La débandade de notre pôvre euro

« Lors de l’élection de Trump en 2016 aux USA, l’Europe a eu l’illusion de pouvoir saisir sa chance ; elle a pavoisé. Opposée à Trump, elle a bu la coupe jusqu’à la lie de l’humiliation. Il est loin le temps où Macron et Merkel le méprisaient, maintenant ils le craignent et se font tout petits.

2020 devait être l’année où l’Europe allait commencer à briller. Après avoir subi la décision du Royaume-Uni de partir, l’Union européenne avait la possibilité d’avancer avec plus de certitude. L’apaisement de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine devaient favoriser la reprise après un effondrement du secteur manufacturier qui semblait se terminer. Les problèmes italiens semblaient derrière nous.

La monnaie européenne s’enfonce. Piteusement il faut le dire.

La Grande-Bretagne ne vient elle pas de sortir du paradis européen ? Bon pour les affaires européennes ? Non ? L’euro devrait être gaillard, finie l’incertitude.

Et puis la guerre commerciale est en mode pause, cela devrait être super pour les Allemands.

Et puis il y a toujours ce Trump qui fait tout et n’importe quoi, cela devrait profiter aux Européens si intelligents.

Lundi, après une journée calamiteuse, l’euro était à son plus bas niveau de quatre mois, proche d’un plus bas de 30 mois, et tenez vous, la honte, en dessous de son niveau le jour des élections américaines de novembre 2016.

L’or, de son côté, franchit des sommets par rapport à l’euro comme si c’était une vulgaire devise de pays émergent.

L’euro devient une monnaie de carry, une monnaie véhicule pour aller investir… ailleurs.

Non décidément, l’année 2020 ne s’annonce pas comme une année de l’euro ».

Lire la suite sur le blog de Bruno Bertez

Rappels :

Mario Draghi à Christine Lagarde : « N’abandonnez jamais (la planche à billets) ! »

Banque des Pays-Bas : « Si le système s’effondre, l’or sera nécessaire pour tout reconstruire »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La débandade de notre pôvre euro

  1. leducmichael dit :

    Voici comment notre propagande française expose les faits ce 12/02/2020 : « La folle ruée des Japonais sur la dette française » / « La dette française est à la mode auprès des Japonais »
    Trompette et cotillons , il suffit de bien présenter les choses …
    Évidement si vous expliquez que les japonais achètent des obligations avec de l’euro gratuit à 0% pour acheter des obligations US à 2% et qu’ils jouent en fabriquant la baisse-chute de Euro/Dollar
    de suite c’est moins glorieux ….

  2. zorba44 dit :

    L’euro et le dollar sont les monnaies de l’incertitude. Le sens à donner à cette incertitude n’est pas, aux yeux du signataire, qu’une monnaie est meilleure que l’autre : le dollar est la dérive ultime de la dette …l’euro est en pleine déliquescence politique pour des raisons originelles amplement connues et exposées.

    Demain ce sera le yuan, et, qui sait, après demain, le rouble.

    Tant qu’une monnaie n’est pas adossée à quelque chose de tangible elle reste hautement volatile…

    Ça va tanguer sur le front monétaire dans les temps prochains !

    Jean LENOIR

    • Robert dit :

      D’ accord avec vous… avec quelques nuances.
      Le dollar est la monnaie mondiale qui sert à payer le pétrole et, à ce titre, permet aux USA de vivre à crédit sur le dos du monde entier. Ce n’est pas prêt de finir, du moins tant qu’il y a du pétrole exploitable, car l’ Empire serait prêt à déclencher une guerre en cas de menace à ce sujet, et comme il a la première armée du monde…
      « Le dollar est notre monnaie et votre problème » disait avec cynisme un ancien secrétaire d’état américain. Mais il disait vrai !
      Concernant l’ Euro, cette monnaie « politique » et « artificielle » n’est qu’un faire-valoir du dollar qui dure tant que la FED le voudra bien. Normal, puisque la CEE n’est qu’un dominion des USA.
      Les monnaies actuelles ne survivent que par la dette, nous sommes d’accord. Jusqu’à quand… voilà la question !

      • rodez21 dit :

        @ Robert

        Vous oubliez l’essentiel.
        L’Empire domine militairement les mers certes mais étant à l’origine de toute l’architecture financière, contrôle aussi la totalité des flux monétaires que ce soit en dollar ou autres devises.

        Pour ce qui est du pétrole & du gaz  »exploitable » l’Algérie qui est le 9ème producteur de gaz derrière l’Arabie Saoudite, a décidé de se lancer dans la fracturation hydraulique ce qui pourrait signifier que ses réserves de gaz  »exploitable » sont en voie de déplétion.

  3. Dom le dodo dit :

    Chez les 1%: « me torcher avec des biftons de 50 € minimum, quelle gloire! pendant que la rotative tourne à plein régime sur nos ordres »… et moi d’ajouter pendant qu’il y a de l’encre!
    Et la pieuvre, tu pourras essayer de la traire, il y a un moment où tu iras au fond, sale c.., ça rime!

  4. zorba44 dit :

    Il est une autre débande en cours sur laquelle on devrait s’attarder : c’est l’abandon de la souveraineté nationale militaire au profit de l’Europe aux intérêts antagonistes.

    François Asselineau, avec trop de digressions qui découragent et embrouillent l’auditoire non averti
    commente le discours de Tyran dernier frappé de chez frappé, tout récemment devant les autorités militaires.

    La France est vendue dans ses pépites et Macron s’en offusque (!), veut une souveraineté nationale impossible, et souhaite pouvoir offrir la disuasion militaire à l’Allemagne dans une démarche paneuropaniste qui n’existe pas.

    Stupéfiant ce « président » qui use et abuse de ses pouvoirs tout autant que de la neige blanche dont l’usage devrait le conduire directement devant les tribunaux.

    La France est dirigée par un possédé !

    Clap de fin en vue pour Elle et pour l’Europe…

    Jean LENOIR

    • Danse dit :

      « François Asselineau, avec trop de digressions qui découragent et embrouillent l’auditoire non averti »
      Il sert à ça : décourager et embrouiller. Officiellement depuis l’élection présidentielle de 2017 il sert à attaquer toute tentative d’union de l’opposition, grâce à son ego ruisselant de tous ses pores.

  5. Nanker dit :

    Parfois je me dis qu’il vaudrait mieux que Coco-Neuneu soit réélu en 2022. Le système ne pouvant tenir jusqu’à la fin de son second mandat c’est donc Macron qui aurait à encaisser et gérer la gigantesque crise terminale de l’UE et de l’Euro.
    C’est donc le représentant chimiquement pur de cette Européocratie, son valet le plus servile qui aurait à négocier la fin de ladite Européocratie. Quelle belle ironie!

    Je m’en voudrais de rater ça, quel spectacle en perspective! Surtout que Coco-Neuneu n’est pas d’une stabilité mentale très affirmée et qu’il a déjà montré qu’il pouvait péter facilement les plombs lors de tous petits conflits, je pense à ce « qu’ils viennent me cheeeeeeeercher (snif!) » d’anthologie blatéré lors de l’affaire Benalla.

  6. Danse dit :

    Autres débandades, mais en notre pouvoir :

    Après celle de Gillette (Procter & Gamble) qui a vu ses ventes s’effondrer au US depuis un an grâce à sa publicité anti-hommes (https://www.youtube.com/watch?v=koPmuEyP3a0), voici venir la prochaine débandade de la compagnie aérienne SAS, qui déclare tout simplement dans sa dernière pub : « LES SCANDINAVES NE SONT RIEN » !

    Scandinavian Airlines (SAS) Feebs Declare Scandinavian is Absolutely Nothing
    https://www.winterwatch.net/2020/02/scandinavian-airlines-sas-feebs-declare-scandinavian-is-absolutely-nothing/
    Gillette invented the toxic-ad. Then Proctor and Gamble followed with clown world ads. Scandinavian Airlines has perfected it. What you are about to see is called marketing aka a sales pitch for THE GLOBO HOMOGENIZED AGENDA. (…)

    As you watch it is astonishing just how totally materialistic and consumeristic SAS’ interpretation of culture is. This ad truly reeks of that mindset. This is the propaganda of THE “REPLACEABLE” HUMAN, who has no inherent characteristics, no traces to culture or ethnicity, no identity beyond being A MINDLESS GLOBO CONSUMER, a husk that can be replaced at any time by any one – even feebs. (…)

    As of this evening their ad is down and websites are unavailable, let’s keep it that way. And they even have the audacity to attribute their abject failure is due to a “hate campaign”, and not their feeble minds. Meme them. Meme them mercilessly.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s