Coronavirus – Quel rôle a pu jouer Israël ?

« Israël, avec ses vastes laboratoires de guerre biologique et ses installations ADM (« Armes de Destruction Massive ») doit aussi faire l’objet d’une enquête approfondie.

Au cours de son premier mandat de dirigeant d’Israël, M. Netanyahou a autorisé une tentative risquée d’assassiner l’étoile montante de la Palestine et leader du Hamas M. Khaled Meshaal, dans la capitale jordanienne Amman. Cinq agents du MOSSAD, se faisant passer pour des touristes canadiens, ont été envoyés à Amman. Ils ont tendu une embuscade à M. Meshall au coin d’une rue et ont vaporisé du poison dans son oreille gauche, s’attendant à ce qu’il meure dans les 48 heures.

Mais leur plan a mal tourné. Un des gardes du corps de M. Meshaal a pris en chasse les deux agents du MOSSAD exécuteurs de l’opération et, avec l’aide d’un passant, officier de l’Armée de Libération de la Palestine, a réussi à les capturer.

Si bien qu’au lieu de repasser la frontière comme elle l’avait prévu, le reste de l’équipe du MOSSAD s’est retrouvée prise au piège dans l’ambassade israélienne d’Amman. Il ne restait à M. Netanyahou qu’à entrer en négociations avec le roi Hussein de Jordanie, pour tenter de le convaincre de laisser les assassins retourner chez eux. Le roi, qui était en train de mourir d’un cancer, a marchandé durement. Israël a été tenu de fournir immédiatement l’antidote au poison qui tuait K. Meshaal. Netanyahou a été contraint de relâcher 9 Jordaniens et 61 prisonniers palestiniens, dont Sheikh Ahmed Yassin, chef spirituel du Hamas, l’ennemi le plus haï d’Israël à l’époque.

Mais voici la partie la plus étonnante de cette saga : le poison utilisé par Israël était un poison à action lente mais létale qui bloque graduellement le centre respiratoire du cerveau, conduisant ainsi à la mort. Le médecin qui a ranimé Meshaal a décrit son état comme une déficience respiratoire en oxygène. [cf. vidéos en fin d’article, OD] On ne sait toujours pas aujourd’hui de quel type était l’agent utilisé par le MOSSAD contre Meshaal, mais quelques faits sont connus. Israël a utilisé un agent biochimique produisant des effets respiratoires. Israël possédait l’antidote à son agent létal. Benjamin Netanyahou, en qualité de Premier ministre, a autorisé l’assassinat manqué et l’usage d’une arme bio-chimique.

Israël n’a jamais signé la Convention sur l’Interdiction des Armes Biologiques. Il est de notoriété publique que l’Institut Israélien de Recherches Biologiques de Ness Ziona développe des vaccins et des antidotes pour la guerre chimique et biologique. En 2012, Haaretz a écrit, à propos du laboratoire de Ness Ziona, que c’était

« …une institution dont on parle très rarement aux nouvelles, et quand on le fait, c’est généralement à cause d’une controverse ou l’autre. Selon les sources israéliennes l’Institut développe des médicaments, des vaccins, des traitements et des anticorps pour protéger les Israéliens des armes chimiques (gaz) ou biologiques. Ces activités sont conduites en parallèle avec ses projets en recherches civiles. »

Haaretz continue :

« Selon des rapports étrangers, il développe aussi des armes chimiques et biologiques. Un de ces rapports dit que ce sont des chercheurs de l’Institut qui ont développé le poison chargé d’éliminer le leader politique du Hamas Khaled Meshaal, lors de la tentative d’assassinat dont il a été victime à Amman en 1997. »

Les détectives qui auront à examiner le laboratoire de Ness Ziona devront aussi essayer de comprendre comment il se fait que l’Institut soit déjà si avancé dans le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Selon la presse israélienne, un nouveau vaccin contre le Coronavirus est déjà en train d’être testé à l’Institut.

Ness Ziona n’est pas seul en tête de la course au vaccin Corona. Migal, une autre société israélienne a annoncé, fin février, qu’elle avait un vaccin presque au point. Les détectives devraient vérifier, comme pour les autres laboratoires du monde, si Migal est un endroit sûr, et si ce n’est pas dans ce laboratoire de Galilée qu’un minuscule mais vicieux virus a échappé à ses gardiens.

Foreign Policy Magazine a révélé il y a trois semaines que l’apparition précoce, en Iran, du virus Corona qui a frappé le gouvernement et l’armée de ce pays, ont incité les dirigeants iraniens  à croire que le Coronavirus fait partie d’« une campagne militaire à l’arme biologique américano-sioniste » contre leur république et ceux qui la dirigent.

Je ne suis pas à même de produire des preuves susceptibles d’incriminer quiconque – individu, institut ou Etat. Ce n’est pas mon métier et je n’ai aucune envie de le faire. Je suis un écrivain, pas un détective. Mais je soutiens qu’envisager la crise du Corona comme un crime peut aider ceux qui veulent survivre à la pandémie à à se rassurer quelque peu, dans un monde qui a depuis longtemps perdu son chemin ».

Extrait de « Pandémie virale ou scène de crime ? »

Gilad Atzmon, The Unz Review, le 11 avril 2020

Traduction Les Grosses Orchades

Rappels :

Le retour des Assassins

La vérité sur le 11 septembre, la vérité sur le coronavirus : hystérie sioniste, verrouillage des médias (K. Barrett)

Voir aussi :

Rappel :

Le retour des Assassins

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Coronavirus – Quel rôle a pu jouer Israël ?

  1. zorba44 dit :

    Bill, Elon …juifs …si ça ne suffit pas pour répondre à la question !

    Jean LENOIR

  2. johnscottconsciousness.com dit :

    Vaccines? Ici? Là-bas? – Non merci!
    https://johnscottconsciousness.com/vaccines-no-thanks/ 😉

  3. matbee dit :

    Il bosse pour qui Berruyer ? Pour les labos ? Publication complaisante d’interview, aucune distance critique par rapport à Sanofi qui nous vend ses saletés de vaccins pour dans 2 ans…

    https://www.les-crises.fr/coronavirus-on-espere-un-vaccin-dici-deux-ans-declare-le-dr-lang-vice-president-de-sanofi-pasteur/

    • lesflambees dit :

      il fait déjà fait le coup pour le 11 septembre, ce n’est pas nouveau. Il bosse directement pour Israel et son article est sorti quand trop de talmudistes ont été mis sur le devant de la scène de crime.

    • Danse dit :

      Il bosse pour le NWO avec capitale à Jérusalem.
      Pas pour les labos en particulier, puisqu’il a publié une multitude d’articles destinés à démonter la crédibilité du Pr. Raoult, alors que Sanofi fait partie des « partenaires » officiels de l’université du même Pr. Raoult.

      Il efface des commentaires de son site tout post qui signale « LES ÉLECTIONS SONT TRUQUÉES ».

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s