La « seconde vague » de la pandémie déjà lancée en Chine ?

Ils ont fini par transformer le SARS-nCoV-2 en un virus tueur… Lancement de la seconde vague en Chine

« C’est une information encore restreinte mais diverses sources en Chine indiquent que la nouvelle mutation du SARS-nCOV-2, le coronavirus responsable du COVID-19, l’a littéralement transformé. Les premiers cas dépistés à Beijing [Pékin] préoccupent au plus haut point les autorités sanitaires chinoises au point où plusieurs quartiers de la capitale chinoise sont à nouveau confinés.

La nouvelle souche serait dix fois plus contagieuse pour les humains et est susceptible d’entraîner un décès très peu de temps après l’incubation à la suite de complications affectant le cerveau.

La première crise du COVID-19 fut exploitée dans le cadre d’un PsyOp ou opération de guerre psychologique d’envergure mondiale à des fins géopolitiques complexes impliquant une lutte de pouvoir aux États-Unis mais également un affaiblissement de l’économie chinoise émergente par la suppression d’une partie de la consommation mondiale et la suspension des échanges internationaux. Des gouvernements ont indubitablement exploité le COVID-19 à des fins politiques et de renforcement du contrôle social. La létalité très limitée du vecteur viral n’était toutefois pas assez élevée pour justifier des mesures que même des dictatures n’auraient osé prendre.

D’ailleurs, l’échec de la PsyOp COVID-19 a convaincu les manipulateurs de l’opinion de passer à autre chose et naturellement c’est le clivage ethnique ou « racial » qui a été privilégié en tant qu’instrument de division sociale à haut potentiel. La stratégie de la division à l’infini est l’un des piliers du maintien au pouvoir des élites financières et c’est naturellement aux États-Unis, pays souffrant depuis longtemps d’un phénomène exacerbé de violences et de bavures policières qu’un incident servit de déclencheur de la manipulation de masse post-COVID-19 dans sa première version.

Le créneau choisi ne le fut point au hasard puisque les questions raciales et les clivages ethniques et confessionnels sont plus prévalents en Europe et en Amérique du Nord que dans certains pays du Moyen-Orient où ils ont servi à fomenter des guerres civiles. Les questions liées à l’immigration, le déclin intellectuel total et la perte des repères socioculturels en Occident ont aggravé non seulement la xénophobie mais ont fait adhérer des masses de personnes aliénées à des mythes ethnocentrés ou à des visions du monde caricaturées n’ayant aucun lien avec le réel ni avec l’histoire invariablement déformée.

Or, revoilà maintenant la seconde vague de ce maudit COVID-19 qui vient de commencer en Chine, à Beijing cette fois. Cela veut dire qu’un reconfinement, peut-être bien plus drastique que le premier, n’est pas à écarter d’ici septembre-octobre 2020. Cela veut dire aussi que le secteur de l’aviation commerciale ne se relèvera pas cette année et ce n’est pas un hasard si des analystes chinois soulignent la coïncidence de cet effondrement avec la montée en puissance de constructeurs d’avions de transport civil menaçant directement le duopole Boeing-Airbus. Ceci n’est toutefois qu’un point de détail vu l’immensité de la manipulation et le degré de sophistication nihilistes des élites et dont l’extraordinaire capacité de nuisance est difficile à imaginer (le tremblement de Donald Trump lors de son dernier entretien n’est pas anodin). C’est une hydre à têtes multiples dont les tentacules s’étendent au monde entier. Elle se superpose à toutes les fausses divisions mentales aliénant les humains dans des cages à superstitions émanant d’anciens cultes comme le nationalisme et transcende toute forme d’appartenance basée sur des croyances inculquées par les systèmes de formatage (enseignement, information, propagande) mis en place selon un référentiel en apparence multiple mais dont le fond est unique et vise à l’asservissement de l’humain.

Nous évoluons donc vers une nouvelle variante plus élaborée de la guerre mondiale hybride en cours. Les anciens paradigmes de la guerre mondiale sont totalement inopérants dans un monde où la population mondiale va très bientôt atteindre les huit milliards d’habitants. Les notions de front et de ligne de défense y sont et totalement obsolètes et inefficaces. Il fallait amuser les tribunes et c’est toujours le rôle assignés aux médias système. Le concept de guerre sans fin contre le terrorisme (il doit être breveté quelque part) a servi entre 1998 et 2011 à enrichir les élites mais à faire croire à l’ubiquité d’un front virtuel s’étendant jusque dans la vie quotidienne morne des individus que l’on tente de maintenir dans la peur par des faits divers. C’était l’objectif apparent des pseudo attentats menés par des individus isolés, souffrant la plupart du temps de troubles psychiatriques graves, parfois induits par une tierce partie à des fins de contrôle avant de l’orienter à passer à l’acte. Cet acte était directement imputé via une allégeance fictive à une organisation ou plutôt nébuleuse terroriste financée et contrôlée par les services spéciaux dans le cadre de conflits externes visant un changement de régime dans des pays tiers classés comme hostiles aux intérêts des élites financières transnationales. Ce ministère de la peur ne pouvait durer puisque le Printemps Arabe puis les guerres de Libye et de Syrie dévoileront la stratégie de la terreur utilisée par des élites n’ayant aucune sorte de scrupule à manipuler des opinions et à détruire des pays entiers pour atteindre leurs objectifs privés en les diluant dans des objectifs stratégiques nationaux des pays qu’ils contrôlent afin de satisfaire le prestige perçu et l’ego des populations qui s’identifient avec le pays où elles sont confinées. La chute de ce paradigme est due en partie à l’action de puissance émergentes comme la Russie et son implication directe au Levant, ce qui entraîna la stagnation de tous les fronts. L’effondrement de l’économie mondiale en partie dû aux pratiques fort douteuses des marchés et par dessus tout les manipulateurs des marchés devait être maquillée en une crise d’une autre nature et si possible par une guerre de grande envergure. Dans un monde où l’ignorance est devenue la norme en raison de l’overflow ou saturation de l’information et les réseaux sociaux nourrissant les plus mauvaises inclinations humaines, l’émergence d’une crise sanitaire peu létale ne suffisait pas. Il fallait créer un motif d’émeute mais cela ne prend pas. Au final il y a autant de gens de n’importe quel bord qui ont du bon sens et qui sentent que ce qui ce passe est une manipulation grossière et flagrante. Le bon sens est ce qui fait peur le plus aux élites et c’est la raison pour laquelle ils font tout ce qui est possible, en leur pouvoir pour l’abolir en décrétant des choses de plus en plus illogiques et en contradiction avec la nature. Quoi de mieux qu’un virus pour réduire les derniers éveillés et les enfermer?

Les semaines à venir ne seront pas de tout repos. L’agitation autour de thèmes ethniques n’est que passagère, un entracte, pour mieux cacher la nouvelle vague.

Vous êtes prévenus… »

Strategika 51, le 14 juin 2020

Lire aussi :

Coronavirus: l’épidémie rebondit en Chine au moment où l’Europe rouvre ses frontières

La Chine a enregistré dimanche un rebond des nouveaux cas de Covid-19, renforçant les craintes de résurgence de la pandémie dans le pays où elle a démarré l’an dernier, au moment même où plusieurs pays d’Europe s’apprêtent à rouvrir leurs frontières après avoir constaté un recul de la maladie.

Selon les autorités chinoises, 57 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus ont été recensés en 24 heures, dont 36 à Pékin, le plus haut chiffre quotidien depuis avril. Une nouvelle inquiétante pour le reste du monde qui redoute une seconde vague de l’épidémie, qui continue à faire rage en Amérique latine.

Grâce à de stricts contrôles, au port du masque et aux opérations de confinement, l’épidémie était sous contrôle en Chine, où est apparu le nouveau coronavirus l’an dernier à Wuhan (centre).

Mais un nouveau foyer de contamination a été détecté dans le sud de Pékin au marché de gros de Xinfadi, qui vend notamment de la viande, du poisson et des légumes. Une découverte qui a entraîné le confinement de 11 zones résidentielles des environs.

Un homme de 56 ans, qui travaille comme chauffeur de bus à l’aéroport et qui s’était rendu au marché de Xinfadi avant de tomber malade, fait partie des cas rapportés dimanche.

Des centaines de policiers et de membres de la police paramilitaire, dont beaucoup portant des masques de protection et des gants, ont été vus samedi par des journalistes de l’AFP près du marché de Xinfadi.

Toutes les personnes travaillant dans ce marché ou qui s’y sont rendues depuis le 30 mai, doivent subir un test de dépistage, de même que les habitants des quartiers avoisinants.

« Les gens ont peur », a raconté un vendeur de fruits et légumes à l’AFP sur un autre marché de la ville. Dans certains quartiers de Pékin, les habitants étaient cloîtrés chez eux et les commerces et restaurants étaient fermés dimanche.

Ce regain d’inquiétude en Chine intervient alors qu’en Europe, où la maladie est en net recul, l’Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce rétablissent lundi matin la libre circulation avec tous les pays de l’Union européenne. L’Autriche fera de même lundi à minuit.

En France, le président Emmanuel Macron prononce dimanche soir une allocution solennelle, alors que les appels à accélérer le processus de déconfinement se sont multipliés ces derniers jours dans le pays. Le coronavirus y a fait 29.398 morts, mais le nombre de malades ne cesse de baisser.

Mais en Italie, qui a rouvert ses frontières depuis le 3 juin, deux nouveaux foyers de coronavirus ont été détectés ces derniers jours à Rome, l’un dans un hôpital, l’autre dans un immeuble squatté.

Et l’Iran a annoncé dimanche plus de 100 morts du Covid-19 en 24 heures, ce qui n’était plus arrivé depuis deux mois et porte le bilan de l’épidémie à 8.837 morts dans le pays.

Avec un total de 42.720 morts recensés samedi soir, le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par le Covid-19, derrière les Etats-Unis (115.347 morts pour plus de deux millions de cas).

Au total, le Covid-19 a fait plus de 427.000 morts et contaminé plus de 7,7 millions de personnes sur la planète, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.

Son épicentre se trouve désormais en Amérique latine, où en dehors du Brésil, la situation empire dans des pays comme le Mexique et le Chili, cependant qu’au Honduras, le système hospitalier est « au bord de l’effondrement », a averti le professeur Marco Tulio Medina, de l’Université Nationale.

En Inde, qui a enregistré près de 9.000 morts et plus de 300.000 cas confirmés du nouveau coronavirus, les corps s’entassent dans les morgues car le personnel des cimetières et des crématoriums n’arrive pas à suivre le rythme des décès. Selon les médias indiens, de nombreuses personnes décèdent après avoir été refusées par les hôpitaux.

Accusés d’avoir mal géré la crise sanitaire ou d’agir à contretemps, des gouvernements se retrouvent sur le banc des accusés un peu partout dans le monde.

Au Chili, le ministre de la Santé a ainsi démissionné samedi après une semaine de polémique sur la hausse du nombre des cas de nouveau coronavirus et la méthodologie de comptage.

En Italie, où l’épidémie a fait plus de 34.000 morts, le Premier ministre Giuseppe Conte a appelé samedi à la préparation d’un plan de relance économique « courageux ».

En attendant, les touristes retournent en grand nombre à Venise, à l’occasion de la réouverture du Palais des Doges. « C’est une émotion très forte, comme un premier jour d’école », a témoigné Maria Cristina Gribaudi, présidente de la Fondation des musées civiques de Venise.

La Grèce, elle aussi, est « prête à accueillir les touristes cet été » en toute sécurité, a affirmé le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

Quant à l’Union européenne, elle a sécurisé samedi son approvisionnement en vaccins contre le nouveau coronavirus en concluant un accord avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca qui garantit la fourniture de 300 millions de doses lorsqu’un vaccin aura été découvert.

AFP, le 14 juin 2020

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour La « seconde vague » de la pandémie déjà lancée en Chine ?

  1. zoé dit :

    Tout est fait pour affoler la population afin qu’ils acceptent béatement le vaccin tant promis. Je préfère m’en tenir à mes huiles essentielles en lesquelles j’ai infiniment plus confiance que de me faire inoculer un vaccin réalisé à la va vite. Mais dans quel monde vivons-nous ?

    • Laurence dit :

      dans le monde que les peuples on laisser faire de part leur passivité a accepter n’importe quoi sans reagir c’est juste le resultat de l’individualisme et du manque d’empathie, ca fait des années qu’on utilise la vielle ficele di diviser pour mieux regner et ca marche encore la preuve avec ce qui se passe en ce moment….. les gens qui tirent les ficeles, peuvent dormir tranquille, la pluspart comprennent rien a ce qui se passe et gobe encore les mensonges des politiques et des medias donc…..

      • marc dit :

        ça a tjrs été comme ça. En 1940 « le choix de la défaite » n’est tjrs pas aujourd’hui apparu à l’ensemble des français comme une évidence pour changer le régime qui dérangeait, et pourtant ils étaient manipulés aussi à l’époque. le bon sens n’est pas l’apanage des foules.

  2. a dit :

    cette seconde épidémie peut avoir plusieurs causes séparées ou en même temps:

    -à Beijing ils ont installé la 5G pour fliquer les citoyens or la 5G affaiblit le système immunitaire
    https://www.globalconstructionreview.com/innovation/beijing-launches-first-5g-construction-site-smart-/

    -La nouvelle vague de l’épidémie est provoquée par les vaccinés
    Beijing et Wuhan ont déjà pris des cobbayes pour leur mettre leur vaccin coronavirus
    https://www.scmp.com/news/china/science/article/3076284/coronavirus-vaccine-trials-chinese-volunteers-recount-their

    les victimes seront donc uniquement les vaccinés pas les autres, le nombre de cas de la seconde épidémie est sans doute égale à ceux qui auront été vaccinés contre le corona dans les tests qui ont déjà eu lieu en Chine

    le pantin de Bill Gates, Fauci, avoue que le vaccin coronavirus peut donner une forme plus terrible de la maladie
    https://www.washingtonexaminer.com/news/fauci-warns-possible-coronavirus-vaccinations-could-enhance-the-negative-effect-of-the-infection
    https://metro.co.uk/2020/05/12/americas-top-coronavirus-doctor-warns-vaccine-make-covid-19-worse-12692519/

    donc les effets secondaires des vaccins coronavirus, c’est la seconde épidémie, plus il y aura de vaccinés coronavirus, plus les victimes de la seconde épidémie augmenteront

    en septembre, ils vont tester le vaccin coronavirus en France par une entreprise britannique Astrazeneca financé par Bill Gates, donc cela fera des victimes, les effets secondaires des vaccins seront considérés faussement comme la seconde épidémie et donc il y aura un reconfinement en septembre en France à cause de cela
    le ministère de la santé français Veran va vouloir imposer un vaccin venant de l’entreprise britannique Astrazeneca financée par Bill Gates avant décembre 2020 https://www.businessinsider.com/bill-gates-backing-boosts-2-billion-doses-astrazeneca-coronavirus-vaccine-2020-6?IR=T
    https://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-l-espoir-d-un-vaccin-avant-la-fin-de-l-annee-13-06-2020-8335035.php

    Bill Gates’ Vaccine and his Beijing Connection (Insidious Evil)

    -Il peut s’agit d’un nouveau virus mutant créé en labo
    « Chinese Scientists Create New Mutant Bird-Flu Virus »
    https://www.wired.com/2013/05/h5n1-h1n1-reassortment/
    les scientifiques chinois créent des virus, les testent sur des animaux, et ensuite vendent ces viandes d’animaux dans les marchés
    https://www.breitbart.com/national-security/2020/02/24/expert-chinese-scientists-sell-lab-animals-meat-black-market/
    https://www.the-scientist.com/news-analysis/sars-escaped-beijing-lab-twice-50137

  3. johnscottconsciousness.com dit :

    La ‘deuxième vague’ sera liée à la 5G qui va battre son plein, conjointement avec tous les coup bas (virus mutants à cause des vaccins louches, etc, dont parlait ‘a’ ci-dessus. Il faut être vraiment un cretin de croire qu’un simple (ou complex) vaccin va résoudre un problème …qui n’existe pas! Ceci dit, il faut un vrai crétin pour croire en l’importance de la distanciation sociale et du port d’un masque…
    https://johnscottconsciousness.com/masques/
    https://johnscottconsciousness.com/vaccins-non-merci/

    LA FRAUDE DE L’INJECTION – CE N’EST PAS UN VACCIN:
    Source: Olivierdemeulenaere.wordpress.com Pandemie-organisee-le-gouvernement-francais-confronte-a-un-deluge-de-plaintes
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/05/27/pandemie-organisee-le-gouvernement-francais-confronte-a-un-deluge-de-plaintes/#comment-109989.
    Français: Danse dit :7 juin 2020
    Article extrêmement important de Catherine Austin-Fitts, de Solari Report, qui dézingue intégralement à la fois l’escroquerie du faux virus et toute l’architecture de la stratégie de domination totale qui est derrière.
    • IL FAUT CESSER D’APPELER « VACCIN » CETTE ARME, tout comme il faut cesser d’appeler « élites » cette bande de parasites!
    • LA FABRICATION DES ÉPIDÉMIES est la VERSION MÉDICALE des OPÉRATIONS SOUS FAUX DRAPEAU• COMPOSITION des « vaccins » du futur : NANOTECHNOLOGIE, DISPOSITIFS DE TRAÇAGE DE L’IDENTITÉ DIGITALE, et technologie avec DATE d’EXPIRATION qui peut être gérée et ÉTEINTE À DISTANCE.
    • POURQUOI APPELONS NOUS « VACCINS » DES FORMULES INJECTABLES QUE BILL GATES ET SES COLLÈGUES PROMEUVENT AU RANG DE « VACCINS » ?
    • Le premier but de cette opération est le remplacement du système monétaire actuel du dollar US par un système de transactions digitales.
    • Exactement comme GATES A INSTALLÉ UN SYSTÈME D’EXPLOITATION DANS VOTRE ORDINATEUR et l’a TRUFFÉ DE VIRUS POUR POUVOIR Y AJOUTER TOUT CE QU’IL VOULAIT lors de « MISES À JOUR » régulières modifiant votre logiciel,son projet est D’INSTALLER UN SYSTÈME D’EXPLOITATION dans NOS CORPS, en utilisant des « VIRUS » comme prétextes pour en RENDRE L’INSTALLATION OBLIGATOIRE, assortie de MISES À JOUR RÉGULIÈRES pour modifier notre « logiciel »
    • Si Gates et sa clique peuvent PERSUADER LES POLITIQUES que des CARTES DE CRÉDIT INJECTABLES ou des TRACEURS DE SURVEILLANCE injectables ou des nanotechnologies injectables D’INTERFACE CERVEAU-MACHINE sont des « VACCINS », alors ils bénéficieront d’au moins UN SIÈCLE D’IMMUNITÉ complète grâce à des lois et décisions LÉGALES…
    • … ET auront le droit de faire payer par les contribuables les frais d’installation ET tous les frais médicaux exorbitants que produiront ces expérimentations ravageuses au sein de la population.
    • LE GAGNANT DE LA COURSE À LA SUPERPUISSANCE DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE qui fait rage avec la Chine sera la puissance qui se sécurisera l’accès au plus grand nombre de données. Accéder à nos corps 24h/24 est un moyen d’obtenir beaucoup de données.
    LA 5G A ÉTÉ DÉVELOPPÉE par les ISRAÉLIENS pour le CONTRÔLE DES FOULES!
    • FACE À LA DÉ-DOLLARISATION DE L’ÉCONOMIE MONDIALE, CETTE GIGANTESQUE ARNAQUE du « vaccin » est LA SOLUTION INVENTÉE PAR LE « SYNDICAT DU DOLLAR » pour s’assurer de GARDER LE CONTRÔLE CENTRALISÉ dont il a BESOIN POUR MAINTENIR ET ÉTENDRE SON STATUT DE PUISSANCE FINANCIÈRE DÉTENANT LA MONNAIE DE RÉSERVE MONDIALE!
    • Nous devons CESSER de permettre que ces dangereuses mixtures soient nommées par UN MOT que les TRIBUNAUX et la population définissent comme un MÉDICAMENT et qui leur permet d’échapper à toute responsabilité légale et financière!
    • Quel que soit le NOM que nous donnerons à ces substances, ELLES NE SONT PAS DES MÉDICAMENTS. Puisqu’elles ne sont pas des médicaments, ELLES NE SONT EN AUCUN CAS DES VACCINS.

  4. Elysée dit :

    Bon, je n’aime pas trop relayer ce type de vidéo mais voici le plan de Bill Gates dévoilé à mots couverts. Il faut lire entre les lignes ou plutôt entre les phrases.
    Ces « élites » ont toujours un coup d’avance sur nous, il faut le reconnaître.
    Lien et vidéo complète de l’interview de Gates aux US :

    En gros – et pour ceux qui ont du mal avec la langue de Shakespeare -, ‘Kill Bill Gates’ annonce le risque probable d’une Pandémie 2 après celle du COVID 19, qualifiée de Pandémie 1.
    Ils ne vont pas lâcher l’affaire en si peu de temps et avec si peu de létalité au compteur.
    Le COVID 19 première étape était un test de servitude et d’asservissement à mon sens.
    L’avenir nous dira si le plan de l’Oligarchie sioniste va se réactiver à la rentrée ou en fin d’année.
    En attendant, ils attisent les braises avec les conflits inter-raciaux, autre carte du jeu.

    L’adage (ou citation) de Charles-Maurice, prince de Talleyrand-Périgord :
     » Agiter le peuple avant de s’en servir, sage maxime  » n’a jamais été d’aussi d’actualité.

  5. zorba44 dit :

    Tuer le bon sens des gens en utilisant une forme mutante du virus, deuxième épidémie largement « téléphonée » en avance. Ces monstres ne renoncent devant rien.

    Stockez, stockez, stockez pendant qu’il est encore temps.

    Le temps de la Résistance a sonné !

    Jean LENOIR

  6. Ping : Der Horror der zweiten Welle – Bücher, Ideen, Kommentare

  7. Jean-Marc SIMIAND dit :

    Et çà continue l’injonction paradoxale de Micron lui même : « école obligatoire dès le 22 juin mais continuez d’éviter au maximum les rassemblements !! »
    Ils continuent dans la manipulation du peuple ! Et ils s’en félicitent en plus !

  8. Delphine dit :

    Le professeur Montagnier, dont cette presse pourrie ne parle plus sur ordre, a certainement raison. Cette épidémie douteuse semble avoir été organisée afin de museler les peuples devenus incrédules grâce à Internet.
    Quant un pseudo vaccin, une saloperie inutile, car le nouveau virus qui repart en Chine n’a rien à voir avec celui qui s’ éteint en France.
    Il faut envisager de virer tout ce gouvernement, légalement si possible, et illégalement s’il s’ accroche en utilisant des artifices fallacieux.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s