Reality-building : La pensée de la menace a remplacé celle de la prévention

«La réalité fait peur non parce qu’elle est réelle mais parce qu’elle menace de le devenir». En réalité le coup d’Etat mondialiste réussit parce que le monde occidental est passé depuis le 11 septembre en mode militaro-industriel sur le plan médical. Patrick Zylberman a décrit dès 2012 la perverse montée de la pensée de la menace qui remplace celle de la prévention. C’est le reality-building décrit par mon ami Lucien Cerise et surtout par Paul Watzlawick, le maître autrichien de l’école de Palo Alto. A coups de menace et de manipulation on fabriquera sa réalité qui va être cauchemaresque. « Faites vous-même votre malheur »…

Patrick Zylberman, Tempêtes microbiennes. Essai sur la politique de sécurité microbienne dans le monde transatlantique, Paris, PUF, 2013.

1 « La réalité fait peur non parce qu’elle est réelle mais parce qu’elle menace de le devenir. » Ainsi, écrit Patrick Zylberman, le « monde transatlantique » serait passé en matière de gouvernement de la santé publique, d’une logique de prévention à la preparedness, comme nouveau régime de rationalité. L’origine de ce glissement serait à chercher du côté des États-Unis, au confluent de trois mouvements historiques : la montée dans le domaine scientifique du thème des nouvelles maladies émergentes ; la réorganisation de l’agenda sécuritaire autour des menaces bioterroristes (sur les brisées des attentats du 11 septembre 2001, des lettres à l’anthrax et des incertitudes autour du devenir de l’arsenal bactériologique de l’Union soviétique) ; et la consolidation d’une pensée stratégique de la guerre asymétrique. Dans ce contexte, la santé publique aurait été captée par les questions de « sécurité intérieure » et nous aurions dérivé, en matière de politiques sanitaires, d’une pensée du risque, caractéristique de la « modernité réflexive », à une pensée de la menace.

2 Ce changement d’époque se traduit par une transformation profonde du rapport aux maladies infectieuses, d’abord aux États-Unis et, plus récemment, au sein de l’Union européenne : dans le sillage de travaux récents sur ce thème, Patrick Zylberman montre qu’il s’agit moins, aujourd’hui, de former des politiques de prévention destinées à réguler des risques probables que de mettre au point des réponses adaptées aux pires menaces imaginables. D’où que la preparedness, en sa rationalité propre, délaisse les probabilités pour s’engager dans une logique fictionnelle, seule capable de scénariser l’incertain et de préparer la réponse aux périls potentiels qui s’y logent. Les politiques de santé publique auraient ainsi été saisies par une logique du pire et seraient passées, ce faisant, d’une approche en termes de régulation des risques à une logique d’éradication de la menace, sans limites de moyens : c’est là le postulat central de l’auteur. Et la sécurité sanitaire, autrefois cantonnée au domaine de l’infrapolitique, d’entrer de plain-pied dans le domaine stratégique des États.

Lire la suite chez Nicolas Bonnal


Lire aussi :

Le projet « Union de la santé », afin de donner à l’Union européenne les moyens d’affronter les futures crises sanitaires, a été dévoilé par Bruxelles ce mercredi 11 novembre.

Tirer les leçons de la pandémie de Covid-19, qui a pris le monde par surprise [sic]. Alors que les Vingt-Sept font face en rangs dispersés au virus, Bruxelles a dévoilé ce mercredi 11 novembre son projet d' »Union de la santé ».

Objectif : donner à l’Union européenne les moyens d’affronter les futures crises sanitaires, notamment en créant une nouvelle autorité aux pouvoirs étendus.

La santé est une compétence des Etats membres, mais l’UE entend ne pas se trouver désarmée lors de la prochaine pandémie. La Commission européenne propose ainsi un arsenal censé assurer une meilleure coordination et des moyens d’actions communs.

Fermetures de frontières, critères de quarantaines variant d’un pays à l’autre, statistiques incomplètes… les pays européens peinent à s’entendre pour endiguer la propagation du Covid-19, offrant le spectacle d’un continent divisé. « On a vu que la fragmentation des mesures rend les Etats plus vulnérables. On ne peut pas se le permettre », a taclé la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides lors d’une conférence de presse.

Un plan européen de préparation aux crises sanitaires

« Nous vivons dans un monde où les maladies infectieuses peuvent émerger à tout instant, nous devons être prêts pour la prochaine pandémie », a-t-elle insisté, avant de dérouler ses propositions — qui feront l’objet de négociations avec les Etats et le Parlement européen.

L’UE demande l’élaboration d’un plan européen de préparation aux crises sanitaires, décliné ensuite au niveau national, avec audits et « tests de résistance » réguliers. Un « système de surveillance intégré » serait établi au niveau européen, et les Etats appelés à intensifier le partage d’indicateurs sanitaires (lits d’hôpitaux disponibles, capacités de soins intensifs…).

Dans la crise du Covid, « nous n’avions pas accès à des données comparables entre les Etats, cela compliquait la coordination, alimentait la confusion et la défiance des citoyens », a confié Stella Kyriakides dans un entretien à quelques journalistes.

Une nouvelle autorité

Au coeur du dispositif, l’UE veut créer une nouvelle autorité, équivalent de l’Autorité pour la recherche et développement avancée dans le biomédical (Barda) aux Etats-Unis, qui dépend du ministère américain de la Santé et dispose de moyens colossaux pour collaborer avec les laboratoires.

Une piste déjà évoquée mi-septembre par la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Face au Covid-19, l’Europe a manqué de solutions sanitaires, et les chaînes d’approvisionnement de médicaments se sont avérées fragiles, fait-on valoir dans l’exécutif européen.

« Face aux urgences sanitaires, nous devons rapidement déployer les réponses les plus avancées, médicales ou autres, nous devons connaître les innovations bio-médicales pertinentes, nous devons avoir les capacités de développer et stocker les composants essentiels », observe Stella Kyriakides.

Le mandat du ECDC « renforcé »

« Cette nouvelle autorité marquera une révolution pour notre préparation stratégique, notre capacité à anticiper les menaces, à avoir une réaction commune », s’enthousiasme-t-elle, sans livrer de détails.

L’agence, baptisée Health Emergency Response Authority (HERA), fera l’objet d’une proposition formelle fin 2021 pour une entrée en service attendue en 2023. Elle s’efforcera de nouer des partenariats public-privés avec l’industrie pharmaceutique et les organismes de recherche.

Au-delà, Bruxelles propose de consolider le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), dont le mandat sera « renforcé » avec des fonds et effectifs supplémentaires.

« Il disposera d’un système pointu pour surveiller en temps réel les maladies émergentes et menaces sanitaires », fournir des recommandations, et « sera capable de mobiliser et déployer des équipes d’assistance (‘health task forces’) » en cas de foyers épidémiques, souligne Stella Kyriakides.

Possibilité pour l’UE de déclarer l’urgence sanitaire à l’échelle européenne

L’Agence européenne des médicaments (EMA) sera dotée de tâches et effectifs supplémentaires, pour surveiller les risques de pénuries de médicaments et dispositifs médicaux, et pour faciliter les essais et procédures d’approbation de potentiels traitements cruciaux.

Enfin, l’UE pourra déclarer l’urgence sanitaire à l’échelle européenne, « en coordination avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mais de façon autonome », ouvrant la voie à une coordination accrue, à l’acquisition et au stockage de médicaments.

Stella Kyriakides mise sur « un large soutien » des Etats et eurodéputés : « Je suis consciente qu’il y a des débats sur la compétence ‘santé’ qui relèvent des Etats, mais nos propositions s’inscrivent complètement dans les limites du traité » de l’UE, et ses dispositions sur la santé et le marché intérieur.

« Nous investissons pour l’avenir », tranche-t-elle, évoquant un budget de « moins de 100 millions d’euros par an » pour les mesures proposées. Beaucoup s’inscrivent dans les objectifs du programme UE4Health déjà inscrit au budget 2021-2027 de l’UE, mais l’augmentation du budget des agences européennes devra être négociée à part.

Orange actualités, le 11 novembre 2020

Rappel :

L’Union européenne planifie un passeport de vaccination depuis 2018

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Reality-building : La pensée de la menace a remplacé celle de la prévention

  1. Zig dit :

    un bon article ici de D.Muselet / « Avoir tort tous ensemble » permettra-t-il à nos dirigeants d’échapper à la vindicte populaire ?
    https://www.salaireavie.fr/post/avoir-tort-tous-ensemble-permettra-t-il-%C3%A0-ces-dirigeants-d-%C3%A9chapper-%C3%A0-la-vindicte-populaire

    et dans son article Muselet parle d’une étude faite par le Gal Delawarde / Ancien chef «Situation-Renseignement-Guerre électronique» à l’État major interarmées de planification opérationnelle >
    Covid-19 – Point de situation du Samedi 7 Novembre 0h00 GMT
    https://reseauinternational.net/covid-19-point-de-situation-du-samedi-7-novembre-0h00-gmt/

    je pense que cet article de Delawarde est on ne peut plus clair… je suis entrain de visionner Hold-up ce soir part.1

  2. clavreul dit :

    Les Innocents – L’autre Finistère – RTL – RTL

    L’Abeille Flandre, le remorqueur de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer)

    La France est une pépite d’ amour et de courage qui ne disparaitra jamais !

  3. Zig dit :

    intéressant le documentaire Hold-up > nous y apprenons que sous le couvert d’une Loi présentée le 5 dec. 2019 et adoptée le 5 fev. 2020 sur la sécurité sanitaire concernant de possibles transmissions par les insectes de certaines maladies > les bases des cas contacts et isolement-confinement sont posées.. pour l’avoir regardé rapidement ce texte je comprends qu’il peut aussi être utilisé pour tout autre urgence sanitaire…!!

    cela m’a tout l’air d’être un coup bien préparé tout ça.. du moins pour la France, mais pays par pays avoir pensé au plan selon la population à laquelle il s’adresse cela représente sans doute une sacré dépense d’énergie, ne faudrait-il pas là aussi voir une possible cause du réchauffement climatique, depuis des années voir décennies tous ces cerveaux malfaisants fumants de plaisir à échafauder leur plan..

    mais que savaient-ils déjà le 5 déc. pour présenter une telle Loi et la faire voter aussi 5 semaines avant le 16 mars.. leurs droits étaient donc tout à fait établis pour que le plan se déroule normalement…!!

    du reportage je retiens la phrase de Toubiana >  » l’information négative est attendue avec une certaine avidité par les gens… nous ne pouvons pas prendre le risque de ne pas prendre en considération l’information négative… pour une information positive le risque est bien plus grand de croire la positive, mais la très négative gagne a tout les coups… »

  4. zorba44 dit :

    Nous sommes sept milliards et quelques en face de quelques centaines de milliers de malfaisants !

    Quand on attache un animal ou un homme sur la route d’une colonne de fourmis géantes tueuses. il ne reste qu’un squelette parfaitement nettoyé après son passage…

    Jean LENOIR

    • frank dit :

      Il me semble que dans la Grèce antique, les Spartiates n’étaient que quelques milliers tandis que leurs esclaves-marchandises, les Hilotes, étaient beaucoup plus nombreux (plus de cent mille). Nous serons peut-être bientôt les Hilotes du XXIe siècle. On pourrait également prendre l’exemple du berger qui, avec l’aide de quelques chiens seulement, peut diriger plusieurs centaines de moutons.

  5. zorba44 dit :

    La pensée de la menace …et la menace de la 5G, des colonnes montantes, ainsi que du cable !…

    https://www.francetvinfo.fr/internet/telephonie/5g/video-5g-les-ondes-electromagnetiques-sont-elles-a-l-origine-de-cancers-chez-les-salaries-d-atos_4147771.html#xtor=AL-79-%5Barticle_video%5D-%5Bconnexe%5D

    et ce n’est pas le signataire qui relate mais un merdia.

    Ils ont sans doute de bons salaires chez Atos mais aussi de « beaux » cancers !

    Par association d’idées cela me rappelle, en 1993 une boutique de Saint Martin dans les Caraïbes (une boutique de frusques) où le patron indien proposait à notre groupe de mâles des « nices girls » et la caissière ridée qui nous sussura « nice girls nice …Aids !…

    Jean LENOIR

  6. Zig dit :

    en parlant de drôle de coïncidence, il y en a une ce matin.. certains attendent de nouvelles annonces du PM Castouille, cela fait 2-3 jours que les merdias nous disent légère inflexion, ah oui tout le monde repend espoir pour le 1er déc., ah ben non, vraiment pour que vous puissiez être un peu libre pour les fêtes il faut encore un effort de 15 jours de plus, et dans l’éventualité d’une petite prolongation du confinement jusqu’à mi-déc. et/ou un port encore plus généralisé du masque, ils nous sortent avec beaucoup d’aplomb que les masques sont lavables… ha ha ha, la mascarade continue de plus belle..

    cela m’a rappelé une remarque de mon dentiste il y a 15 jours qui me disaient que eux depuis le début mars avaient une note qui leur autorisait de passer les masques avec un produit désinfectant puis en autoclave avant réutilisation…!! à l’autoclave cela semble plus rassurant, mais à la machine à laver à 60C jusqu’à 10 lavages, alors qu’ils sont depuis des décennies à usage unique et en temps limité.. là franchement, chapeau.. à même préciser que si par hasard dans le lavage le masque se trouait ou si une anse se cassait, pensez à jeter le masque, dès fois qu’un malin use de scotch ou de l’agrafeuse, il faut conseiller le mouton jusqu’au bout… c’est pour votre bien tout ça, ben voyons,

    et sans doute pour éviter les grognons ils donnent un argument de poids, pensez-donc dès que cela touche les bourses des moutons c’est intéressant, un boite de 50 masques pour peu que l’utilisateur suive un peu les consignes et remplace toutes les 4h le masque en en utilisant 2 par jour une boite dure 25 jours…
    mais là par le miracle de la Mère Denis, même avec un cerveau lessivé le mouton voit 250 jours de suite pour une boite, mais quelle sacrée économie, di diou…!
    Ah, j’ai compris nous avons de sacrées Vedettes au Conseil de Défense et au Gouvernement, dont le puceau d’Amiens tout en haut…

  7. Zig dit :

    Et la pensée de la menace continue..
    article intéressant du très cher WEF > le LONG-COVID est sorti le 27 oct. dernier…!!
    https://www.weforum.org/agenda/2020/10/covid-coronavirus-symptoms-health?utm_source=twitter&utm_medium=social_scheduler&utm_term=COVID-19&utm_content=12/11/2020+04:00

    repris en français par http://www.geopolintel.fr/article2455.html

    encore une fois ce gars est fou… Klaus Schwab, y qu’à regarder son compte twitter, faites un scroll down sur son compte pour voir à quel point il est gravement atteint…!! c’est très grave..

    je vous mets quelques tweet

    le testing grande échelle par l’armée à Liverpool

    encore d’autre PLANdémie en vue… comme ils achèvent les visons au Danemark ils le feront avec les humains… il l’écrit…

    il est content des punitions… mais cela n’est pas assez sévère je pense à son gout…

    en 2030 tous à pieds..

    • Danse dit :

      Bravo Zig ! C’est la potion la plus efficace qu’on puisse servir à ceux qui se soumettent à la peur en attendant qu’il soit trop tard. Quel gain de temps !

  8. Alan.144 dit :

    Nous y sommes :

    Pour Stanislas Guérini (délégué général LREM) les gestes barrière devront être respectés après l’épidémie.
    https://francais.rt.com/france/80684-pour-stanislas-guerini-gestes-barrieres-devront-continuer-etre-respectes-apres-epidemie

    Déjà en avril 2020, Alain Soral avait vu juste :

    Avril 2020 : Alain Soral annonce le confinement éternel sous couvert de crise sanitaire
    http://echelledejacob.blogspot.com/2020/11/avril-2020-alain-soral-annonce-le.html
    (Extrait vidéo 1’24)

    • Danse dit :

      Oui, le confinement et le crime de masse par tous les autres moyens évoqués par Klaus Schwab plus haut sont programmés pour continuer jusqu’à ce que le monde ait été recréé à leur gré par la bande des « ingénieurs » de la planète.

      Dans le planning des prédateurs, il est hors de question que cesse JAMAIS le confinement et le port du masque obligatoire.
      La ruse du « vaccin » pour avoir le droit de sortir sans être accusé de crime est un piège.
      Tous les faux vaccins annonceront une « efficacité » toujours PARTIELLE car il est hors de question que cesse la plandémie, et en plus les « vaccinations » obligatoires seront très fréquentes :
      Ils ont encore beaucoup de technologie à tester sur nos corps pour arriver à leur objectif dément de trouver comment transformer l’homme pour… supprimer la mort, enfin leur propre mort. Nous ne sommes rien d’autre que leurs cobayes et leurs pièces détachées à leurs yeux.

      Il faut juste que tout le monde comprenne que ça dure déjà depuis longtemps, que le but de la médecine n’est plus de guérir ni même de soigner depuis très longtemps.
      Quand on lit tant de gens qui croient encore que l’HCQ est le « seul » traitement du covid, on comprend que ce n’est pas gagné, que le conditionnement est profond et tragique.

      • Et surtout quand on voit tant de gens affolés à l’idée d’attraper ce qui n’est qu’une forme de grippe, encore moins létale que la grippe traditionnelle…

        L’humanité a encore beaucoup de chemin à faire avant d’être « éveillée ».

      • Danse dit :

        « Et surtout quand on voit tant de gens affolés à l’idée d’attraper « …

        Justement c’est là que se trouve le danger de mort : l’affolement, la peur provoquent déjà un ORAGE DE CYTOKINE. Or c’est de ça qu’on peut mourir.
        https://www.lanutrition.fr/covid-19-quest-ce-quun-orage-de-cytokines-et-pourquoi-est-ce-une-question-de-vie-ou-de-mort-pour-les
        « On ne sait pas pourquoi certaines personnes développent un orage de cytokines, et pas d’autres. » Vraiment ???

        En fait c’est la même différence décisive que face à un candidat violeur : soit on sombre immédiatement dans la peur et on est violé, soit on décide d’exercer sa volonté et elle seule, et on se bat avec une énergie gigantesque, et gratuite.

        On peut fabriquer une épidémie provoquant des vrais morts rien qu’en fabriquant de la peur artificiellement. Il faut que les Humains prennent connaissance de ce fait et du fonctionnement basique de leur corps. Et de leur propre pouvoir.
        En attendant, je pense que le mode d’action de l’HCQ (comme de nombreuses autres substances) en fait une excellent traitement contre la peur.

  9. Alcide dit :

    La marque ultime des psychopathes :
    L’inversion accusatoire de leurs propres déviances, manipulations et crimes.

    Le Pr Raoult va être poursuivi pour « charlatanisme » par l’Ordre des médecins.

    https://fr.sputniknews.com/france/202011121044757236-le-pr-raoult-va-etre-poursuivi-pour-charlatanisme-par-lordre-des-medecins/

    Quelle honte !
    La France est définitivement une dictature bananière.

  10. Christian Chaput dit :

    Bonjour Olivier
    Je suis révolté je viens de voir à l’instant sur BFM TV que le professeur Raoul est inquiéter et menacer de radiation parce qu’il aurait fait la promotion de la chloroquine et dans le même temps on voit à l’écran le docteur Pierre tattevin qui l’accuse alors que ce monsieur fait parti des nombreuses personnalités qui ont bénéficié des pot de vin de Gillette et autres laboratoire

    • Danse dit :

      Ces hyènes ont des dossiers accablants à tel point que, dans un état de droit avec une presse libre, ils se cacheraient sous terre plutôt que d’attaquer le Pr. Raoult.

      Je pense que le but de cette psyop est de :
      – maintenir un harcèlement roulant permanent où se relaient les medias et les pourris de la « médecine » pour empêcher le Pr. Raoult de vivre une vie normale avec des temps de récupération, tant qu’il ne s’est pas rendu à l’ennemi : lui consumer le plus possible de son énergie vitale à défaut de pouvoir mettre à exécution leurs menaces de mort.
      – salir le plus possible la réputation du Pr. Raoult par la diffusion massive de cette mise en cause via les medias, avec des titres de type : « Didier Raoult, la descente aux enfers », pour attraper les gogos qui croiraient leurs mensonges
      – susciter la peur, la révolte et la haine des gens envers les hyènes = les prédateurs se nourrissent de nos énergies négatives, c’est pourquoi ils s’ingénient à les provoquer
      – récupérer la liste de tous les pro-liberté de prescrire qui figureront sur le site d’une gigantesque pétition nationale pour défendre le Pr. Raoult
      – clore l’affaire sans aucune publicité sur les medias collabos susceptible de laver l’honneur sali de cet homme
      – s’en tirer avec juste le soulagement des Français qui, libérés de l’attente traumatique du verdict, risquent de croire que la fin de la psyop est « moins pire » que ce qu’ils craignaient tant, et donc ne pas penser à porter l’estocade aux prédateurs.

  11. 2112 dit :

    Concernant le projet de loi du 5 mars 19 entérinné en fev 20 je ne vois pas la de « plan » : on regardait coté moustique. Mais fin 2019 la chine s’enrhume et début 2020 elle dégueule à nos portes ! Donc le dit projet tombe bien car c’est toujours ça de moins à pondre.

    Le glissement de la prévention sanitaire vers la menace sanitaire reprends la meme ficelle guerrière qu’à propos de certains États représentant une menace, par ailleurs de tout poil. On nous présente bien cette crise sanitaire comme un « combat » sinon comme une « résistance » à tenir, non?

    Par contre ce glissement me rappelle le pape Innocent III qui ressortit des boules-à-mites les mythes de l’Enfer, du Diable et transforma l’ange déchu en démon implaccable. Afin de réasseoir matériellement l’Église en redonnant, ce faisant, un coup de collier aux ouialles !

    Faute d’ennemi réel, l’Église forge ainsi une ennemi interieur, possédant, contaminant. En somme une mesure « sanitaire », non ?

    Quant à l’EU, elle est toujours en panne de leviers fédéralistes pour plus d’UE. Donc franchement, avancer un OMS niveau UE, uniquement pour s’accaparer de pouvoirs, ben c’est de l’hypocrisie !

    Bisous

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s