Mars 2020 : la date où l’industrie pharmaceutique aura définitivement supplanté la médecine…

[Un article de Jean-Dominique Michel pour France Soir]

« Les mois écoulés auront vu le monde vaciller devant une épidémie respiratoire virale d’un ordre de grandeur pourtant habituel, avec des réactions sanitaires, sécuritaires et politiques sans précédent. Si, étant donné les incertitudes qui existaient quant à la gravité de la Covid-19, ces réactions ont pu sembler justifiées dans un premier temps, il a vite été évident que ce n’était pas le cas. Les autorités (OMS et gouvernements occidentaux en particulier) ont sur-réagi d’une manière terriblement destructrice à long terme pour nos sociétés.

Les données sont pourtant apparues très tôt : dès le début du mois d’avril, l’équipe du Pr Ioannidis de l’Université de Stanford montrait que la contagiosité et la létalité (nombre de décès en rapport du nombre de personnes infectées) réelles de la Covid était du même ordre que ce que l’on connaît année après année avec la grippe. Que la plupart des personnes infectées ne s’en rendaient même pas compte tant le virus est habituellement bénin ! Que les victimes enfin avaient une moyenne d’âge alignée sur l’espérance de vie, pays par pays. Et que donc il n’y aurait tout simplement pas de surmortalité particulière en 2020 dans nos sociétés[i].

On a pourtant imposé un confinement autoritaire, violant évidemment de nombreux droits fondamentaux, au motif que c’était absolument nécessaire pour limiter les dégâts. Décision purement et simplement erronée : les pays ayant connu les plus forts taux de mortalité sont ceux qui ont confiné le plus strictement. Une étude anglaise vient de montrer que les 2/3 de la surmortalité pendant la période en question avaient en fait eu d’autres causes que la Covid, en particulier le manque de soins pour les personnes souffrant de maladie grave[ii]. Soit des décès qui ont été majoritairement la conséquence des mauvaises réponses sanitaires.

Des pays ayant peu ou pas confiné (comme la Hollande, la Suède ou la Suisse) ne se sont pas moins bien tirées d’affaire que la France, l’Italie et l’Espagne –bien au contraire. Les conséquences à long-terme de la panique et de la dérive autoritaire qui se sont emparées de nos gouvernements s’annoncent en revanche terrifiantes : le PIB a chuté de près de 14% en France au 2nd trimestre 2020[iii], les faillites de commerces, d’indépendants et de PME sont à prévoir par centaines de milliers. Alors que le nombre de décès attendus en Grande-Bretagne comme conséquence du confinement est évalué à plus de 200’000 (manque de soins, précarisation et suicides principalement), soit bien plus que ce qu’il aurait hypothétiquement permis de sauver[iv].

Seuls prospèrent de manière presque obscène en ces temps tragiques les GAFAM et les sociétés pharmaceutiques !

A l’origine de ce désastre, on trouve un phénomène qui, s’il devient à peu près apparent pour tout le monde, requiert tout de même quelques clés de lecture. Même s‘il s’agit d’une « vérité embarrassante », cela fait longtemps que le constat a été posé du pouvoir démesuré de l’industrie pharmaceutique, qui détermine depuis deux décennies au moins les politiques sanitaires des états. Les études qui en attestent et les prise de position visant à alerter les populations sont si nombreuses que l’on a l’embarras du choix[v]. Le centre d’éthique de l’Université de Harvard le résume fort simplement sous le concept de « corruption systémique » :

L’industrie pharmaceutique a corrompu la pratique de la médecine par son influence sur le développement des médicaments, la manière dont ils sont testés et la création de connaissances médicales (…) L’industrie a exigé des délais d’examen moyens plus courts et, avec moins de temps pour examiner minutieusement les preuves, il en est résulté une augmentation des hospitalisations et des décès. La satisfaction des besoins des entreprises pharmaceutiques a pris le pas sur la satisfaction des besoins des patients. Si cette corruption des intentions réglementaires n’est pas inversée, la situation continuera à se détériorer.[vi]

Ces industries (et donc les autorités qu’elles ont sous leur influence) n’ont depuis longtemps plus la santé de la population comme priorité mais les perspectives de profit qu’elles peuvent tirer de ses problèmes de santé.

Je pense que toute personne un peu capable de penser aura été choquée de la déposition d’Agnès Buzyn, ancienne ministre de la santé, devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale. Interrogée sur l’inscription soudaine au mois de janvier de l’hydroxychloroquine au tableau des substances vénéneuses, elle pataugea à travers différents trous de mémoire pour finalement énoncer que la raison en était que « les Français consomment en général trop de médicaments ». Et donc que, suite à la réception d’une note de ses services, elle avait décidé de ce changement pour un des remèdes les plus sûrs de toute la pharmacopée !

Elle aurait pourtant eu l’embarras du choix, puisque des milliers d’autres médicaments avec des profils de risque plus élevés auraient pu être re-classés pour la même cause. Par le plus grand des hasards sans doute, son choix est justement tombé ce jour-là sur un produit qui avait déjà fait ses preuves in vitro contre le premier Sars en 2005[vii], et que même le CEO de Novartis considérera à la fin du mois de mars comme le médicament le plus prometteur face à la Covid !

On apprit ensuite que ce changement avait en fait été effectué… à la requête expresse du laboratoire pharmaceutique Sanofi : « Le classement de l’hydroxychloroquine parmi les «substances vénéneuses» est l’aboutissement d’une démarche lancée il y a plusieurs mois par Sanofi, l’entreprise fabriquant le Plaquenil, seul médicament contenant de l’hydroxychloroquine disponible en France.[viii] »

Comprenons-nous bien : l’état de corruption systémique rappelé plus haut est tel qu’une compagnie pharmaceutique peut en effet, sans raison médicale ou pharmacologique valable, obtenir qu’une ministre change le classement d’un médicament au moment même où il peut s’avérer salvateur !

La suite nous la connaissons : alors que les premiers essais cliniques à travers le monde commençaient à suggérer fortement l’efficacité de l’hydroxychloroquine (en combinaison avec l’azithromycine) en début d’infection, la plupart des gouvernements occidentaux dont la France interdirent sa prescription aux médecins libéraux. Les privant de manière scandaleuse de la possibilité de soigner leurs patients et donc aux malades de la Covid de celle de se faire soigner, au motif que l’efficacité du remède n’était pas absolument « prouvée ».

Cette excuse-bidon fit mouche, et en vint même à empoisonner le débat public alors que la question n’est absolument pas là : les médecins disposent de la prérogative et du droit inaliénable de prescrire en leur âme et conscience le traitement qu’ils estiment convenir à leurs patients. Depuis la loi Kouchner, toute décision est prise conjointement par un médecin et son patient, le premier devant expliquer au second les options possibles, avec leurs risques et bénéfices respectifs, avant que le patient donne son « consentement libre et éclairé » à l’option retenue ».

Lire la suite sur France Soir

Quelques rappels :

Revenus versés aux médecins par Big Pharma. A partir de 12 on a un foyer épidémique de conflits d’intérêts ?

Suppression impitoyable de tous les messages en faveur de la chloroquine

Agnès Buzyn a classé la chloroquine sur la liste des substances vénéneuses

COVID-19 : Vaccin à tout prix !

 

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Mars 2020 : la date où l’industrie pharmaceutique aura définitivement supplanté la médecine…

  1. Zig dit :

    bonjour Olivier, c’est bien que cet article paraisse dans un quotidien qui ose sortir un peu de l’ornière, d’ailleurs ils ont publié un article il y a quelques jours qui pourrait faire un billet ici, du Dr Nicole Délépine dont j’avais déjà mis un autre lien par ailleurs dans une réponse sur une autre publication….
    http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/crise-du-coronavirus-en-france-epidemie-terminee-versus-panique-organisee-pourquoi

    et pour ceux qui ne l’ont pas encore écouté le Dr. Peronne assume ce qu’il dit, bravo

    • zorba44 dit :

      Vu et revu…

      Le sens de l’honneur, le sens du devoir, le sens éthique…
      Un Professeur totalement intêgre, l’Homme avant le Professeur !

      Jean LENOIR

  2. zorba44 dit :

    Il faut le dire et le redire …actuellement, à part l’hydroxychloroquine et quelques médicaments bannis par la réglementation, rien n’est moins sûr que l’industrie pharmaceutique qui traÎne derrière elle des dizaines de boeing 737 max …en toute impunité.

    Il faut le dire et le redire …face aux diagnostics de son médecin traitant, et, après description des symptômes, seul l’apothicaire traditionnel devrait avoir l’oeil et l’écoute du patient …internet faisant le reste.

    Un travail personnel de recherche pour une voie de guérison naturelle sans effets secondaires !

    Qu’on se le dise et nique les vaccins opportunistes, hasardeux, voire dangereux !

    Jean LENOIR

  3. matbee dit :

    Ces enfoirés en remettent une couche…

    Covid-19: « Nous pouvons basculer à tout moment », avertit le Conseil scientifique

    « L’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment » vers une reprise incontrôlée de l’épidémie de Covid-19 en France, avertit mardi le Conseil scientifique qui guide le gouvernement, en insistant sur l’importance des mesures barrières.

    https://actu.orange.fr/france/covid-19-nous-pouvons-basculer-a-tout-moment-avertit-le-conseil-scientifique-CNT000001sc3zy/photos/l-equilibre-est-fragile-et-nous-pouvons-basculer-a-tout-moment-vers-une-reprise-incontrolee-de-l-epidemie-de-covid-19-en-france-avertit-mardi-le-conseil-scientifique-3b9eb88723cb988377832ce8d0eeb877.html

    • Alan.144 dit :

      Le Pr Raoult nous a parlé d’une progression de l’épidémie « en forme de cloche » nous démontrant par là-même qu’une deuxième vague était impossible.
      S’il y a une deuxième vague, c’est que des épandages auront été faits, ILS ne sont pas à ça près.

      Rien ne peut arrêter les psychopathes maîtres du monde — à part leur exposition, et c’est là la raison pour laquelle les « conspirationnistes » sont dérangeants pour eux — a fortiori quand ils savent qu’ils jouent leurs dernières cartes, leur va tout.

    • Oui, je viens de l’intégrer dans ma toute dernière publication du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/08/04/non-au-port-dune-museliere-par-tous-partout-version-pdf-gratos-de-jbl/

      En appui de Perronne et Henrion-Caude, notamment, aussi, je le mets sous mon billet, l’ayant déjà lu chez covidinfos.net

      Pour ceux qui voudront, mon tout dernier PDF fait maison, justement avec un modèle de lettre à faire passer, d’urgence à nos médecins-génocideurs-traitants qui participent à notre élimination en chantant et afin de les mettre au pied-du-mur puisque c’est là qu’on voit le mieux, le mur !

      Cliquer pour accéder à non-au-port-dune-muselic3a8re-par-tous-partout-par-jbl1960-aoc3bbt-2020.pdf

      • Alan.144 dit :

        Bonsoir Jo, Olivier et tous les autres lecteurs,

        Très complet le PDF. Merci Jo.

        Ici, on aime ou on n’aime pas Pascal Treffainguy, mais il nous confirme dans cette vidéo que la  » Deuxième Vague  » est bien FABRIQUEE, et qu’elle est en route.
        Inutile que j’en dise plus, le mieux est de l’écouter.

  4. Marc dit :

    Dans ce monde pourri des « élites » de la médecine, seuls Raoult, Perronne et quelques autres semblent avoir résisté à la corruption, cela ne donne pas une belle image de la nature humaine !

    • Alcide dit :

      … cela ne donne pas une belle image de la nature humaine !…

      Cela démontre simplement que les médecins ont dans leur rang autant de pourris que dans la banlieue lambda et risque d’entamer leur prestige auprès de la ménagère de plus de cinquante ans.

  5. reinette dit :

    BIG PHARMA est une industrie qui a pour but de faire du fric pour ses managers et ses actionnaires, pas d’améliorer la santé du troupeau… qu’on se le dise et qu’on le répète partout !!
    ça aidera peut-être les endormis à ouvrir les yeux…

  6. 2112 dit :

    C’est quoi ces conneries ! Avant Buzyn la chloro était hors ordonnance; avec Buzyn il faut passer par un médecin pour l’obtenir. Le Plaquenil fut toujours sous ordonnance.

    Donc Sano aurait dicté à Buzyn de classer la chloro au meme titre que le Plaquenil; mais comme la chloro est idéologiquement bannie, il n’en va pas mieux du Plaquenil sauf à jouer sur la dénomination.

    Hors Sano n’a pas poussé à la roue en trompettant Plaquenil=chloro pour en profiter.

  7. Alcide dit :

    La prestitude scientiste s’exprime :

    Plusieurs études publiées ces dernières semaines viennent sonner la fin de partie concernant l’utilité de l’hydroxychloroquine dans le cadre de l’infection au SARS-CoV-2 : ça ne marche pas. Avec ou sans antibiotique. Qu’importe le moment où la thérapie est donnée. Fin de partie.
    Il suffisait d’être patient. Il ne fallait pas crier « Fin de partie » le 25 février 2020 comme le Professeur Raoult, mais bien laisser un peu de temps à la science. Nous pouvons le dire à présent : c’est la fin de partie. Malheureusement, pas pour la Covid-19. Même si nous avons plus d’informations sur comment traiter au mieux un patient (corticothérapie, décubitus ventral), nous sommes loin de disposer d’un remède spectaculaire.

    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-chloroquine-fin-partie-80151/#xtor=EPR-57-%5BALERTE%5D-20200804

    « Il faut laisser du temps à la science  » comme le dit la petite crapule.
    Madame Michu derrière son masque, ses lunettes et ses gants de ménage dégoulinante de sueur trépigne en attendant le vaccin contre cette saleté de virus , le seul actif en été…

    Son toubib ne lui a rien dit.

  8. Eric83 dit :

    Force est de constater que la lecture des événements par JDM depuis le début de la crise du Covd19 est très juste, tout en sachant y mettre les formes pour ne pas être catalogué de complotiste/conspirationniste.

    La dissidence à la doxa politico-médiatique inquiète au plus haut de l’Etat et de leurs donneurs d’ordres. Dans son allocution devant l’AS, le nouveau 1er sinistre, a tout de même placé les complotistes entre les terroristes et les séparatistes !!!

    Ils savent que leur PSY-OP ne tient que grâce à la peur suscitée par l’ignorance de la masse des citoyens au sujet du Covid19, du manque de traitement, du vaccin prétendument salvateur…

    Si la PSY-OP devient perceptible au plus grand nombre, alors les véritables complotistes qui ont pris et prennent des décisions contraires à l’intérêt du peuple seront démasqués.

  9. Abroz60 dit :

    HCQ les données enfin publiées, plutôt efficace le Plaquenil comme le montrait un hématologue libanais aux US sur sa page Facebook avant hier et en plus en français ! Ça n’a pas suffit sa page a été bloqué au bout de 12 heures.
    https://www.mediterranee-infection.com/outcomes-of-3737-covid-19-patients-treated-with-hydroxychloroquine-azithromycin-and-other-regimens-in-marseille-france-a-retrospective-analysis/

    Veuillez noter l’importance du Zinc que j’avais communiqué à Zorba44 et aussi à Marseille dès le début mars.
    Ça ne coûte pas cher. En pendre 15 mg par jour en supplément alimentaire ou bien manger des graines de potirons à défaut de ne pas tous à avoir accès à la potion magique du Gers 🙂

    • zorba44 dit :

      L’argent colloïdal interdit à la vente en Europe ?
      Pierre, je rève, dis-moi que je rève !

      Jean LENOIR

      • Abroz60 dit :

        Où as-tu vu ça ?
        L’ingestion n’est pas autorisée dans l’UE c’est tout.
        Les potions magiques ont une faible conductivité électrique et un effet Tyndall intense. Ça ne se trouve que dans le Gers en version Argent, or, platine, palladium, magnésium et zinc. Il ne manque plus que le cuivre à boire avec modération.

      • Alcide dit :

        @ Abroz60
        Le Cu existe aussi en Co Non Ionique.
        Le Pt Co Intense titre 2ppm à utiliser avec modération mais très efficace.
        Amicalement.

  10. Zig dit :

    un très bon résumé de la situation https://swprs.org/a-swiss-doctor-on-covid-19/
    c’est en anglais que la mise à jour est la plus récente, vous pouvez aussi sélectionner en FR, mais la maj date de juin…

  11. Alcide dit :

    Des nouvelles de Raoult :
    Mardi 4 août, le professeur Didier Raoult a partagé sur Twitter un «bulletin d’information scientifique» mis en ligne précédemment sur la chaîne YouTube de l’IHU Méditerrannée-Infection. Il y a évoqué «un changement de profil» des cas en se basant sur les statistiques du dépistage généralisé en France.

    Un couillonavirus dangereux uniquement pour l’économie et les peuples qu’il ruine par le seul fait de l’exploitation éhontée de ce maigre phénomène par les crapules au pouvoir.

    In fine, le Covid fera saisir votre maison avec l’approbation de Macron.

  12. Un petit IN VIVO, qui démontre bien le niveau de mouzombification de la France, en ce 5 août 2020 (quoiqu’on pourrait se croire en août 40 !)

    AUCHAN – COGNAC – Mercredi 5 août : Perso, pas sortie depuis le 19/07 faire des courses, sans masque. Mais aujourd’hui, course du mois, je me rends avec mon époux, pour faire un minimum de courses, en même temps, je rappelle aux grincheux que je ne perçois rien de personne, seul mon époux perçoit une retraite, j’ai un statut de personne handicapée et je marche avec des béquilles n’ayant plus de rotules et une dysarthrose très avancée.

    On met le masque au moment d’entrer, mais sous le nez, afin de respirer sans trop de gêne, mon mari n’ayant plus qu’une parotide (on lui a enlevé une tumeur mixte parotidienne et il a subi de la radiothérapie, il est claustrophobe, qui plus est, et à donc une difficulté respiratoire chronique, de ce fait. Son médecin traitant a refusé de lui faire une dérogation et au contraire, comme le port de la muselière est OBLIGATOIRE, lui a prescrit des masques FFFP1 ! Et pour couronner le tout, il n’entend pas bien, ce qu’il fait qu’il ne comprend rien quand on lui parle avec un masque).

    Mon mari fait la queue à la poissonnerie. Une cliente l’apostrophe en lui demandant de mettre son masque correctement et mieux qu’il ne l’a mis. Mon mari lui répond je t’ai pas demandé si ta grand-mère faisait du vélo ? La vendeuse de poisson s’en mêle, donnant raison à la covidienne de souche.

    Comme mon mari n’obtempère pas, on fait prévenir l’agent de sécurité !

    Mon mari demande à l’agent de sécurité : je porte un masque ou pas ? Oui !

    Alors, la loi m’oblige à porter un masque, mais elle ne précise pas où et comment ? Donc, moi je le porte comme cela ! Fin de l’histoire…

    N.B. : Notre médecin traitant a refusé de me faire une dérogation pour une visière, avançant que ça n’était pas valable et qu’il fallait absolument porter un masque !

    La suite, pour ceux qui voudront ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/08/05/in-vivo-la-ou-les-covidiens-passent/

    Pour l’obligation de se mettre du gel hydroalcoolique, placardé à toutes les entrées des commerces adjacents = ON PEUT RIEN FAIRE ?
    À part faire semblant, si on a vraiment besoin d’y rentrer ?
    JBL

    • zorba44 dit :

      Faire semblant pour le gel hydroalcoolique chez mon dentiste hier… c’est ce que j’ai fait.

      Au retour un petit porto bien alcoolique à usage exclusif de mon foie pour célébrer ma nouvelle couronne !

      Bravo pour le masque …quelque bon usage de la bonne trouyauteuse de bureau pour en améliorer la ventilation, en tant que suggestion.

      Autre suggestion Jo : changez de médecin traitant ! …et dites lui bien pourquoi et faites transférer votre dossier chez un jeune en recherche de clientèle si ça existe de part chez vous,

      Jean LENOIR

      • Votre suggestion est à l’étude Jean, le souci, voyez-vous, si la cambrousse est un réel avantage pour être en phase avec la nature, c’est que les déserts médicaux sont une réalité bien difficile à supporter…

        Enfin, c’est un jeune médecin, installé, avec son épouse, médecin également, dans une Maison de Santé, flambant neuve et qu’il en a rien, mais rien à carrer du reste, vu que les médecins sont rares…

        Mais j’ai pris la décision de changer, oui.
        Surtout qu’avec Doctolib (qui a été hacké il y a peu) lorsque vous prenez RDV, vous devez payer par avance, et la consulte et décaissée, en banque !
        J’ai dû fournir la preuve par mon relevé bancaire = à c’est pas normal, vous êtes la seule à qui ça arrive…
        Non, je suis l’une des rares qui suis ses comptes bancaires à la loupe, vu que j’ai pas un rond !
        Mais ça, ben y s’en carrent aussi, eux ce qu’ils veulent c’est renflouer leurs tiroirs caisse = Gling, gling, gling.
        La consulte spéciale COVID = 55€ que c’est nous qu’on les avance hein ?
        + 2 ou 5 € par contacts tracés ou traqués c’est pareil, et hop, ni vu ni connu je t’embrouille…

        https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/tech-doctolib-ete-victime-piratage-vol-donnees-personnelles-82121/

        Utilisés par 35 millions de français = non, vu que ce sont les médecins qui vous l’imposent. Les vieilles gens, en campagne précisément, qui n’ont pas internet (on s’en fout de toutes façons, la pandémie les balayera) sont obligés de demander à leurs enfants ou amis…

        Tenez, un rappel, bon on l’a plus jamais revu le gars, mais je ne doute pas qu’il doit continuer à toucher sa thune, lui !

        Je l’avais intégrée, en analyse, là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/02/25/xochipelli-protocoles-de-plantes-medicinales-pour-les-grippes-coronavirus-et-autres-sars-23-02-20/

        Comme quoi, tout était prévisible…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s