George Floyd n’a pas été tué par la police (P. Craig Roberts)

« George Floyd n’a pas été tué par la police. Selon le rapport de toxicologie, Floyd est mort d’une concentration de Fentanyl dans son sang trois fois supérieure à la dose fatale. Le fentanyl est un opioïde dangereux 50 fois plus puissant que l’héroïne. Vous pouvez lire l’analyse ici : https://www.unz.com/article/or-did-george-floyd-die-of-a-drug-overdose/ . Un lien est fourni vers le rapport d’autopsie.

Réfléchissez un instant. Que devient une société dans laquelle les faits n’ont pas d’importance ? Les médias américains, le parti démocrate, les libéraux blancs et la triste excuse d’une gauche sont tellement enclins au « racisme blanc » qu’ils ont sauté à la conclusion souhaitée et ont encouragé les émeutes et les pillages qui ont entraîné des dégâts matériels massifs dans plusieurs villes, quelques morts, de nombreux blessés et beaucoup de dommages pour les relations raciales. Les maires et les gouverneurs démocrates ont démissionné. La police et la Garde nationale, qui tentaient de contenir la violence, n’ont pas été soutenues. Même le président de l’état-major interarmées et le secrétaire à la défense de Trump se sont accommodés des émeutes et des pillages en sapant la position du président Trump contre ceux-ci. Les entreprises de nombreuses personnes ont été anéanties et, dans la plupart des cas, les assurances ne couvrent pas les dommages causés par les émeutes. Les politiciens et les médias sont responsables des milliards de dollars que les « protestations pacifiques » ont coûtés. Ceux qui ont subi des dommages devraient intenter des actions collectives.

Lorsque la police du Minnesota, qui a été faussement accusée du meurtre de George Floyd, sera jugée, les jurés auront peur de ne pas condamner. L’histoire est gravée dans le marbre, et trop d’intérêts puissants y sont attachés. La police a déjà été jugée et condamnée dans les médias, et les jurés auront peur d’aller à l’encontre de l’opinion publique que les médias et les libéraux blancs ont orchestrée. L’effet sur le moral et l’engagement de la police sera dévastateur. Déjà, la police se retire face aux crimes commis par des « gens de couleur ». Les Noirs apprennent qu’ils sont immunisés contre leur comportement violent. Pour l’élément criminel, les protestations sont des opportunités de profit. Attendez-vous à davantage de « protestations pacifiques ».

Les abus extraordinaires imposés au Sud vaincu par la Reconstruction ont empoisonné les relations entre Blancs et Noirs. En 1900, les politiciens du Sud, comme James K. Vardaman du Mississippi, dans leurs efforts pour arracher le pouvoir à l’argent et à l’aristocratie du Sud, cultivaient la haine raciale envers les Noirs parmi les blancs pauvres et utilisaient le processus électoral pour vaincre les dirigeants du Sud comme Le Roy Percy qui travaillait pour l’harmonie raciale.

À notre époque, ce processus a été inversé. Aujourd’hui, les libéraux blancs fomentent parmi les Noirs la haine raciale contre les Blancs. Les libéraux blancs ont inventé une fausse histoire, symbolisée par le projet 1619 du New York Times, selon laquelle les États-Unis sont fondés sur le racisme blanc. Cette histoire est maintenant institutionnalisée dans le système éducatif et les médias, ce qui signifie que le fossé entre les blancs et les noirs ne peut que s’aggraver.

La politique identitaire, idéologie officielle du parti démocrate et de ce qui passe pour une gauche, désunit la population. Les Américains sont divisés en groupes hostiles par race, sexe et préférence sexuelle. Ni les démocrates ni la gauche ne représentent plus la classe ouvrière, désormais définie comme l’ennemi – « l’atout déplorable ». En désunissant les Américains, les élites dirigeantes ont rendu impossible toute opposition efficace à leur égard. Comme la désunion sert les intérêts des élites dirigeantes, elles veilleront à ce qu’elle se poursuive. Nous pouvons nous attendre à ce que l’animosité raciale soit davantage cultivée.

Pouvons-nous espérer que les éléments responsables de la population noire s’uniront à leurs homologues blancs pour produire l’amitié entre les races qu’exige une société multiculturelle ? Tout Noir américain qui tenterait de prendre la tête d’un tel mouvement serait rejeté comme un « oncle Tom » au service du racisme blanc.

Les faits n’ont plus d’importance aux États-Unis ou dans le monde occidental. Les récits factuels qui ne satisfont pas les émotions éveillées sont rejetés comme étant racistes ou sexistes ou une autre forme de péché. En d’autres termes, la vérité en Amérique a perdu son pouvoir. Il n’est plus possible de combattre les idéologies destructrices par la vérité. Vous pouvez le tester vous-même. Essayez de convaincre CNN, le New York Times, NPR, un professeur libéral blanc, un membre d’Antifa ou un manifestant noir que George Floyd s’est suicidé en prenant une dose excessive d’un dangereux opiacé. Ils rejetteront le rapport de toxicologie comme une couverture de la violence policière raciste contre les noirs, et ils vous rejetteront comme un raciste de la suprématie blanche.

L’interprétation raciste de l’Amérique vise à susciter la colère chez les Noirs et la culpabilité chez les Blancs. À mesure que l’hostilité des Noirs augmente et que la confiance des Blancs diminue, la société s’effondre.

Comme je l’ai écrit, les États-Unis et l’ensemble du monde occidental vivent le Camp des Saints ».

Paul Craig Roberts, le 19 juin 2020

Traduction Olivier Demeulenaere

Ancien Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique, Paul Craig Roberts a tenu de nombreux postes universitaires, a été rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, chroniqueur chez Business Week, Scripps Howard News Service et Creators Syndicate, et il a écrit aussi de nombreux ouvrages, dont l’un, L’Amérique perdue : Du 11 septembre à la fin de l’illusion Obama, a été traduit en français.

Rappels :

Images d’actualité

« Où en est mon Nouvel ordre mondial ? »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour George Floyd n’a pas été tué par la police (P. Craig Roberts)

  1. matbee dit :

    False Flag… un grand classique.

  2. zorba44 dit :

    Ah bon le film de l’arrestation de George Floyd est un fake !…

    Jean LENOIR

    • advents dit :

      ALL is fake…. avec cette mafia de politico-psychos !!

    • Les faux secouristes dit :

      Regarde bien comment les soits disant secouristes manipulent le corps 🙂
      Jamais, ils ne le feraient de la sorte si ils étaient vraiment des professionnels.

  3. Danse dit :

    « Essayez de convaincre CNN, le New York Times, NPR, un professeur libéral blanc, un membre d’Antifa ou un manifestant noir que George Floyd s’est suicidé en prenant une dose excessive d’un dangereux opiacé. »

    Je ne crois pas forcément que George Floyd se soit suicidé. LES PSY-OPS DONT L’ENJEU A UNE TELLE IMPORTANCE pour leurs organisateurs NE SONT PAS LAISSÉES AU HASARD D’UN SUICIDE.
    Il a peut-être été « aidé » par un pourvoyeur qui lui a fourni une dose plus lourde de la substance, ou il a pu avoir été empoisonné à son insu avant ou pendant l’arrestation, puisque le fentanyl a apparemment la caractéristique particulière d’entraver la respiration à la fois dans un délai très court, ET dans un délai plus long même APRES l’administration d’antidotes.

    Par contre, les « terroristes » utilisés pour mettre en scène les PSY-OPS ont généralement la caractéristique commune de ne pas survivre à leur arrestation, ce qui évite aux organisateurs d’avoir à les entendre parler ensuite. ————————————————————–

    Un rappel utile par ailleurs sur une autre drogue, la MORPHINE, avec laquelle des blouses blanches ont failli me tuer légalement mais de force (pour mon bien) à l’hôpital :
    https://www.infirmiers.com/forum/morphine-oxygene-t144185.html

    Cliquer pour accéder à 71_template.pdf

    PROPRIÉTÉS PHARMACODYNAMIQUES DE LA MORPHINE
    • Analgésie dose dépendante

    • Actions respiratoires :
    – Dépression respiratoire d’origine centrale, celle-ci est perceptible même avec des doses trop faibles pour entraîner des troubles de la conscience. Chez l’homme, le décès par intoxication morphinique est toujours dû à un arrêt respiratoire. La morphine à des doses thérapeutiques déprime toutes les activités de la respiration (fréquence, ventilation minute, volume courant) et peut aussi produire une respiration irrégulière et périodique.
    La diminution du volume respiratoire est principalement due à une baisse de la fréquence respiratoire.
    L’intensité maximale de la dépression respiratoire survient 5 à 10 minutes après injection intraveineuse de morphine ou 90 minutes après injection intramusculaire. Le principal mécanisme expliquant la dépression respiratoire par la morphine est une diminution de la réponse des centres respiratoires du tronc cérébral au gaz carbonique.
    – Rigidité thoracique
    – Histaminolibération avec broncho-constriction
    – Dépression de la toux

    • Actions sur le tube digestif (μ, δ) et l’appareil urinaire (μ, δ)
    – 30 % de nausées, vomissementsd’origine centrale- Diminution de la vidange gastriquemais diminution de la sécrétiond’HCL. Elle diminue les sécrétions biliaire, pancréatique et intestinale et retarde la digestion des aliments dans l’intestin grêle.
    – Augmentation de la tonicité des muscles lisses circulaires des sphincters (spasme du sphincter d’Oddi : augmentation de la colique biliaire), hypopression des voies biliaires
    – Diminution de la tonicité des fibreslongitudinales
    – Constipation
    – Rétention urinaire

    • Actions cardiovasculaires
    – Bradycardie sinusale
    – Hypotension due à une dépression du tonus sympathique et stimulation du tonus parasympathique (…)

    • Charles dit :

      Il ne s’est pas suicidé : il a pris une dose mortelle et il est mort d’une overdose, cause du décès masquée par le genou du policier…

  4. Ping : George Floyd n’a pas été tué par la police Par Paul Craig Roberts – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

  5. e dit :

    en 2017, ma grand’mère est morte de la morphine
    elle avait des oedèmes aux jambes, et à l’hôpital, on lui donnait de la morphine et de la nourriture aux micro ondes sans vitamines.
    les hôpitaux publics sont bourrés de fours à micro ondes émettants des ondes cancérigènes
    Elle avait aussi attrapé des bactéries venant des autres patients, car la femme de ménage utilisait la même serpillère pour nettoyer toutes les chambres de l’hôpital
    elle était interdite de sortir, alors qu’elle voulait sortir prendre de l’air
    obligée d’être clouée sur le lit, interdit de sortir au Soleil pour avoir de la vitamine D

    au final, elle est morte en 2017 de détresse respiratoire avec la morphine sans revoir le Soleil
    c’était en 2017

    la morphine c’est l’euthanasie

    les gens sont euthanasies à leur insu dans les hôpitaux
    maintenant qu’on est en 2020 avec leur nouvelle maladie bidon corona, ils reportent tous les décès sur le corona, alors qu’ils tuent eux memes leurs patients avec la morphine et la nourriture sans vitamine, et l’interdiction de sortir au Soleil, vitamine D

    • Danse dit :

      « la morphine c’est l’euthanasie
      les gens sont euthanasies à leur insu dans les hôpitaux
      (…) ils tuent eux memes leurs patients avec la morphine et la nourriture sans vitamine »

      C’est ça. Avec la morphine, suppression de l’oxygène et blocage du transit intestinal : les conditions idéales pour mourir rapidement de toxémie si on ne meurt pas déjà de la fameuse « insuffisance respiratoire ».

  6. DAVID BENCHETRIT-ARDITTI dit :

    C’est faux G.F. a été tué par un policier véreux , c’était un règlement de comptes entre eux deux , ils se connaissaeint très bien , ils avaient été videurs privés dans une boite de nuit ! Et on en a fait un merdier politique !

  7. Ping : Vos infos, news ( et autres ) du 1er juillet 2020.. – Les moutons enragés

  8. Trend dit :

    Il faut vraiment être naïf pour ne pas voir la clique démocrate derrière ces événements !!
    N’oublions pas que la majorités des victimes afro-américaines sont dues à des règlements de compte entre elles.
    Que la majorité des afro-americains tués par la police sont le fait de policiers afro-americains !!!
    Mais vous ne risquez par de voir celà dans les médias sic..
    Consulter simplement le site du FBI ( homicid)

    Le meilleur pour la fin, qui va en étonner pas mal!!

    Les condamnés à morts aux USA depuis 1976
    Noir 34.1 %
    Latino 8.5 %
    Blancs 55.8 % (vous avez bien lu)
    Autre 1.7 %

    Les victimes de ces condamnés à morts depuis 1976
    Noir 15.4%
    Latino 6.9 %
    Blancs 75.6 % (vous avez bien lu)
    Autre 2.1 %

    Les afro-americains toujours victimes ?

    Qu’en pense Zorba depuis l’ile paradisiaque néo-zélandaise ?
    Je vais l’aider un peu:
    Une étude a tendance à dire le contraire :
    https://www.pnas.org/content/116/34/16793

    Pour résumé: Les Etats-Unis d’Amérique est le seul pays dans le monde occidental a avoir eu un président afro-américain !
    En Europe ? En Russie ? En Chine ? En Inde ? En Asie ? …………….

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s