition sonne comme une plaisanterie. Elle est pourtant sérieuse. Ampère Gestion, filiale immobilière de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), a créé en 2017 un fonds d’investissement baptisé Hémisphère. Souscrit par des investisseurs institutionnels (dont BNP Paribas Cardif et CNP Assurances), il a permis de lever 100 millions d’euros. Cette somme a financé le rachat de 59 hôtels F1, ex-enseigne low-cost du groupe Accor, et leur transformation en foyers d’accueil. Au dernier pointage, ces foyers accueillaient deux tiers de demandeurs d’asile et un tiers de personnes hébergées en urgence.

Investir sur dix ans

Un logement payé par l’Etat, à hauteur de 16 € par nuit et par personne. En rationalisant la gestion, confiée à Adoma (autre filiale de la CDC), Ampère arrive à servir aux actionnaires un rendement deux fois supérieur à celui de l’assurance vie en 2018 (1,8 % en moyenne). Ce généreux gestionnaire, qui étudie en ce moment le rachat d’autres structures d’hébergement, propose un investissement sur dix ans. Pour ceux qui en douteraient encore, voilà qui confirme l’évidence : la « crise » des migrants est structurelle et l’hébergement « en urgence » correspond en réalité à un besoin pérenne ».

Lire la suite sur Marianne

Source : Crashdebug

Rappels :

Il ne faut pas parler de « crise » mais de « fraude migratoire » : Les immigrés, ça rapporte !

[Envoyé spécial] Qui veut gagner des migrants ?

Qui se cache derrière le Groupe SOS, qui reloge les clandestins de Calais dans les petits villages ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ce fonds d’investissement qui prospère… sur l’hébergement de migrants aux frais de l’Etat

  1. zorba44 dit :

    Les marchands de sommeil cela existe aussi dans les sphères de l’aide « inhumanitaire ». Pour avoir séjourné parfois dans l’enseigne F1 le signataire frissonne à l’idée qu’on puisse mettre beaucoup plus de personnes qu’un couple dans une chambre;

    Rentabilité de 3,5% pour l’investisseur ? oh l’aimable plaisanterie !

    Avec un taux de remplissage sans doute digne de celui d’un établissement carcéral, on peut, sans risque de se tromper, dire qu’ADOMA s’en met plein dans les fouilles…

    Jean LENOIR

  2. leducmichael dit :

    A Cayenne il y a des hôtels qui n’hébergent plus de vrais touristes
    A 120€ la nuit pour 2+2, payée par les impôts des cons-tribuables, occupées au mois, cela laisse rêveur un taux d’occupation de 100%
    C’est beau de dépenser l’argent des autres et se pâmer d’offrir de tant de bonté , de gratitude et de gratuitude …

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s