Même la Hongrie !

Détail amusant, la guéguerre de façade avec l’UE continue, alors que la Hongrie prend exactement les mêmes libertés avec l’Etat de droit que ses comparses européens… OD

Hongrie: une « loi coronavirus » assure à Viktor Orban des pouvoirs quasi illimités

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a obtenu lundi le feu vert du Parlement pour légiférer par ordonnances dans le cadre d’un état d’urgence à durée indéterminée que l’opposition juge « disproportionné » pour lutter contre le nouveau coronavirus.

En Hongrie, mais aussi à l’étranger, le texte est vu par ses détracteurs comme un instrument destiné à cimenter le contrôle du gouvernement national-conservateur, en prenant la pandémie comme prétexte.

La loi a été adoptée par 137 votes pour tandis que 53 députés ont voté contre. Elle instaure aussi jusqu’à cinq ans de prison pour la diffusion de « fausses nouvelles » sur le virus ou les mesures du gouvernement, alors que les rares médias indépendants du pays font régulièrement l’objet de telles accusations.

Les nouvelles dispositions permettent au dirigeant hongrois de prolonger indéfiniment l’état d’urgence en vigueur depuis le 11 mars, sans demander l’aval du Parlement.

Sous ce régime, le gouvernement peut « suspendre l’utilisation de certaines lois par décret, s’écarter des dispositions statutaires et introduire d’autres mesures extraordinaires », par ordonnances gouvernementales, dans le but de garantir « santé, sécurité personnelle et matérielle des citoyens, ainsi que l’économie ».

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour stopper la propagation du virus. Le projet de loi s’inscrit parfaitement dans le cadre constitutionnel hongrois », avait défendu la semaines dernière la ministre de la Justice Judit Varga.

Mais la politique déployée par Viktor Orban en une décennie de pouvoir fait craindre à l’opposition que le dirigeant de 56 ans abuse de ces moyens exceptionnels : depuis 2010 il a déjà, selon de nombreuses organisations indépendantes, multiplié les atteintes à l’Etat de droit dans le domaine de la justice, de la société civile, de la liberté de la presse.

Certains parlementaires adversaires du texte n’ont pas hésité à parler de « coup d’Etat », de « cap vers la dictature ». Pour le député indépendant Akos Hadhazy, cette loi est aussi « un piège pour l’opposition » accusée par le gouvernement d’être « du côté du virus ».

Les adversaires de la réforme exhortaient le pouvoir à limiter l’état d’urgence à une durée déterminée, comme c’est le cas dans les autres pays de l’UE.

Un porte-parole du gouvernement, Zoltan Kovacs, a insisté lundi sur le fait que le projet de loi est limité dans le temps par les pouvoirs de révocation du Parlement et par la pandémie elle-même qui « se terminera un jour, espérons-le », a-t-il écrit sur Twitter.

Le pouvoir de révocation du Parlement est formel alors que le parti Fidesz de Viktor Orban dispose d’une majorité des deux-tiers au sein de l’assemblée.

– « Geignards européens » –

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a dit « suivre avec inquiétude les évolutions » politiques en Hongrie. Le Conseil de l’Europe a averti qu’un « état d’urgence indéfini et incontrôlé ne peut garantir le respect des principes fondamentaux de la démocratie ».

Neuf organisations de défense de la presse ont appelé les dirigeants de l’Union européenne à dénoncer une loi « qui porte atteinte aux droits fondamentaux et aux libertés des médias ».

Toutes ces critiques « combattent des démons imaginaires et ne s’attachent pas à la réalité », a rétorqué Mme Varga.

« J’ai clairement dit aux geignards européens que je n’avais pas le temps de discuter de questions juridiques sans doute passionnantes mais théoriques » quand il y a « des vies à sauver », a pour sa part balayé Viktor Orban.

Au début de l’épidémie, le Premier ministre avait blâmé le rôle de l’immigration dans la propagation du virus, affirmant que ce sont « principalement des étrangers qui ont introduit la maladie ».

La Hongrie, qui a fermé ses frontières aux étrangers et instauré des mesures de confinement de la population, comptait lundi 447 cas de nouveau coronavirus, qui a fait 15 morts dans ce pays de 9,7 millions d’habitants.

AFP/ Orange, le 30 mars 2020

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Même la Hongrie !

  1. matbee dit :

    Opposition contrôlée.
    Au service de l’oligarchie mondialiste comme les autres.
    Tout doit tomber dans l’escarcelle des ultra-riches qui tirent les fils.

  2. zorba44 dit :

    Bon, si on ne le savait pas encore, l’Europe de la dictature et du confinement généralisé est en marche.

    Encore quelques résistances au confinement telles celle de la Suède, mais pour combien de temps ?
    Entraînez-vous à marcher sur la tête…

    Hier nous nous sommes rendus à un supermarché à 80 kms de chez nous…
    …les kiwis s’étaient plaints sur les réseaux sociaux des prix qui s’envolaient la veille et, surprise, les étiquettes étaient revenues á la normale, Louis notre hôte me faisait même remarquer que le Lanson et autres étiquettes de champagnes étaient moins onéreux qu’en France …deux anniversaires, le mien et celui de son épouse, dans quelques jours !

    Nous n’avons pas croisé plus de 10 véhicules et vu un camion et une voiture verbalisés plus qu’assurément pour excès de vitesse…

    …Ah il y avait des vitrages de protection installés á toutes les caisses, moins d’articles qui faisaient défaut ou étaient rationnés …et cinq fois moins de clients qu’en temps normal !

    Le jour d’avant nous étions à la merveilleuse plage de Lang’s Beach à une vingtaine de kilomères de chez nous, Il y avait une trentaine de personnes sur un km et un ou deux chiens, A un moment une voiture de patrouille de police s’est arrêtée et ont inspecté les lieux à la jumelle…

    Un policier portant masque et gants a agité deux fanions bleus en direction d’un adepte du paddle board qui se baladait à quelques encâblures sur une mer sans vagues, Celui-ci a obtempéré et est revenu sur le bord …le policier à deux mètres lui expliquant, sans doute, qu’il mettait la vie de sauveteurs en danger de contamination en cas de problème puisque c’est l’explication officielle à l’interdiction de sortir en mer !

    Le ciel était bleu, l’air tiède et on se serait cru en Indre et Loir dans les années cinquante pour ce qui est de la tranquilité des espaces …souvenirs personnels du petit garçon de dix ans que j’étais…

    …bien loin du pourri de pédophile de Cohn-Bendit qui s’en prend au Professeur Raoult en le sommant de fermer sa gueule !

    Bon je vais aller me recoucher…

    Jean LENOIR

    • Abroz60 dit :

      Par contre le tweet de réponse de Raoult, que je t’ai envoyé, est un fake:)
      As-tu mordu à l’hameçon ??

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s