Agnès Buzyn a classé la chloroquine sur la liste des substances vénéneuses

« Non vous ne rêvez pas.
La traîtrise est totale ».


JORF n°0012 du 15 janvier 2020
texte n° 13

Arrêté du 13 janvier 2020 portant classement sur les listes des substances vénéneuses

NOR : SSAP2001007A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/…

La ministre des solidarités et de la santé,
Vu le code de la santé publique, notamment les articles L. 5132-1, L. 5132-6, L. 5132-7 et R. 5132-1 ;
Vu l’arrêté du 22 février 1990 modifié portant inscription sur les listes I et II des substances vénéneuses définies à l’article L. 5132-6 du code de la santé publique ;
Vu l’avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en date du 12 novembre 2019 ;
Sur proposition du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en date du 13 décembre 2019,

Arrête :
Article 1

Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.
Article 2

Le directeur général de la santé et le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 13 janvier 2020.

Pour la ministre et par délégation :

Le directeur général de la santé,

J. Salomon

Geopolintel, le 19 mars 2020

Rappels :

Pandémie organisée : Ils savaient et ils ont laissé faire…

Coronavirus : diagnostiquons et traitons ! Premiers résultats pour la chloroquine (Pr Raoult)

Hystérie – Pourquoi personne n’écoute-t-il l’expert mondial des virus qui dit qu’un traitement simple contre le Covid-19 existe ?

Coronavirus : fin de partie !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Agnès Buzyn a classé la chloroquine sur la liste des substances vénéneuses

  1. Yves dit :

    Pas d’emballement. Si l’hydroxychloroquine est classée sur la liste des substances vénéneuses, c’est qu’il y a de bonnes raisons. Ce n’est pas pour cela que son usage est interdit, il est simplement plus réglementé.

    Une substance vénéneuse est une substance qui renferme des principes actifs dangereux pour l’organisme. Si elle rentre dans la composition d’un médicament avec un dosage non nocif, elle doit être prescrite précisément.
    En France, ce sont des médicaments visés par l’article L5144-1 du Code de la santé publique. Les médicaments visés par cet article sont des médicaments qui contiennent des substances qui présentent une toxicité plus ou moins importante pour l’homme ou l’animal, c’est pourquoi leur utilisation est délicate ou dangereuse.
    Les médicaments contenant des substances vénéneuses à doses non exonérées doivent être délivrés avec une ordonnance.
    Tous les médicaments contenant des substances vénéneuses à doses non exonérées doivent porter la mention « respecter les doses prescrites » en caractères noirs sur fond rouge.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Substance_v%C3%A9n%C3%A9neuse

    • petitbob dit :

      Une précision : le Plaquenil (hydroxychloroquine) est utilisée depuis de nombreuses années dans certaines maladies systémiques comme le lupus, la sclérodermie.

    • Robert dit :

      Merci pour ces précisions parfaitement réglementaires. Mais vous ne pourrez pas décourager les spéculations des esprits imaginatifs !

      • matbee dit :

        Esprits imaginatifs vs esprits moutonniers.
        Réveillez-vous.

      • Alcide dit :

        @ Robert

        Mais au fond, êtes-vous aussi un esprit imaginatif ?

        Comment savoir ?

        Si notre inestimable gouvernement de branquignoles vous invite, ainsi que nous tous, à vous faire vacciner contre le Covid 19, accepterez-vous l’injection garantie sans risque par le Gouvernement ou feriez-vous partie des dissidents réfractaires qui la refuse ?

    • Eric83 dit :

      @Yves
      Votre commentaire répond à la question du pourquoi ce classement et l’argument est clair…mais LA question n’est pas le pourquoi mais pourquoi ce classement en janvier 2020 alors que l’épidémie faisait déjà rage en Chine.

      Questions corollaires, que savait exactement, et depuis quand, Mme Buzyn et Mr Salomon pour décider le 13 janvier 2020 ce classement.

      Des journalistes des MSM, dignes de ce nom – c’est malheureusement une espèce extrêmement rare – et qui questionnent tous les soirs Mr Salomon à 19 h 40 lors de son point-presse devraient lui demander des informations très claires et très précises sur ce sujet.

      • Yves dit :

        La chronologie est importante et votre remarque est pertinente. Un journaliste, s’il se qualifiait de sérieux, devrait effectivement poser cette question à Jérôme Salomon. Pour Agnès Buzyn, ce sera un avocat dans une cour de justice.
        Autre information complémentaire qui laisse à penser que Agnès Buzyn a suivi les recommandations de l’ANSES, qui devrait être alors aussi questionnée : « L’ANSES a donné son accord pour son inscription dans la liste des substances vénéneuses. » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroxychloroquine)
        Sur ce rapport de l’ANSES en date du 12 nov 2019, on lit ceci :
        « L’Anses a été saisie le 8 octobre 2019 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé pour un avis sur une proposition d’arrêté portant inscription de la hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses.
        3. ANALYSE ET CONCLUSIONS DE L’ANSES
        Cette proposition d’arrêté envisage l’inscription sur la liste II de la substance : hydroxychloroquine. En effet, la chloroquine substance de la même famille présente un potentiel génotoxique qui pourrait être similaire pour la substance hydroxychloroquine. Des études ont été demandées aux titulaires des AMM des médicaments concernés afin d’évaluer le risque sur la santé humaine.
        Il est proposé de classer la substance sur la liste II des substances vénéneuses afin d’assurer une prise en charge adaptée des patients.
        Cette substance active n’entre pas dans la composition de médicaments vétérinaires autorisés, son classement est donc sans impact en médecine vétérinaire.
        4. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DE L’AGENCE
        L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail émet un avis favorable à cette proposition d’inscription de la substance hydroxycloroquine, sur la liste II des substances vénéneuses. »
        (https://www.anses.fr/fr/system/files/ANMV2019SA0175.pdf)

  2. Stéphane dit :

    C’est en effet très curieux qu’un médicament en usage depuis des années, ait été rendu plus difficile d’accès juste au moment où l’épidémie de Covid-19 a éclaté…

    • Danse dit :

      Encore une curieuse « coïncidence ».

      Comme l’interdiction par Sarkozy de la vente libre en pharmacie du Lugol (iode), un remède que les Français utilisaient jusque là librement depuis des générations, juste au moment de Fukushima.

      Comme l’obligation de faire subir 11 vaccins aux nouveaux-nés au lieu de 3, décidée juste après l’arrivée de Buzin au ministère de la santé.

      Comme le conflit d’intérêt de Buzin à cause de la position de son mari, le très désintéressé médecin Yves Lévy, au sujet des mêmes vaccins :

      Maria Poumier :
      https://mouvement-jre.com/le-mari-dagnes-buzin-et-les-enfants-de-la-concierge/
      Le dernier coup bas vient de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), qui vient de publier une « note de synthèse [1] » au sujet des 11 vaccins obligatoires.
      Devinez qui est le directeur de l’INSERM ? – (vous allez rire…)
      L’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) est une institution publique placée sous la tutelle des ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur.
      Le président directeur général de l’INSERM n’est autre qu’Yves Lévy, médecin immunologiste et (accessoirement) mari d’Agnès Buzyn, la ministre de la Santé [2].

      Je ne m’étendrai pas davantage sur ce conflit d’intérêt flagrant parce que l’arnaque est déjà connue, et que les époux Lévy-Buzyn n’en sont pas à leur coup d’essai. http://t.mail.santenatureinnovation.info/c/?t=2e4fa62-1%21a-9lcz-k8m-1qq94

      https://www.lejdd.fr/Politique/agnes-buzyn-le-mari-de-la-ministre-de-la-sante-ne-sera-pas-finalement-pas-reconduit-a-la-tete-de-linserm-3722624

    • Allas dit :

      Jsuis tout à fait d accord, bizarre les changements pour ce médicament juste avant l épidémie.

  3. rodez21 dit :

    Franchement, qui s’en étonnera.

    Si la spiruline s’avérait avoir un effet antiviral, il y a fort à parier qu’un arrêté ministériel serait pris sous quinzaine pour en interdire la vente sans prescription médicale.
    Perso, je prend ma dose journalière de quinine en me versant un Dubonnet.

    Quant à la traîtrise totale, il suffit de les entendre causer pour deviner le cheminement de leur pensée…

  4. 2112 dit :

    Faux problème https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/glossaire/article/liste-i-et-ii

    dixit « Les médicaments sur listes I et II sont des médicaments soumis à prescription médicale et qui ne peuvent ainsi être obtenus que sur présentation d’une ordonnance rédigée par un médecin, un chirurgien-dentiste ou une sage-femme.

    Les médicaments sur liste I (cadre rouge sur la boîte) ne peuvent être délivrés que pour la durée de traitement mentionnée sur l’ordonnance.

    Les médicaments sur liste II (cadre vert sur la boîte) peuvent être délivrés plusieurs fois à partir de la même ordonnance pendant 12 mois, sauf indication contraire du prescripteur.

    Une autre liste existe également et regroupe les médicaments stupéfiants. »

  5. Piccio Jean-Claude dit :

    Dito les bactèriophages

  6. Labo Pabo dit :

    L’explication est évidente : Big Pharma.

    Une affaire pareille, soigneusement préparée, qui doit rapporter des milliards grâce à un vaccin… il serait trop bête de la perdre avec un médicament tout bête qui ne coûte rien !

    • zoé dit :

      Vaccin ou pas vaccin, je ne me ferai pas vacciner comme pour la grippe. Il y a d’autres moyens naturels sans effets secondaires.

  7. zorba44 dit :

    Et en plus la bécassine de Busyn qui passe son temps à verser des larmes… cette Madeleine Albright de la santé !

    Jean LENOIR

  8. zoé dit :

    pendant mes 30 jours de vacances, j’ai dû prendre de la quinine lorsque je me suis rendue en Afrique noire,j’ai eu des nausées, je supportais mal ce médicament anti paludisme. Je vais plutôt m’orienter vers China rubra 5 CH dans le cas où …et il y a aussi les huiles essentielles comme le Ravintsara, le laurier noble, L’origanum compacticum qui sont de véritables antivirus très efficaces et sans effets secondaires.

    • MJ dit :

      @Zoe,
      la marine française prescrit une cycline (genre doxicycline) à ses troupes exposées au palu. et au moindre symptome de n’importe quoi ils donnent de la quinine.
      bien evidemment pas de bain de soleil avec la cycline.

  9. Ronald dit :

    Le coronavirus est une arme biologique.

    Kadhafi l’avait dit : « Ils créeront eux-mêmes les virus et vous vendront par la suite les antidotes en faisant semblant de prendre du temps pour trouver la solution, alors qu’ils l’ont déjà… »

    • zoé dit :

      Incroyable ce que vous dites mais je veux bien vous croire. Nous vivons dans un monde de mensonges et de non dits, c’est infernal.

  10. brunoarf dit :

    Jeudi 19 mars 2020 :

    Des médecins portent plainte contre Edouard Philippe et Agnès Buzyn.

    Trois médecins, représentants d’un collectif de soignants, ont porté plainte jeudi contre le Premier ministre Edouard Philippe et l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn, les accusant de s’être « abstenus » de prendre à temps des mesures pour endiguer l’épidémie de Covid-19, a annoncé leur avocat.

    Cette plainte, que l’AFP a pu consulter, a été envoyée dans la journée à la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR), seule instance habilitée en France à juger des actes commis par des membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions, selon Me Fabrice Di Vizio.

    https://www.lefigaro.fr/sciences/2020/03/19/01008-20200319LIVWWW00001-en-direct-coronavirus-confinement-etat-urgence-sanitaire-France-BCE-mesures-hopitaux-patients-malades-cas.php

    • Danse dit :

      Excellent ! à soutenir à fond !
      Depuis le départ de ce scandale j’ai le net sentiment qu’ils font tout leur possible pour EXTERMINER LES MÉDECINS et les INFIRMIERS en les exposant sans protection à la contagion, en plus du burn-out.
      Je pense sérieusement -et depuis déjà un certain temps- qu’ils ne veulent plus de médecins (pour le peuple) et comptent s’en débarrasser pour les remplacer par autre chose de plus obéissant, qui n’enfilera jamais de Gilet Jaune.

      Une amie Corse infirmière me dit qu’on est en train de demander des volontaires et qu’elle va bientôt être réquisitionnée, mais… ON NE LEUR DONNE AUCUN MASQUE, AUCUNE PROTECTION !…Les fantassins de la nouvelle guerre fabriquée de toutes pièces.

    • zorba44 dit :

      Cette plainte risque de rester en « lévytation » et sera « bousinée » sous une pile …à moins, à moins que les grands merdias ne s’y collent ?!

      Jean LENOIR

    • Robert dit :

      Dans ce cas là au moins, Trump est utile : il va dans le sens des thèses du professeur Raoult, qui oblige les « amateurs » ( et fiers de l’ être ! ) au pouvoir à ne pas se contenter d’ incantations et de mesures punitives !

  11. marc dit :

    A propos des journalistes inféodés au « Système » et bien sûr grassement rémunérés, je vous conseille de regarder sur You Tube la dernière petite vidéo de Pierre Cassen de Riposte Laïque intitulée « Et si l’on confinait les journalistes de propagande « !!!!!…il aurait pu ajouter à la liste de ceux qu’il énumère P. Cohen, Saint Cricq, Askolovitch, El Krief etc…

  12. Jacky dit :

    Empêcher les Français de se procurer facilement le seul traitement efficace contre cette saloperie de virus trafiqué en laboratoire, ça s’appelle un crime contre l’humanité.

    Une trahison qui se paiera autrement que par quelques larmes dans Le Monde.

  13. brunoarf dit :

    Vendredi 20 mars 2020 :

    Rachat d’actions : le scandale financier qui couve aux États-Unis.

    Alors qu’elles réclament des dizaines de milliards de dollars pour leur sauvetage, les grandes compagnies aériennes sont accusées d’avoir brûlé leur trésorerie en rachetant leurs propres actions. Le “buyback”, un outil polémique qui soutient artificiellement les cours.

    Le secteur aérien traverse sa plus grande crise depuis le 11-Septembre, cloué au sol à cause de l’épidémie de coronavirus. Sans un soutien massif des États, la quasi-totalité des compagnies aériennes seront en faillite d’ici une poignée de semaines.

    American Airlines, United Airlines et Delta Air Lines ont ainsi estimé que l’industrie avait besoin de 25 milliards de dollars de subventions et de 25 milliards de dollars de prêts et allègements fiscaux pour survivre. Elles réclament aussi un allègement des charges jusqu’à au moins fin 2021, qui pourrait s’élever à des dizaines de milliards de dollars.

    Dès lors, certaines voix s’élèvent dans les rangs des parlementaires américains pour souligner le comportement irresponsable des dirigeants de ces compagnies. Les quatre plus grosses compagnies (Delta, American, Southwest et United) ont collectivement dépensé 39 milliards de dollars pour racheter leurs propres actions lors des cinq dernières années, selon S&P Dow Jones Indices, une société américaine qui fournit des données financières. Ces opérations ont été réalisées à partir de leur trésorerie, celle qui manque cruellement aujourd’hui.

    “Nous avons dit au Congrès que tout financement destiné à l’industrie aéronautique devait être assorti de règles strictes », a déclaré Sara Nelson, présidente de l’Association of Flight Attendants, un syndicat de personnels navigants. “Il n’y aura pas d’argent public pour les bonus du P-DG, les rachats d’actions ou les dividendes”, a-t-elle précisé.

    https://www.capital.fr/entreprises-marches/rachat-dactions-le-scandale-financier-qui-couve-aux-etats-unis-1365245

  14. Daniel Mengarduque dit :

    C’est une honte parce que la chloroquine fait des miracles en Chine alors pourquoi à croire que ils ont décidé de faire tuer un maximum dans la population française normalement puisque ça a été bon en Chine et si ils sont pas tout à fait certain à ce moment-là il demande des volontaires des traités par la chloroquine et on voit le résultat c’est ça la meilleure solution à faire

  15. S dit :

    Tout simplement que l’antidote est déjà là !! mais Il faut un peu plus de morts et de contaminés afin de le mettre sur le marché et de se faire un Max d’argent. De ce fait le professeur Raoult leur casse le délire avec un traitement qui coûte trois fois rien .. toujours l’argent l’argent au détriment de l’être humain …

  16. Ping : Agnès Buzyn a-t-elle classé en janvier la chloroquine dans les «substances vénéneuses» ? - TounesnaNews.com

  17. Ping : Did Agnes Buzyn classify chloroquine in “poisonous substances” in January? | Web24 News

  18. Bernie dit :

    Le site « CheckNews » de Libération renvoie à votre article, Olivier. Pour eux le classement de la chloroquine comme substance vénéneuse pile poil en janvier n’est qu’une coïncidence… et n’est pas imputable au pouvoir politique.
    Simple harmonisation réglementaire entre médicaments.
    Bien entendu !

    https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/21/agnes-buzyn-a-t-elle-classe-en-janvier-la-chloroquine-dans-les-substances-veneneuses_1782466

    • Je ne crois pas aux coïncidences dans le domaine politique, qu’elles soient heureuses ou malheureuses. La plupart des décisions sont planifiées très en amont.

      Quant au « Checknews » de Libération, je le tiens dans la même estime que les Décodeurs-déconneurs du Monde, qui ont qualifié de « fake news » les travaux du Pr Raoult sur la chloroquine…

      Des chiens de garde du système.

    • Thomas B. dit :

      Qui lit encore Libération ?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s