Nicolas Dupont-Aignan : « Macron vend nos retraites aux assurances ! »

C’est en effet, une nouvelle fois, de la HAUTE TRAHISON. Comme pour le détricotage du Code du travail, les privatisations d’Alstom, d’Aéroports de Paris, de la Française des Jeux, des barrages hydroélectriques, etc. etc. Les vampires de la “haute finance” mondialisée ne s’arrêtent jamais… et Macron est leur laquais. OD

(Nicolas Dupont-Aignan, 10 décembre 2019)

(Merci à Danse)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Nicolas Dupont-Aignan : « Macron vend nos retraites aux assurances ! »

  1. zorba44 dit :

    Menteur, Arnaqueur Concussionnaire Ruffian Onaniste Neuneu …Macron tout est là !
    La grève jusqu’au bout ou la mort !

    Jean LENOIR

  2. Danse dit :

    Retraites: Macron a invité Larry Fink, Pdg du fonds spéculatif américain BlackRock dans des entretiens à huis clos….
    Le 08 Déc 2019 // business bourse
    Vu ici: http://vuaumacroscope3.canalblog.com/archives/2019/12/11/37858765.html

    Peu après la prise de ses fonctions, Macron a invité Larry Fink, le Pdg du fonds spéculatif américain BlackRock dans des entretiens à huis clos. Emmanuel Macron veut favoriser les privatisations en France. A cet effet, le Président de la République a crée une commission dont l’un des membres n’est autre que le PATRON DE BLACKROCK FRANCE, JEAN-FRANÇOIS CIRELLI. Cet ancien conseiller du président Chirac ne cesse de réclamer un recours accru aux fonds spéculatifs pour l’assurance vieillesse.

  3. Danse dit :

    FRANÇOIS FILLON: “Le système de retraite par points permet une chose qu’aucun homme politique n’avoue… Ca permet de baisser chaque année le montant des points, la valeur des points et donc de DIMINUER LE NIVEAU DES PENSIONS.” (http://vuaumacroscope3.canalblog.com/archives/2019/12/11/37858765.html)

    • Oui je crois qu’on en avait déjà parlé ici au moment des présidentielles…

      • zorba44 dit :

        Olivier le système par point existe depuis fort longtemps pour certaines retraites complémentaires…

        Les anciens assureurs connaissent : le coût d’acquisition du point basé sur les commissions augmente plus vite que la revalorisation du point…

        Pour un revenu stable cela veut dire qu’année après année on acquiert moins de droits et que les droits acquis sont rabotés…

        Double effet de ciseau et pas seulement chez les assureurs…

        Le signataire décrivait le système vers le milieu des années 80 dans la revue trimestrielle du Syndicat du Bois du Bas-Rhin et quelques autre dérives…

        Immanquablement les chefs d’entreprise, qu’il rencontrait, tenaient le même discours : on trouvera une solution !

        Depuis une vingtaine d’années le pouvoir d’achat des retraites a perdu, CHAQUE ANNÉE,
        1 à 2% par an !

        Et Blackrock de se frotter les mains, il va tout pomper sur son passage !…

        Jean LENOIR

  4. yoananda dit :

    Sur le principe, autant je peux comprendre que les communs (gestion de l’eau, routes, défense, et autres) soient gérés par les collectivités (ce qui ne veut pas dire l’état, sauf pour la défense), autant pour les retraites je ne vois aucune raison que l’état, qui n’est pas fait pour « ça » (gestion efficace), s’en mêle.
    1/ la « solidarité nationale » c’est : très souvent à sens unique, et puis de toute manière, on n’est plus un peuple, donc je ne vois plus de raisons que les uns soient solidaires des autres. Même entre génération ça se discute et puis de toute manière, entre génération la solidarité n’a pas besoin de l’état pour se faire.
    2/ l’état est réputé mauvais gestionnaire parce qu’il n’a pas de compte à rendre, parce qu’il ne cherche pas l’efficacité, c’est pas son job. La preuve le système des retraites est un foutoir sans nom.
    3/ la valeur des retraites, par répartiontion (et même par capitalisation, les US on le même genre de problème) ce n’est pas magique, quand le nombre d’actif sur le nombre de retraité diminue, ben d’une manière ou d’une autre il faut baisser les retraites, sous peine d’étouffer l’économie. C’est un problème démographique avant d’être un problème de méchants assureurs. La solution jusqu’ici était de faire venir des immigrés en masse pour que les boomers puissent profiter des grasses promesses de retraites qu’ils se sont fait à eux même, du temps de la croissance. Sauf que l’immigration finalement, c’est un ponzi démographique qui ne fonctionne plus. On atteint les limites du bousin, l’immigration finit par coûter plus qu’elle ne rapporte, sans parler du fait que cette pompe aspirante n’est pas du tout compatible avec les enjeux de réduction des émissions de CO2 (il faut pour cela réduire le PIB, d’une manière ou d’une autre, car le miracle technologique vert n’aura pas lieu dans les délais impartis, donc 2 solutions : soit laisser faire la dénatalité naturelle, soit diminuer le niveau de vie. Les retraites entrent dans ce cadre la).

    Je ne suis pas un assureur, ne travaille pas pour eux, je n’ai pas de conflit d’intérêt, ma propre retraite est en ligne de mire. Mais j’essaye de comprendre ce qui se passe plutôt que de chercher des bouc émissaires.

    • matbee dit :

      Vous n’êtes pas assureur alors vous n’avez aucune excuse.

      Confiez-leur la gestion de vos « points retraite » et revenez nous voir dans 10 ans, hein ?

      PS. Macron n’est pas un bouc émissaire mais une chèvre tenue en laisse par des rapaces multimilliardaires… ça devrait vous mettre la puce à l’oreille !

  5. Même Natacha Polony, hier soir, relevait ce fait : Macron/Larry Finck sur BFMTWC je crois…

    Ce midi, à propos du Sieur Delevoye qui annonce rembourser les 123 000 balles de rémunération perçue au titre du Think Tank IGS (en plus de sa fonction d’administrateur, bénévole, chez l’IFPASS qu’il a oublié de déclarer et dont il a démissionné paske Le Parisien lui a rappelé, sinon, il ne l’aurait même pas su, ahum) une gonzesse de LaRem a dit et alors ? Qui ça gêne ? Où est le problème ?
    https://www.charentelibre.fr/2019/12/12/postes-cumules-jean-paul-delevoye-va-rembourser-son-salaire-percu-dans-le-prive,3530532.php

    Et c’est encore la même réflexion du Fillon à propos de ses costards à 15000 boules = Et alors ?…
    Quelle constance dans l’arrogance…
    J’ai mis un certain nombre d’infos à ce sujet sous cet article ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/12/10/xochi-le-8-decembre-de-lan-02-des-gilets-jaunes/

    J’en rajoute une louche, donc…
    JBL

  6. brunoarf dit :

    Un article exceptionnel écrit par un spécialiste du droit public : « BlackRock à l’Elysée : une cause de destitution ? »

    L’élaboration d’une réforme majeure sous l’influence d’un lobbying financier étranger est susceptible d’illustrer un manquement aux devoirs présidentiels.

    https://blogs.mediapart.fr/rafaelle-maison/blog/111219/blackrock-lelysee-une-cause-de-destitution?

    • Danse dit :

      Merci Bruno, et il y a plus :

      LE MAGOT CACHÉ PAR LE GOUVERNEMENT POUR IMPOSER L’ÂGE D’ÉQUILIBRE – Christian ECKERT
      (vu ici : http://vuaumacroscope3.canalblog.com/archives/2019/12/16/37871401.html)

      http://img.over-blog-kiwi.com/100×100-ct/0/99/47/51/20170622/ob_59d46a_christian.jpgBlog de Christian Eckert

      12 Décembre 2019 // christianeckert.over-blog
      Rédigé par Christian Eckert

      Le pays n’a rien à gagner d’un conflit social majeur en cette période.

      Une des principales raisons de l’extension et de l’enlisement de cette crise est l’acharnement du Gouvernement à tout mélanger : il met en avant un possible déséquilibre du système pour justifier, de façon à peine déguisée, une incitation voire une obligation pour chacun de reculer l’âge de son départ en retraite.

      J’ai depuis septembre (voir mon post complet ici), demandé à ce que TOUS les paramètres soient intégrés à la réflexion. Outre les réserves de certaines caisses (que le Gouvernement s’est engagé à laisser de côté), il existe un fonds de réserve des retraites doté de plus de 30 Milliards. C’est déjà une belle somme… Mais là n’est pas l’essentiel.

      La dette de la Sécu a été logée dans une structure appelée Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale (CADES). Tous les ans, la CADES est alimentée par des recettes (la CRDS, des fractions importantes de CSG, …). EN 2024, GRÂCE À CES RECETTES, LA DETTE DE LA CADES AURA ÉTÉ ENTIÈREMENT REMBOURSÉE ! Les recettes de la CADES sont estimées à 24 Milliards en 2024. Elles seront donc disponibles TOUS LES ANS, sans aucun prélèvement supplémentaire ! Le Gouvernement aura donc le choix :

      Diminuer les impôts de 24 Milliards (!)
      Affecter ces sommes à d’autres actions (On pourrait par exemple utiliser 4 ou 5 Milliards pour financer la dépendance).
      Consacrer tout ou partie de cette somme à gommer les inégalités des retraites.

      Que l’on compte en trimestres ou en points, on est confronté au financement des mesures de justice : retraite minimale, cas des femmes, prise en compte de la pénibilité…
      MAIS COMPTE TENU DE LA MARGE DE MANŒUVRE ÉNORME SUITE À LA FIN DE LA DETTE LOGÉE DANS LA CADES, LA MISE EN PLACE D’UN ÂGE PIVOT OU D’ÉQUILIBRE NE S’IMPOSE ABSOLUMENT PAS.

      J’observe qu’aucun membre du Gouvernement ne contredit les faits que je rapporte. Le mutisme des Ministres sur ce point est un aveu. L’objectif est ailleurs.

      Pour celles et ceux qui auraient des doutes, je rapporte (un fois de plus) les propos du Président de la CADES :
      « Au total, c’est une somme de 24 milliards d’euros en valeur 2024 qui sera disponible dont 9 milliards au seul titre de la CRDS. Aucun gouvernement ne s’était trouvé historiquement à devoir arbitrer l’affectation d’une telle manne. » (Jean Louis Rey, Président de la CADES, décembre 2018).

      POURQUOI CACHER AUX FRANÇAIS QUE 24 MILLIARDS DE LEURS IMPÔTS SERONT DISPONIBLES TOUS LES ANS À PARTIR DE 2024 ?

    • Danse dit :

      Le magot caché par le Gouvernement pour imposer l’âge d’équilibre – Arnaud MONTEBOURG Christian ECKERT
      http://vuaumacroscope3.canalblog.com/archives/2019/12/16/37871281.html
      16 Décembre 2019

      Petit éclairage d’Arnaud Montebourg sur twitter

      « Peut-on demander au Gouvernement un minimum d’honnêteté dans sa réforme des retraites ? Il pourrait admettre que l’actuel système de retraites ne souffre d’aucun problème de financement à terme, car la dette sociale sera définitivement remboursée en 2024 !  »
      http://christianeckert.over-blog.com/2019/12/le-magot-cache-par-le-gouvernement-pour-imposer-l-age-d-equilibre.html

  7. Robert dit :

    J’ aime bien NDA. Il a eu le courage de quitter l’ UMP pour ses idées, alors que d’autres auraient accepté un poste de secrétaire d’état pour fermer leur g… ! Il est sur la même ligne qu’ Asselineau en moins « radical », plus réaliste à mon humble avis. Mais voilà : faute de vrais relais, il peine à convaincre.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s