Que les masques tombent, oui ! Et que la déferlante médiatique montre son vrai « visage »…

C’est trop beau pour être vrai. Pourquoi choisir l’anonymat ? De quel hôpital parle-t-il… ou elle ? On aimerait, nous aussi, « que les masques tombent » et qu’on nous dise enfin (toute) la vérité. On a bien le droit de rêver… d’un monde sans « vagues » incessantes de mutilation de nos droits et libertés. OD

Journal de bord d’un réanimateur : « Les visages sont méconnaissables »

« Praticien dans un hôpital de la région parisienne, en première ligne pour traiter la déferlante de malades du coronavirus, un anesthésiste-réanimateur livre tous les jours pour l’AFP, sous couvert d’anonymat, le résumé de sa journée en pleine crise sanitaire.

– Vendredi 10 avril –

Cela fait plus d’un mois que tous les visages ont changé.

L’hôpital est désormais métamorphosé, physiquement et dans son organisation. Les hommes ont troqué leur barbe pour une peau bien rasée, pour que les masques s’appliquent au mieux sur le visage, dit-on. Tous les visages sont méconnaissables, entre les masques et les traits de fatigue.

Les chirurgiens se voient confier de nouvelles responsabilités : régulation de la cellule de crise du Samu, amélioration du lien avec les familles par les différentes applications smartphone disponibles, aide à la mobilisation des patients…

Les visages des patients aussi changent. La mise sur le ventre modifie fréquemment l’aspect du visage, temporairement.

Les visages des familles n’existent plus, pour l’instant.

Revenir après 24 heures de repos en dehors de l’hôpital, après plus d’un mois d’une présence quasi constante à l’hôpital, week-end compris, a été violent. On oublie vite ce qu’il s’y passe.

Les mots de mon chef de service ce matin étaient à la fois rassurants et encore déstabilisants. L’accalmie se confirme mais le plateau pourrait durer longtemps, en espérant qu’il n’y ait pas de seconde vague.

Heureusement, certains patients s’améliorent et sortent de réanimation. Il faut le garder en tête, c’est primordial.

Je crois qu’il est temps que les masques tombent. Que nous retrouvions une activité plus habituelle. Que les patients retrouvent leur famille. Que les chirurgiens retrouvent le chemin du bloc opératoire.

Que les spécialistes retournent soigner ceux qui les attendent. Que les généralistes puissent reprendre le suivi de leurs patients. Que les équipes paramédicales, admirables plus que jamais, retrouvent une activité moins soutenue. 

Que les choses rentrent dans l’ordre… « 

AFP/ Orange, le 11 avril 2020

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Que les masques tombent, oui ! Et que la déferlante médiatique montre son vrai « visage »…

  1. Eric dit :

    AVIS A LA POPULATION ! NE RESTONS PLUS PASSIFS !
    Levons nous pour notre droit de vivre bon sang! Investissons les mass médias, demandons des comptes en direct sur les radios, tv, imprimons la vérité dans les journaux!
    REPRENONS LE POUVOIR, INSTAURONS LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE!
    A LIRE EN URGENCE
    http://xochipelli.fr/2020/03/psychose-macronavirose-vaccinose-et-pot-aux-roses-02/
    NE CÉDONS PAS FACE A LA SCHIZOPHRÉNIE NI A LA PARANOÏA DES IMPOSTEURS !
    (PARA : CONTRE – NOÏA : CONNAISSANCE)
    VIVE LA VIE !

  2. Pierre dit :

    #COVID19: La FRAUDE STATISTIQUE confirmée.

    • Bien sûr qu’ils savaient ; bien sûr que Bill Gates, l’OMS qu’il finance (et quasi « possède ») et toute la camarilla mondialiste savaient… qu’ils ont tout fait pour qu’on laisse le virus circuler, avant de lancer la panique…

      Toute l’affaire était préméditée, planifiée, organisée très en amont.

      Tout est fake dans cette pandémie fictive.

      Comme le 11 septembre et toutes les psy-ops de l’histoire.

      • zorba44 dit :

        Chaque jour je prends ma voiture et je sors …hier c’était les embrassades á l’aéroport d’Auckland pour « nos confinés » – amis – tout heureux de rejoindre la longue file d’un vol de retour en France par Doha. Le loueur où ils avaient laissé leur campervan n’était même pas là et une vingtaine de véhicules étaient garés le long de la route par des clients, tous dans la même situation de retour, au prix fort : voyages et séjours gâchés, billets parfois acquis à prix d’or…
        Il faisait soleil (il fait soleil comme, paraît-il, ce fût le cas en 1914 …comme si Dieu voulait consoler les hommes par la splendeur avant le carnage.

        Le long du terre-plein de dépose rapide, inhabituellement désert, je n’ai pas pu me retenir : une préposée maori m’adressait un grand sourire. J’ai baissé ma fenêtre et lui ai lancé « un mission accomplie, et dire que tout ceci est pour un virus qui n’existe même pas et une opération destinée à écraser l’humanité …croyez-moi je suis sérieux et tout ceci va sortir au grand jour bientôt ! » Au lieu d’appeler la sécurité, elle a eu quelques mots m’indiquant avec un certain fatalisme comme si elle savait. Elle ne semblait pas surprise,

        Sur l’autoroute des panneaux labellés site covid gouvernemental adressait le message suivant ; covid-19 only drive for essentials , ou, covid-19 stay home, save lives…

        Pour moi ma liberté de déplacement fait partie des « essentials », et, je ne sais pas combien de meurtres surviennent, entre couples et familles, confinés dans des espaces clos…

        Allez encore une petite anecdote, sur le retour je sors pour atteindre un supermarché avec une longue file de clients à l’extérieur et fais demi-tour pour joindre un deuxième où il y avait un bon 200 m de queue. La troisième enseigne fût la bonne…

        Deux ou trois clients, un grand type pour mettre une noisette de gel sur les mains et essuyer avec une serviette la barre du caddie. Et le grand type de me dire que je ne pouvais entrer avec mes sacs réutilisables. De retour de mon coffre de voiture je n’ai pas pu me retenir lui lâcher « la prochaine fois faudra-t-il se dévêtir soit pour entrer nu dans le magasin, soit s’affubler d’une combinaison spéciale à usage unique » et d’ajouter les mots que j’avais eu à l’aéroport.

        Dans le magasin seuls se souriaient furtivement les gens ne portant pas de masques entre eux…

        Ah si cette résistance passive pouvait croître, croître et croître…

        Jean LENOIR

      • Pierre dit :

        Merci Olivier de publier les vidéos de Radio-Québec!
        L’état profond se dévoile au grand jour!
        Il est en état de panique!
        Il tente le tout pour le tout!
        C’est une question de vie ou de mort pour lui!
        Nous verrons bientôt la réplique des Patriotes…
        Il y aura beaucoup d’arrestations…
        En Amérique comme en Europe…
        WWG1WGA

    • Eric83 dit :

      Pas de vaccin = pas de déconfinement ! La propagande en marche.

      « LE CONFINEMENT DOIT DURER JUSQU’À CE QU’UN VACCIN SOIT TROUVÉ, ESTIMENT DES SCIENTIFIQUES »

      https://www.cnews.fr/monde/2020-04-09/le-confinement-doit-durer-jusqua-ce-quun-vaccin-soit-trouve-estiment-des

  3. Bernie dit :

    Si même les soignants, aide-soignants et médecins ont peur et se cachent… l’espoir n’est-il pas mort !?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s