Pour sauver les banksters et le CAC 40 le gouvernement est prêt à tout… même à nationaliser !

La fuite en avant continue, mais à une échelle délirante, inouïe : Ce n’est plus le “bazooka monétaire” de Draghi et de Lagarde, cette fois-ci il faudrait plutôt parler d’un tapis de bombes budgétaires ! Et naturellement c’est la faute à pas de chance, c’est un méchant virus et il faut lui faire une guerre sans pitié. OD

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, le 9 mars 2020 à Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

Le gouvernement déclare « la guerre économique » au coronavirus et n’exclut pas de nationaliser certaines grandes entreprises en danger dans une économie française à l’arrêt avec des Français confinés et des entreprises au bord de la faillite.

« Il y a aussi une guerre économique et financière. (…) Elle sera durable, elle sera violente, elle doit mobiliser toutes nos forces », a martelé mardi matin le ministre de l’Economie Bruno Le Maire sur RTL, au lendemain de la déclaration de « guerre » d’Emmanuel Macron contre le Covid-19.

Le président de la République a instauré des restrictions strictes de déplacement pour la population, qui vont encore augmenter l’impact de l’épidémie sur l’économie, alors que de nombreuses entreprises sont déjà au bord de l’asphyxie.

« La guerre sanitaire, j’espère que c’est une affaire de semaines. La guerre économique et financière, c’est une affaire de mois. Il faudra donc du temps pour faire redémarrer l’économie, pour lui redonner toute sa puissance », a encore insisté Bruno Le Maire.

En attendant, la France va plonger dans la récession cette année, a prévenu le ministre. Le PIB devrait reculer de 1% en 2020, loin de la croissance de 1,3% prévue par le gouvernement avant l’apparition du virus.

Mais il a insisté sur le fait que cette prévision était « provisoire », en fonction « de l’évolution de l’épidémie dans les semaines à venir et de notre capacité à surmonter cette crise ».

« Nationalisation si nécessaire »

Pour limiter les dégâts, notamment des faillites en cascade d’entreprises, trop fragiles pour encaisser un arrêt total de leur activité pendant des semaines, le gouvernement va dégainer un arsenal immédiat de 45 milliards d’euros.

L’essentiel – 32 milliards d’euros – passera en report ou annulation de charges sociales et fiscales, déjà en place depuis plusieurs jours.

Les dispositions de chômage partiel pour les salariés contraints de cesser de travailler coûteront 8,5 milliards d’euros sur 2 mois, a précisé Bruno Le Maire lors d’une conférence téléphonique avec la presse.

« Si nous mettons autant d’argent maintenant sur la table, c’est pour aider (l’économie) à redémarrer rapidement », une fois que l’épidémie sera vaincue, a justifié M. Le Maire.

« Tous les moyens » à disposition seront utilisés « pour protéger les grandes entreprises françaises », a insisté le ministre, y compris des opérations de prise de participations et même de « nationalisation si nécessaire », a-t-il ajouté.

Certains groupes, à l’image d’Air France-KLM, vivent un supplice en Bourse et ont vu leur capitalisation fondre en quelques jours.

Alors que l’Autorité des marchés financiers (AMF) a interdit pour 24 heures les ventes à découvert sur une centaine de titres, le gouvernement est prêt « à aller plus loin (…) jusqu’à l’interdiction d’un mois », a dit M. Le Maire.

La désorganisation des chaînes de production du fait des mesures de confinement conduit de plus en plus d’entreprises à réduire ou même à suspendre complètement leur production pour abaisser leurs coûts.

Renault, PSA, Michelin, ont ainsi annoncé la fermeture de leurs usines en France, et Airbus a suspendu sa production dans le pays et en Espagne pendant quatre jours.

La secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher recevra chacune des grandes filières industrielles pour faire le point sur leur situation.

Bruno Le Maire s’est toutefois voulu rassurant sur la santé des grandes banques françaises. Elles « sont attaquées sur les marchés, mais elles sont très solides », a  assuré Bruno Le Maire.

« Solidarité »

Lundi soir, Emmanuel Macron avait déjà annoncé que l’Etat allait garantir à hauteur de 300 milliards d’euros les prêts bancaires contractés par les entreprises auprès des banques.

« Aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite », a-t-il promis, en insistant notamment sur le soutien de l’Etat aux petites entreprises.

Pour celles-ci, et également pour les micro-entrepreneurs et les travailleurs indépendants, Bruno Le Maire a détaillé l’action du « fonds de solidarité », annoncé la semaine dernière et censé leur apporter « un filet de sécurité ».

Doté de 2 milliards d’euros, il soutiendra ceux qui « ont perdu, entre mars 2019 et mars 2020, 70% de leur chiffre d’affaires ». « On va faire simple. On va faire massif et on va faire solidaire », a insisté le ministre de l’Economie.

Conséquence logique de cette mobilisation massive : la dette publique dépassera la barre des 100% du PIB cette année, a prévenu Bruno Le Maire.

AFP/ Boursorama, le 17 mars 2020

Rappels :

Pandémie de la peur : « l’union sacrée » autour du grand n’importe quoi

La Banque publique d’investissement va éponger les pertes du CAC 40 !

Un éditorial que vous ne lirez nulle part ailleurs. Si les peuples le comprenaient, ils feraient la Révolution (B. Bertez)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Pour sauver les banksters et le CAC 40 le gouvernement est prêt à tout… même à nationaliser !

  1. napolitain dit :

    Vous avez raison c’est de la manipulation grossière des populations, le crise économique et financière était déjà là BIEN AVANT la fausse pandémie.

  2. asics13 dit :

    Le Maire est menteur comme un arracheur de dent.
    Ministre de l’agriculture, il ne connaissait pas ce que signifie un hectare en m2.
    zero en maths, il est ministre de l’économie.
    promotion bilderberg.

  3. brunoarf dit :

    Mardi 17 mars 2020 :

    Le PIB de la Chine s’effondre : – 9 % au premier trimestre 2020.

    Le produit intérieur brut (PIB) de la Chine pourrait s’être contracté de 9% au premier trimestre 2020, selon Goldman Sachs, qui donne ainsi une idée de l’ampleur du choc de l’épidémie de coronavirus sur la deuxième économie du monde.

    La banque américaine tablait précédemment sur une croissance de + 2,5% mais le Covid-19, apparu en Chine continentale mi-décembre avant de se transformer en pandémie, a évidemment tout changé.

    https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/en-direct-le-17-mars-2020-coronavirus-le-point-sur-la-situation-en-france-et-dans-le-monde-1185979

    • Trend dit :

      Au fait le premier client de la Chine c’est l’Europe suivit des USA!
      Si le premier client est malade et qu’il ne consomme plus alors la croissance négative de -9 % peut aller jusqu’à ? -15 % -20 % -25 %
      Tout celà sent mauvais…

    • Trend dit :

      Au fait le premier client de la Chine c’est l’Europe suivit des USA!
      Si le premier client est malade et qu’il ne consomme plus alors la croissance négative de -9 % peut aller jusqu’à ? -15 % -20 % -25 %
      Tout celà sent mauvais…

  4. brunoarf dit :

    Mardi 17 mars 2020 :

    Le gouvernement britannique juge qu’un bilan de 20 000 morts britanniques constituerait « un bon résultat ».

    Royaume-Uni : un bilan final de l’épidémie à 20.000 morts ou moins constituerait « un bon résultat » pour les Britanniques.

    Le gouvernement britannique a jugé mardi « raisonnable » d’estimer le nombre de cas d’infections au nouveau coronavirus à 55.000 dans le pays actuellement, contre 1.950 officiellement recensés, et estimé qu’un bilan final de l’épidémie à 20.000 morts ou moins constituerait « un bon résultat ».

    https://www.20minutes.fr/monde/2741819-20200317-coronavirus-direct-france-entre-confinement-general-lundi-midi

  5. Bernie dit :

    Selon Gérald Darmanin, le déficit public devrait grimper à 3,9% du PIB cette année du fait des mesures prises par l’Etat pour lutter contre les conséquences du coronavirus.

    « Si j’ai toujours défendu le sérieux budgétaire en temps de paix, c’est pour que la France n’ait pas à lésiner sur les moyens en temps de guerre », explique le ministre.

    Ah le clown !!

  6. ben allah dit :

    Alors la Macronette elle était prète à privatiser Aéroports de Paris, la FDJ, EDF, les barrages hydro-électriques etc . et maintenant elle parle de nationaliser les grands groupes pour leur sauver les fesses ??
    elle a pas un vélo dans la tête la savonnette ??

  7. leducmichael dit :

    bruno lemaire , mon idole ! le meilleur d’entre nous dans les comptes publics , tel un jean pierre pernaud en économie, un jean pierre gaillard de la bourse , fiable à 100% tant pour leurs analyses, leurs paroles, leurs charismes …
    Fiables à 100% je vous dis : des vraies boussoles qui indiquent le SUD.

  8. serge dit :

    C’est marrant cette manie de tout appeler « guerre ». Nos ineffables Hollande et Valls l’avaient utilisé contre le terrorisme, mais bon on a vu le travail, après on le voit pour le coronavirus, avec les bons résultats actuels… A quand le couvre-feu permanent à 18h pour permettre aux autorités financières d’enfin se déplacer librement de leur bureau à leur restau favori?
    Mais bon 200 millions d’euros pour les hôpitaux pour gérer la crise…. et 300 milliards (juste 1500xplus) pour garantir les prêts pour nos amis des banques. On voit où sont les priorités…

  9. zorba44 dit :

    Les ultra-riches peuvent se rassurer : leur mise va étre sauvée avec des nationalisations dont l’accroissement de la dette pèsera encore plus sur les épaules des classes moyennes et des ultra-pauvres !

    Jean LENOIR

  10. savonarole dit :

    QUI va payer tout cela au final ? ( réponse le CON.tribuable )

    si l’on avait une idée du naufrage en style titanic du navire Fr , là on en a la certitude ….

  11. Abroz60 dit :

    Je pense avoir déjà mentionné que la GB a interdit l’exportation de l’hydroxychloroquine.
    Voilà un lien.
    Ils savent tous!!??
    https://www.pharmaceutical-technology.com/comment/parallel-export-covid-19/

  12. pascale laborde dit :

    Il faut impérativement que les malades avec des symptômes évocateurs (fièvre, toux, …) du coronavirus soient systématiquement testés. Si positifs au coronavirus, il faut qu’ils soient mis sous traitement pour faire baisser la charge virale avec la fameuse chloroquine dont tout le monde parle depuis le début de la crise ou avec des antiviraux comme l’interféron alfa ou d’autres molécules testées par les chinois.
    Il ne faut surtout pas laisser rentrer les malades à la maison en leur disant d’appeler si les symptômes s’aggravent, on sait qu’il y a 15% de chance que la maladie évolue vers une forme grave nécessitant un respirateur à l’hopital. Vu le total de malades confirmés au coronavirus, le système sanitaire ne pourra jamais mettre 15% de toutes ces personnes sous respirateur artificiel ou même simplement les mettre dans un lit.
    Après l’anerie monumentale de laisser entrer sans aucun suivi et encore moins sans aucune quarantaine les voyageurs venant ou ayant séjourné dans une zone contaminée, en ne fournissant pas de masques de protection aux médecins, infirmiers et pharmaciens, il ne faudrait pas en plus laisser des dizaines de milliers de formes graves se développer alors qu’il existe des traitements. Cela relève de la psychopathie politique ou de la faute grave médicale.

    Je pense que les victimes du coronavirus devront intenter un procès en responsabilité de l’état et de ses hauts responsables médicaux.

    PS:le journal officiel du 15 Janvier 2020 annonce le classement de l’hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses. Est ce un hazard? De ce fait la délivrance de la spécialité Plaquenil est soumise à la présentation d’une ordonnance. Ce n’est pas une fakenews, c’est le journal officiel. Sans doute qu’en plus les médecins de ville ne sont pas libre de prescrire la chloroquine sur ordre de l’ordre des médecins…..

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s