« Le pouvoir a fait sécession du peuple » (F. Beaur)

« Fabrice Beaur est un journaliste français qui s’est expatrié en Russie. Interrogé par le site iranien parstoday.com, il envoie du bois sur les dirigeants de sa chère patrie, comme si la distance libérait la parole…

« Les gens qui arrivaient au pouvoir avaient encore, un tant soit peu, surtout au XXe siècle, un peu à la fin du XIXe siècle, une sorte de responsabilité vis-à-vis de son peuple et de l’État. Aujourd’hui, mais plus du tout, ces gens-là ne défendent même plus l’État français, ils ont fait sécession du peuple. On entend des ministres qui disent qu’il faut tirer dans la foule, le Président qui à l’étranger, à l’étranger !, même pas en France, à l’étranger dans une conférence de presse crache sur le peuple français. Voilà, vous avez l’image aujourd’hui de la classe politique qui n’a strictement rien à faire effectivement de l’État, pour eux ils sont là dans un monde mondialisé et ils parlent de fake news mais ce sont les premiers producteurs de fake news… »

Cliquez ici pour écouter son constat sur la gouvernance française

Aujourd’hui, sans tomber dans le complotisme le plus absolu, on comprend que la politique est devenue un enchaînement d’ingénieries sociales plus ou moins réussies. Partout, les informations gênantes pour l’oligarchie font l’objet de contre-feux permanents attisés par les petits soldats des médias aux ordres d’une caste qui n’en a effectivement plus rien à foutre de la France et de ses habitants.

Pour preuve, la moindre tombée de neige, pourtant prévue et prévisible, plonge des pans de départements entiers dans l’obscurité : vendredi 15 novembre 2019, c’était 350 000 foyers qui n’avaient plus d’électricité, ils sont encore 190 000 le lendemain. Et pourquoi cela arrive-t-il, alors que ça n’arrivait pas ou plus avant ? Parce que les services publics ont été étranglés par la caste libérale au pouvoir, qui fait prendre à EDF des parts dans les pays de l’Union européenne, mais qui se moque d’une situation à flux tendu sur le sol national.

 

EDF est le premier fournisseur et producteur d’électricité en Europe, et le processus de privatisation est en cours puisque l’État n’est plus l’unique actionnaire (à 80 % en 2019). Car l’État français, qui n’est plus souverain, applique depuis 20 ans la consigne anti-monopole de l’UE. Or le monopole, en la matière, une matière aussi stratégique et « quotidienne » pour les Français, c’était la définition même du service public.

On voit aujourd’hui les résultats de cette stratégie destructrice dans le secteur de la santé, qui était le plus performant du monde, que les peuples du monde nous enviaient (et nous envient toujours, vu le nombre de malades étrangers qu’on soigne gratuitement, et même ça c’est une ingénierie diabolique), une stratégie destinée à bien soigner les riches et à abandonner les pauvres à leurs maladies. Surtout si elles sont graves. Pour nous, il s’agit ni plus ni moins de terrorisme contre le peuple. D’ailleurs, les séquences terroristes tragiques de ces dernières années sont une autre forme de terrorisme contre le peuple. En toute logique, d’après ce que l’Histoire nous enseigne, ce terrorisme du haut contre le bas devrait se retourner.

Nous vivons donc une dénationalisation à tous les niveaux : politique, économique, social, culturel. Macron et sa clique sont là pour casser ce que les Français ont bâti en 1000 ans de dur labeur, au profit de groupes privés qui salivent sur la production de richesse nationale. La dette, c’est ça ».

Egalité & Réconciliation, le 16 novembre 2019

Rappels :

« Les élites françaises ont honte de la France » (M.-F. Bechtel)

Vous avez voté Macron ? Vous avez Sarkozy (en prime)…

L’incroyable arnaque de la hausse du prix de l’électricité

Privatisation des barrages hydroélectriques, l’énorme scandale

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour « Le pouvoir a fait sécession du peuple » (F. Beaur)

  1. zorba44 dit :

    Tout le monde ne se privera pas de noter que la litanie des incidents, blocages, pannes d’électricité fonctionne parfaitement.

    Pas de bras pour remédier aux précités, ou pas assez, mais toujours une floppée de costards cravate pour gloser, décortiquer, sermonner …et gloser encore et toujours quand ce n’est pas dégoiser un coulis de paroles sans queues ni têtes…

    Jean LENOIR

  2. zorba44 dit :

    « Le nuage (cloud) » est trop « épais » pour pouvoir entendre le journaliste,,,

    Jean LENOIR

  3. Carolyonne89 dit :

    Bonjour, cet article est une vision très réaliste de la situation politique, économique et sociale de la France d’aujourd’hui. Les politiques n’ont plus aucun scrupule ni respect pour le peuple qu’ils étaient sensés représenter et protéger. Un réel mépris est même de mise, associé à la vulgarité, grossièretés à gogos, et une violence inimaginable il y a encore quelques années. La « stratégie du choc  » est aujourd’hui chez nous, après avoir frappé dans bien d’autres états.. L’insurrection est légitime, bien que risquée, car c’est peut-être le but ultime de ce système maffieux ! Ce qui est certain c’est que nous avons atteint un point de non retour avec les manifestations des gilets jaunes et les violences extrêmes de la part des forces de l’ordre. A ce propos, je n’arrive pas à concevoir que les forces de l’ordre acceptent d’obéir et font preuve d’une violence incroyable…quelque chose m’interpelle à ce sujet..eux aussi ont des familles, des problèmes à régler, le nombre des suicides au sein même de la police en est la preuve, alors qui sont vraiment ces forces de l’ordre qui prennent apparemment plaisir à casser du gilet jaune, sans aune limité ni distinction, personnes âgées, enfants, handicapés etc..on se croirait au Chili sous Pinochet, époque terrible et explosive ! D’ailleurs bien d’autres peuples se révoltent également à travers le monde…Est ce la fin d’un monde ? Ça y ressemble beaucoup, nous sommes les témoins d’un tournant de l’histoire. Qui vivra verra dit on!

    • Danse dit :

      « La « stratégie du choc » est aujourd’hui chez nous, après avoir frappé dans bien d’autres états.. L’insurrection est légitime »

      – si vous écoutez le témoignage que j’ai posté ici :
      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/11/15/qui-a-dit-que-trump-etait-un-rempart-contre-etat-profond/#comment-73935
      vous verrez que la jeune femme hospitalisée de force en hôpital psychiatrique par ses parents, qui étaient eux aussi censés la protéger, a subi la « stratégie du choc » de la part de ses propres parents.

      Le résultat, malgré sa sortie apparente de l’état de choc aujourd’hui, est que cette jeune femme, par LOYAUTÉ envers ses parents, a perdu une part essentielle du contact avec elle-même : elle reste invisiblement DISSOCIÉE par le traumatisme majeur qu’elle a subi de ses parents. Au lieu de les voir comme responsables du choc traumatique très grave qu’elle a subi, elle s’est réconciliée avec ces « dangers privés » pour préserver son besoin inné d’ATTACHEMENT, et milite pour dénoncer (avec raison) le danger public qu’est le broyeur de l’hôpital psychiatrique.

      « je n’arrive pas à concevoir que les forces de l’ordre acceptent d’obéir et font preuve d’une violence incroyable…quelque chose m’interpelle à ce sujet..eux aussi ont des familles, des problèmes à régler, le nombre des suicides au sein même de la police en est la preuve »

      – Les membres des forces de l’ordre, bien avant de prendre leurs fonctions, ont souvent été eux-mêmes soumis à la violence parentale qui les a « FORMÉS » à LA DISSOCIATION et à LA LOYAUTÉ FAMILIALE :
      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/11/15/qui-a-dit-que-trump-etait-un-rempart-contre-etat-profond/#comment-74095

      Face aux ordres qui leurs sont donnés de massacrer le peuple, ils dissocient et ils se retrouvent bloqués dans le CONFLIT DE LOYAUTÉ qui les a déjà programmés.
      Exactement comme les enfants de divorcés qui choisissent fréquemment d’aller vivre avec leur parent maltraitant et rejettent le parent qui les a aimés et protégés, et qui a divorcé pour les sortir d’un enfer :

      Les policiers qui se suicident sont ceux qui ont compris que s’ils respectent la loi, la vérité et l’humanité et tentent donc de désobéir à la caste parasite qui les dirige, non seulement aucune loi de la République ne sera appliquée pour les laisser se défendre, mais en plus on s’attaquera à leur famille, on leur fera tout perdre, voire on les internera en psychiatrie comme c’est arrivé à un policier rebelle il y a quelque temps.

      Pas seulement les policiers. Par exemple les professeurs se suicident aussi, des tas de gens qui travaillent dans des entreprises aussi, des directeurs locaux d’usines délocalisées qui ont par erreur été recrutés pour leur compétence.
      Un professeur d’université a été interné en psychiatrie sur demande de sa hiérarchie. Il raconte comment un psychiatre qu’il appelle « Dr. Mengele » l’a empoisonné aux « médicaments » et lui a lavé le cerveau pour qu’il renonce à retourner à son poste d’enseignant et se suicide.
      Enfermé de force en hôpital psychiatrique pendant 3 ans à cause de son honnêteté – Poleco 228

      Le crime de Jean-Louis Caccomo ? Il dénonçait un TRAFIC DE DIPLÔMES au sein de l’université. Impossible de le faire condamner par la « justice », puisque l’affaire ne devait absolument pas être médiatisée : le Peuple aurait vu pourquoi notre pays est dirigé par des crétins. La solution ? Internement discret en psychiatrie.
      Là encore aucune loi de la république ne s’est appliquée à lui car la caste parasite a les moyens de s’affranchir de toute légalité, ayant des affiliés chez les juges, les médecins, les directeurs d’université…

      Aucun membre de sa famille n’est intervenu pour le sortir de là, même pas sa propre mère, ni les nombreux universitaires connus qu’il croyait ses chers amis, ni les medias dans lesquels il publiait ses articles. La mère de ses enfants a profité de son internement pour lui faire perdre la garde alternée et le faire condamner au versement d’une pension. Il n’a jamais revu ses enfants, à qui on a raconté que leur père était dérangé.

      • Carolyonne89 dit :

        Merci beaucoup de votre commentaire ô combien intéressant, côté psychiatrie, mon père me disait, de part ses activités, que beaucoup de gens sont réduits au silence par l’internement depuis longtemps maintenant, et j’ai eu l’occasion de vérifier, pour une autre raison, à quel point il est facile de le faire… c’est ignoble et meme lorsque on se bat pour faire sortir quelqu un c’est extrêmement difficile, un parcours du combattant, que j’ai emprunté pour un de mes enfants et j’ai gagné, heureusement..mais mes raisons de l’internement n’étaient pas les mêmes, bien sûr.. récemment, le gendarme qui a osé dénoncer en a fait les frais aussi ! M’autoriseriez vous à poster votre commentaire sur mon blog, si cela ne vous dérange pas, c’est très instructif, et pas une fiction comme le pensent une grande majorité des gens.. si vous ne le souhaitez pas, je comprendrais, ne vous inquiétez pas.. Merci encore et excellente soirée à vous!

      • Danse dit :

        Oui bien sûr vous pouvez diffuser les informations que je transmets.
        Bonne soirée à vous !

  4. rodez21 dit :

    L’objectif du politburo bruxellois est de faire de sorte de privatiser les profits tout en socialisant les pertes, la lutte contre les monopoles d’état n’étant qu’un paravent.
    A noter que PG&E (Pacific gas and électric) s’est déclarée en faillite après les incendies en Californie, les actionnaires et dirigeants s’étant manifestement goinfrés durant des décennies au détriment de l’entretien du réseau.

  5. Bernie dit :

    « comme si la distance libérait la parole… »
    Nous on est en France et ça n’empêche pas notre parole d’être libérée … (à défaut d’être totalement libre) !

    • Alcide dit :

      Bien d’accord avec vous !
      La majorité est lâche, silencieuse et émasculée, ce qui l’empêche de s’exprimer.
      La distance ne fait rien à l’affaire.

  6. Danse dit :

    « on comprend que la politique est devenue un enchaînement d’ingénieries sociales plus ou moins réussies. »
    La politique n’est pas « DEVENUE un enchaînement d’ingénieries sociales plus ou moins réussies. »
    Elle l’a toujours été de notre vivant. Voyez seulement les moyens qui ont été utilisés pour déclencher les guerres dites « mondiales » au siècle précédent. En France, un homme comme de Gaulle a réussi à tenir en respect les prédateurs jusqu’à ce qu’une révolution colorée soit organisée contre lui, assortie d’attaques sur notre monnaie.

    Ce qui est DEVENU différent,
    • c’est la CONSCIENCE grandissante au sein du Peuple que la « politique » = ingénierie sociale = terrorisme contre le peuple
    • c’est qu’on arrive en bout de course du pillage de la majorité par une classe minoritaire, c’est à dire du SCHÉMA DE PONZI dont les hommes dits « politiques » ont la charge d’assurer la gestion, pour le compte de la classe prédatrice sans patrie qui les choisit comme devantures de leur guerre perpétuelle contre le Peuple.GUERRE PERPÉTUELLE CONTRE LE PEUPLE;

    Voir « Le choix de la défaite » par Annie Lacroix-Riz (historienne communiste).
    Voir les propositions de Fillon au Medef en vue de l’élection présidentielle 2017 : Blitzkrieg contre le Peuple dès juillet 2017. Le suppositoire Macron, identique mais entouré de vaseline, a été préféré. Fillon face aux patrons

    Marine Le Pen face au Medef n’avait aucune chance d’être autorisée à devenir présidente :

  7. brunoarf dit :

    Record historique battu !

    Toute l’économie mondiale repose sur une gigantesque bulle de dettes.

    La soi-disant « croissance économique », ce n’est qu’une grosse bulle de savon..

    Malheureusement, une bulle de dettes ne peut pas gonfler jusqu’au ciel.

    Il arrive toujours un moment où la bulle de dettes éclate.

    Préparez-vous, au grand « Plop ! »

    Dette des ménages + dette des entreprises privées + dette des Etats = 250 000 milliards de dollars, soit 320 % du PIB mondial !

    Les chiffres donnent le vertige. Le montant total de dette dans le monde a atteint un nouveau record, à 250.000 milliards de dollars, selon les données préliminaires de l’Institute of International Finance (IIF) pour 2019. Cette montagne de dette, qui comprend celle des ménages, celle des entreprises et celle des Etats, représente pas moins de 320 % du PIB mondial.

    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-dette-mondiale-flambe-a-250000-milliards-de-dollars-1148484

    • zorba44 dit :

      @ Bruno, j’avais il y a quelques mois de cela trouvé une source fiable qui mentionnait plus de 4 ans de PIB mondial. Votre liste n’indiquant pas les dettes des étudiants, ni les provisions pour les retraites …ceci explique-t-il cela ?

      Cordialement

      Jean LENOIR

  8. Danse dit :

    http://syndicat-magistrature.org/IMG/pdf/courrier_aux_parlementaires_25_oct_2019.pdf

    Paris, le 25 octobre 2019
    Mesdames et Messieurs les parlementaires,

    La garde des Sceaux a récemment été interrogée, dans l’enceinte de l’Assemblée nationale, sur l’existence d’une note des services du ministère de la Justice révélée par le journal le Canard enchaîné. Cette note décrit une stratégie élaborée pour CIBLER LES CABINETS DE JUGE D’INSTRUCTION À SUPPRIMER, en application de la loi de programmation de la justice adoptée le 23 mars dernier, EN FONCTION DES RÉSULTATS ATTENDUS LORS DES PROCHAINES ÉLECTIONS municipales et des couleurs politiques des villes concernées.

    Nous avons immédiatement adressé un courrier à Nicole Belloubet, demeuré à ce jour sans réponse, pour lui demander de confirmer ou infirmer l’existence de cette note. Il apparaît néanmoins à travers ses interventions publiques que cette note est bel et bien réelle et que cette méthode de triage, MÊME DÉMASQUÉE, EST PLEINEMENT ASSUMÉE.

    Nous avons par ailleurs constaté, lors de notre entretien avec le directeur des services judiciaires la semaine dernière, qu’il était impossible d’obtenir une information claire sur la méthodologie et le calendrier des suppressions de postes de juge d’instruction, que nos collègues nous indiquent apprendre actuellement de manière fortuite ou informelle, sans aucune consultation.

    Nous comprenons mieux aujourd’hui ce flou, puisqu’il est attendu des chefs de cour qu’ils «DIFFÈRENT LES ANNONCES DES SCHÉMAS RETENUS» en fonction des «communes potentiellement concernées qui représenteraient des cibles électorales pour les municipales ».

    Il nous apparaît que cette information n’est pas un événement anodin, voué, comme d’autres polémiques, à retomber dans l’oubli. Vous avez voté une réforme de la justice, et notamment de son organisation territoriale, qui vous a été présentée par le gouvernement comme étant de nature à en améliorer le fonctionnement. La représentation nationale ne saurait admettre que l’application de la loi ainsi adoptée soit instrumentalisée en fonction des intérêts électoraux de la majorité en place.

    C’est la raison pour laquelle nous en appelons à votre intervention afin de restaurer le respect des institutions, aussi bien celui de l’autorité judiciaire, dont la hiérarchie est actuellement assimilée par la ministre à des exécutants au profit d’intérêts particuliers, que celui du Parlement.

    Nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs les parlementaires, l’expression de notre haute considération.
    Katia Dubreuil
    Présidente du Syndicat de la magistrature

    • zorba44 dit :

      Ça sert à quoi un juge d’instruction ? …puisque le but ultime de la justice est de condamner sans instruction et, plus tard, sans défense…

      Du temps de Staline c’était le peloton ou, peut-être pire, le goulag sibérien…

      …le fait du Prince, de la caste dirigeante !

      Par suite de quoi, le nouveau cri de ralliement des opprimés devrait être « Macron Peloton », scandé si fort qu’il ne puisse en ignorer et que la peur des lâches et des serpillières s’installe, sans fin, dans le mou qui lui reste de tripes.

      Jean LENOIR

  9. Ping : « Le pouvoir a fait sécession du peuple » (F. Beaur) — Olivier Demeulenaere – « FNACAB

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s