Sur Air Canada, on ne dira plus «mesdames et messieurs»

Vous le sentez bien le progrès, j’espère ? D’autant que toutes les compagnies aériennes canadiennes, et au-delà, vont paraît-il se mettre au diapason… OD

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

« Les agents de bord d’Air Canada devront bientôt éviter les appellations genrées dans leurs salutations aux passagers.

La neutralité des genres prend son envol. En effet, l’expression « mesdames et messieurs », présente dans les manuels des agents de bord de la compagnie Air Canada et utilisée depuis des décennies dans les salutations aux passagers, sera remplacée par un terme neutre.

Le personnel à bord des avions devra utiliser des formules de politesse comme « bonjour, tout le monde » ou « bonsoir, tout le monde », apprend-on dans un communiqué interne obtenu par La Presse s’adressant à l’ensemble des agents de bord de la compagnie de transport aérien.

Rappelons qu’en vertu de la nouvelle réglementation du gouvernement canadien, toute personne qui ne se considère pas exclusivement comme une femme ou un homme bénéficie d’une nouvelle option. Elle peut à présent choisir le genre « X » dans les documents d’identification, comme son passeport ou son certificat de citoyenneté.

La politique touche le personnel de vol de la ligne principale d’Air Canada.

« Le changement se reflétera prochainement dans la transmission de l’Onboard Announcement Manual dans le cadre de notre engagement de respecter l’identité sexuelle, la diversité et l’inclusion. Nous vous indiquerons le moment où cette transmission sera disponible et quand mettre en œuvre cette modification », lit-on à la fin du communiqué transmis par courriel.

Une porte-parole du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a confirmé à La Presse avoir été avisée de la nouvelle directive par « la composante Air Canada du SCFP ». Comme le règlement n’est pas officiellement en vigueur, aucun autre commentaire ne sera émis pour le moment.

L’équipe des relations médias d’Air Canada n’a pas donné suite aux demandes d’entrevues de La Presse concernant cette nouvelle politique.

Dans l’air du temps

La mesure n’a pas suscité de vives réactions chez les agents de bord d’Air Canada joints par La Presse. « On est en 2019. Tout le monde a le droit de se sentir bien dans sa peau et de ne pas vouloir se faire appeler monsieur ou madame », juge une employée touchée par la réglementation, qui préfère garder l’anonymat sous peine de perdre son emploi. Le personnel d’Air Canada n’est pas autorisé à discuter de politiques de la compagnie qui n’ont pas été rendues publiques ni à relayer des communiqués internes.

« [La nouvelle politique] n’est pas un obstacle. C’est facile à appliquer », poursuit l’employée en question. Au sein de la compagnie aérienne, on retrouve des professionnels de toutes orientations sexuelles qui ne s’identifient pas nécessairement à un genre précis, ajoute cette personne.

Questionnée sur la nouvelle mesure, une agente de bord d’Air Canada a dit ne pas être dérangée par cet amendement. « Certains n’aiment pas le changement. Il y a des gens habitués à faire la même annonce depuis 30 ans, il y aura donc une période d’adaptation pour eux », indique-t-elle ».

La Presse.ca, le 12 octobre 2019

Rappels :

« Je ne suis pas un homme, Monsieur. Et je ne suis pas blanc non plus »

L’éducation ‘gay’ et LGBT devient obligatoire en Ecosse

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Sur Air Canada, on ne dira plus «mesdames et messieurs»

  1. zorba44 dit :

    Chers L, chers G, chers T, chers B …et tous les autres c’est votre Commandant de B ,,,sorry de bord qui vous parle… Notre personnel de bord étant de genres variés vous voudrez bien ne pas l’offenser en l’appelant monsieur, madame ou mademoiselle que ce soit pour une aide fournie par un être en jupe ou en pantalon…
    Nous vous suggérons « bonjour personnel de service …puis-je avoir un jus d’orange »….

    Profonde décadence, total abrutissement de l’esprit !

    Jean LENOIR

    PS bien sûr ne volez plus sur cette compagnie à moins de vous identifier au marais des genres énoncés plus haut…

  2. Dom le dodo dit :

    Donc, avec l’article précédant d’OD sur la reconnaissance faciale, afin de n’offusquer personne, la reconnaissance se fera par derrière en dessous de la ceinture et un « trouduc » restera un »trouduc » 🙂

    • zorba44 dit :

      Je ne veux pas d’une entité qui me pilote …et d’abord je ne suis pas tout le monde et ne veux pas qu’on me confonde avec le troupeau !

      Donc je vais porter plainte contre l’entité de direction pour manquement au respect dû à quiconque et à ma personne en particulier. Je vous jure qu’on se « pôalera » au tribunal et je demanderai à l’entité juge comment l’appeler tout d’abord…

      Et puis qu’on nous dise qui va poursuivre, mon avocat, et comment sera libellée la convocation au tribunal d’un membre qui aurait commis une faute professionnelle à mon égard…

      Devrais-je aussi dire qu’en cas (improbable) de coming out qu’on me cite à comparaître avec le titre Jean LENOIR, dite Minouse, épouse de Yancee Lenoir, et de Melissa, leur fille, entre deux mères.

      Outre la décadence et l’abrutissement qu’elle nous inflige cette société est une mascarade de grotesque.

      Boycottez cette compagnies de tarlouses mentales : boycottez Air Canada et on verra bien à quelle vitesse elle rétropédalera !

      Il fallait que ça sorte !

      Jean LENOIR

      • Jean-Loup Izambert dit :

        Mais non Jean, c’est formidable ce qui se passe… On ne sait plus ce qui est fausse ou vraie information. Marx disait que lorsqu’un système parvenait à ses limites il secrétait sa propre caricature. Nous y sommes. Tu peux donc parfaitement imaginer que le stewart-hôtesse te souhaite la bienvenue par « Bonjour la compagnie… »
        Par contre, si tu vas au tribunal, et surtout s’il est français, gaffe quand tu t’adresses au juge: le mec en robe peut être une femme qui soit trans…
        Et à part ça, ça va….

      • zorba44 dit :

        Je vais bien Jean-Loup …et pour le tribunal c’est ce qui s’appelle avoir de la jugeotte !
        Allons bon WE

        Jean LENOIR

    • zorba44 dit :

      @Dom le dodo vous êtes sur la bonne voie, mais il va falloir préciser qu’on entre sur le terrain miné de la reconnaissance fécale…

      Jean LENOIR

      • Dom le dodo dit :

        Et bien Jean, nous voici bien em…
        euh non, pas En Marche ! (et la marche, dans quel sens, en avant ou en arrière?)
        pourvu qu’on marche pas dedans? 🙂

  3. Robert dit :

    Pas de doute, nous vivons bien la fin de la civilisation dite « occidentale » ! Comme souligné par Jean, décadence et abrutissement sont les mots qui viennent à l’esprit.

  4. SOS dit :

    Et le message du commandant de bord avant le décollage ce sera comment alors? Trop genré, le mot « commandant »… et trop autoritaire !
    « Bonjour tout le monde, ici votre entité de pilotage volant » ….??

    • zorba44 dit :

      pardon à vous SOS ma réponse a joué la fille, pardon, je veux dire « l’entité » de l’air… (J’en suite toute retournée !)

      Jean LENOIR

  5. Laurent dit :

    Un tas de lopettes qui voudraient qu’on fasse tous (et toutes) notre « coming out »….Mais je ne veux pas MOI ! Je suis un homme moi et je compte bien le rester ! Et je compte bien continuer à parler et faire société avec des hommes et des femmes…. pas avec des entités non genrées !!!

  6. serge dit :

    Bientôt, « Bonjour tas de mécréants »…

  7. Danse dit :

    C’est aussi grave que la reconnaissance faciale, et c’est très grave: cette mesure de « dé-genrage » s’inscrit dans le projet très ancien de transformer l’Humanité en robots, qui avance chaque jour un peu plus grâce à des kyrielles de décisions, toutes prises d’en haut par une infime minorité de larbins au service du « prince de ce monde », le diviseur.
    Nul besoin de genres pour les robots humanoïdes qui ne créent pas, qui ne procréent pas mais sont tous connectés à la Bête.
    (Voir le travail de Wes Penre.)

    L’indignation et le sarcasme sont des réactions qui conviennent très bien au donneur d’ordres. L’idée est que les Humains se laissent emmener trop loin à leur insu pour que leur décision un jour de faire machine arrière puisse encore être réalisable : qu’ils continuent à s’indigner en se battant la coulpe à propos d’une « décadence » de leur propre civilisation, en s’accusant mutuellement d’y participer (exemple « lettre à mon fils lycéen et « réponse » publiées il y a quelques jours, entièrement vides d’AMOUR), pour que les Humains ne s’aperçoivent de la finalité globale de cet « effondrement civilisationnel » programmé que lorsqu’il sera TROP TARD : lorsqu’ils ne pourront plus forcer les larbins d’en haut à inverser la vapeur, car ils seront localisés automatiquement et éliminés automatiquement.
    On ne cesse de fabriquer des événements pour les conditionner à CROIRE qu’il sera impossible de faire machine arrière.

  8. Jean-Loup Izambert dit :

    « Air » Canada, on met un « e » à « Air »…?

  9. JSG dit :

    Et les abrutis qui sont à l’origine de cette outrance, ils s’estiment être quoi à part des sous-merdes !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s