Les guignols du Léviathan européen font mumuse avec leur « plan de relance »

Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs ! Alors que tout s’écroule, comment faire croire qu’on a encore prise sur le réel en manipulant les symboles monétaires, des centaines de milliards qu’on n’a pas… C’est une comédie sans fin. Vive la debtocratie ! OD

Plan de relance de l’UE : Emmanuel Macron et Angela Merkel espèrent encore un accord

Au quatrième jour d’un sommet européen particulièrement compliqué, notamment sur le sujet de l’adoption d’un plan de relance européen, le couple franco-allemand croit toujours qu’une entente est possible.

Au lendemain d’une journée de négociation qui s’était achevée sur une colère du président français à l’égard des pays dits frugaux, les discussions ont repris à Bruxelles.

L’objectif est toujours de trouver un compromis quant au plan de relance européen qui déchire l’Union. Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont exprimé lundi 20 juillet « l’espoir » d’un accord sur un plan de relance post-coronavirus, au quatrième jour d’un sommet laborieux à Bruxelles.

Les discussions reprennent avec les espoirs possibles d’un compromis.

« Rien n’est encore acté, je resterai donc extrêmement prudent », a déclaré Emmanuel Macron à son arrivée au Conseil européen. « La nuit dernière, à l’issue de longues négociations, nous avons trouvé un cadre pour un possible accord. C’est un pas en avant et cela donne l’espoir qu’un accord puisse être atteint aujourd’hui, du moins qu’un accord est possible », a de son côté affirmé Angela Merkel.

« Ne pas être au rendez-vous de l’esprit de compromis et de l’ambition, c’est prendre le risque de revenir à des moments plus durs et (…) qu’au final ça nous coûte plus cher », a prévenu Emmanuel Macron, en faisant allusion aux demandes des pays dits « frugaux » pour un plan de relance moins élevé.

« Il y a un esprit de compromis qui est là, il y a eu des moments très tendus et des moments qui seront sans doute encore difficiles« , a-t-il poursuivi, alors qu’une nouvelle proposition doit être faite par le président du Conseil européen Charles Michel dans l’après-midi.

Celle-ci « doit être forcément une proposition de compromis » mais « elle doit garder l’ambition pour nos grandes politiques européennes d’avenir, en particulier la politique climatique, de souveraineté, du numérique ou à l’égard de la jeunesse, et d’ambition pour le plan de relance. C’est la condition pour notre solidarité et pour la stabilité de l’Union européenne et de la zone euro », selon lui.

Les deux dirigeants avaient proposé à la mi-mai un plan de 500 milliards de subventions et un endettement commun, ce qui avait constitué une volte-face pour Angela Merkel, longtemps opposée à cette idée. Un plan qui a inspiré celui de la Commission, repris par le Conseil.

De sources concordantes, Charles Michel devrait proposer de revoir à la baisse la part de subventions dans le plan de relance à 750 milliards d’euros : 390 milliards, contre 500 milliards dans la proposition initiale. Le reste serait constitué de prêts.

Orange Actualités, le 20 juillet 2020

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Les guignols du Léviathan européen font mumuse avec leur « plan de relance »

  1. joelpinardconseilgmailcom dit :

    Je ne comprends toujours pas pourquoi ils ne rapatrient pas – vu l’urgence – les CENTAINES DE MILLIARDS € de la CORRUPTION qui dorment dans les PARADIS FISCAUX …?

  2. clavreul dit :

    Pour construire un socialisme intégral :
    L’ impérialisme est aujourd’hui à son paroxysme, cela va pousser le prolétariat à renverser les états ( gouvernements capitalistes ).
    Les contradictions économiques entre les classes vont pousser les peuples à exproprier les détenteurs du capital.
    La fin de l’ état sera la fin de la démocratie, alors le monde fonctionnera sur le modèle chinois.

  3. SIMIAND Jean-Marc dit :

  4. la Mésange dit :

    Mon Dieu mais qu’ils sont grotesques avec leur muselière ! S’il y avait un futur, les historiens de ce futur penseraient que notre époque était atteinte de folie collective au niveau planétaire.

  5. zorba44 dit :

    La rilance ! (Christine Lagourde) : on n’a pas oublié…

    Jean LENOIR

  6. l'ami zère dit :

    jusqu’à ce qu ils disparaissent eux-même.
    A ça ils n’ont pas pensé.

  7. Rebecca Gole dit :

    Ok, on fait le bilan :
    500 milliards de dette à titre soit disant commun… la France va casquer pour 20% selon la clef de répartition du budget europuant… soit 100 milliards à payer alors que nous n’en percevrons que 35. Bref, les français vont payer 65 milliards d’impots pour les pays du sud… je comprends mieux le mariage gay là… vous avez vu comment on se fait enc*ler. Merci Macron.
    Cerise sur le gateau, c’est dans les poches des pays soit disant frugaux que va aller l’argent de nos euro-impots puisque les allemands ne signent que si c’est pour acheter les produits de leurs usines (comme quand on a « aidé la grèce » mais que les grecs ont acheté pour 4 milliards de bateaux de guerre à …l’allemagne, justement) Merci Macron.

    Plus les 100 milliards de rilance (comprenez d’impots futurs) annoncés le 14 Juillet par le résident de la ripoublique… Merci Macron.

    Oui, les affairistes verts aiment la rilance et y’a bon l’état. Ils encaissent et tout le monde paye. Désolé les gogos-chistes mais c’est les libéraux qui ont inventé la gogoche. (K.Marx à Londres chez les affairistes de je sais plus quel club « d’humanistes »)
    la rilance, c’est quand l’état , donc tout le monde, paye des impots pour que les chantres de la prise de risque (l’ultra libéralisme) aient la sécurité des revenus comme s’ils étaient fonctionnaires.
    (je suis pas responsable des crises cardiaques des Camarades à la lecture de la vérité…)

    Sans compter les aspects moralisateurs et les diatribes sottes des écolobobo qui y croient à ce ripolinage vert de l’affairisme (adeptes de la vég-ânerie et croient dur comme fer en la chose animale, en la dégenrisation… comme à Grenoble. Perso, j’adore le « vomi d’abeille » 🙂 )

    Mais ont-ils besoin de ça ? Non. les gens n’ont plus aucun réflexe intelligent, juste la frénésie
    conne-sumériste (aucun rapport avec le sud de la Mésopotamie antique (actuel Irak))
    Quand y’a eu des problimes, beaucoup de cons-sommateur.e.s ont cherché à acheter des masques qui durent 4 heures. Au lieu de faire comme votre serviteuse… une fiche plastique rigide scotchée sur une visière (durable et pas cher, donc réellement écolo et respectueuse des réserves de la nature. mais la plaie pour les vendeurs de gels masques gants etc…)
    Pour le cocovirus bill gates vendu à coup de marseillisation de la société via BFM-WC (rien contre l’om, juste un procéessus de dégénéréscence cérébrale collective via l’exposition massive à des idioties), personne ne vous a rappelé que la meilleure défense contre un virus est votre système immunitaire…
    y’avait 3 mois d’isolement à la télé pour nous dire ça
    exposez-vous au soleil pour la vitamine D, et mangez ail et oignon
    profitez de ce temps pour prendre de bonnes habitudes (donc laissez tomber la malbouffe type macdo…) les cassos ont fait le contraire ; dès réouverture, des files d’attente interminables chez les restaus de ronald le clown
    profitez de ce temps pour penser au désastre économique : fermetures d’entreprises
    profitez de ce temps pour repenser votre mode de vie : amener le bentô au travail au lieu de sortir bouffer kébab et autres saloperies (moins de voiture, moins de dépense, meilleure qualité)

    à la place on a eu le message angoissant « alerte billgates vous enc*le » les gens avaient peur de se faire égorger en mettant un pied au jardin. Puis désormais que vous étes bien traumatisés, ces « braves gens » vous « rassurent » : « le virus est toujours là  » avec une voix posée et calme. Puis vous menacent on reconfine ou pas comme on jouerait à « épervier sortez ». Et nous réassignent à résidence quand ils le veulent.

    Mon conseil ; repensez-votre mode de vie pour pour être plus durable, plsu résiliant, et gaspillez pas votre temps en conneries du genre écouter les infos des actionnaires de BFMescouilles ou LCImbéciles. et laissez les végan dégenristes appliquer à eux-mêmes leurs inepties.
    Résistance ! @ + les amis y’a tellement à faire mais en dehors de ce que veulent ces gens nuisibles.

  8. Ping : 400 milliards pour les blaireaux ? Mais la France seule (Antoine) a perdu 500 milliards à elle seule en six mois. L’histoire est finie (Nietzsche, Bonnal, Tocqueville). « L’avenir c’est le kolkhoze fleuri » (Michel

  9. brunoarf dit :

    Sept pays européens sont en faillite.

    Au 31 mars 2020, avant l’épidémie de coronavirus, les 27 pays de l’Union Européenne avaient déjà une dette publique de 11 061 milliards d’euros, soit 79,5 % du PIB.

    Je vous laisse imaginer quelle sera la dette publique trois mois plus tard, au 30 juin 2020 …

    Les sept pays européens en faillite sont les suivants :

    Médaille d’or : la Grèce : dette publique de 329,296 milliards d’euros, soit 176,7 % du PIB
    Médaille d’argent : l’Italie : dette publique de 2431,077 milliards d’euros, soit 137,6 % du PIB
    Médaille de bronze : le Portugal : dette publique de 254,769 milliards d’euros, soit 120 % du PIB
    Belgique : 492,347 milliards d’euros, soit 104,4 % du PIB
    France : 2438,460 milliards d’euros, soit 101,2 % du PIB
    Espagne : 1224,161 milliards d’euros, soit 98,8 % du PIB
    Chypre : 21,525 milliards d’euros, soit 97,7 % du PIB

    https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/11129615/2-22072020-AP-FR.pdf/2a9220e3-3720-c91f-9413-12e295349300

  10. Ping : Plan jeunes : 6,5 milliards sortis du chapeau… en attendant le Grand Reset ! – Les moutons enragés

  11. Zig dit :

    Bonsoir je vous mets un billet intéressant…! venant d’un élu c’est plutôt rare dans ce sens…

    COMMUNIQUE
    DE PRESSE
    de Jacques MYARD
    Membre Honoraire du Parlement
    Maire de Maisons-Laffitte
    Président du Cercle Nation et République

    Le 22 Juillet 2020

    A/S : BRUXELLES, UN ACCORD HISTORIQUE ? NON UNE BOMBE À RETARDEMENT !

    Après des nuits et des jours d’affrontements, de chamailleries et même d’invectives, un accord entre les 27 membres de l’Union européenne est arrivé au forceps le 21 juillet.

    Soulagé à l’évidence, Emmanuel Macron crie victoire et essaie de présenter cet accord comme une étape historique de l’évolution fédérale de l’Union européenne, évolution qu’il appelle rituellement de ses voeux, dans des discours empreints d’un lyrisme incantatoire.

    Les caractéristiques de ce fameux accord sont simples :

    750 milliards € doivent être injectés dans l’économie des Etats membres :
    – 390 milliards de subventions
    – 360 milliards de prêts remboursables

    A ce titre, les 750 milliards seront empruntés par l’Union européenne sur les marchés; cet emprunt serait la première marche d’une mutualisation de la dette par l’Europe .

    Cela mérite une analyse point par point.

    – 1 ) L’UE a -t – elle le droit d’emprunter sur les marchés ?
    Rien n’est moins certain .

    L’UE a des ressources propres définies et les emprunts n’y figurent pas; la Commission l’a elle-même rappelé lors de la présentation de son projet de budget 2020.

    Les articles 122 et 124 combinés aux articles 310, 311 du Traité de Fonctionnement de l’UE ( TFUE ) et 5 du Traité sur l’UE ( compétences d’attribution à l’UE ) et ne laissent guère de doute sur l’interdiction d’emprunter.

    Il n’est pas impossible que des actions judiciaires soient introduites devant des juridictions nationales constitutionnelles comme la Cour Constitutionnelle fédérale de Karlsruhe.
    A suivre …

    – 2 ) Il existe un silence singulier – véritable omerta – sur la garantie des Etats apportée à cet emprunt.

    Or elle existe, ce qui signifie que les Etats membres seront appelés en garantie dans le cas où un Etat membre est défaillant.

    – 3 ) Il est prévu que la France reçoive 40 milliards d’euros de subventions.

    Mais quand recevra-t-elle ce pactole ? Mystère, cela est lié au lancement de l’emprunt de 750 milliards qui prendra encore du temps avant d’être effectif .

    De plus, si la France reçoit dans plusieurs mois 40 milliards d’euros une fois qu’elle aura expliqué à la Commission ses réformes, elle continuera à abonder le budget de l’UE à hauteur de 17 %, soit 66,3 milliards pour financer les subventions…belle opération !

    – 4 ) Selon les dires de Xavier Breton, les subventions seront ancrées dans les semestres européens, cela signifie qu’à chaque versement, l’Etat qui peut bénéficier de ces subventions devra s’expliquer sur ses réformes, sous le regard de tous les ETATS …

    En d’autres termes les Etats devront donner des garanties de réformes, bonjour les tensions …

    – 5 ) Toujours selon Xavier Breton, les Etats n’auront pas à payer le remboursement de cet emprunt de 750 milliards qui le sera par de nouvelles ressources propres :

    . une taxe carbone aux frontières de l’UE
    . une taxe numérique

    C’est à mourrir de rire, Xavier Breton tire des plans sur la comète; rien ne peut prédire que ces taxes existeront un jour, elles sont plus qu’hypothétiques et suscitent des oppositions rédhibitoires des Etats, notamment de l’Irlande qui préside l’Eurogroupe et de l’Allemagne qui redoute de mettre en péril ses exportations de voitures.

    – 6 ) Dans son service après-vente sur cet accord, le ministre Bruno Le Maire a émis la proposition que l’UE devait désormais prendre ses décisions à la majorité : bravo pour l’amateurisme, la boîte de Pandore est ouverte !

    C’est sans nul doute la meilleure proposition 🙂 pour défendre les intérêts de la France et notamment la Politique Agricole Commune ( PAC ) qui suscite l’euphorie de nos chers partenaires qui ne rêvent que de la dézinguer ! Ils n’ont de cesse de vouloir réduire son budget, elle enregistre d’ailleurs une première baisse de 10 % pour la période 2021-2027, bravo E.Macron !

    – 7 ) Les Pays dits frugaux, pour avaliser cet accord  » historique » , ont obtenu, ainsi que l’Allemagne ( sic ! ), l’augmentation de leurs rabais budgétaires qui passent de 47 à 54 milliards d’euros : c’est un comble !

    – 8 ) Cet accord est le produit de l’idéologie fédérale d’Emmanuel Macron.

    Il a tout lâché pour l’obtenir afin d’afficher ce qu’il présente comme une avancée fédérale de l’Europe.

    C’est une fuite en avant !

    Il est en effet illusoire de croire qu’il constitue le commencement d’un budget fédéral pour l’Euro, ce n’est pas sérieux .

    Il ne constitue pas un outil crédible, pire il va diviser les Etats européens dans des discussions sans fin sur les conditions de remboursement des prêts et les modalités d’utilisation des subventions .

    – 9 ) Oui à la solidarité :

    Un accord entre Etats pour lever un emprunt et aider les pays en difficulté aurait été plus rapide et efficace qu’une mutualisation de la dette.

    Mieux encore, le rétablissement des avances des banques centrales – du système des banques centrales – aux Etats pour investir serait immédiat et constituerait une dette perpétuelle inscrite dans les comptes des banques centrales … jamais remboursée !

    Le système des avances a permis à la France de se reconstruire, il est certes contraire au traité de Maastricht mais il a fait ses preuves économiques !

    – 10 ) La leçon de ce marathon bruxellois est très simple : Macron l’idéologue voulait donner l’illusion de créer une dette mutualisée, fédérale …

    En réalité, il a obtenu la mise en place d’une bombe à retardement, cet accord réserve de nombreuses surprises, et va créer de nombreuses tensions entre les pays membres de l’UE.

    Prétendre que c’est la matrice d’une Europe nouvelle révèle naïveté ou plutôt volonté de manipulation !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s