On ne saura qu’après son déploiement si la 5G est dangereuse pour la santé

« L’ANSES vient de rendre son rapport préliminaire sur le nouveau standard de téléphonie mobile. Elle souligne le manque de données scientifiques disponibles sur les bandes de fréquences de la 5G.

Le rapport très attendu des effets biologiques et sanitaires potentiels de la 5G sera publié au premier trimestre 2021 par l’ANSES. En attendant, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail rend une étude préliminaire dressant l’état de l’art en la matière.

1. Concernant la bande 3,5 GHz qui sera la première à être déployée en France dès cet été, l’agence met en évidence « un manque important, voire une absence de données relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels dans les bandes de fréquences considérées ».
L’exposition serait proche de celle du 2,4 GHz, utilisée pour les communications Wi-Fi. Toutefois, la spécificité des signaux 5G (modulation, puissance) pourrait en influencer les niveaux. Le Comité d’experts spécialisé de l’ANSES a conclu à la nécessité de mener des études complémentaires.

2. Pour ce qui est des ondes millimétriques, les effets ont été largement étudiés, mais pour les fréquences comprises entre 40 et 60 GHz. Pour le 26 GHz qui va être déployé à l’horizon 2022, il va falloir extrapoler les données disponibles à partir des fréquences autour de 30 GHz dont les propriétés seraient similaires. Mais là encore, le Comité d’experts recommande que de nouvelles études soient réalisées spécifiquement dans la bande 24,25-27,5 GHz.

Un délai problématique

Pour le moment, il est donc impossible de conclure formellement à l’innocuité de la 5G. Il va falloir attendre la publication l’année prochaine des résultats de ces nouvelles explorations. Soit bien après le déploiement de la 5G dont les fréquences seront attribuées au mois de juin et dont le déploiement débutera dès cet été.
Ce délai est problématique car il risque d’alimenter tous les fantasmes dans ce domaine. Dans certains pays comme la Suisse, la 5G suscite de forts mouvements de résistance.

Rappelons que les champs électromagnétiques produits par les téléphones portables ont été classés en 2014 dans la catégorie des cancérogènes possibles pour l’homme par l’Organisation Mondiale de la Santé. Des expériences menées sur des rats avaient observé des tumeurs après une longue et forte exposition à la 2G et à la 3G. Toutefois, le risque certain de cancérogénicité n’est toujours pas avéré pour l’homme ».

Amélie Charnay, 01net, le 27 janvier 2020

Source : ANSES

Rappels :

5G – Aaaaaarghhh

5G Attention Danger !

Big Data, multiplication des antennes et des ondes : bienvenue dans le monde merveilleux de la 5G

L’ancien président de Microsoft Canada, Frank Clegg, expose les dangers de la 5G

L’utilisation militaire cachée de la 5G (M. Dinucci)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour On ne saura qu’après son déploiement si la 5G est dangereuse pour la santé

  1. zorba44 dit :

    Est-ce que l’arsenic est bon pour la santé : à Sainte-Hélène on a vu que non !…

    C’est scandaleux ce laxisme scientifique des décideurs qui lêchent les c……. des oligarques de la ploutocratie financière !

    Monsanto est-ce que cela ne suffit pas ?! Le signataire a un trop plein de colère et préfère arrêter là ses invectives…

    Jean LENOIR

  2. Eric83 dit :

    L’Anses dit manquer d’études concernant les effets sur la santé des êtres humains de la 5G.

    Pourtant, quand on regarde la vidéo ci-dessous – que j’invite amplement à visionner -, il apparaît que de nombreuses études scientifiques ont été réalisées et que plusieurs scientifiques ont même été auditionnés devant le Congrès US au sujet des dangers potentiels de la 5G.

    En revanche, de l’aveu même des dirigeants des sociétés US, devant le Congrès US, pourtant impatients de déployer la 5G…aucune étude n’aurait été menée de la part de ces sociétés concernant les effets sur la santé des êtres humains de la 5G ! ( Autre probabilité, des études ont été menées mais les résultats feraient apparaître au grand jour la dangerosité du déploiement de la 5G ).

    https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=15411&date=2019-12-21

  3. rodez21 dit :

    Les antennes 5G ont une portée de 200 mètres environ, il reste à imaginer le maillage nécessaire en agglomération, pour que tout le monde puisse en profiter.

    Peut-être qu’observer si certains quartiers sont exempts d’équipements 5G, permettra de se faire une idée de sa dangerosité.

    Xavier Niel ou Martin Bouygues montreront-ils l’exemple, en acceptant de voir installées plusieurs antennes 5G à proximité immédiate de leur domicile ?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s