Des vagues de mutilation : la tyrannie médicale et digitale qui nous attend (Brandon Smith)

A lire absolument si vous voulez comprendre l’ingénierie sociale des élites mondialistes, qui ont franchi une nouvelle étape avec l’organisation de cette pandémie de coronavirus complètement artificielle – laquelle aura des suites nombreuses… Brandon Smith développe de façon détaillée et brillante la thèse que j’avais exposée ici. OD

« En 2014, lors de l’alerte Ebola aux Etats-Unis, j’ai publié un article mettant en garde contre la façon dont une pandémie mondiale pourrait être utilisée par les élites comme couverture pour la mise en œuvre d’un effondrement économique ainsi que des mesures de loi martiale dans les pays occidentaux. Ma préoccupation immédiate était la manière dont une épidémie virale pourrait être conçue ou exploitée pour justifier un niveau de contrôle social que le public n’accepterait jamais dans des circonstances normales. Et cela pouvait être N’IMPORTE QUELLE épidémie virale, pas seulement Ebola. Il s’agit de créer un « ennemi invisible » que la population ne peut quantifier et contre lequel elle ne peut se défendre sans une surveillance constante du gouvernement.

J’ai noté en particulier comment le gouvernement a refusé d’appliquer des restrictions de voyage aérien en 2014 aux nations où l’épidémie s’était installée alors qu’il aurait pu arrêter la propagation sur sa lancée. C’est ce qui s’est produit de nouveau en 2020, lorsque l’OMS des Nations unies et les gouvernements, dont le nôtre aux Etats-Unis, ont refusé d’interdire les voyages aériens en provenance de Chine, en prétendant que ce n’était pas une zone « hot » et qu’il ne fallait pas craindre le virus.

Cette attitude de nonchalance sert un but. L’establishment a besoin que la pandémie se propage, car il a alors une raison de contrôler strictement les activités et les mouvements du public. C’est l’objectif final. Ils ne se soucient aucunement de la santé ou de la sécurité publiques. Le but final est d’acquérir du pouvoir, pas de sauver des vies. En fait, ils pourraient préférer un nombre de décès plus élevé au début, car cela inciterait le public à demander plus de restrictions au nom de la sécurité.

Les autorités sont passées de la minimisation de l’épidémie et de l’interdiction de se préoccuper des préparatifs, comme l’achat de masques N95, à un mode de crise totale quelques semaines plus tard. En janvier, Trump a d’abord affirmé qu’il « faisait confiance » aux données provenant de Chine et a déclaré que « tout était sous contrôle » ; comme d’habitude, quelques mois plus tard seulement, Trump a fait volte-face sur ces deux affirmations. L’Organisation mondiale de la santé a même refusé de qualifier cette épidémie de « pandémie » tant que le virus ne s’était pas implanté dans le monde entier. La question que les gens se poseront est la suivante : tout cela était-il dû à l’incompétence ou à l’ingénierie sociale ?

Le virus Ebola d’il y a six ans semble avoir été une répétition de ce qui se passe aujourd’hui. Je pense que c’est entièrement délibéré, et j’expliquerai pourquoi dans cet article, mais de toute façon, les gouvernements ont prouvé qu’on ne peut pas leur faire confiance pour gérer la crise de la pandémie, ni pour protéger les gens et leurs libertés.

Dans le même temps, la pandémie elle-même est étroitement liée à l’effondrement économique. Les deux événements se nourrissent l’un l’autre. La pandémie constitue une couverture parfaite pour l’effondrement de l’énorme bulle d’endettement que les banques centrales et les banques internationales ont créée au fil des ans. J’ai constaté en février que l’économie mondiale s’effondrait bien avant que le coronavirus n’apparaisse. En même temps, le chaos économique aggrave la tiers mondisation dans chaque pays, ce qui signifie une mauvaise alimentation et des options de soins de santé qui provoquent plus de maladies et plus de décès dus au virus. Comme indiqué en 2014 :

« Qui remettrait en question l’éventualité d’un effondrement économique à la suite d’un cauchemar imprégné d’Ebola (virus) ? Qui voudrait acheter ou vendre ? Qui voudrait entrer en contact avec des étrangers pour générer une transaction ? Qui quitterait même sa maison ? Le traitement de l’Ebola (virus) dans les pays du premier monde présente les avantages de la finance et d’un environnement sanitaire global plus propre, mais que se passerait-il si le ralentissement économique se produisait simultanément ? L’Amérique pourrait très vite se retrouver dans le tiers-monde et, avec elle, toutes les conditions d’insalubrité qui entraînent un taux de mortalité exponentiel dû à l’Ebola (pandémie).

…Au milieu d’un scénario viral, même modéré ou contrôlé, les actions et les obligations s’effondreront sans aucun doute, un effondrement qui allait se produire de toute façon. Les banques internationales qui ont créé le désordre s’en tirent sans encourir de reproche, tandis que le virus Ebola (épidémie virale), un acte de la nature, devient le bouc-émissaire ultime de chaque catastrophe qui s’ensuit.

Alors que la double menace d’effondrement financier et de pandémie virale s’accélère, la peur se répand pour ceux qui ne se sont jamais préparés à l’avance (et nous parlons de millions de personnes). Lorsque les gens ont peur, ils ont tendance à sacrifier leurs libertés à toute personne qui leur offre une promesse de sécurité, aussi vide soit-elle. Pour l’instant, le public est convaincu de supposer que les confinements et les restrictions sont temporaires, mais c’est un mensonge. Les élites doivent maintenir et augmenter les restrictions chaque mois afin d’empêcher toute rébellion jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à appliquer les mesures de la loi martiale.

Vous voyez, l’establishment est en rupture avec cet événement, et à cause de cela, il y a un potentiel pour qu’ils fassent face à des conséquences désastreuses. La façade s’évapore rapidement ; les collectivistes et les mondialistes risquent de s’exposer et d’exposer leurs marionnettes politiques afin de construire un système totalitaire avec une rapidité extrême. L’establishment doit maintenir la pression pour l’instant, car si l’on laisse le public respirer un instant, il risque de regarder autour de lui et de s’éveiller au programme plus vaste. Le public doit être forcé de mendier l’aide des autorités ; ce n’est qu’alors que la pression sera levée pour un court instant. Le public doit croire que la grille de contrôle était LEUR idée.

Un nouveau processus de conditionnement de masse est sur le point d’être mis en route, utilisant des « vagues » de panique puis des vagues de libération et de calme. Après avoir étudié les traits comportementaux et les méthodes des sociopathes narcissiques (psychopathes) pendant de nombreuses années, je peux vous dire que cette forme de conditionnement est très familière. C’est exactement ce qu’ils font toujours, à l’échelle mondiale : ils créent une atmosphère de crise pour maintenir les gens autour d’eux en déséquilibre et à cran, puis « relâchent la pression » par intermittence pour que ces mêmes personnes se détendent et que leur colère se dégonfle pendant un certain temps. Ensuite, le processus recommence…

Ce conditionnement piège les victimes des narcopathes dans un état constant de flux et d’incertitude, et les moments de calme deviennent un placebo qui empêche leur rébellion contre lui. Il peut alors se nourrir à loisir de ses victimes comme un vampire psychologique, et souvent ces victimes verront le narcopathe comme leur seul moyen de soutien. Elles sont convaincues que toutes les menaces viennent de l’extérieur ; elles ne réalisent pas que la source des menaces est la personne qui se trouve juste à côté d’elles.

Le modèle de vagues de conditionnement et de contrôle commence à apparaître partout, et il est particulièrement flagrant dans la « solution » présentée par les élites de l’establishment en réponse à l’épidémie de coronavirus. Comme l’a souligné Truthstream Media dans son excellente vidéo « We Are Living In 12 Monkeys », le MIT a récemment publié un article rédigé par son rédacteur en chef mondialiste Gideon Lichfield, intitulé « We’re Not Going Back To Normal », qui admet assez effrontément la façon dont les élites entendent utiliser cette crise à leur avantage.

Lichfield établit une sorte de calendrier de programmation pour la population, basé sur des vagues d’épidémies d’infections virales, des vagues de restrictions sociales strictes, suivies de vagues d’activité économique limitée et de calme limité au cours des 18 prochains mois. Comme le suggère Lichfield :

« Pour arrêter le coronavirus, nous devrons changer radicalement presque tout ce que nous faisons : notre façon de travailler, de faire de l’exercice, de fréquenter les gens, de faire des courses, de gérer notre santé, d’éduquer nos enfants, de prendre soin des membres de notre famille.

Nous voulons tous que les choses reviennent rapidement à la normale. Mais ce que la plupart d’entre nous n’ont probablement pas encore réalisé – et ne tarderont pas à faire – c’est que les choses ne reviendront pas à la normale après quelques semaines, voire quelques mois. Certaines choses ne reviendront jamais ».

Il continue :

« Tant que quelqu’un dans le monde aura le virus, les épidémies peuvent se reproduire et se reproduiront si des contrôles stricts ne sont pas effectués pour les contenir. Dans un rapport publié hier, des chercheurs de l’Imperial College de Londres ont proposé un moyen d’y parvenir : imposer des mesures de distanciation sociale plus extrêmes chaque fois que les admissions dans les unités de soins intensifs (USI) commencent à augmenter, et les assouplir chaque fois que les admissions diminuent… ».

Comprendre qu’il y a 7 milliards d’habitants sur la planète et que ce processus de contrôle pourrait durer des années en attendant que chaque personne surmonte le virus ou en meure. La seule façon pour le public d’échapper à ce purgatoire (selon Lichfield) est de se soumettre à une grille de données biométriques. Ils doivent se porter volontaires (ou être obligés) pour participer à un suivi 24h/24 et 7j/7 grâce à leurs téléphones portables et à une surveillance de masse. Pour pouvoir fonctionner en société, un individu doit avoir le marqueur numérique adéquat qui indique aux autorités qu’il est « propre » et exempt d’infection. Ce système est actuellement utilisé en Chine :

Ce système permet de réaliser un certain nombre de choses. Tout comme le système de crédit social que la Chine utilise depuis quelques années, le public est obligé de rassurer constamment l’oeil caché, mais qui voit tout, du gouvernement. Tout ce qu’ils font est surveillé par des algorithmes et des moyens de surveillance. Toute déviation pourrait déclencher une surveillance et une perte des libertés simples de se déplacer ou de participer à une interaction humaine normale. Lichfield argumente :

« En fin de compte, cependant, je prédis que nous allons rétablir la capacité de fréquenter les autres en toute sécurité en développant des moyens plus sophistiqués pour identifier qui est à risque de maladie et qui ne l’est pas, et en discriminant – légalement – ceux qui le sont.

…on peut imaginer un monde dans lequel, pour prendre un vol, il faudra peut-être être abonné à un service qui suit vos déplacements via votre téléphone. La compagnie aérienne ne pourrait pas voir où vous êtes allé, mais elle recevrait une alerte si vous étiez à proximité de personnes infectées connues ou de points chauds de la maladie. Les mêmes exigences s’appliquent à l’entrée des grandes salles de spectacles, des bâtiments gouvernementaux ou des centres de transport public. Il y aurait des scanners de température partout, et votre lieu de travail pourrait exiger que vous portiez un moniteur qui surveille votre température ou d’autres signes vitaux. Si les boîtes de nuit demandent une preuve d’âge, elles pourraient à l’avenir exiger une preuve d’immunité – une carte d’identité ou une sorte de vérification numérique via votre téléphone, montrant que vous avez déjà récupéré ou été vacciné contre les dernières souches de virus ».

Et voilà, vous l’avez. La grille de contrôle social et biométrique que les mondialistes ont mis en place depuis des années a le parfait catalyseur – une pandémie virale qui pourrait se propager indéfiniment ; il suffirait de libérer tous les deux ans un virus de synthèse qui renouvelle la peur du public. La population devient de plus en plus dépendante du gouvernement pour tout, car sa survie même dépend de sa capacité à fonctionner dans la nouvelle économie, et sans une marque spéciale accordée par le gouvernement disant que vous n’êtes pas un risque d’infection, vous pourriez être écarté de tout commerce et de toute participation.

Vous refusez de vous faire vacciner pour des raisons de santé ? Vous êtes exclu de l’économie. Scolariser vos enfants à la maison ? Ils n’ont pas été suivis et constituent donc un risque d’infection, et toute votre famille est mise à la porte de l’économie. Vous avez des opinions politiques contraires au mondialisme ? Peut-être êtes-vous répertorié comme un danger pour le système et étiqueté à tort comme infecté en guise de punition ; et vous êtes alors mis à la porte de l’économie. L’establishment peut utiliser la menace d’une expulsion économique pour conditionner de nombreuses personnes à la complaisance ou à l’esclavage.

Le rédacteur en chef du MIT poursuit son argumentation de manière assez arrogante :

« Nous nous adapterons à de telles mesures et les accepterons, tout comme nous nous sommes adaptés aux contrôles de sécurité de plus en plus stricts dans les aéroports à la suite d’attaques terroristes. La surveillance intrusive sera considérée comme un petit prix à payer pour la liberté fondamentale d’être avec d’autres personnes ».

Au-delà de l’effort visant à transformer la « distanciation sociale » en une nouvelle norme culturelle appliquée par la loi, un autre programme est tranquillement mis en place : la société sans argent liquide. De plus en plus d’entreprises commencent à refuser les paiements en espèces, sous prétexte que l’argent papier propage le virus. Curieusement, elles acceptent encore les cartes de débit avec des claviers à épingles, qui sont beaucoup plus susceptibles que l’argent liquide de propager la maladie.

Cela peut obliger le public à garder son argent dans les banques malgré la menace d’un gel du crédit ou d’un bank holiday. Que se passe-t-il si vous retirez de l’argent de vos comptes mais que vous ne pouvez le dépenser nulle part ? Ils finiront par interdire les transactions par carte de débit et de crédit dans les magasins également, et les remplaceront par un système de paiement non interactif. Au début, cela se fera probablement par le biais de votre téléphone portable à l’aide d’une application de scan. À la fin, ils utiliseront vos données biométriques pour toutes les transactions monétaires.

Cela oblige une fois de plus le public à avoir un téléphone portable sur lui partout pour sa survie. Le réseau de traçage du virus ainsi que le nouveau système de paiement rendent ce dispositif indispensable. Si vous voulez participer à la société, vous n’aurez pas d’autre choix que d’être suivi et repéré à tout moment.

À moins, bien sûr, que vous ne construisiez votre propre système de commerce et d’interaction.

La solution à la tyrannie médicale et à la société sans argent liquide est de ne pas avoir besoin du système du tout pour votre propre survie. Cela signifie que les gens devront construire leur propre économie basée sur le troc et la monnaie locale. Ils devront se débarrasser de leurs téléphones portables et s’appuyer sur d’autres formes de communication comme la radio, ou établir un système de communication numérique séparé et indépendant du système d’établissement. Ils devront devenir des producteurs et parvenir à une plus grande autonomie. Ils devront se libérer du réseau, et cela doit commencer dès maintenant.

Bien sûr, l’establishment prétendra que ces personnes indépendantes sont une menace pour tous les autres simplement parce qu’elles existent. Ils perpétueront le mensonge de « l’immunité collective » et prétendront que les indépendants « répandront le virus », même à ceux qui sont censés être protégés par la vaccination. Et finalement, ils essaieront d’empêcher les communautés découplées et localisées d’exister en recourant à la force. À ce moment-là, nous entrons simplement en guerre avec les élites, comme nous devrons toujours le faire de toute façon. L’alternative est l’esclavage au nom du « bien supérieur », mais il n’y a pas de bien supérieur sans liberté, et il n’y a pas de société sans individualité. Que la pandémie soit damnée ».

Brandon Smith, Alt-Market, le 1er avril 2020

Traduction Olivier Demeulenaere (avec DeepL.com)

Lire aussi :

La panique ? Vous n’avez encore rien vu…

Rappels :

Relire Brandon Smith

L’état d’urgence ne s’arrêtera pas avec le coronavirus

Après le confinement : un programme mondial de vaccination contre le coronavirus…

La corona-panique sert à merveille l’agenda mondialiste

Covid-19 : confinement planétaire

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

45 commentaires pour Des vagues de mutilation : la tyrannie médicale et digitale qui nous attend (Brandon Smith)

  1. Bernie dit :

    Excellent article !

    Notre grand Edouard Fifi a confirmé hier : « On ne vous relâchera pas comme ça. Ce sera long et douloureux… vous aurez à passer par des sas de décontamination… tout le monde ne pourra pas retrouver la liberté en même temps… ça dépendra de votre âge, votre sexe, vos opinions politiques, la couleur de votre gilet, la région où vous habitez… On continuera de toute façon à surveiller vos déplacements ! »

    https://www.20minutes.fr/societe/2752851-20200401-coronavirus-deconfinement-general-fois-partout-tout-monde-selon-edouard-philippe

    « L’indicateur décisif » restera cependant « le nombre de cas sévères », l’exécutif tentant de faire en sorte que ce volume « ne dépasse pas le nombre de places d’accueil en service de réanimation ».

    Banco Brandon !

  2. zorba44 dit :

    Le signataire n’est pas du tout sûr :

    1) de ce scénario car, à l’instar des élections, 10 à 20% vont s’y opposer ce qui représente quand même un milliard à un milliard et demi de dissidents …pas facile à gérer

    2) il n’est pas du tout sûr de pouvoir rivaliser avec Brandon dans la copie qu’il annonce pour les prochains jours, ce qui vaut à Brandon un 14/20 excellente note s’il en fût en matière de philo – notation normes traditionnelles s’entend et pas aux absurdes 21/20 qu’on rencontre de nos jours…

    …aussi

    Jean LENOIR

  3. xavib dit :

    « La grande prise de conscience dans tout cela est que les mondialistes ont planifié d’exterminer l’humanité pendant de nombreuses années, et qu’ils ont construit les armes pour y parvenir, puis ont fait en sorte que ces armes soient libérées. Maintenant, tout se déroule comme sur des roulettes pour aligner tout le monde et euthanasier les masses ignorantes avec le vaccin contre le coronavirus. D’un point de vue mondialiste, il est tellement plus facile d’exterminer les gens quand ils supplient pour le vaccin, n’est-ce pas ? D’où la censure coordonnée de toutes les voix qui s’opposent aux vaccins obligatoires… »

    https://www.naturalnews.com/2020-03-21-high-level-government-source-warned-me-two-years-ago-cities-locked-down-under-quarantine.html

  4. Montjoie St-Denis dit :

    Toute la société, dans quasi tous les pays du monde, va être verrouillée et militarisée…
    …au nom de la santé et de la sécurité !

    Ces gens sont fous …et les moutons les suivent.

  5. cathauvent dit :

    Pour ceux qui sont exposés ou fragilisés par le virus, ils peuvent aller au sauna.
    A partir de 60°, les virus meurent.Dans des hôtels, des lieux de détente ou de soins, on peut y avoir accès.
    Surtout, si on explique les raisons de sa demande.Prenons soin de nous. KAT.

    • Danse dit :

      On peut avoir accès chez soi à un bain très chaud (voir Eugène Salmanov + Hyperthermie) ou au moins à un bol, de l’eau bouillante, des huiles essentielles et un large « tuyau », et faire des INHALATIONS très chaudes jusqu’aux poumons et occire ainsi le poison sans griller les yeux.

      On peut penser à garder HUMIDES en permanence les voies respiratoires en pulvérisant de l’eau salée par les narines (Quinton nasal Isotonique ou eau salée de Guérande). L’humidité des voies respiratoires est la première condition de leur immunité.

      On peut appliquer des huiles essentielles sur la peau au niveau des poumons, du nez (certaines même dans les narines si on les dilue), la gorge, les veines bleues des poignets.
      On peut appliquer des cataplasmes à la moutarde qui évitaient aux enfants toutes les grippes à mon époque… en faisant très attention de ne pas leur brûler la peau.

  6. brunoarf dit :

    C’est reparti : la Chine met le comté de Jia en confinement après l’émergence d’un nouveau cluster de coronavirus.

    La Chine n’est plus stabilisée.

    Ayant menti au cours des deux derniers mois sur la gravité et l’étendue de la pandémie de coronavirus que ses virologues ont déclenchée à Wuhan, désireux de transmettre le message que la crise est « sous contrôle », juste pour que les gens retournent au travail, pleins d’espoir et d’enthousiasme, se réjouissant de la montée en flèche des chiffres PMI tout aussi fabriqués en Chine, et prêts à bouger leurs fesses (avec Pékin généreusement disposé à risquer la vie de tout le monde car l’alternative est un effondrement complet de l’économie chinoise) plus tôt dans la journée, les États-Unis ont finalement réprimé le barrage incessant de mensonges chinois, lorsque les services secrets américains ont accusé la Chine de mentir délibérément au sujet de ses chiffres sur les coronavirus.

    Puis, dans une coïncidence miraculeuse, quelques instants plus tard, l’agence Reuters a rapporté qu’un comté de la province du Henan, dans le centre de la Chine, avait annoncé mercredi 1er avril qu’il avait « pratiquement interdit tous les mouvements de personnes sortantes, à la suite de plusieurs cas d’infection par un coronavirus dans la région ».

    Selon un article publié sur son compte sur les réseaux sociaux, le comté de Jia – qui compte environ 600 000 habitants – a déclaré que personne ne pouvait voyager hors du comté de Jia sans autorisation appropriée.

    De plus, les résidents ne sont pas autorisés à quitter leur domicile pour travailler, sauf s’ils sont autorisés à le faire.

    Selon les médias locaux, le 29 mars, la province du Henan a interrompu sa séquence de 30 jours sans aucun nouveau cas de coronavirus, affirmant qu’une personne avait été testée positive après un voyage à Pingdingshan, où se trouve le comté de Jia.

    Plus précisément, samedi, la province du Henan a signalé un cas confirmé dans la ville de Luohe. Les autorités locales ont déclaré que la personne infectée avait été en contact avec deux médecins basés dans le comté de Jia qui ont par la suite été testés positifs au coronavirus, même s’ils n’avaient montré aucun symptôme.

    En conséquence, Bloomberg ajoute qu’à partir du 1er avril, tous les complexes résidentiels seront sous « gestion fermée », tous les résidents doivent porter des masques et prendre la température à l’entrée ou à la sortie des complexes commerciaux.

    Le virus est donc de retour en Chine, malgré les meilleures intentions de l’Organisation chinoise de la santé et de ses sponsors à Pékin, qui voulaient faire croire que la Chine avait réussi à vaincre le virus.

    Inutile de dire que c’est un problème, car le risque de restrictions « arrêt-redémarrage » sur les mouvements de population signifie que tout espoir d’un rebond en forme de V dans les économies et les marchés mondiaux peut maintenant être ignoré car la Chine sera bientôt obligée d’annoncer un confinement total.

    En effet, comme l’écrit Simon Flint de Bloomberg, « alors que l’économie chinoise redémarre, il y a toutes les chances que les contaminations au coronavirus grimpent à nouveau, nécessitant des mesures de contrôle renouvelées, et potentiellement le début d’un schéma « d’arrêt-redémarrage », des confinements suivie de restrictions assouplies ».

    « Multipliez ce schéma par le nombre croissant de pays en confinement – et l’impact inconnu d’un virus rampant dans les pays avec moins de restrictions – et l’espoir d’une récupération en forme de V pourrait rapidement devenir une série de W » … et il ajoute :  » il n’y a pas de plan pour relancer une économie au point mort au milieu d’une pandémie mondiale. De nouvelles vagues de contaminations après le redémarrage de la production pourraient rapidement étouffer tout relèvement des marchés mondiaux.  »

    En d’autres termes, retour à la case départ, mais peut-être que cette fois, la Chine dira la vérité.

    https://www.zerohedge.com/markets/here-we-go-again-china-puts-entire-county-lockdown-after-new-corona-cluster-emerges

  7. Ping : Des vagues de mutilation : la tyrannie médicale et digitale qui nous attend (Brandon Smith) | Raimanet

  8. Alcide dit :

    Des nouvelles de l’Empire :

    Trois signes évidents que la guerre à venir en Amérique : Pompeo ordonne à tous les citoyens américains un « immédiatement » retour aux Etats-Unis

    https://www.naturalnews.com/2020-03-31-three-unmistakable-signs-that-war-is-coming-to-america-pompeo-orders-americans.html

    Les globalistes doivent penser que les déplorables et autres rednecks ne vont pas se laisser gentiment et passivement tondre avant euthanasie vaccinale par les ploutocrates .
    Heureusement, ma réserve de rhum me permet de faire face à fêter toutes les futures bonnes nouvelles par exemple :

    NEW YORK – The United Nations Food and Agriculture Organization warned of global food shortages caused by measures to stem the spread of the coronavirus.

    https://www.fort-russ.com/2020/04/un-warns-of-global-food-shortage-caused-by-coronavirus-measures/

    On vous l’a dit et redit de vous préparer.

    • zorba44 dit :

      Oui Pierre …

      …mais il faut reconnaître que nos solutions et nos « magasins » personnels sont …individualistes !

      Jean LENOIR

    • Danse dit :

      Alcide, pourriez-vous me dire en quoi la famine (préparée bien avant la psyop du virus) est une bonne nouvelle ?

      • Alcide dit :

        C’est de l’ironie amère chère Dense, une sorte de concentré d’acide.
        Comme vous le savez certainement j’ai décidé de fuir, je suis correctement préparé à toutes ces avanies et comme tous ceux qui voient longtemps les choses en avant, on passe plus longtemps pour des gens bizarres, des dérangés et j’en suis fatigué.
        J’ai déjà proposé à tous ceux qui avaient une vision identique de se regrouper mais sans succès.
        Maintenant à Dieu vat .

        Que les mougeons con-finés aillent se faire foutre et reçoivent leur salaire.

      • Danse dit :

        « J’ai déjà proposé à tous ceux qui avaient une vision identique de se regrouper mais sans succès. »
        Alcide, j’ai répondu à votre appel par l’intermédiaire bienveillant d’Olivier mais n’ai jamais reçu de retour de votre part. (Ni non plus au sujet de votre production.)

      • Alcide dit :

        Désolé Danse mais je n’ai rien reçu et contacté OD à ce sujet.

      • Danse dit :

        Cher Alcide, tant que nous ne nous serons pas joints par téléphone, ne vous croyez pas seul. Je n’ai reçu aucun e-mail.
        S’il vous plait, protégez-vous surtout des réactions de rejet d’autrui exprimées actuellement par des personnes supposées être dans notre camp. Elles sont extrêmement toxiques et leur risque de contagion est mortel. http://www.thetruthseeker.co.uk/?p=204688#comment-947226

      • Alcide dit :

        @ Danse voir SVP :
        rimaki9336@smlmail.com

      • Danse dit :

        Message envoyé

  9. Danse dit :

    Simon Flint de Bloomberg : « c’est pas nous, les mondialistes US, qui mentons, c’est les autres (les méchants « communistes »). Donc c’est eux qui seront punis, pas nous. »

  10. Robert dit :

    C NEWS annonce que des masques commandés et destinés à la France ont été rachetés trois fois leur prix par les Américains sur le tarmac de l’ aéroport avant l’ embarquement.
    Ils sont sympas nos « amis » américains !

    • Abroz60 dit :

      America First

    • serge dit :

      C’est sûr qu’une autorisation de paiement à se faire régler à la trésorerie générale ne vaut pas grand-chose devant une valise (ou une malle) de dollars. Bon, maintenant, nos cons finis n’avaient qu’à faire des stocks ou sauver les boites françaises qui les fabriquent.

  11. Danse dit :

    Merci de votre travail de traduction Olivier. Ceux qui ont connu l’autre côté du rideau de fer et l’avaient déjà reconnu dans l’UE peuvent confirmer que le RIDEAU DE FER est cette fois en train d’être descendu officiellement sur nous. Je vois en temps réel fusionner en une synthèse parfaite les deux propagandes « opposées » de l’Est et de l’Ouest, qui me fascinaient à l’époque.
    Un autre article très clair et qu’il serait très important de diffuser aussi car il est d’une clarté limpide pour identifier l’essentiel et agir vite. J’ai retiré tout ce que je pouvais pour le raccourcir :

    CORONAVIRUS ET NOUVEL ORDRE MONDIAL : L’ANALYSE DE VALÉRIE BUGAULT
    Strategika http://www.strategika.fr/ ———————————————————————–

    VB : Comme le dit très bien notre ami Lucien Cerise, il faut distinguer entre la réalité sensible dans le monde réel et la narration des faits qui est diffusée. Voici, textuellement, ce qu’il dit : « En France, et plus largement en Occident, la crise sanitaire du coronavirus présente un cas pratique d’ingénierie sociale et de gouvernance par le chaos. Nous retrouvons la même structure qu’avec la « menace terroriste » : un mélange de réel et de fiction, combiné à deux stratagèmes bien connus qui sont
    1) le pompier pyromane et
    2) le triangle de Karpman.

    Sur le mélange réel/fiction, souligné dans son dernier livre par le professeur Raoult – qui se fait le disciple occasionnel de Jean Baudrillard :
    les partisans du « tout réel » ont tort, les partisans du « tout fiction » ont tort.
    Exemple : ce n’est pas parce que la « version officielle » de la crise coronavirus est fausse qu’il n’y a pas d’épidémie ; de même, ce n’est pas parce que la « version officielle » des attentats terroristes est fausse que les attentats n’ont pas lieu.
    Des événements ont lieu, et c’est la NARRATION explicative qui est fausse, pas les événements en eux-mêmes.

    L’analyse de la crise actuelle révèle aussi l’application des techniques du pompier pyromane et du triangle de Karpman, c’est-à-dire le jeu de rôles bourreau/victime/sauveur. Le pouvoir laisse la situation de crise s’installer, voire l’aide à s’installer, volontairement ou involontairement. Dans le réel, le pouvoir occupe donc la place du pyromane, donc du bourreau. Puis, une fois que la crise est installée et en cours, le pouvoir se présente comme le sauveur, qui va donc nous sauver de la crise qu’il a lui-même installé furtivement, tel un pompier qui éteindrait l’incendie après l’avoir lui-même allumé discrètement. »

    Nous sommes face à une sorte de DISSONANCE COGNITIVE globale parce que les phénomènes auxquels nous sommes confrontés reçoivent une ou plusieurs explications officielles partielles (dans le meilleur des cas), contradictoires et/ou erronées qui ne permettent pas un accès intellectuel à l’ensemble du phénomène.
    En réalité, la méthodologie suivie dans la couverture de cette crise du coronavirus est similaire à celle qui nous est imposée d’une façon générale pour orienter les processus intellectuels : un SÉQUENÇAGE (puisque le mot est désormais à la mode) ou un émiettement des connaissances, une sorte de fordisme appliqué à toutes l’échelle des connaissances.
    A cela s’ajoute un autre phénomène d’émiettement et d’ISOLEMENT des populations : les milieux médicaux fréquentent peu ou pas d’autres milieux, chacun restant dans son pré carré par l’organisation même de la société.
    Ainsi, les constats et la vie que mènent les uns sont quasi hermétiques aux constats et à la vie que mènent les autres, leurs seuls points de contacts étant leur façon (directe ou indirecte) de consommer. (…)

    Dans l’ordre nous avons : l’apparition peu préparée d’un virus en Chine, pays qui connait historiquement cette typologie de virus. Ensuite, une série de nouvelles alarmistes en forme d’hécatombe. Ensuite, bien sûr, le virus se répand sur la surface du globe pendant que l’on apprend que la Banque mondiale (que je ne présente plus) avait prévu, dès 2017, des « bonds spécifiques aux pandémies ».
    Ensuite une litanie de pays touchés et d’innombrables populations confinées pour, prétendument, lutter contre la propagation dudit virus. Pendant que les « morts » se multiplient et que les services hospitaliers étouffent littéralement sous cette affluence de gens à détecter ou à traiter.

    Le tout se produisant dans un contexte géopolitique très particulier où la puissance économique chinoise, aujourd’hui arrivée à maturité, s’est ALLIÉE à la puissance militaire russe pour contrer l’hégémonie américaine et Cie.
    • Ce qui n’est pas dit dans ce tableau est pourtant l’essentiel : LES USA ET LEURS ALLIÉS NE SONT PLUS depuis le début du XXème siècle (au bas mot) GOUVERNÉS par ce que j’appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, MAIS PAR UN CARTEL D’ENTREPRISES DIRIGÉ PAR LES PRINCIPALES BANQUES GLOBALES D’INVESTISSEMENT qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la City of London.
    • En réalité, LES ETATS OCCIDENTAUX N’EXISTENT PLUS car ILS ONT ÉTÉ PRIVATISÉS lorsque le contrôle de leurs monnaies est tombé dans les mains des banquiers privés, ce qui explique, en Europe, l’apparition des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique de cette capture des règles d’organisation des peuples par des intérêts privés.

    Si l’on veut bien prendre en compte l’ensemble de ces éléments, un tableau assez clair se dessine. Dans ce tableau, d’un côté apparaît un virus très contagieux et qui devient dangereux lorsqu’il se fixe dans les poumons et les voies respiratoires. Les patients, à ce stade, n’ont quasi plus de virus dans le corps et il devient inutile de leur appliquer le traitement préconisé par le Professeur Didier Raoult, comme ce dernier l’indique très clairement lui-même.
    Hormis ces cas de complications qui, apparemment ne sont pas si rares que ça, ledit virus est relativement anodin, il procure des symptômes plus ou moins gênants mais ne met pas en jeu de pronostique vital des patients infectés.

    Didier Raoult, professeur français spécialiste mondialement réputé en virologie et infectiologie, a émis des hypothèses de travail qui ont été confirmées par des spécialistes chinois ayant eu à traiter le virus et par un professeur Sénégalais (Pr. Seydi) qui a eu à affronter le virus Ebola et qui est, à ce titre, reconnu comme une sommité dans son domaine. Le traitement préconisé ne coûte pas cher (car les brevets très anciens sont tombés dans le domaine public) ; il n’est pas efficace à 100 % en fonction, notamment, du moment tardif ou non où il a été administré. Voilà, pour l’essentiel, ce qu’il importe de retenir.

    De l’autre côté du tableau, on a des MÉDECINS STIPENDIÉS (la plus en vogue actuellement est la sulfureuse Karine Lacombe qui sévit sur les grandes ondes et est multi stipendiée des lobbies pharmaceutiques) ainsi que TOUT L’APPAREIL D’ETAT ET LES CORPS CONSTITUÉS (Inserm…), tous reliés, de près ou de loin, aux lobbies pharmaceutiques qui sont montés aux créneaux pour disqualifier les travaux des éminents spécialistes décrits ci-dessus.
    Sans oublier le fait que la campagne présidentielle de Macron a été partiellement financée par Big Pharma.

    En outre, je ne fais qu’effleurer rapidement, car l’énumération en serait vraiment trop longue, toutes les DÉCISIONS POLITIQUES ACTUELLES PRISES EN OPPOSITION OUVERTE À L’OBJECTIF OFFICIEL D’ENRAYEMENT DE L’ÉPIDÉMIE, qui passent par la classification début 2020 d’un médicament en vente libre depuis des décennies en substance vénéneuse, par le refus d’octroyer des autorisations administratives à des chercheurs proposant des tests pour détecter l’infection au coronavirus, par le refus de l’aide proposée par des industriels pour la fabrication de respirateurs… Ajoutons à cela, pour compléter le tableau, la DÉCONSTRUCTION MÉTHODIQUE DU SERVICE DE SANTÉ PUBLIQUE, allant de la liquidation des stocks de matériels aux restrictions de lits et de personnels hospitaliers, aggravée depuis la présidence Sarkozy.

    Cette crise sanitaire laisse ainsi apparaître les VÉRITABLES ACTEURS POLITIQUES CACHÉS derrière les oripeaux étatiques ! On perçoit, aujourd’hui mieux qu’hier, que L’ETAT EST TENU PAR DES INTÉRÊTS PRIVÉS qui préconisent des remèdes très coûteux, voire peu efficient, en attendant le futur vaccin obligatoire. Sur la ligne d’arrivée pour gagner le cocotier des contrats publics et privés de commandes massives de vaccins : Johnson & Johnson qui annonce ce 31 mars qu’il sera prêt à tester son premier vaccin dès septembre 2020 ! D’autres laboratoires restent bien évidemment en lice pour la cagnotte du futur vaccin…

    Il faut toutefois savoir deux choses.
    • Premièrement, tous les VACCINS rapidement fabriqués se sont historiquement révélés peu efficaces et même DANGEREUX pour la santé humaine.
    • Deuxièmement, un vaccin contre un virus par hypothèse MUTANT, comme l’est le coronavirus, a très peu de chance d’être efficace. Ce problème est aggravé par le fait que la maladie Covid-19 met en cause plusieurs souches différentes, dont l’une d’elles se subdivise encore en plusieurs variantes.

    ———-En conclusion, SI LES POUVOIRS PUBLICS VOULAIENT EFFECTIVEMENT ENRAYER L’ÉPIDÉMIE, ILS DÉCIDERAIENT DE TRAITER, à moindre coût qui plus est, un maximum de gens EN AMONT, comme le préconise le Dr. Raoult et d’autres grands spécialistes du monde entier. Cette aune du TRAITEMENT MÉDICAL PRÉVENTIF MASSIF est la MESURE EXACTE DE L’HONNÊTETÉ DU GOUVERNEMENT français. ———-

    En d’autres termes, si le gouvernement était honnête, il ne prendrait pas l’option dilatoire actuelle consistant à mettre tous les obstacles en place pour que les gens ne soient pas massivement traités selon les préconisations du Pr. Raoult ; pendant que les mesures de confinement ciblées sur les populations locales les plus normées deviennent de plus en plus rigoureuses alors même que ces mesures excluent les populations rebelles situées dans les zones de non droit, et les camps de migrants.

    Par ailleurs, notons que le gouvernement français, qui a également récemment sur préconisation de l’ONU, VIDÉ MASSIVEMENT ET PRÉMATURÉMENT LES PRISONS de prisonniers de droit commun (ce qui a fait l’objet d’un communiqué officiel de professionnels de la magistrature), PUNIRA d’emprisonnement les contrevenants multirécidivistes qui auront dépassé leur heure de promenade quotidienne autorisée, qui auront dépassé leur périmètre de promenade autorisée, ou qui auront oublié leur laisser-circuler…

    On se rend bien compte ici de deux choses :
    • Que LA VOLONTÉ AFFICHÉE DE PROTÉGER LES POPULATIONS CACHE UNE VOLONTÉ SOURNOISE DE LES METTRE en ÉTAT DE CHOC et de les SURVEILLER massivement ;
    • Que L’ANARCHIE SOCIALE en cours de développement, est consciencieusement ORGANISÉE par les pouvoirs publics eux-mêmes, sous le faux prétexte d’enrayer une épidémie.

    VB : Effectivement, de multiples informations montrent que l’existence d’une PANDÉMIE ÉTAIT PRÉVUE, pour ne pas dire attendue, par un certain nombre d’institutions et de personnages, au premier rang desquels on peut citer, pèle mêle, la fondation Bill et Melinda Gates, le centre John Hopkins pour la sécurité sanitaire, le Forum économique mondial, l’OMS, la Banque mondiale, Jacques Attali, le magazine « The Economist » (année 2019 et 2020) … Avec le britannique Gordon Brown qui APPELLE OUVERTEMENT À LA CONSTITUTION D’UN GOUVERNEMENT MONDIAL pour faire face à cette pandémie de coronavirus.

    —–Nous faisons donc globalement, ou mondialement, (…) face à une SITUATION INÉDITE DANS L’HISTOIRE, dans laquelle UN PETIT GROUPE DE GENS, CACHÉS derrière l’anonymat des capitaux et des institutions internationales et menés par quelques banquiers privés, organisent des chocs ou tirent parti de chocs afin de faire avancer leur AGENDA GLOBAL DE PRISE DE CONTRÔLE POLITIQUE DU MONDE en instituant un « gouvernement mondiale ». —–

    Pour réaliser ce gouvernement mondial, il faut avoir préalablement développé, chez les individus en général et chez les dirigeants politiques en particulier, le sentiment de la nécessité d’une régulation des évènements à l’échelle globale. Une pandémie est en effet le phénomène qui répond le mieux à ce type de besoin.
    • Dès le départ, on peut et ON DOIT SUSPECTER UNE MANIPULATION.
    Par ailleurs, il devient en effet de plus en plus évident que ce coronavirus résulte de la combinaison, aidée, de deux virus naturels, combinaison qui aurait malencontreusement fuité d’un ou de plusieurs laboratoires. (…)

    • Ensuite, et en raison de l’homogénéisation de la réponse politique apportée à cette crise sanitaire par différents pays, il est tout à FAIT NÉCESSAIRE QUE LES CITOYENS VICTIMES AIGUISENT LEUR VIGILANCE et se tiennent sur leur garde car la manipulation devient évidente dans le contexte de PRIVATISATION GÉNÉRALISÉE DES ETATS. (…)

    • Par ailleurs, il faut absolument toujours conserver à l’esprit que les gouvernements officiels sont privatisés mais que MÊME DANS CE CAS DE FIGURE, IL Y A QUANTITÉ DE GENS QUI ŒUVRENT QUOTIDIENNEMENT DANS CES STRUCTURES ET QUI NE SONT PAS EUX-MÊMES CORROMPUS. Ainsi, même en cas de fuite bactériologique issue d’un laboratoire secret on ne peut pas être sûr que cette fuite soit volontaire ; des individus infiltrés et aux ordres directs des puissances financières peuvent très bien avoir organisés ces fuites à l’insu de leurs collègues.

    Par ailleurs, je voudrais revenir sur l’existence des LABORATOIRES SECRETS DE RECHERCHE BACTÉRIOLOGIQUES. Il faut comprendre que le problème se pose dans les mêmes termes qu’il s’est déjà posé en matière d’armes nucléaires : beaucoup de pays disposent légitimement de ce type de laboratoires sans qu’il soit question de les utiliser à des fins offensives. De la même façon, beaucoup de pays disposaient et disposent de l’arme nucléaire, tandis que très peu les ont utilisées à des fins offensives.
    Nous connaissons par ailleurs depuis longtemps LA PROPENSION DES PUISSANCES ANGLO-SAXONNES ET DE LEURS AFFILIÉS À CIBLER LES POPULATIONS CIVILES, qui n’ont, à vrai dire, à leurs yeux, aucune espèce d’importance et seraient plutôt considérées comme étant surnuméraires (voir les Georgia Guidestones, les travaux du « Club de Rome », et ceux de tous leurs descendants). (…) Une fois ces préalables explicités et le contexte rétabli, il devient possible de répondre à votre première question.

    • En effet, LA MISE EN CONFINEMENT DES GENS BIEN-PORTANTS porte un coup d’arrêt brutal à l’économie des pays. En fonction de la durée du confinement, ces pays, surtout lorsqu’ils sont endettés, ne pourront que très difficilement s’en remettre. Cette remise sur pied devra, à l’évidence, s’accompagner d’une remise en cause de leur fonctionnement interne.
    • Par ailleurs, les bienfaits abondamment claironnés de la globalisation économique, qui a rendu chaque pays dépendant des autres, reçoivent, eux aussi, un énorme démenti par cette crise sanitaire qui rend visible L’EXTRÊME DÉNUEMENT INDUSTRIEL DES PAYS DITS DÉVELOPPÉS, lesquels ne sont plus AUTOSUFFISANTS en quoique ce soit. (…)

    ———Nous sommes collectivement sur une ligne de crête et LES CHOSES PEUVENT BASCULER, en fonction de LA CAPACITÉ DE RÉACTION DES CITOYENS, soit dans le sens du globalisme intégral avec gouvernement mondial, soit dans celui d’une REPRISE EN MAIN POLITIQUE DES PAYS PAR LEURS RESSORTISSANTS. ———-

    VB : Soit les citoyens cèderont à la peur, soit ils réfléchiront ET COMPRENDRONT QUE LA PEUR EST ELLE-MÊME ENTRETENUE DE FAÇON CONTRÔLÉE PAR LEURS DIRIGEANTS qui prennent toutes les décisions permettant au coronavirus de se propager en toute tranquillité, ou plutôt, en toute facilité. C’est ainsi, qu’ils refusent à leurs population l’accès aux soins et médicaments utiles à l’endiguement du processus de contamination pendant qu’ils mettent les gens en confinement suffisamment longtemps pour pouvoir LEUR IMPOSER – il s’agit ici de la mise en œuvre de la « servitude volontaire » – UN FUTUR VACCIN MIRACLE.

    CE VACCIN, outre son prix financier, sera sans doute agrémenté de sels d’aluminium (qui est devenu l’adjuvent obligatoire), d’arn messagers (qui permettront de faire, in vivo et à grande échelle, des expériences génétiques sur le génome humain), et surtout de PUCE RFID, qui permettront à tout un et chacun de recevoir ses rémunérations et d’avoir accès à son compte en banque.
    • CETTE ÉTAPE DE LA VACCINATION OBLIGATOIRE SERA TOUT À FAIT DÉCISIVE pour assurer aux globalistes (banquiers, big pharma et consorts) le contrôle direct sur les populations.

    • Chaque personne devra ainsi obéir sous peine de se voir retirer l’accès à tous ses moyens de subsistances. Etant ici précisé qu’en raison de l’effondrement économique, il est fortement à craindre que LES MOYENS DE SUBSISTANCE NE SOIENT in fine AUCUNEMENT RELIÉS À UN TRAVAIL INDIVIDUEL PRODUCTIF mais plutôt à un subside universel reçu de l’Etat fantoche entièrement aux ordres des puissances financières. (…)

    VB : En vérité, cette crise est liée à mes travaux à plusieurs égards. J’ai mentionné, ci-dessus, la question institutionnelle d’organisation des Etats. Mais ce n’est en effet pas le seul lien.
    L’autre lien très important est relatif aux évolutions en cours de la monnaie mondiale. (…) Comme prévu par Keynes au siècle dernier, LE DOLLAR, sous la double casquette de monnaie nationale et de monnaie mondiale, n’était, dès le départ, économiquement pas viable. Ainsi, SA FIN PRÉVISIBLE POUVAIT ÊTRE PROGRAMMÉE. Elle a eu pour première étape sa décorrélation du standard or tandis que la seconde étape, à laquelle nous assistons en direct, est sa décorrélation du standard pétrole qui avait succédé au standard or.

    Actuellement, la plupart des pays du monde sont convaincus de l’inanité de conserver le dollar comme monnaie de réserve internationale. Trump lui-même passe à l’action puisqu’il vient de prendre des mesures pour fusionner la Fed et le département du Trésor dans l’objectif de créer, sur le modèle du Yuan et du Renmibi, DEUX TYPES DE DOLLAR : un dollar interne et un dollar devise qui circulera sur les marchés internationaux.
    • LE RESET MONÉTAIRE APPROCHE DONC À GRANDS PAS.

    Ainsi, une monnaie mondiale viable, contrôlée par les banquiers il va sans dire, pourra bientôt voir le jour, sous forme de panier de devises, qui circulera de façon entièrement DÉMATÉRIALISÉE. (…)
    • J’ajoute que LA FIN DU DOLLAR en tant que monnaie internationale EST LA CONDITION sine qua non pour qu’advienne une monnaie mondiale viable, du moins selon les critères de fonctionnement économiques et monétaires imposés par les banquiers internationaux.
    • Or, la fin du dollar monnaie mondiale SUPPOSE LA FIN DE L’HÉGÉMONIE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN.

    • Dès lors, il devient facile de comprendre que CERTAINS MEMBRES DÉCISIONNAIRES DE CET EMPIRE SE SONT VIOLEMMENT OPPOSÉS, et s’opposent encore violemment, À CE PROJET qui aboutira à une DISPARITION DE LEUR SITUATION DOMINANTE. Cette partie des dirigeants américains qui se rebellent peut être qualifiée de PATRIOTE, il s’agit des gens qui étaient ouvertement impliqués dans la domination du monde par les Américains eux-mêmes.
    • A l’opposé, ces derniers ont pour pires ENNEMIS INTERNES LES GLOBALISTES APATRIDES, dont LA TÊTE SE SITUE À LA CITY of London, et qui œuvrent en sous-mains pour l’avènement d’un GOUVERNEMENT MONDIAL, lequel suppose la disparition de l’empire US.

    Cette distinction, essentielle à la bonne compréhension des choses, ENTRE DIRIGEANTS PATRIOTES et DIRIGEANTS APATRIDES existe également en Chine et en RUSSIE où, par exemple, le gouvernement civil semble dirigé par les partisans des globalistes apatrides tandis que l’armée semble aux mains des dirigeants patriotes, Putin faisant la jonction entre les deux factions opposées.
    Concernant la CHINE, il faut garder à l’esprit le considérable nettoyage ayant eu lieu depuis des années, y compris dans les plus hautes instances dirigeantes, pour PURGER l’appareil d’Etat des élites compradores, lesquelles peuvent être reliées aux dirigeants apatrides siégeant à la City of London. Cette opposition entre dirigeants patriotes et dirigeants compradores existe également dans des pays comme l’IRAN. (…)

    ——-RIEN NE RÉSISTERAIT À L’ALLIANCE ENTRE DIRIGEANTS PATRIOTES ET POPULATIONS LOCALES. C’est précisément CETTE ALLIANCE que REDOUTENT les puissances globalistes. ——-
    • Notons à cet égard que LES MESURES RESTRICTIVES DE LIBERTÉ ordonnées par les différents gouvernements pour lutter contre la propagation du coronavirus vont à l’encontre de cette ALLIANCE NATURELLE qui permettrait LE SUCCÈS DES PATRIOTES SUR LES GLOBALISTES. Vous voyez que les choses ne sont pas simples… et que, décidément, cette « pandémie de coronavirus » arrive à point nommé pour soutenir la stratégie des globalistes alors que ces derniers étaient en situation de faiblesse…
    • D’un autre côté, CETTE PANDÉMIE PERMET DES OUVERTURES INESPÉRÉES dans la remise en cause générale de la stratégie globaliste. Encore faut-il AVOIR LE COURAGE DE SAISIR CETTE OCCASION. (…)
    medias-presse.info

    • Magnifique. Merci pour cet entretien avec Valérie Bugault qui a tout compris ! Je constate qu’elle a très bien travaillé le sujet et que nous sommes en phase… 🙂

      Je retiens, parmi d’autres, cette phrase capitale :

      « Nous sommes collectivement sur une ligne de crête et LES CHOSES PEUVENT BASCULER, en fonction de LA CAPACITÉ DE RÉACTION DES CITOYENS, soit dans le sens du globalisme intégral avec gouvernement mondial, soit dans celui d’une REPRISE EN MAIN POLITIQUE DES PAYS PAR LEURS RESSORTISSANTS. »

      Il va falloir jouer serré. La fenêtre ouverte avec cette démolition programmée des économies et des Etats ne va pas le rester très longtemps…

      • Eric83 dit :

        Bonsoir Olivier,
        je partage l’analyse de V.Bugault comme celle de B.Smith, BS qui a vu juste depuis fort longtemps.
        Oui, nous allons nous retrouver d’ici quelques temps à la croisée des chemins mais combien sommes-nous à avoir la même grille de lecture des événements sur le chaos pandémique utilisé pour nous asservir profondément à long terme ?
        Pour avoir la grille de lecture que nous partageons, combien de temps avons-nous passé et passons nous à chercher et à croiser des informations pour essayer de comprendre le tableau d’ensemble ? Je pense que c’est énorme.
        Je ne suis aucunement défaitiste car la fenêtre d’opportunité sera une véritable chance de confondre la caste mondialiste et de faire advenir une démocratie digne de ce nom
        mais je crains que l’immense majorité de nos concitoyens n’ait pas cette vision du tableau d’ensemble et que fédérer des concitoyens désinformés/formatés/choqués sera une tâche très difficile.
        La véritable opposition à cette caste mondialiste va devoir s’organiser et se structurer, à mon sens prochainement, au delà d’Internet car ce pouvoir de l’ombre et ses marionnettes politiques ne nous laisseront pas longtemps utiliser Internet si il se sent en difficulté.

  12. Ping : Brandon Smith : « …on peut imaginer un monde dans lequel, pour prendre un vol, il faudra peut-être être abonné à un service qui suit vos déplacements via votre téléphone. La compagnie aérienne ne pourrait pas voir où vous êtes allé

  13. Bertrand FIVET dit :

    lire  » l’apocalypse de st Jean . »…… ,ça commence maintenant !!!!! URGENT

    lire aussi le livre de Pierre JOVANOVIC « 777 » Edition les jardin des livres URGENT

  14. Alcide dit :

    Le médecin psychopathe faustien Fauci prévient ses compatriotes d’un long, très long confinement certainement militarisé et shut-down économique de la même durée… Jusqu’au vaccin salvateur plein de bonnes choses destiné à tuer le Goy.

    Puisqu’il convient enfin de nommer la victime et le criminel instigateur Talmudiste.

    https://www.zerohedge.com/health/fauci-says-lockdown-will-continue-until-there-are-no-new-cases-covid-19

  15. Ping : Sidney Touati : Les résultats du premier tour des municipales sont une catastrophe pour les listes LREM. Le total du pourcentage des voix obtenues pour les communes de plus de 1000 habitants est de 1.66%. Le président s’est totalement trompé. Il est

  16. Ping : Brandon Smith et le nombre de la bête : Que se passe-t-il si vous retirez de l’argent de vos comptes mais que vous ne pouvez le dépenser nulle part ? Ils finiront par interdire les transactions par carte de débit et de crédit dans les magasins égal

  17. GOYAT Jean-Pierre dit :

    La crise sanitaire actuelle est un formidable projecteur qui illumine d’une lumière crue la trahison continue, depuis 50 ans, des présidents, gouvernements , parlements et autres institutions qui se sont succédés. Ils ont trahi la France et les français en bons valets de puissances étrangères et d’une finance mondialiste spéculative, vampire et esclavagiste.
    Aujourd’hui, les français doivent réagir pour l’avenir de leurs enfants. Dans les régions, départements ….ils doivent mettre en place des tribunaux populaires ( car le système judiciaire français est également corrompu) et recenser précisément et en accumulant les preuves toutes les trahisons du politique. Les personnes ayant accès à des documents (fonctionnaires….) doivent les communiquer.
    Ces actions pourraient être supervisées par des avocats et je pense à des personnes telles Regis de Castelnau, Valérie Bugault….
    Tous les citoyens conscients doivent s’unir pour détruire ce système corrompu.
    Nos pères ont su résister contre les nazis en uniforme. Résistons contre les nazis en col blanc.

    • Alcide dit :

      Tant que vous ne nommerez pas le sionisme comme notre ennemi mortel, vous n’avancerez pas.

      • zorba44 dit :

        Il faut scier le sionisme et le séparer définitivement de l’Arbre Terre : c’est une branche vérolée à coeur et irrécupérable !

        Jean LENOIR

    • Danse dit :

      Bonjour Jean-Pierre.
      ——-Voici la traduction du message d’Alcide :
      Soyez le bienvenu et vous avez fondamentalement raison, tous les citoyens conscients doivent s’unir pour détruire ce système corrompu. Nous devons mettre en place des tribunaux populaires et tout de suite recenser précisément et en accumulant les preuves toutes les trahisons du politique.

      Ce recensement doit être fait en nous efforçant d’éliminer les biais créés dans notre pensée par les dogmes, religions, la dualité, les mémoires traumatiques et toutes croyances limitantes qui retiennent la pensée Humaine dans une prison invisible.

      Ce recensement doit être mené avec force et détermination sans céder à la solution de facilité qui consisterait à s’arrêter au milieu du gué, par exemple en exécutant -même de bonne foi- des coupables boucs-émissaires pour un soulagement aussi rapide qu’un médicament, mais qui n’a jamais encore guéri la maladie.

      À mesure de l’avancement de nos recherches, auxquelles il faut mettre le turbo sous peine de « mort » imminente, ce recensement nous conduira à désigner des coupables, notamment les coupables les plus faciles et immédiats : « Les-autres », commodément nommés aussi « l’enfer ».
      Ces coupables, nous les remplacerons successivement par de nouveaux coupables à chaque étape de notre progression de la connaissance : l’enquête et notre volonté inflexible de Connaissance nous révélera que les coupables que nous avions identifiés précédemment portent en réalité une laisse qui les relie à un coupable plus gros et non identifiable par nos sens habituels et notre câblage intellectuel habituel, comme l’illustre l’image de la couverture 2020 de « the Economist » : la main anonyme.—————-

      La main anonyme est représentée sous forme d’une main humaine sur la couverture, mais peut-être ne l’est-elle pas.
      Peut-être que tous les coupables humains que nous nous serons échinés à identifier ne seront au final que des possédés -humains terrestres tenant leur chiens humains- tenus en laisse au moyen de la programmation mentale par un coupable plus gros : un architecte invisible et capable d' »inspirer » à des marionnettes humaines tenues en laisse une coordination d’événements à l’échelon de la planète entière ET sur des périodes de « temps » très supérieures à l’échelle de temps Humaine.

      La barrière de notre câblage interne sera notre plus grosse difficulté à surmonter pour réussir à penser l’impensable.

  18. Ping : Des vagues de mutilation : la tyrannie médicale et digitale qui nous attend (Brandon Smith) — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie « FNACAB

  19. KHELIFA DAMICHE dit :

    Grâce à notre peur ils ont les mains libres pour exterminer les masses, nous sommes les cocréateurs de notre santé, notre réalité physique est en danger, la famine est plus dur que le coronavirus lui-même!

  20. Ping : Brandon Smith : Comme je l’ai noté dans les articles précédents, il y a une raison pour laquelle l’establishment a refusé d’informer les citoyens des instabilités inhérentes au scénario de la pandémie ; plus il y a d’inconnues pour le publ

  21. Ping : Coronavirus : Les chiffres sont faux ! | Lanceur d'alerte Info

  22. Ping : Coronationmarket | Pearltrees

  23. Mickael Dubois dit :

    Faut que ce mec arrête de suite la télévision !! Et pour qu’elle raison l’état voudrait nous priver de notre liberté, a part ces histoires de « pouvoir », ils l’ont le pouvoir et tout le monde le sait alors je ne vois pas pourquoi l’état serait heureux de nous voir confiner chez nous.

  24. Ping : Voir l’œil qui nous regarde | Urantia Gaïa

  25. Ping : La “pandémie du coronavirus”, une opération mondialiste au service d’objectifs macabres – Les moutons enragés – Le Monde

  26. Ping : Coronavirus opération mondialiste - Alerte Fausse Pandémie !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s