« Mort cérébrale » de l’OTAN : Macron VRP de Trump ?

Macron ce n’est que cela : un manipulateur qui fait des coups, tantôt pour diviser ses adversaires, tantôt pour se donner l’image d’un chef d’Etat. Ici encore, son intérêt personnel a “rencontré” celui de Trump et de l’Empire… N’oublions jamais qui l’a fait roi ! OD

« L’explication du président français sur l’Otan en état de «mort cérébrale» fait des vagues dans les rangs des responsables politiques en Europe, aux Etats-Unis ainsi que dans les pages des média. Cependant une autre réalité semble se dessiner au loin, une réalité stratégique. Le président américain semble avoir murmuré au creux de l’oreille du président français ce qu’il fallait dire juste avant la grande rencontre du sommet de l’Alliance atlantique des 3 et 4 décembre.

«Je comprends votre désir d’une politique perturbatrice», a déclaré Mme Merkel au président français quand celui-ci venait de terminer un entretien sur sa déclaration de «mort cérébrale» de l’Otan le jour de la cérémonie des trente ans de la chute du mur de Berlin. «Mais je suis fatiguée de ramasser les morceaux. Encore et encore, je dois coller ensemble les tasses que vous avez cassées pour que nous puissions ensuite nous asseoir et prendre une tasse de thé ensemble» a lancé Angela Merkel, simplement fatiguée de voir un président français qui apparemment semble vouloir faire sauter l’Otan. Les média parlent d’un conflit entre Paris et Berlin.

Il y a la rencontre Macron-Stoltenberg avant le sommet Otan de Londres. Mais il y a eu la rencontre avec Donald Trump à la Maison Blanche ce jeudi 14 novembre 2019 avec le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, qui a souligné, comme l’écrit le site de l’Otan, l’augmentation – plus de 100 milliards de dollars supplémentaires ces dernières années – des investissements de défense dans les pays européens de l’Alliance et au Canada, ajoutant que les Alliés étaient déterminés à maintenir cette dynamique.

La ministre allemande de la défense Annegret Kramp-Karrenbauer, CDU, a annoncé une très forte augmentation des dépenses pour l’Otan : «AKK annonce des dépenses record pour la défense de l’ Otan» ; «Les dépenses militaires pour l’Otan devraient augmenter de 17% en deux ans» titrait la presse allemande rien que ce 25 novembre.

Dans l’interview à The Economist publiée début novembre, Emmanuel Macron avait décrit un Otan en état de «mort cérébrale», des propos qui provoquent une onde de choc et qui ont relancé le débat sur le devenir et la finalité stratégique de l’organisation, déjà sous le coup des critiques répétées de Donald Trump. Justement, Trump a lancé la réforme de l’Otan et semble utiliser le président français comme son VRP (vendeur, représentant et placier). Fallait-il brusquer les membres de l’Otan comme à l’exemple de Berlin pour les inciter à augmenter leurs dépenses au profit de l’Otan et obtenir leur assurance de leur fidélité ? Emmanuel Macron aurait-il joué «la petite main» du président américain pour justement consolider l’Otan ? Varsovie, ou d’autres membres de l’Otan ont dénoncé les propos du président français. Des propos qui paraissent être simplement le jeu d’une communication mise au point entre la Maison Blanche et L’Elysée.

Donald Trump a fait savoir sa colère de voir les membres de l’Otan ne pas donner assez d’argent. Dans le magazine Newsweek du 22 novembre on apprend qu’un proche du président américain a révélé dans la rédaction d’un livre que ce dernier voulait quitter l’Otan car selon cet informateur, Donald Trump affirmait que les Etats-Unis «se font violer» par ses [leurs] alliés et sont poussés à abandonner l’accord. La rencontre entre le secrétaire général de l’ Otan, Jens Stoltenberg et Donald Trump du 14 novembre dernier et la toute récente décision de Berlin d’augmenter fortement ses dépenses pour financer l’Otan semblent reléguer «le coup de gueule» du président français sur l’Otan à celui d’un tour de passe passe pour pousser surtout Berlin à augmenter ses dépenses et à consolider la présence des autres membres de l’Alliance. Qui pourrait imaginer un Emmanuel Macron en chevalier blanc menant une guerre solitaire contre l’Otan ? »

Jean-Etienne de Laroche, Observateur Continental, le 26 novembre 2019

Rappels :

Envers qui Emmanuel Macron est-il débiteur ?

Macron devrait nommer un Premier ministre sélectionné par l’OTAN

Du jamais vu : l’Elysée et Matignon sous le contrôle du Bilderberg

Le bras long du Groupe de Bilderberg (M. Dinucci)

 

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour « Mort cérébrale » de l’OTAN : Macron VRP de Trump ?

  1. zorba44 dit :

    Le tyran à son Maître…

    La Voix de son Maître a dit : lève la patte …et, pour sûr il la lève bien haut en tentant de lui lécher les mains (pour commencer)…

    Jean LENOIR

  2. yoananda dit :

    Je suis d’accord avec Macron.
    C’est de la vrai politique pour le coup et pas juste un petit coup de com sans lendemain.
    L’Europe doit se doter d’une armée indépendante des USA, et il faut profiter de l’occasion historique offerte par Trump pour dynamiter l’OTAN qui … n’a plus de raison d’être maintenant que le bloc soviétique n’est plus la.

    J’avoue que j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi vous abordez la question d’une manière « people » au lieu d’expliquer la géo-stratégie sous jacente.

    • Expliquer pour qui Macron travaille en sous-main ce n’est pas aborder la question d’une manière « people ».

      Quant au serpent de mer de l’armée européenne, de l’Europe puissance indépendante des USA… comment dire ? C’est comme si vous ne compreniez pas qui a créé l’UE, qui la contrôle et qui peut la mettre à genoux du jour au lendemain.

      Pensez à la Deutsche Bank par exemple et vous aurez une idée de la dépendance et de la fragilité des Européens.

      Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

      • yoananda dit :

        D’accord, je comprends mieux votre logique. Mais reste que je suis d’accord avec Macron : il vaudrait mieux pour nous de sortir de l’OTAN et d’avoir une armée indépendante.
        Maintenant, il y a la question de savoir s’il vaut mieux une armée française ou européenne.
        C’est une question difficile pour tout un tas de raisons.
        D’abord la mutation de la pratique de la guerre, voir Bernard Wicht.
        La population française n’est plus suffisamment homogène. L’état à vendu sa souveraineté, mais même sans ça son rôle est sujet à caution. La mondialisation (et non le mondialisme) est à prendre en compte (les barrières géographiques et linguistiques s’estompent).
        Ce qui est sûr c’est que le retour à la France des années 60 n’a rien d’une évidence pour moi.
        De l’autre coté le « machin », ce bidule technocratique, fabriqué de toutes pièces par l’oncle SAM, pensé pour nous paralyser, pétri de droit de l’hommisme mortifère, embourbé dans le juridisme, avec l’Euro sur le point d’exploser ne fait pas trop envie non plus.
        Pour le coup on a une armée de mercenaires à la solde des multinationales, sous la coupe de l’OTAN.
        Si on peut virer l’OTAN de l’équation, je prends.

      • Robert dit :

        Olivier, rien que la gestion erratique de l’ Euro devrait interpeller, et faire douter les observateurs de l’avenir de cette UE…

  3. matbee dit :

    Tout ça n’est que du CIRQUE. Otan, UE, Gladio, CFR, Bilderberg, Round Table, Chattam House, Wall Street, London City etc. etc. ce sont toujours les MEMES qui tirent les ficelles et pilotent le système en coulisses.

    Un mot pour résumer ?

    BANKSTERS.

  4. gamal jaber dit :

    Macron manipulateur qui fait des coups c’est tout à fait ça. Preuve confondante cette mise en scène avec Ruffin sur le dossier Ecopla; les deux larrons se renvoient l’ascenseur et Ruffin aide Macron à devenir président !

    https://francais.rt.com/france/68318-ecopla-explications-francois-ruffin-sur-son-deal-avec-emmanuel-macron

      • yoananda dit :

        une campagne pour les présidentielles ça coute cher. Le président « rembourse » ses frais en faisant passer des lois favorables à ses bailleurs de fond.
        C’est un problème inhérent à la démocratie, pas aux politiciens.

      • C’est vrai mais insuffisant, l’emprise est bien plus profonde et complexe… et du reste la démocratie n’existe pas, c’est une histoire qu’on raconte aux (grands) enfants que nous sommes.

      • yoananda dit :

        La démocratie, du moins par le vote majoritaire n’est pas possible, ça a été démontré mathématiquement par le théorème d’Arrow.
        Mais particulièrement en France avec le système de partis, ce n’est qu’une lointaine « perversion » de l’idée de démocratie, avec en plus, c’est assumé par la plupart de nos politiciens, du moins ceux à l’idéologie franc-maçonne, le système est conçus pour empêcher les « accidents » comme celui d’Hitler.
        Sans parler des caisses noires gérées par Bercy dont le Franc CFA est l’une des sources (je l’ai évoqué rapidement ailleurs)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s