Nakba planétaire

« La Nakba frappe aujourd’hui tous azimuts. En Chine populaire où quarante millions de personnes sont maintenues dans des zones de confinement autour de l’épicentre du séisme viral de Wuhan ; à la bourse de Shanghai qui vient de plonger de 9 % ; le long de 4250 kilomètres de frontières sino-russes désormais bouclées ; dans les cervelles de nos grands spécialistes des maladies transmissibles qui nous certifient que la grippe annuelle causera plus de morts que le coronavirus (nous l’espérons sincèrement, mais rien n’est moins sûr !) ; dans les rues de Londres où l’on surine à cœur joie (encore ce dimanche 2 février à la suite du tueur du London Bridge le 29 novembre dernier, tous deux délinquants fraîchement libérés après une peine raccourcie de moitié… et puis, impossible de trouver des statistiques récentes relatives à ces attaques, lesquelles se chiffrent au Royaume-Uni par milliers chaque année, sur ce sujet sensible le mensonge par omission étant de rigueur absolue) ; dans les villes de France et à Paris lorsque des Gilets jaunes pris dans des nasses et essuient des tirs – certes sublétaux – à bout portant, ou quand les soldats du feu affrontent durement les forces de maintien de l’ordre ; au Palais de l’Élysée où souffle un vent nauséabond de fin de règne, de foirade et de débandade… La Nakba s’abat sur le monde en général, écrasé par le poids démentiel de la Dette… «  Wall Street et la Bourse de Paris ont fini le mois de janvier avec des pertes respectives de 2,09 % et de 1,1 %, ce qui devrait nous conduire à un krach particulièrement retentissant en raison d’un hyper-endettement global de 1 million 500 000 milliards de dollars   » [Marc Rousset, 2 février 2020]. Excusez du peu  ! Un effondrement prévisible de nos économies comparable à celui en 1923  du Reich social-démocrate, membre de la IIe Internationale !

Pensons que dame Lagarde, patronne de la Banque centrale européenne, n’a rien trouvé de mieux pour nous sortir de ce piège mortel que de nous «  vendre  » (au prix fort car il s’agit d’éponger les bas de laine de l’Europe du troisième et quatrième âge) la transition énergétique et par une politique délirante de création monétaire (quantitative easing) à hauteur de 20 milliards d’euros chaque mois ! Et puis partout les citoyens se lèvent et s’insurgent contre des classes dirigeantes compradores (Hong-Kong) ou incapables et corrompues comme à Bagdad, à Bassora, à Beyrouth, and so and ! Beaucoup du mal que nous supportons vient de là… Une grave insuffisance morale de la part de nos élites démocratiques, affectées qui plus est de graves déficits intellectuels inhérents au technocratisme ; enfin, nombreux sont ceux qui confondent les beaux parleurs et les hâbleurs avec le brillant d’une intelligence profonde ! Par exemple croire que le beau merle Macron, bonimenteur émérite, pourrait ressembler de près ou de loin à un homme d’État ! Ainsi Jean-Bédel Bokassa (1921-1996) ne fut jamais qu’un capitaine monté en graine, peu ou prou cannibale, et hissé par la grâce de Giscard d’Estaing au statut d’empereur d’opéra bouffe !

Nakba pour tous

Nakba est à l’origine le mot utilisé pour désigner la “catastrophe” qui a frappé le peuple palestinien, arabes chrétiens et musulmans, en 1948 lorsque les juifs, forts de l’opinion internationale tétanisée par la propagande de guerre des Alliés, ont créé le 14 mai 1948 Israël dans la foulée du retrait britannique, et procédé à l’annexion par la voie des armes de la Palestine mandataire. Or pour la troisième fois – la deuxième se situant en juin 1967 à l’issue de la Guerre des Six jours lorsque Moshe Dayan s’empare de Jérusalem – la Palestine vient d’être démembrée par un soi-disant «  accord de paix  » israélo-américain… lequel, en novlangue orwellienne, est en réalité un véritable accord de guerre, guerre déclarée au monde arabe en particulier et musulman par extension, qui vient d’intervenir dans l’indifférence générale – et dans l’effrayant silence des in pace médiatiques – avec l’annonce à la Maison-Blanche le 28 janvier de l’Accord du siècle par le tandem Filochard-Trump et Riboudldingue-Netnayahou, ce dernier ci-devant Premier ministre d’un «  État juif  »… Cela depuis que la Knesset, le parlement israélien, a décidé le 19 juillet 2018, de proclamer Israël «  État-nation du peuple juif  » – une extraordinaire singularité politique – se revendiquant en tant qu’État ethnique avec Jérusalem réunifiée pour capitale… Ce qu’officialise précisément la parodie d’accord de la Maison-Blanche ! État ethnique sans doute unique dans l’histoire, exception faite peut-être des Inuits, communautés dispersées du Septentrion, se désignant elles-mêmes comme «  Les Hommes  », les autres bipèdes n’appartenant pas, par conséquent, au genre humain proprement dit. Au reste les Inuits (ou leurs homologues amazoniens, Jivaros réducteur de têtes et autres peuples premiers) n’ont jamais prétendu appartenir à un État-nation, détenteur d’une centaine de vecteurs nucléaires, lequel ne se prive pas un seul jour de bombarder la bande de Gaza… comme ce fut encore le cas ce samedi 1er février (après, il est vrai, le tir de huit roquettes sur des positions juives), certainement afin d’inaugurer le merveilleux «  accord de paix et de prospérité  »… Ou de bombarder la Syrie voisine  : un millier de frappes aériennes depuis le début de la guerre civile-globale en 2013 !

Lire la suite sur Geopolintel

(via E&R)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nakba planétaire

  1. zorba44 dit :

    Nakba… rien à voir avec le Haka maori d’Aoteaora …quoique, quoique parfois annonciatrice d’une déculotée sportive du camp adverse,

    A Auckland hier l’aéroport international a été fermé toute la journée et les avions ont été déroutés au motif qu’un bout de piste endommagé devait être réparé d’urgence.

    On prend le signataire et le peuple kiwi pour des demeurés chez le gouvernement actuel…

    La Nouvelle-Zélande seul pays de voyageurs à penser que le coronavirus ne peut l’atteindre et où le lèse béton est dur et sec en quelques heures !…

    Jean LENOIR

  2. Alcide dit :

    La racaille israélienne semble trouver du plaisir au crime de guerre.

    …Dans la nuit du 6 au 7 février, lors d’une attaque de chasseurs F-16 d’Israël contre les banlieues de Damas, un Airbus A320 transportant 172 passagers a failli se retrouver sous des tirs, selon la Défense russe. Ce n’est que grâce au contrôle aérien que l’avion est parvenu à atterrir, redirigé vers la base aérienne russe de Hmeimim…

    Vu sur :
    https://fr.sputniknews.com/international/202002071043019596-syrie-un-avion-avec-172-passagers-evite-de-justesse-des-tirs-lors-dune-attaque-disrael-/

    Les conventions internationales proscrivent fermement d’utiliser les civils comme boucliers humains, mais le Talmud s’assied dessus.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s