Macron à Jérusalem : à manger pour les sionistes, à manger pour les antisionistes

Résultat : tout le monde contre lui

« Le président Macron a donc enfin fait son aliyah, pardon, son voyage en Israël, ce pays installé sur la terre des Palestiniens depuis 1947 et la Nakba, la Catastrophe. Il a longtemps renâclé, tergiversant avec les autorités sionistes (le CRIF), sachant très bien ce qu’un tel voyage pouvait lui coûter électoralement et en termes de crédibilité souverainiste, avant d’aller s’agenouiller pour les crimes des « antisémites » – comprendre les Européens – pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est pas nous qui le disons, c’est le professeur Michael Berenbaum, auteur de Bombing Auschwitz, dans le documentaire « Il faut bombarder Auschwitz » diffusé le 21 janvier 2020 sur Arte. Comme par hasard !

Le docu-fiction glaçant (il fait froid en Pologne) est là.

Écoutons le professeur de morale :

« On aurait dû être révoltés par l’existence d’Auschwitz quand le camp marchait à plein régime. C’est une faute morale de l’Occident. »

Tintin en Palestine

Naturellement, tout le monde a vu la séquence où Macron fait semblant de s’énerver face aux forces de sécurité israéliennes qui veulent mettre un pied en France, c’est-à-dire en l’église Sainte-Anne, dans le quartier musulman de Jérusalem que les Israéliens grignotent petit à petit. Mais ils veulent aussi grignoter les parties françaises de Jérusalem, et mettent la pression avec leurs extrémistes juifs, comme l’explique très gentiment Le Parisien :

« La France possède trois autres territoires à Jérusalem : l’Éléona, terrain acquis la même année où s’élève l’église du Pater Noster, le Tombeau des Rois, fouillé par des archéologues français à partir de 1863 et donné à l’État français en 1886, et le monastère d’Abou Gosh, donné à la France en 1873 par le sultan Abdulaziz. Ces possessions françaises ont été consolidées par des accords internationaux au fil du XXe siècle.

Mais depuis quelques années, le Tombeau des Rois fait l’objet de querelles entre les deux pays. Fermé aux visiteurs depuis le début des années 2000, le lieu a rouvert ses portes en novembre dernier et les visiteurs doivent désormais s’enregistrer auprès du consulat de France à Jérusalem et qu’ils paient leur billet d’entrée (2,5 euros). Des conditions que supportent mal certains juifs orthodoxes, pour qui le Tombeau de Rois est un lieu de culte. Une association liée au grand rabbinat israélien conteste d’ailleurs l’acquisition par la France, à la fin du XIXe siècle, de cette nécropole royale. »

50/50

Tout le monde aura aussi compris que la séquence devant l’église, que les juifs essayent d’occuper illégalement, est un rattrapage pour la tournée touristique en terre palestinienne volée par les Israéliens, ce qui pose quand même un problème moral. Y aller, c’est valider le vol et l’extension criminelle de l’entité israélienne au détriment des Palestiniens, qui sont chez eux, et ne pas y aller, c’est être quasiment antisioniste, donc antisémite, donc nazi (voir Arte pour les conséquences).

Du coup, fidèle à son habitude, Macron a opté pour du 50/50, un coup chez les sionistes, un coup chez les antisionistes, comme ça chacun aura à bouffer, Meyer Habib et ses copains du CRIF d’un côté, les Français qui chérissent la droiture et la loi de l’autre côté, même pas besoin d’être antisioniste, suffit juste d’être un peu humain.

Macron a donc sacrifié au rituel du mur des Lamentations, où Donald Trump avait laissé un souvenir assez mitigé aux autorités juives sur place puisqu’il avait voulu se balader seul, sans l’escroc en liberté Netanyahou.

Lire la suite sur Egalité & Réconciliation

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Macron à Jérusalem : à manger pour les sionistes, à manger pour les antisionistes

  1. asics13 dit :

    le fond le l histoire est religieux, messianique……….. cf pierre Hillard

  2. zorba44 dit :

    Il y a pire qu’un coronavirus en Palestine …car on ne trouve aucun vaccin pour traiter le sionisme et l’antisionisme !

    La bêtise humaine, l’intolérance crasse à tous les coins de rue !

    Jean LENOIR

  3. Danse dit :

    Iran / Pujadas-Ahmadinejad: L’interview cachée aux français

  4. Alcide dit :

    Un possible bombardement des Globalo-ploutocrates sur l’ennemi principal puis qui se diffuse, attaque les peuples du monde afin de masquer les causes de l’effondrement économique et monétaire résultant de leur cupidité maladive :

    https://strategika51.org/2020/01/23/le-2019ncov-est-il-une-bioarme/

    Mais heureusement tout est sous contrôle !

    https://strategika51.org/2020/01/25/epidemie-de-pneumonie-a-coronavirus-les-autorites-chinoises-diffusent-des-images-dun-chantier-dun-hopital-de-1000-lits-devant-etre-construit-en-six-jours/

    • Danse dit :

      « Un possible bombardement des Globalo-ploutocrates sur l’ennemi principal puis qui se diffuse, attaque les peuples du monde  »
      …une guerre bactériologique certaine des Globalo-ploutocrates pour stopper l’ascension de la Chine tout en diminuant drastiquement toute la population mondiale, pas seulement celle de la Chine, afin d’assurer la pérennité de leur contrôle du pouvoir sur notre planète pendant et après tous les effondrements manufacturés.

      Le plan de bombardement bactériologique de la Chine existe et a été éventé depuis longtemps sous différentes variantes, tributaires des impondérables.
      Nous devons absolument être conscients que, si la Chine est la première visée, en réalité toute la population de la planète est visée par une réduction drastique de population et que la 3e guerre mondiale est maintenant entrée dans sa phase chaude.
      De nombreux morts sont espérés en France, pays des Gaulois réfractaires, par les responsables de cette guerre de longue haleine contre l’Humanité.

      Protégez-vous des brouillards et des chemtrails, pas des chiens ni des rats.
      Pensez que le plus dangereux facteur de propagation des épidémies est la PEUR, la croyance (matérialiste) de ne pas avoir les moyens de résister.

      • Alcide dit :

        … Protégez-vous des brouillards et des chemtrails, pas des chiens ni des rats…

        Merci Danse de penser à moi.
        Mais du fond de ma BAD dans les bois, abreuvé d’eau de source et d’Ag Colloïdal non ionique je peux voir venir.
        Des solutions existent pour ceux qui souhaitent avoir un plan B de repli local ou hisser les voiles si nécessaire, le tout en partenariat.
        Pour l’instant, j’ai la place.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s