Big Pharma : le coup de Bourse de Pfizer avec son vaccin “efficace à 90%”

(LCI, 9 novembre 2020)

Pr Enrique Casalino, infectiologue et chef du service des urgences à l’hôpital Bichat : « L’objectif n’est pas de communiquer avec la communauté scientifique… Lorsqu’on lit le document, il parle de Pfizer et il vous dit qu’il est à la Bourse de New York, il vous donne le code ; et il parle de l’autre labo qui est une start-up allemande et il vous dit qu’elle est dans le NASDAQ et il vous donne le code… »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Big Pharma : le coup de Bourse de Pfizer avec son vaccin “efficace à 90%”

  1. Bernie dit :

    La propagandiste Elisabeth Martichoux est dans les choux !
    Elle est bien refroidie la pauvre…

  2. Alcide dit :

    «Grosse gueule de bois», «douleurs partout», maux de tête, fièvre: des volontaires ayant testé le nouveau vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et BioNTech ont décrit des sensations désagréables après la vaccination, rapporte le Mirror.

    https://fr.sputniknews.com/sante/202011111044752289-des-volontaires-evoquent-des-effets-secondaires-du-vaccin-de-pfizer/

    C’est dommage que les morts ne parlent pas.
    Ils auraient pu avoir la courtoisie de nous dire leur joie de participer à une si grande et belle avancée boursière.

    Les Blaireaux-masqués, tendez votre bras !

  3. Alcide dit :

    Ce cher Schwab con-descend à nous éclairer de ses lumières et nous fournir les règles de notre misérable vie de demain.

    « Dans son livre Covid-19: The Great Reset, le mondialiste du Forum économique mondial Klaus Schwab affirme que le monde ne reviendra «jamais» à la normale, bien qu’il admette que le coronavirus «ne constitue pas une nouvelle menace existentielle».

    https://summit.news/2020/11/10/globalist-klaus-schwab-world-will-never-return-to-normal-after-covid/

    Ce type est une merveille, une curiosité, une incarnation des ténèbres, beaucoup rechercheront ce trophée.

  4. Alors c’est encore l’imMonde Christophe Barbier qui tire le premier !

    Christophe Barbier vend le vaccin. Si vous n’êtes pas vaccinés vous ne pourrez plus aller au…
    Tepu ? Nan, ça c’est moi qui le rajoute, mais écoutez bien ce onc, 1MN22S en même temps, suffisent à nous refiler la gerbe ou envie de mordre : Faut-il-il rendre la vaccination contre la Covid obligatoire ? Essayons d’être plus malins que brutaux! Mon édito vidéo du jour. Christophe Barbier😡 👿 « Il faudra avoir son certificat de vaccination comme un laissez-passer pour être « dans la société »

    Sinon ?
    Ben au COVID tu croiras, peur tu auras, masque tu porteras, vaccin tu accepteras et libertés dans ton ulc tu auras !

    Je l’ai rajoutée sous ma publication d’hier, et je rajoute la vôtre, cher OD, je vous laisse le lien vers mon billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/

    Qui contient un tout petit PDF sur 3 pages pour stopper les délires technotroniques paskiena marre de leur dictature sanitaire qui est tout sauf sanitaire et vraiment mais vraiment à iech !

    L’article supprimé a mystérieusement réapparu vu le nombre de connexion requise pour l’heure !

    Cliquer pour accéder à article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

  5. Alcide dit :

    Les petits entrepreneurs commencent à fondre les plombs…

    Il est très dangereux de mettre les gens le dos au mur, mais Micron et les autres crapules qui ne connaissent rien de la vie sauf à tricher ou à faire la pute l’ignorent complétement.
    Je crois que les prochaines semaines seront des moments intéressants.

  6. Alcide dit :

    …« L’objectif n’est pas de communiquer avec la communauté scientifique… Lorsqu’on lit le document, il parle de Pfizer et il vous dit qu’il est à la Bourse de New York, il vous donne le code ; et il parle de l’autre labo qui est une start-up allemande et il vous dit qu’elle est dans le NASDAQ et il vous donne le code… »

    Au vu du QI, je parie que le Blaireau-moyen en blouse blanche n’a rien compris à la manip :

    Le PDG de Pfizer jette 62% de ses actions sur l’annonce d’un vaccin COVID
    Lundi, les actions de Pfizer ont grimpé de 16% à la suite d’une déclaration haussière sur le vaccin expérimental COVID-19 de la société qui a montré une efficacité de 90% dans les résultats préliminaires. Puis mardi, selon un dépôt de la Securities and Exchange Commission , le PDG de Pfizer Albert Bourla a vendu 62% de ses actions.

    https://www.zerohedge.com/markets/pfizers-ceo-dumps-60-his-stock-covid-vaccine-announcement

  7. Ratatouille dit :

    Merci a toustes,

    Cela se précise,

    France, 11 Novembre: « Je pense en tout cas qu’il faudra distinguer la liberté de circulation de ceux qui se sont fait vacciner, et celle de ceux qui ne l’ont pas fait. » (@LaurentHenart – Sud Radio)

    :z

  8. Élysée dit :

    Je viens d’écouter la vidéo de LCI.
    Rien à faire, je ne m’habituerai jamais à la connerie abyssale des journaleux.
    Raison pour laquelle je ne regarde plus la ‘boîte à ordures’ depuis des années.
    Faut être vraiment maso ou totalement inculte pour gober leur propagande mensongère.

    « Ils veulent un retour sur investissement » clame cette vendue aux ordres afin de dédouaner Pfizer et ses magouilles boursières.
    Ben voyons !
    Ils vont se goinfrer de milliards de $ avec leur saloperie de vaccin poison traceur (comme les autres labos d’ailleurs) mais c’est juste « un retour sur investissement ».

    On n’arrêtera pas l’agenda mondialiste qui a clairement accéléré la cadence, inutile de prendre des vessies pour des lanternes.
    Les talmudo-sionistes et la cabale ont un boulevard devant eux et ce n’est certainement pas Trump, un faux opposant contrôlé, qui pourra les empêcher d’exécuter leur Grand Reset. Il est couché devant eux.
    La dualité Républicains/ Démocrates (tout comme la Droite/ Gauche), est un énième leurre de la Haute Franc-maçonnerie – une référence aux damiers noirs et blanc de la secte occulte -.

    La dissidence, dans la France occupée, est infiltrée et noyautée par des agents dormants, essentiellement des sayanim qui collaborent avec le Mossad.

    Il faudrait d’abord nettoyer les écuries d’Augias avant de parler de « Résistance » en France mais ne rêvons pas trop, pragmatisme oblige.

  9. clavreul dit :

    Adrien Quatennens disait hier à la radio que la république était basée sur la l’ unique souveraineté du peuple. Et bien monsieur Quatennens, prévenez nous lorsque se sera une dictature !
    37c974df57a390afa555f354ade9dbbcb7d185d4.jpg (768×512)

    En faite cela ne sera pas la peine on a compris :
    Discours sur le Nouvel Ordre Mondial de Nicolas Sarkozy le 16 janvier 2009.

  10. childeric dit :

    oh la la ça n’a pas trainé ! l’UE passe déjà un contrat de 300 millions de doses avec Pfizer et BionTech… les fumiers tout ça était bien concerté

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin-contre-le-covid-19-l-union-europeenne-approuve-un-contrat-avec-pfizer-et-biontech_4177255.html

  11. zorba44 dit :

    Je pense comme toi Pierre… Comme en Australie je pense que les chefs des petites entreprises vont pêter les plombs …et cela ne sera pas pacifique bien longtemps.

    Il paraît, j’ai vu cela sur Yahoo poubelle hier que les services de sécurité de l’Elysée sont sur les dents : Macron et sa clique reçoivent des milliers de menaces de mort chaque jour…

    …Il suffira qu’une seule soit mise à exécution !

    Jean LENOIR

  12. Danse dit :

    Amende de 99 millions d’euros contre Pfizer pour avoir surfacturé un médicament
    Par la tribune.fr | 07/12/2016,
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/amende-de-99-millions-d-euros-contre-pfizer-pour-avoir-surfacture-un-medicament-622795.html
    Le géant pharmaceutique américaine Pfizer a écopé d’une amende de 84,2 millions de livres (99 millions d’euros) pour avoir surfacturé un médicament antiépileptique au système de santé publique (NHS) britannique, a annoncé mercredi 7 décembre l’autorité de la concurrence britannique….

  13. Danse dit :

    Pfizer : double amende dans deux affaires de pratiques …
    https://www.boursier.com/actions/actualites/news/pfizer-double-amende-dans-deux-affaires-de-pratiques-trompeuses-de-commercialisation-de-medicaments-510747.html
    Pfizer a accepté de verser une somme combinée de 42,9 Millions de dollars à l’Etat de Caroline du Nord et à 32 autres Etats américains…

  14. Danse dit :

    Pfizer paie une amende record de plus de 2 milliards …
    https://www.challenges.fr/entreprise/pfizer-paie-une-amende-record-de-plus-de-2-milliards_362394
    Pfizer a finalisé un accord avec la justice du pays au terme duquel il a accepté de payer une amende record de 2,3 milliards de dollars pour solder une plainte sur ses pratiques commerciales.
    Par Challenges.fr le 02.09.2009
    Pfizer a finalisé un accord avec la justice du pays au terme duquel il a accepté de payer une amende record de 2,3 milliards de dollars pour solder une plainte sur ses pratiques commerciales.

    « La plus grosse amende jamais infligée par la Justice américaine dans le secteur de la santé ». Voilà comment le département de la Justice a qualifié l’accord conclu entre Pfizer et la justice américaine au terme duquel le groupe pharmaceutique américain a accepté de payer une amende de 2,3 milliards de dollars pour solder une plainte sur ses pratiques commerciales.
    Cet accord définitif fait suite à un accord de principe dévoilé en début d’année. Il porte sur « des pratiques commerciales frauduleuses » concernant l’anti-inflammatoire Bextra de Pfizer, a rappelé le département de la Justice.

    Le Bextra avait été retiré du marché en 2005, en raison d’inquiétudes sur des effets secondaires, particulièrement cardiaques.
    Selon les plaignants, Pfizer « a fait la promotion du Bextra pour plusieurs usages et dosages que la FDA [les autorités sanitaires, ndlr] avait refusé de valider en raison de doutes sur les risques » associés à cet anti-inflammatoire.
    L’accord solde les plaintes au civil et au pénal sur le sujet. Pfizer et sa filiale concernée, Pharmacia & Upjohn Company, verseront 1,3 milliard de dollars pour solder le volet pénal de l’affaire, et 1 milliard supplémentaire pour solder le volet civil.
    Dans un communiqué distinct, Pfizer a indiqué avoir déjà provisionné ces 2,3 milliards de dollars dans ses comptes de l’exercice 2008. Une somme que le groupe avait rendue publique en janvier, à l’occasion de l’annonce de son rachat des laboratoires Wyeth pour 68 milliards de dollars.

  15. Danse dit :

    Juridique : Amiante : amende de 430 M$ pour Pfizer
    https://www.industriepharma.fr/juridique-amiante-amende-de-430-m-pour-pfizer,8622
    Publié le 13/09/2004
    Pfizer va verser 430 M$ de dédommagement pour résoudre à l’amiable des litiges sur l’amiante. Quigley, sa filiale spécialisée dans l’isolation thermique, avait utilisé de l’amiante pour fabriquer ses produits jusqu’au début des années 1970. Ceci lui vaut d’être confronté à 171611 plaintes pour exposition à l’amiante et à la silice. D’autre part, le groupe versera 405 M$ sur un fonds pour financer les litiges avec les 20 % de plaignants restant qui ont refusé l’accord.

  16. Danse dit :

    Wikileaks : Les sales méthodes de Pfizer révélées
    http://www.lesmotsontunsens.com/wikileaks-les-sales-methodes-de-pfizer-revelees-8651
    10 décembre 2010 14:31, par Napakatbra
    Pfizer, leader mondial de l’industrie pharmaceutique, a fait pression (avec succès) sur le procureur général du Nigéria pour qu’il abandonne une action en justice. En cause, un essai pharmaceutique controversé qui a provoqué la mort de 11 enfants.

  17. Danse dit :

    Pfizer : Une scientifique infectée par un virus fait maison ?
    http://www.lesmotsontunsens.com/pfizer-une-scientifique-infectee-par-un-virus-fait-maison-7312
    19 mars 2010 15:46, par Napakatbra
    Une ancienne employée de Pfizer poursuit le géant pharmaceutique en justice. Devant les juges, elle a affirmé sous serment avoir contracté une maladie déclenchée par un virus de type VIH… créé par un de ses collègues. Elle a été licenciée.

    En 2003, trois employés de Pfizer, dont Becky McClain et son supérieur direct, ont été contaminés par un virus. Ce qu’a reconnu la firme. S’en suit une longue descente aux enfers. La scientifique développe une maladie rare, qui lui fait subir une douzaine de crises de paralysie tous les mois. Du coup, elle se rebelle. A plusieurs reprises, elle pointe du doigt les manquements aux règles de sécurité. Pour seule réponse, elle est écartée du comité de suivi sanitaire. Jusqu’à ce jour de 2003, où son chef la plaquera contre un mur, en l’insultant et la menaçant. Elle sera licenciée en 2005.

    Un virus bien gênant…
    Le procès s’est ouvert en début de semaine. Becky McClain accuse son ancien employeur de n’avoir pas mis en oeuvre les mesures de sécurité nécessaires pour protéger ses employés. Elle l’accuse aussi de l’avoir licenciée abusivement, en réponse à ses multiples plaintes.
    Pfizer nie en bloc, arguant que la chercheuse s’est tout simplement arrêtée de travailler, sans raison valable. Le Big Pharma fait aussi valoir que le niveau de sécurité dans ses unités de recherche est sans faille. En outre, le labo affirme que la maladie de son ex-employée ne peut avoir été causée par le virus en question, car il ne contenait pas le code génétique nécessaire à sa reproduction. La firme refuse pourtant de révéler le génome du virus suspecté, ce qui permettrait à la justice de vérifier ses dires et au corps médical d’identifier la maladie et de développer une médication adaptée.

    Sécurité sanitaire défaillante
    Ce qui soulève deux questions :
    Et d’une, comment se peut-il qu’un laboratoire privé développe ses propres virus, dans le plus grand secret et sans aucun contrôle public ?
    Et de deux : est-il possible que des laboratoires aussi sensibles soient mal sécurisés ?
    Un début de réponse : en février 2009, des souches de grippes humaine et aviaire ont été mélangées par erreur, ce qui aurait pu provoquer l’émergence d’un virus hybride extrêment dangereux. Quelques semaines plus tard, ce sont cinq fioles d’un virus porcin de nature H1N1 qui explosent en vol, dans un train suisse, au beau milieu des voyageurs. Et le mois dernier, pour finir cette liste malheureusement non exhaustive, un rapport canadien a montré que le laboratoire national de microbiologie de Winnipeg (qui détient des souches de virus parmi les plus pathogènes) avait subi plus de 250 incidents entre 2005 et 2009, dont l’exposition de personnels à des menaces bactériologiques.

    Que du bonheur…

  18. Danse dit :

    Scandale de grande ampleur dans l’industrie pharmaceutique
    http://www.lesmotsontunsens.com/scandale-grande-ampleur-industrie-pharmaceutique-3706
    16 mars 2009 10:35, par Napakatbra

    Des millions de patients sont concernés dans le monde. Dr Scott S. Reuben, un des chercheurs américains les plus prolifiques dans le domaine du traitement de la douleur postopératoire, a fabriqué de toutes pièces la plupart des données de ses recherches, depuis 1996, au profit de plusieurs géants pharmaceutiques. Pfizer et Merck notamment.

    Un Madoff de la médecine (imaginaire)
    Dr Scott S. Reuben, chercheur anesthésiste à Springfield (Massachusetts) et praticien au Centre médical de Baystate, n’a jamais effectué les essais cliniques qu’il a décrit dans au moins 21 de ses 72 articles scientifiques publiés depuis 1996 ! C’est le porte-parole de l’hôpital qui a lâché la bombe, relayé par le New-York Times du 10 mars. La fiabilité de l’ensemble de son oeuvre est aujourd’hui remise en cause.

    Or, en une douzaine d’année, Scott Reuben avait révolutionné le traitement des douleurs postopératoires. Ses études avaient notamment permis aux médicaments comme le Celebrex, le Lyrica et le Dynastat de Pfizer, l’Effexor de Wyeth, ou le Vioxx de Merck d’être utilisés et autorisés par la Food and Drug Administration (FDA). Les traitements promus par le chercheur concernent aujourd’hui des millions de patients dans le monde. Et beaucoup de milliards de dollars.

    Hasards ou coïncidences
    Outre le fait que Pfizer a attribué, ces dernières années, de nombreuses études à Reuben, le chercheur était aussi payé par la firme pour animer des conférences totalement dévolues à la gloire de ses médicaments, selon le Wall Street Journal. Le géant pharmaceutique se défend en invoquant d’autres études « indépendantes » sur les médicaments concernés. « Nous attendons des chercheurs indépendants qu’ils soient sincères et motivés par le désir de faire avancer les soins aux patients. Nous sommes très déçus d’apprendre ces allégations au sujet du Dr Scott Reuben » a notamment déclaré le porte-parole de Pfizer. La larme à l’oeil…

    « Lorsque les chercheurs sont redevables d’entreprises pour une grande partie de leurs revenus, il existe une tendance évidente à obtenir des résultats qui leur sont favorables », s’est plaint le Dr Jerome Kassirer, ancien rédacteur en chef du New England Journal of Medicine et spécialiste des conflits d’intérêts dans l’industrie pharmaceutique. Etonnant.

    Un plan qui se déroule (presque) sans accroc
    D’une part, les compagnies pharmaceutiques fournissent elles-mêmes les données nécessaires à l’évaluation des médicaments, en vue d’obtenir les autorisations de mise sur le marché. D’autre part, elles embauchent les médecins pour réaliser les essais complémentaires sur les médicaments approuvés. Et enfin, elles mènent des actions de démarchage auprès des médecins de ville pour leur fourguer leur camelote. La boucle est bouclée, sans accroc, et des milliers de patients se retrouvent… accros.

    Seule ombre au tableau : chaque année, des dizaines de médicaments sont retirés du marché pour leur dangerosité, alors qu’ils ont passé toutes les étapes des évaluations sanitaires. Le Vioxx, par exemple, sur lequel a travaillé Reuben. La FDA estime que ce traitement largement utilisé contre l’arthrite, a provoqué depuis 1999 aux États-Unis 160 000 crises cardiaques et attaques cérébrales et serait à l’origine de 27 785 décès. Il a été soustrait des pharmacies en 2004 par son fabriquant (Merck), alors que les rumeurs de dangerosité commençaient à se faire insistantes.

    Les scandales se suivent et se ressemblent
    Le prochain scandale pourrait d’ailleurs bien éclater dans les toutes prochaines semaines à propos du Seroquel d’AstraZeneca. Selon de nombreuses sources, la firme tenterait de garder secrets des documents montrant qu’elle connaissait les effets secondaires graves de son médicament, sans jamais les avoir révélés. Mais 4,5 milliards de dollars d’aumônes annuelles ne valent-ils pas quelques messes basses ?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s