Apocalypse never, et autres signes de résurrection (S. Renault)

La conversion de Michael Shellenberger (1)

« La mentalité apocalyptico-politique de la religion environnementale ne tolère pas la dissidence. Ainsi, selon la dogmatique (scientifiquement infondée) de la climatologie alarmiste, 1) le changement climatique aggrave drastiquement les catastrophes naturelles (dont, également, l’apparition des pandémies virales) ; et 2) le facteur causatif incontesté de ces désastres imminents, d’une ampleur « sans précédent », n’est autre que l’homme lui-même et ses activités.

Michael Shellenberger, fer de lance aguerri de la militance écologique (« écomoderniste ») du mouvement environnementaliste outre-Atlantique, n’y croit pourtant plus et sort enfin de son silence (silence d’abord induit par crainte de voir fonds financiers et amis se raréfier soudainement comme neige au soleil), avec la parution toute récente de son dernier ouvrage, Apocalypse Never : Why Environmental Alarmism Hurts Us All. (« L’apocalypse, jamais : pourquoi l’alarmisme environnemental nous fait du tort à tous »)

Conformément à la vision malthusienne de nombreux défenseurs de la lutte contre le réchauffement climatique, Shellenberger lui-même a défendu pendant des années le fantasme catastrophiste d’une Terre « surpeuplée » et n’offrant de capacité de ressource optimale qu’à un nombre limité d’habitants avoisinant le milliard de personnes…

Sa conversion à la vérité et aux faits climatiques s’avère des plus opportune et promet d’ébranler les tenants farouches d’une pensée tribale de plus en plus mise à mal par la réflexion libérée de nombreux scientifiques et observateurs avertis.

Les élites de l’alarmisme institutionnel, du GIEC en passant par Hollywood et autres engeances de la désinformation globale organisée, induisent le public en erreur depuis trop longtemps. L’imposition de « solutions » politiques aussi désastreuses que ruineuses parce que fondées sur l’idéologie et la fiction d’apparence scientifique dérive directement de la collaboration messianique de cet élitisme cabalistique, en réalité sans foi ni loi.

Le témoignage et les recherches de Michael Shellenberger, qui fut lui-même l’un des prôneurs les plus farouches de la propagation de la théorie alarmiste de l’origine dite anthropique du réchauffement climatique, s’inscrivent résolument dans une démarche courageuse de résistance rationnelle au terrorisme intellectuel s’exerçant à l’encontre des dissidents dans ce domaine.

C’est pourquoi nous sommes heureux de mettre aujourd’hui à l’honneur son très bel ouvrage, et lui souhaitons un grand succès, y compris auprès des lecteurs francophones !

Lire la suite sur Entre la Plume et l’Enclume

(1) Sur la conversion de Michael Shellenberger au nucléaire, voir l’article de 2019 « J’ai lu pour vous Schellenberger, le champion de l’écologie pragmatique : un écolo disruptif qui fait du bien »

https://leseditionsdeschavonnes.com/2019/04/15/jai-lu-pour-vous-shellenberger-le-champion-de-lecologie-pragmatique-un-ecolo-disruptif-qui-fait-du-bien/

Voir aussi le Manifeste écomoderniste dont il est signataire avec 18 autres personnes ici.

Rappel :

Pour mieux comprendre le malthusianisme à l’oeuvre derrière le « Great Reset » et la pandémie-prétexte, relisez W. Engdahl sur l’arnaque climatique !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Apocalypse never, et autres signes de résurrection (S. Renault)

  1. Bernie dit :

    Il n’est jamais trop tard pour se convertir ou faire amende honorable… Le vent va tourner !

  2. zorba44 dit :

    Il y a à boire et à manger chez cet écologiste,,,

    Dans une lecture oblique le signataire a relevé deux cents morts à Tchernobyl et zéro à Fukushima…

    …Le recul de la violence dans le monde !…

    Pas convaincu par une sincérité qui fera plaisir à certains mais pas à l’ensemble de la rationnalité pourtant de mise face à de tels sujets de société…

    Jean LENOIR

  3. zorba44 dit :

    Un exemple de ce qui est en train de se passer sous nos yeux…

    https://www.investmentwatchblog.com/violent-crime-is-surging-dramatically-in-major-cities-all-over-america/

    …pas vraiment réconfortant !

    Jean LENOIR

  4. clavreul dit :

    L’écologie pourquoi pas, mais ce que font les décideurs c’est de mettre en place une nouvelle doctrine d’écologie VERTE comme a été créé le communisme ROUGE en son temps.
    Rappelons que le communisme à fait des dizaines de millions de morts au NOM du genre humain, combien en fera le NOM de la protection de la nature ?

  5. SIMIAND Jean-Marc dit :

  6. Arthur de Montalembert dit :

    Bonjour, vous faites erreur, Michael Shellenberger est bien un écologiste et pas du tout un climato-sceptique. Ce n’est parce qu’il remet en cause l’idéologie catastrophiste de l’écologisme politique qu’il nie la réalité des dommages causés par l’espèce humaine au climat et à la biodiversité. L’éco-modernisme dont il se réclame et dont il est un des meilleurs porte-paroles ne signifie pas le rejet de toute réglementation environnementale mais la conviction que les progrès de la connaissance scientifique et du développement technologique, couplés à une réglementation environnementale fondée sur l’incitation autant que sur l’interdiction, peuvent permettre à l’espèce humaine et à l’économie de continuer à croître et prospérer. On est loin du « laisser-faire, laisser-aller » mortifère dont certains rêvent encore.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s