« La chute dramatique du prix du pétrole en territoire négatif n’est qu’un membre disloqué de la bête bancaire en train de mourir » (Max Keiser)

« Intuitivement, l’observateur non-professionnel n’en croit pas ses oreilles lorsqu’il entend que le prix du pétrole est devenu négatif et il a raison de penser que quelque chose est fondamentalement faussé dans ce marché.

Des prix pétroliers à terme négatifs signifient que vous payez quelqu’un pour qu’il prenne votre pétrole. »

« Nous devrions voir les prix négatifs du pétrole et les taux d’intérêt négatifs comme les membres disloqués de la bête bancaire démembrée qui jonchent l’abattoir de la financiarisation que nous avons créé avec l’argent facile et la déréglementation sans fin ».

« En espérant soutenir les banques insolvables avec 500.000 milliards de dollars constituant “un village de Potemkine” d’argent en papier-monnaie imprimé, les remèdes monétaires offerts par les gouvernements du monde entier depuis l’effondrement de 2008 n’ont pratiquement rien soigné ».

« Aujourd’hui, en 2020, les cadavres putréfiés des banques mondiales – mortes depuis 2008 – se désintègrent sous nos yeux et tous les signaux de prix provenant de tous les marchés sont désormais privés de sens. « 

Max Keiser, extraits de RT.com, le 20 avril 2020

(via Dedefensa.org)

Rappel :

Prêts ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « La chute dramatique du prix du pétrole en territoire négatif n’est qu’un membre disloqué de la bête bancaire en train de mourir » (Max Keiser)

  1. zorba44 dit :

    500 000 milliards de mille sabords !

    …un demi quadrilliard ? …on finit par se perdre

    En revenant sur terre 70 000 $ par tête de pipe de Monaco à Dacca ! …faudra du temps pour les payer et devenir ainsi riches !

    Jean LENOIR

  2. Sirius2044 dit :

    Une bonne guerre avec l’Iran pour relancer l’économie ? Tout est possible avec Trump et sa clique de faux chrétiens sionistes et messianiques.

  3. lemodere dit :

    On scande à hauts cris les vertus du marché et l’entreprise individuelle. En revanche on vilipende l’intervention de l’Etat . Et pourtant, dans toutes les catastrophes, on assiste à un empressement étatique pour remédier aux défaillances privées et maintenir à flot les institutions financiéres.
    Le vrai probléme qui doit attirer l’attention ce sont les tonnes de papiers imprimés en guise de monnaie reconnue et convertible.
    Bizarrement, ces injections ne provoquent aucunement une forte inflation et une disparité énorme entre les taux de change.
    Concernant ces chutes vertigineuses des prix du pétrole, on est en droit de suspecter le sacro saint crédo du marché. Ce n’est pas lui qui va rétablir l’équilibre, mais c’est encore une fois c’est l’Etat qui doit le faire quitte à recourir aux sévéres sanctions, sinon à un ultimatum aux Etats récalcitrants mais vulnérables dans leur systéme.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s