Vaccination Covid-19, le crime parfait (O. Probst)

Une synthèse très complète de l’incroyable machination mondialiste qui se déroule sous nos yeux depuis près d’un an… Amis lecteurs, vous risquez de vous retrouver souvent en terrain familier ! 🙂 OD

UNE GESTION DE CRISE SANITAIRE CATASTROPHIQUE,
VOIRE CRIMINELLE !

Pourquoi n’avoir pas pris dès le début de cette crise sanitaire toutes les mesures qui s’imposaient pour endiguer l’épidémie à la racine, alors qu’il y avait pourtant tout le recul nécessaire pour le faire, le virus étant arrivé dans notre hémisphère bien après la Chine !

Étrangement, le gouvernement n’avait alors dans cette période charnière et décisive, rien mis en œuvre pour contenir la propagation du virus, alors qu’il était pourtant, à en croire les édifiantes et larmoyantes confessions de l’ex ministre de la Santé, Agnès Buzyn, parfaitement au courant de la gravité de la situation, de la dangerosité et de la virulence de cette maladie, et ce depuis le début de la propagation. Elle aurait même la première, alertée le gouvernement et le directeur général de la santé des risques potentiels, elle qui était si concernée par la situation qu’elle avait fort opportunément démissionné juste avant la tempête du COVID-19 ! Pourtant, cette même ministre s’était fendue d’un communiqué ultérieur, affirmant  le 20 janvier 2020 avec aplomb que, je cite : « Le risque d’importation depuis Wuhan est quasi nul. Le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible ! » Sois, tout et son contraire, un comble pour une dame qui a le toupet de se présenter ainsi : « Moi, je suis transparente et sincère, comme un livre ouvert. Mes convictions me portent au-delà de mes émotions ». C’est beau comme l’antique… Un tel degré d’amateurisme, d’inconséquence et de légèreté laisse pantois. Enfin, en tout état de cause, il serait dans le présent cas, manifestement plus adapté de parler de mensonges calculés et délibérés, portés par un culot et un cynisme abyssal !

Mais de toute manière, dans notre merveilleux monde, un tel degré de duplicité et de mensonge ne peut que finir par être rétribué à la hauteur de la félonie. Ce qu’on n’aura pas manqué de vérifier quelques mois plus tard, puisqu’à la demande expresse de l’Elysée, la dame Buzyn vient maintenant de se voir propulser à l’Organisation Mondiale de la Santé en tant qu’ambassadrice auprès de la fondation Bill Gates, ce qui lui confère au passage une immunité diplomatique bien pratique et une paye confortable de 15.000 euros mensuels. De quoi acheter le silence de la dame sur les compromissions du gouvernement. Comme quoi en Macronie, ce n’est pas la roue de la justice qui tourne, mais uniquement les portes tournantes qui s’activent…

Aussi, pourquoi ne pas avoir fermé de toute urgence les frontières. Pourquoi avoir déplacé des malades contaminés dans d’autres régions, où personne ne l’était encore, alors même que des cliniques privées étaient disponibles pour les prendre en charge ? Pourquoi même avoir autorisé, en dépit du bon sens des rassemblements sportifs avec une rencontre de foot France/Italie regroupant plus de 60.000 spectateurs, alors même que l’Italie était déjà plongée dans une crise sanitaire aiguë, qu’elle était à ce moment-là le principal foyer européen actif et donc un vecteur à haut risque pour la propagation de la pandémie ? Ou encore, pourquoi avoir maintenu envers et contre tout des élections qui auraient pu être reportées ? Le vote Républicain passerait-il avant la santé des Français ?

S’agissait-il là en réalité d’une inavouable stratégie pour laisser pourrir délibérément la situation et générer de nouveaux foyers de contamination ?

À ce moment-là, au tout début de la pandémie, il n’y avait presque aucun matériel de disponible : ni masques, ni gels, ni respirateurs, ni même test de dépistage. Dans l’urgence, les soignants devaient même s’improviser des combinaisons de protection à base de sacs-poubelles… Une honte pour un pays soi-disant développé !

D’autre part, pourquoi juste après la première vague, ne pas avoir renforcé le nombre de lits disponibles, alors qu’à les écouter, ils s’attendaient tous à la venue d’une seconde vague. Pourtant à en croire de nombreux spécialistes, un tel scénario était des plus improbables, voire totalement inédit en matière de virologie…

Aussi, comment peuvent-ils, des mois à l’avance, anticiper le comportement d’un virus inconnu, parler avec assurance de deuxième et de troisième vague, prévoir une fin de crise à l’horizon de 2025 pour la banque économique mondiale, voire même anticiper jusqu’à six vagues pour Neil Ferguson de « l’Imperial College of London », fort de ses modélisations mathématiques hasardeuses ? Quelle est cette science miraculeuse, qui permet de se projeter de la sorte dans le temps, tel un dieu omniscient ou un oracle, pour établir de telles projections ? Il est à relever que ce Ferguson qui est responsable de notre confinement a été arrosé avec 79.000.000 de dollars par Bill Gates pour réaliser ses rapports. Vous savez, le milliardaire qui compte bien vacciner les 8 milliards d’individus que compte la population mondiale…

Le confinement a été imposé au prétexte de ne pas surcharger les unités covid… N’aurait-il pas été beaucoup plus judicieux et économique de financer ces quelques lits supplémentaires, plutôt que de paralyser toute l’économie du pays, en lui imposant un confinement désastreux à tous point de vue, en massacrant l’éducation et en tuant à petit feu les petits commerçants et entrepreneurs ?

À ce propos, Klaus Schwab du Forum Économique Mondial, dans son livre « COVID-19, la Grande Réinitialisation », affirme avec aplomb que : « Aucune industrie ou entreprise ne sera épargnée. », mais aussi que « Jusqu’à 75 pourcents des restaurateurs indépendants pourraient ne pas survivre aux verrouillages et aux mesures de distanciation sociale. », soit un véritable carnage bel et bien délibéré.

Pourquoi ne pas avoir tout simplement réquisitionné toutes ces cliniques, avec 115.000 lits de disponibles ! En effet, en temps de guerre, si guerre il y a, comme le pantin qui nous sert de Président n’a eu de cesse de le scander d’un ton martial à six reprises : On Réquisitionne ! Aussi, pourquoi ne pas avoir concentré tous les efforts sur les plus exposés au virus dans la société, à savoir, les plus faibles et les plus âgés, au lieu de saborder de manière suicidaire, voir méthodique le pays tout entier ?

Au lieu de cela, qu’a-t-on pu observer : l’abandon total de la prise en charge des anciens, quand ce n’est pas pour les euthanasier tout court, par le biais de brigades d’intervention rapide GIR, à grand coup de protocole de Rivotril et sans même en informer les familles au préalable ! Ces pauvres âmes furent ainsi laissées, livrées à elles-mêmes, enfermées, cloîtrées dans leur chambre. Elles furent totalement isolées de leurs proches pour quitter ce bas-monde. Les familles ont juste eu le privilège de récupérer en guise d’adieu leurs derniers effets dans des sacs-poubelles. La grande classe au pays de l’humanisme et des droits de l’homme ! Quel bel hommage pour clôturer une vie de dur labeur…

Quant au confinement, on peut sérieusement douter de son efficacité étant donné que les pays qui n’ont pas confiné comme la Suède ont eu tout de même d’excellents résultats en misant tout sur l’immunité collective… Avec à l’arrivée, un taux de mortalité inférieur à la France, à l’Allemagne, à l’Italie ou à l’Espagne et sans l’imposition de mesures drastiques de confinement ou couvre-feu.

D’ailleurs une récente étude publiée dans la grande Revue scientifique Nature démontre que  les confinements n’ont aucune incidence véritable sur l’évolution du virus… De plus combien de pathologies n’ont pas étés diagnostiquées et traitées pendant ce temps-là. Rien que pour le cancer, on estime le bilan à 6.000 morts supplémentaires… Mais bon, après tout, il faut croire que ça ne doit pas avoir tant d’importance, puisqu’ils ne sont pas morts du COVID-19… Enfin plutôt si, mais de manière collatérale !

Par ailleurs, que penser des tests PCR, si peut fiables avec des faux positifs très nombreux. Ainsi, le Président de la Tanzanie par exemple, qui était méfiant, avait fait tester en laboratoire des animaux et fruits, sous couvert de fausses identités humaines. Bilan des courses, une chèvre, une papaye et d’autres exemples improbables étaient revenus positifs !

Mais, le plus extravagant au sujet de ces tests PCR reste encore le fait que leur sensibilité a été considérablement amplifiée, ce qui les rends beaucoup plus facilement positifs. En France, ils montent jusqu’à 50 cycles. Hors, tous les spécialistes s’accordent à dire qu’à 60 cycles, absolument tout le monde aurait le Coronavirus ! Ces tests sont tellement sensibles qu’ils détectent des particules de virus inactives ! Selon de nombreux virologistes, il serait impossible de détecter du virus vivant au-delà de 33 cycles. Jusqu’à 90 % des testés positifs ayant nécessité 40 cycles d’amplification n’auraient pas été désignés positifs si la limite d’amplification avait été de 30 cycles. Autant dire que si on casse le thermomètre, on ne peut plus mesurer la température avec précision…

D’ailleurs on comprend mal pourquoi il faut s’infliger une telle torture pour se faire tester, avec des écouvillons qui s’insèrent si profondément à proximité du cerveau pour récolter quelques prélèvements à analyser, alors que le moindre postillon aurait le potentiel de contaminer la moitié du village. Un simple test salivaire, ne devrait-il pas faire l’affaire ?

La deuxième vague tant annoncée repose essentiellement sur ces faux positifs et les mesures sanitaires liberticides aussi.

Et que dire encore de tous ces morts abusivement attribués au COVID-19, alors qu’ils étaient atteints d’une toute autre pathologie ? Gardons aussi bien à l’esprit que les effroyables chiffres de la mortalité pronostiqués à l’origine se sont révélés parfaitement faux, avec 500.000 annoncés pour la première vague, qui se sont révélés à l’arrivé n’être que 35.000… Quand aux 400.000 morts annoncés pour la seconde vague, ils se sont soldés au final par 25.000 !

Les chiffres de ce redoutable virus, n’ont-ils pas étés scandaleusement et artificiellement gonflés ? Où sont passées les autres pathologies comme la grippe saisonnière qui aurait miraculeusement disparue cette année, avec seulement 72 cas recencés, alors qu’en règle générale, ils sont des milliers ? En effet, chaque année, la France déplore en moyenne par exemple environ 15.000 cas de décès attribués à la grippe saisonnière. En 2020, plus de bronchites, de pneumonies, de cancers, de crises cardiaques,  voir aussi de décès naturels causés par le vieillissement ! On nous affirme que si ce chiffre de la grippe est si ridiculement bas, c’est grâce aux mesures sanitaires de confinement. Soit, mais alors quid du COVID-19 ? Pourquoi ces mesures n’en viendrait-elle alors pas à bout ? Comme dirait Antoine Laurent de Lavoisier« Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme. »

La « pandémie » qui nous a frappé n’est-elle pas avant tout une pandémie médiatique, une campagne de peur intensive, orchestrée et relayée de manière permanente par les chaînes d’informations continues ? Comment se fait-il aussi que les critères pour définir une pandémie aient étés assouplis par l’Organisation Mondiale de la Santé ? D’ailleurs, une étude des chercheurs d’Oslo démontre qu’en réalité, il n’y a même pas de surmortalité notable observable suite au COVID-19, ce qui contraste singulièrement vis-à-vis du discours de peur ambiant. Peut-on dès lors encore raisonnablement parler de pandémie ?

D’autre part, si le masque chirurgical est si efficace, alors pourquoi avoir imposé la fermeture de tant de commerces, d’établissements et de restaurateurs pendant des mois ? A contrario, si le masque n’est pas efficace, (comme en réalité tout porte à le croire, études scientifiques récentes à l’appui, avec une étude danoise en population portant sur 6024 personnes), et bien pourquoi l’avoir imposé à tout le monde, jusqu’aux enfants de six ans ? 

Ne s’agit-il pas dans ce dernier cas, de pure maltraitance et d’un profond traumatisme, avec des effets psychologiques désastreux sur le long terme pour ces jeunes générations ? Quel sera leur rapport à la vie et aux autres dans les années à venir ? D’après une grosse étude allemande dirigée par un collectif de 363 médecins et portant sur plus de 25.000 enfants concernant le port des masques à l’école, les effets sont tout simplement désastreux ! Les déficiences causées par ce port prolongé du masque au-delà de 4h30 par jour sont notamment : l’irritabilité, les maux de tête, la difficulté à se concentrer, moins de bonheur, la réticence à aller à l’école, le malaise, les troubles d’apprentissage et une somnolence et une fatigue accrue. Une telle obligation, parfaitement incompréhensible, relève d’une volonté criminelle, d’autant plus que les enfants ne tombent même pas malade de ce virus et ne seraient pas du tout contagieux !

Comment les masques pourraient-ils d’ailleurs être efficaces puisqu’à l’échelle microscopique, leurs fibres sont poreuses et qu’un seul de ses pores pourrait laisser traverser l’équivalent de 20.000 virus ! Autant chercher à stopper un grain de sable avec un tamis… Même Olivier Véran l’a avoué indirectement en évoquant le sujet de la grippe, contre laquelle le masque serait inutile : « Les études montrent que ça ne marche pas trop là-dessus.» Hors, le virus du COVID-19 étant encore plus petit que celui de la grippe, dès lors, comment le masque pourrait-il se montrer plus efficace…

La seule utilité véritable de ce masque est donc son impact psychologique. Il permet de plonger et de maintenir les individus dans une forme de peur et de psychose collective, ainsi que d’entretenir le mensonge de l’urgence sanitaire absolu. Ce qui entraîne au passage, un dévastateur effet nocebo des plus malsain et pervers !

Pourtant au début de l’épidémie, tous les interlocuteurs du gouvernement étaient unanimes sur la question, à commencer par l’inénarrable Sibeth Ndiaye. Ils avaient alors scandé en cœur l’inutilité, voir le caractère parfaitement nuisible et contre productif du port prolongé de ce masque en population générale.

Le gouvernement ayant toujours clamé s’appuyer sur les décisions d’un conseil scientifique, dès lors comment expliquer de tels revirements à 180 degrés dans le discours officiel ?

Au passage, pour ceux qui savent lire, il est même inscrit en toutes lettres par les fabricants sur leurs boîtes de masques qu’ils ne protègent en rien contre les attaques virales !

Dans un premier temps, pourquoi avoir mis en place l’interdiction formelle de distribution en pharmacie de ces masques, avant dans un second temps de les rendre obligatoires, sous peine de lourde sanctions financière !

À en croire le témoignage de certains entrepreneurs, l’état aurait même organisé lui-même la pénurie ! Ces derniers furent alors empêchés d’importer ces masques directement de Chine via leurs filières d’approvisionnement ! Entre-temps, le masque est paradoxalement devenu la pierre angulaire pour combattre la propagation de la maladie ! De qui se moque-t-on ?

En fait, cette volonté incompréhensible d’imposer ce satané masque n’est-elle pas une volonté inavouable d’affaiblir nos systèmes immunitaires, plutôt que de les protéger ? 

À bien y regarder de près, tout se passe comme si ce gouvernement avait sciemment tout mis en œuvre pour nous couper de toutes les ressources nécessaires pour nous maintenir en forme. Comme par exemple, de faire fermer les salles de sport, ou en nous privant avec le confinement de soleil et donc de vitamine D, qui est pourtant essentielle !

Lire la suite sur le blog d’Olivier Probst

Rappels :

Prêts ?

Bravo au Pr Perronne, à une réserve près !

« Nous réaliserons après le confinement le mal qui aura été fait en privilégiant la vie au détriment de la personne » : Vous faites erreur Marie de Hennezel, ils ont au contraire tout fait pour qu’il y ait un maximum de morts !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Vaccination Covid-19, le crime parfait (O. Probst)

  1. Lucas dit :

    BRAVO !!! Trop c’est trop #JeNeMeReconfineraiPas

  2. Elysée dit :

    Ce docu est excellent ! A voir !

    Ajouter aussi celui intitulé de « Mal traités ».
    Lien 1 :
    https://odysee.com/@LeDroitAl'Information:4/-DOCUMENTAIRE–Mal-trait%C3%A9s:6

    Et, bien sûr, celui d’HOLD UP en version complète – non coupée – qui fait 2h43.
    Lien 2 :
    https://odysee.com/@Libert%C3%A9D'expression:e/0363f6Hold-Up-Le-Film:f

    J’ai diffusé de nombreuse fois la « Trilogie » à des personnes en éveil qui, elles-mêmes, vont les diffuser autour d’elles à ceux qui commencent à ce poser des questions.
    C’est bon pour ceux qui sortent du coma télévisuel et de la doxa dominante.
    L’effet boule de neige avec, en prime pour certains, les liens vers le blog d’Olivier et ceux d’autres chercheurs de vérité ou analystes pertinents ! 😉

  3. zorba44 dit :

    La litanie des méfaits pour tenter d’imprimer une réaction de révolte chez les mougeons…

    Jean LENOIR

  4. Alcide dit :

    Grâce au « vaccin », les gens pourront rapidement retrouver leur vie d’avant … d’avant leur naissance… Mais au vu de la demande, ils n’ont pas tous bien compris.

    Pfizer refuse généralement d’admettre que l’un de ces effets très néfastes tels que la mort ou des lésions neurologiques est dû à son vaccin.

    https://lesakerfrancophone.fr/effets-secondaires-du-vaccin-pfizer

  5. Ping : Vaccination Covid-19, le crime parfait (O. Probst) – La Voix de Dieu Magazine

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s