Taux négatifs : Une banque allemande taxe les comptes épargne dès le premier centime d’euro !

On creuse, on creuse… (la tombe des banques et des épargnants) et on dirait que ça va encore plus vite que prévu ! OD

La Banque centrale européenne, dont le siège se trouve à Francfort en Allemagne, est accusée outre-Rhin de ruiner les petits épargnants par sa politique d’argent facile via une baisse des taux directeurs jusqu’en territoire négatif (photographie d’illustration prise en octobre 2019).

« Près d’une banque allemande sur quatre applique désormais des taux de rémunération négatifs aux comptes épargne au-delà de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Mais une petite banque coopérative bavaroise vient de franchir un nouveau cap.

Les taux négatifs appliqués à l’épargne, c’est-à-dire taxant les dépôts au lieu de les rémunérer, on connaissait déjà. Ils sont appliqués depuis plusieurs mois au Danemark et en Allemagne. Mais jusqu’ici, cela ne concernait que les titulaires de comptes les mieux approvisionnés, au-delà de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Mais la banque coopérative locale bavaroise Volksbank Raiffeisenbank Fürstenfeldbruck a décidé de prélever un taux d’intérêt négatif de 0,50% dès le premier centime d’euro déposé sur un compte d’épargne à vue, un geste inédit dans un pays où la politique des taux bas de la BCE suscite régulièrement la polémique.

Toutefois, sur son site, la banque coopérative explique à ses clients alarmés par «des informations partielles [de la presse]» que ce taux ne s’applique qu’aux nouveaux clients ayant ouvert un compte depuis le 1er octobre 2019. Elle explique également que cette mesure a pour but de protéger les sociétaires ; qu’«aucune banque ne peut survivre sans gain» ; et surtout, reporte la faute sur la Banque centrale européenne (BCE) en écrivant : «Le faible taux d’intérêt de 0,50% ne vient pas de nous, mais est déterminé par la BCE.»

En réalité, la BCE ne détermine pas le taux de rémunération de l’épargne des banques européennes, mais celui de la rémunération qu’elle leur verse pour leurs dépôts temporaires, ce qui oriente mécaniquement la politique de taux de ces banques. Or, en effet, le taux directeur de la BCE dit «facilité de dépôt» est négatif depuis 2014 et a encore été abaissé de –0,40% à –0,50% en septembre.

La faute à Mario Draghi

Après cette décision prise par l’institut monétaire encore sous la houlette de son président Mario Draghi, ce dernier avait été dépeint dans un photomontage du quotidien populaire Bild sous les traits du «Comte Draghila», un vampire qui «siphonne nos comptes jusqu’à la dernière goutte».

Début novembre, la limite de 100 000 euros a été franchie pour la première fois lorsque la Volksbank de Magdeburg a introduit un taux d’intérêt négatif à partir d’une épargne de 75 000 euros, selon le site du comparateur allemand Verivox.

Le secteur bancaire allemand, déjà fragilisé par la crise des subprimes en 2008 à laquelle il a été particulièrement exposé, est particulièrement touché par les taux négatifs de la BCE, dans un pays où beaucoup de liquidités dans les bilans des banques ne trouvent pas d’emploi dans l’économie en étant redistribuées via du crédit. Autrement dit, les excédents de dépôts allemands ne servent ne parviennent à dégager de valeur ni en finançant la consommation, ni en soutenant l’investissement des entreprises.

Aussi, contrairement à la situation française où les taux négatifs n’existent que pour les obligations du Trésor à 10 et 15 ans, environ une banque allemande sur quatre (23% selon les chiffres de la Banque fédérale d’Allemagne) facturait en septembre des taux négatifs aux particuliers à partir d’un certain volume d’épargne, pour concerner 25% du volume d’épargne à vue dans ces établissements. »

RT France, le 19 novembre 2019 (merci à Thomas)

Rappels :

« Les taux négatifs arrivent pour amputer votre épargne »

La presse allemande compare Mario Draghi au comte Dracula !

Les banques jouent leur va-tout car elles savent que c’est la fin

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Taux négatifs : Une banque allemande taxe les comptes épargne dès le premier centime d’euro !

  1. le Rouquin dit :

    Voilà, vive les taux négatifs !!!
    On punit les connards qui vivent sans faire de dettes et on récompense les braves gens qui vivent endettés. Surtout dans le pays de Goethe où les mots pour péché et dette sont le même.

    Convoquons notre ami G.Orwell pour comprendre :
    « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. »
    Bref, tout est faux. Nous vivons dans un monde où tout est perverti, inversé.
    Même ce que nous mangeons est faux (pleins d’additifs, édulcorants etc….)
    Comme le diable qui ment même quand il dit la vérité.
    Vive le nouvel ordre mondial satanique. Heureusement qu’il n’est censé durer que 3 ans. Mais à mon avis, les taux négatifs, c’est désormais un « acquis social » des banquiers et des politiques (très endetteurs) contre les peuples. La mise en esclavage pour tous.

  2. zoé dit :

    Les gens vont reprendre leurs sous si on leur ponctionne 0,5 %. Les banques se tirent une balle dans le pied et c’est bien l’hérésie de la société dans laquelle on nous fait vivre.

    • le Rouquin dit :

      Bonjour Zoé
      J’ai bien peur que tu te trompes dans l’analyse. Les banquiers s’en fichent éperdument. Ils sont le système. Le gouvernement, surtout celui-là, prendra toujours les décisions contre le peuple.
      « Reprendre leurs sous » ça veut dire tout retirer pour avoir des billets et pièces ?
      C’est impossible, avec cette escroquerie qu’est le système de réserve fractionnaire, il n’y a pas assez de billets pour tous. Donc faire vite et en silence car si tout le monde se rue à la banque en même temps pour retirer son solde comme tu le penses, c’est le bank run, la faillite. Le gouvernement ne laisserait pas faire. Ce serait état d’urgence, et rideaux baissés à ton agence (avec distributeurs vides evidemment.)

      Y’a pas longtemps C.Sannat a posté une vidéo pour dire de s’abonner à sa newsletter payante, donc des gens doivent avoir des solutions. Les billets sous le matelas sont effectivement une solution mais tu verras dans sa video que les options sont nombreuses pour agir contre le peuple qui voudrait « retirer ses sous » du système pour tout conserver chez lui. Leur but final de cette crise monnétaire étant – à mon avis – de nous forcer à renoncer aux billets pour passer au tout électronique et nous rendre encore plus captifs. Ils pourraient même déclarer la nullité des espèces comme ce fut le cas en inde pour certaines coupures en circulation. Du jour au lendemain, les billets ont valu 0.

      Excuse-moi de ne pas être optimiste ni de quelconque secours. Si des gens ont des idées pour débancariser intelligement et se sortir ainsi du piège.
      Et bonne nuit à tous, je vois qu’il est tard 😉

  3. Robert dit :

    Du fait des QE l’ épargne ne sert plus à rien puisque l’argent est abondant. Ce qu’il faut ce sont des consommateurs, pas des épargnants !

    • Oui Robert mais en détruisant l’épargne on va détruire les épargnants… c’est-à-dire les classes moyennes, et ça fait du monde.

      L’argent abondant dont vous parlez ce n’est que de la dette, du crédit, autrement dit du vent… Il en faut toujours plus, avec des taux toujours plus bas, mais c’est pour faire tenir le système, un système qui ne profite qu’aux ultra riches qui, eux, convertissent cette illusion monétaire en biens et en consommation tangibles.

      Tous les autres vont crever la bouche ouverte.

      A moins qu’ils ne se révoltent… et ne renversent la table.

      • Robert dit :

        Totalement d’accord Olivier. Le système fonctionne actuellement avec de l’argent virtuel qui permet à une minorité d’acquérir des biens tangibles… qui auront une valeur tant qu’ils seront négociables et achetables. Si le système se plante, les biens tangibles risquent fort de ne plus valoir grand-chose… Nous sommes tous sur le même bateau, mais certains ont un gilet de sauvetage et d’autres, fort nombreux, n’ en ont pas …

  4. serge.wampach@telenet.be dit :

    MERCI !

  5. zorba44 dit :

    Nous y sommes : étape numéro un on nous fait les poches, étape numéro deux on supprimera purement et simplement le liquide, étape numéro trois les banques déposent leur bilan et, pourquoi pas ?, étape numéro quatre on confisque vos biens pour renflouer les pertes des banques…

    …qui, bouquet final, vous font crédit pour les rembourser de leurs pertes ! Et si vous ne payez pas, alors on vend vos biens déjà saisis !

    On vit une époque formidable !

    Jean LENOIR

    • Robert dit :

      Etape numéro 4 : c’est la révolution ! Mais non… le système trouvera une porte de sortie au niveau de l’étape numéro 3 (Too big to fail)…

  6. Ping : Taux négatifs : Une banque allemande taxe les comptes épargne dès le premier centime d’euro ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie « FNACAB

  7. Max dit :

    Bonjour, Il semblerait qu’il y’ai quelques commentaires conspirationnistes, à mon humble avis, les banques centrales savent qu’ils sont dans une impasse et agissent donc au jour le jour. Je trouve même plus déplorable de constater l’incompétence des banquiers centraux, que de les savoir dérouler un plan de spoliation et d’appauvrissement des masses.

  8. simple citoyen dit :

    Petite remarque pour Olivier: il y a déjà des banques françaises qui imposent des intérêts sur les comptes particuliers en France.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s