Après le Covid, le chaos social ? Le FMI s’inquiète pour la France

Étrange titre que celui de Sputnik, quand on sait que le FMI, partout où il met ses grosses pattes, est synonyme de chaos social. D’ailleurs, le Grand Reset, c’est un nettoyage par le bas, une destruction sociale pour le plus grand bénéfice des multinationales à l’idéologie mondialiste, par définition.

Le chaos social, c’est ce que le mondialisme recherche à travers l’ingénierie Covid. Il s’agit de remettre les peuples au pas, des peuples qui ont un peu trop profité de la liberté d’expression et de la montée de la conscience politique depuis vingt ans, soit la « découverte » de l’Internet.

Quand on regarde ce que le FMI a produit chez les nations qu’il a « redressées » (on préférera dressées), on comprend que le Grand Reset, c’est une cure de FMI pour le monde entier, même les pays qui n’étaient pas forcément en crise. Le Covid n’est que le masque de cette gigantesque entreprise de soumission au mondialisme, cette collusion entre les grands appétits antisociaux.

À ce sujet, le site Mediapart estime que dans ses dernières recommandations publiées en janvier, le fonds visait explicitement la France. « La dette en France est élevée et nous pensons que le moment est venu d’élaborer et d’approuver un plan d’assainissement budgétaire crédible à moyen terme », pouvait-on lire dans le rapport annuel du FMI. (Sputnik)

Alors les études du FMI sur l’explosion sociale due à la crise du Covid (qui tombe bien sûr du ciel), c’est ce qu’on peut appeler une prophétie autoréalisatrice. Anciennement à la tête de cette institution qui a envie de devenir le volet politique du gouvernement mondial qui se dessine, Christine Lagarde, sarkozyste et libérale, si l’on ose ce pléonasme, avec ce qu’il faut de socialo-sionisme ou d’antiracisme pour permettre aux peuples de se noyer dans les chocs migratoires successifs.

Il est évident que la nouvelle patronne de la BCE (Banque centrale européenne, une sorte d’antenne locale du FMI puisque les buts antisociaux et antinationaux sont les mêmes), ne va pas rester sans ambition politique majeure. Elle y a remplacé Mario Draghi, l’ultralibéral qui a repris l’Italie de Salvini qui avait dangereusement tangué vers le nationalisme. Le Grand Reset, c’est aussi ça : bloquer les aspirations nationalistes des peuples en leur infligeant des fléaux (Covid, variants et compagnie) qui sont les nouvelles armes de l’hyperclasse.

« La progression de la maladie avive les tensions de classes, les riches reprochant aux pauvres de propager la maladie et les pauvres pensant qu’on les empoisonne. Bientôt, l’animosité et la colère se portent sur la figure du roi, déjà impopulaire. » (Sputnik)

La peur d’un virus invisible et médiatiquement mortel, on l’a vu depuis un an, permet de réprimer les peuples sans user la police, ou en tout cas moins que pour faire régner l’ordre sur le dos des Gilets jaunes. La course entre les tenants du mondialisme et les nouvelles organisations humaines conscientes du Grand Reset a commencé, et c’est une véritable course de vitesse : tant que l’Internet permettra à la résistance de s’organiser, la censure s’abattra avec toute la force de la peur oligarchique sur les non-alignés.

Mais, car il y a toujours un mais, cela fera apparaître cette domination pour ce qu’elle est : un totalitarisme avec une idéologie inhumaine, qui ne s’embarrasse pas de l’humain. C’est le prix à payer pour le réduire en esclavage.

Pour finir cette longue introduction, nous revenons sur le rétropédalage de Marlène Schiappa, la nouvelle gardienne de l’ordre mondialiste qui flanque le petit Darmanin. Ce qu’elle appelle « phénomènes de décompensation », c’est la réaction des peuples (qui ont toujours un temps de retard) face aux politiques destructrices des mondialistes aux commandes des États, et dont le seul but est justement de délabrer ces États, et tant pis si les peuples correspondants plongent dans le chaos.

S’appuyant sur des exemples historiques, les experts concluent même que « les pandémies conduisent à des risques significativement plus élevés de désordres sociaux après quatorze mois », de même que, au cœur de la crise sanitaire, un effet inverse s’observe en général, à savoir un renforcement de « la cohésion sociale et [de] la solidarité ». (Sputnik)

On préfère appeler cette réaction naturelle et saine contre-terrorisme, le terrorisme (sanitaire ou autre) étant le moyen par lequel les oligarchies tiennent leurs peuples respectifs en respect. Le terrorisme qu’on nous vend n’est que la répression en régime démocratique.

Lire la suite sur Egalité & Réconciliation

Rappels :

Le Covid-19, outil du mondialisme au service de l’Ordo ab Chao

Les hommes de Davos veulent liquider l’Occident

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Après le Covid, le chaos social ? Le FMI s’inquiète pour la France

  1. zorba44 dit :

    Fonds Mondial d’Injections de crédits mortifères ? oui on ne connaît que trop la suite…

    Samedi a vu (à Paris sous un soleil radieux) des rassemblements de gens déterminés à vivre libres. D’autres villes (car matériellement le temps ne permettait pas de tout voir), nombreuses petites et moyennes ont vu des défilés pacifiques. On dit que les ronds-points aussi étaient occupés.

    A Paris les manifestants entamaient des dialogues auxquels les forces de l’ordre répondaient…
    Parmi ses membres beaucoup parlaient entre eux…

    C’est un bon signe pour les citoyens et un mauvais pour le pouvoir.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s