Les assureurs crachent le morceau : le vaccin antiCovid est expérimental

Par le Dr Nicole Delépine.

La vérité sort de la bouche des assureurs [1] : le vaccin est expérimental

 Expérience biomédicale, cas d’exclusion 

En cas de décès dû au vaccin, comment réagira votre compagnie d’assurances ?

Il vient d’apparaître, dans les échanges entre tweetos, une vérité bien concrète : si vous avez un capital décès sur une assurance-vie, le capital ne sera pas viré à votre bénéficiaire si vous décédez par suite d’un « vaccin » thérapie génique ou même classique, mais en cours d’expérimentation. Il semble que ce soit comparable au décès en cas de suicide.

Apparemment certaines assurances (au moins car toutes n’ont pas encore répondu) [2] considèrent que vous avez participé volontairement à une expérimentation. Ce qui est vrai, consciemment ou non, en fonction de ce que vous aurez accepté d’apprendre et de lire ou écouter sur ces médicaments en cours de tests et mis curieusement sur le marché avant que la phase 3 pré-commercialisation théorique ne soit terminée.

 Quelques autres témoignages : « mon père a appelé son assurance, on lui a clairement dit : “Monsieur, si vous faites le choix de vous porter volontaire, nous ne prendrons rien en charge. Personne n’a de recul sur ce vaccin, nous sommes désolés”. Voilà la réponse claire de son assureur de + de 20 ans. C’est limpide.  L’assurance ne fonctionnerait pas apparemment car ledit “vaccin” est considéré comme expérimental. Tenez-le-vous pour dit. ! » (discussion sur Twitter à la suite du post ci-dessus. « On a juste des réponses faites à des assurés par des assurances confirmant qu’en cas de problème pas de paiement car on est dans une expérience biomédicale, cas d’exclusion ».

L’indemnisation revient à l’État qui a dégagé firmes et professionnels de toute responsabilité médicolégale

D’autres témoignent de la logique de la réponse des assurances : l’AMM conditionnelle à durée déterminée en principe courte a été donnée en même temps que l’État a protégé les laboratoires de toutes poursuites en cas d’ennuis et secondairement a accordé le même privilège aux médecins et autres personnels qui injecteront le fameux vaccin. À la source de cette ARNaque, Pfizer a reçu des milliards de $ de la Grande-Bretagne, des USA et Israël, une avance pour trouver un vaccin. « Pfizer a accepté, mais décline toute responsabilité. très vite ils adaptent le mARN, destiné aux vaches. nos chefs jubilent, achètent, sans aucune garantie. C’est fou ! » précise un autre twittos.

Et maintenant, bien que l’épidémie soit en voie de disparition, il faut bien les vendre très vite dont l’invraisemblable folie promotionnelle y compris via le ministre alors que les médicaments remboursés par la Sécurité sociale sont interdits de publicité. Mais Véran a tous les droits et les maires suivent BFM TV [3] mais eux ne seront pas protégés des tribunaux.

Incroyable mais vrai, alors que des professionnels sont poursuivis pour des erreurs médicales potentielles ou un résultat insuffisant, vous êtes ici dispensé de toute responsabilité sans vérification que le minimum vital a été fait. L’interrogatoire sur les antécédents familiaux, personnels sur votre état actuel etc. ne sera probablement pas réalisé dans l’officine entre la vente de deux médicaments et de toute façon ce n’est pas le métier du pharmacien. Le Français a-t-il perdu tout son bon sens ?

 Démontrer la responsabilité du vaccin, un parcours du combattant [4]

Le cobaye se rassure en pensant qu’en cas d’accident, voire de décès, il pourra comme prévu se retourner vers l’ONDIAM, l’organisme de solidarité qui assurera les indemnisations (avec vos impôts). Mais bien sûr il vous faudra (ou à vos héritiers) établir le lien de cause à effet entre la piqûre et l’accident ou le décès. Si la mort est survenue dans les quelques heures suivant l’injection, ils y arriveront peut-être mais si le délai est plus long, ce sera un parcours du combattant. 20 ans minimum.

Certains déjà attendent depuis 10 ans pour être dédommagés dans le cadre de la vaccination contre le H1N1 et de la lourde complication qu’est la narcolepsie (phase d’endormissement brutal et incontrôlable des sujets atteints rendant toute vie normale impossible et sans traitement connu), plus de 800 personnes en France dont la vie est fichue pour une soi-disant pandémie terrible qui n’a touché que quelques centaines de personnes en France. Merci Mme Bachelot et sa visite des réas sous l’œil des caméras.

Et pourtant les assureurs ont raison :  les vaccins sont expérimentaux 

Les médias qui suivent l’AFP mentent avec elle.

l’AFP prétend que l’utilisation actuelle des vaccins anti covid-19 ne serait pas expérimentale et qu’elle serait conforme au code de Nuremberg. Ces deux affirmations sont mensongères !

Les vaccins anticovid-19 actuels sont tous expérimentaux

Un traitement est expérimental tant que les essais phase trois n’ont pas été terminés, analysés, publiés et validés par les agences sanitaires et des médecins indépendants des firmes pharmaceutiques.

Actuellement aucun des vaccins anticovid-19 mis sur le marché ne satisfait à ces exigences de sécurité et ils sont donc expérimentaux. Le plus avancé, celui de Pfizer, aura son essai phase 3 [5] terminé dans deux ans, en 2023, d’après le site gouvernemental américain qui enregistre tous les essais sur l’homme (clinical trials.gov à https://clinicaltrials.gov/ct2/home).

Ces vaccins expérimentaux ont été mis sur le marché avec une autorisation temporaire dite conditionnelle qui ne deviendra définitive qu’après l’examen par les agences des résultats définitifs des résultats des essais phase 3.

L’utilisation d’un médicament expérimental constitue une expérience biomédicale, même si elle est autorisée par les agences du médicament

Les essais thérapeutiques sont très encadrés : les promoteurs expliquent que le malade sera beaucoup plus surveillé que s’il prend un traitement classique. Ce qui est vrai et les cancéreux inclus dans les essais vous raconteront leur IRM ou/et Petscan mensuel (au lieu de trimestriel par exemple). Et les promoteurs contractent des assurances pour les volontaires cobayes sains ou malades consentants, pour les dédommager en cas d’accident.

ESSAI SAUVAGE SANS LES GARDE-FOUS HABITUELS DES ESSAIS CLASSIQUES

La différence avec les essais habituels est que la vaccination à grande échelle du vaccin anticovid qui se déroule actuellement n’offre pas les précautions normalement prises en cas d’essai validé par les comités de protection des personnes.

D’où la confusion entre expérimentation et prescription normale, ce que pensent beaucoup de naïfs puisque le médicament est autorisé et remboursé.

Les vaccinés ne sont pas enregistrés comme faisant partie d’un essai et ne bénéficient pas d’une surveillance médicale renforcée comme cela est obligatoire dans les essais cliniques officiels. Leurs complications ne sont donc pas recensées de manière systématique et les résultats de cette vaccination ne sont pas évalués, ni publiés obligatoirement contrairement aux essais traditionnels. Les sources de recensement des effets secondaires se font sur la base du volontariat par envoi d’information aux sites des agences du médicament comme l’EMA en Europe. Mais en conséquence elles ne peuvent assurer l’exhaustivité des évènements indésirables ni leur précision dans la description médicale et donc la mise en cause des résultats.

Vaccin expérimental sans l’urgence qui le justifierait.

Il est certes admis par la Convention d’Helsinki [6] [7],  que faute d’interventions avérées, le médecin peut recourir à une intervention non avérée si, selon son appréciation professionnelle, elle offre une chance de sauver la vie – dans tous les cas, le consentement éclairé du patient est indispensable – ou préserver la santé du patient. Les nouvelles informations doivent être enregistrées et, le cas échéant, rendues publiques.

Or il existe des traitements curatifs en début de maladie manifestement efficaces et reconnus dans les parties du monde un peu plus indépendantes de Big Pharma mais niés en France contre toute évidence, car pour obtenir l’AMM conditionnelle pour nos fameux vaccins, aucun traitement curateur ne doit être reconnu par les autorités de l’État.  Ne rappelons pas la saga chloroquine qui se répète avec la saga ivermectine (entre autres).

Pas de débat démocratique sur les bénéfices risques des vaccins versus traitements précoces

Les informations concernant les vaccins sont sévèrement censurées en France [8],[9] et leurs complications ne sont découvertes que si les médias indépendants les révèlent. C’est uniquement par les journaux que l’on a appris la mort, après vaccination, de nombreux pensionnaires d’Ehpad en France et à l’étranger. Pour tenter d’en savoir plus, beaucoup d’entre nous tentent d’explorer les bases de données officielles, mais c’est un parcours du combattant (décès classés par maladie, par tranche d’âges, etc.) [10] et ne tient compte, comme on l’a vu, que des cas déclarés volontairement. Les vaccinés hors essai calibré, surveillé sont « bénévoles » et non soumis à surveillance stricte.

Un vaccin expérimental injecté sans consentement éclairé reprend l’attitude de certains médecins nazis

Xavier Bioy, professeur d’Université à Toulouse-1 s’insurge à l’AFP de cette comparaison. “C’est très fort : on compare des scientifiques avec des médecins nazis qui mettaient de l’acide dans les plaies des pauvres détenus qui se faisaient torturer dans les camps”.

Il a manifestement oublié que les médecins nazis, eux aussi scientifiques, ont pratiqué de très nombreux essais sur les vaccins :

– vaccination contre le paludisme (février 1942 à avril 1945 à Dachau : 1 100 cobayes humains et nombre inconnu de victimes),

– vaccination contre le typhus par Eugen Haagen au camp de Natzweiler,

– vaccins contre le typhus exanthématique, le paludisme, la fièvre jaune (485 cobayes humains), la gangrène gazeuse (15 victimes), la dysenterie, l’hépatite, la tuberculose menées par Erwin Ding-Schuler et Waldemar Hoven au camp de Buchenwald.

Comment un universitaire spécialiste de l’éthique peut-il avoir oublié ces faits historiques qui ont précisément conduit à l’élaboration du code de Nuremberg ?

En 1947, les médecins nazis plaidaient pour leur défense : « dans un État totalitaire en temps de guerre, il n’y a pas de responsabilité personnelle ; c’est la nécessité de l’État qui se substitue à la volonté individuelle, et il n’y a pas de consentement qui vaille : ni des médecins expérimentateurs, ni des sujets ; dans ces circonstances, l’intérêt de la science au service de la défense de la Nation prime sur celui de l’individu. »

Mais l’absence de consentement éclairé des vaccinés a valu à ces scientifiques nazis la condamnation à mort ou emprisonnement.

Depuis mars 2020, nous sommes, paraît-il, en état de guerre selon le chef de l’État, dans un État de plus en plus totalitaire et la défense des médecins vaccinateurs sans consentement éclairé du citoyen n’est pas plus recevable aujourd’hui qu’hier.

Dans les Ehpad, le consentement n’est pas toujours libre et éclairé

Or, dans les Ehpad, le consentement éclairé n’est manifestement pas la règle absolue, d’autant que se précise le chantage d’autorisation de sortie liée à la vaccination totalement incompatible avec un consentement libre que définit ainsi la déclaration d’Helsinki :

« Pour être valide, votre consentement doit être libre et éclairé. Il doit donc être obtenu sans aucune forme de pression ou de menace. Cela signifie également que vous avez reçu toute l’information nécessaire pour prendre vos décisions et qu’il vous a été possible de poser vos questions avant que les soins soient prodigués. Les renseignements doivent vous être fournis dans un langage simple et compréhensible. »

Et encore : « lorsqu’il sollicite le consentement éclairé d’une personne pour sa participation à une recherche, le médecin doit être particulièrement attentif lorsque cette dernière est dans une relation de dépendance avec lui ou pourrait donner son consentement sous la contrainte. »

 Et certains réclament une obligation vaccinale en commençant par les soignants !

Les soignants sont globalement mieux informés que la population.

Ils ont appris avec inquiétude les effets secondaires éprouvés par leurs collègues des hôpitaux bretons qui ont eu le douteux privilège d’être les premiers vaccinés et dont 25 % à 40 % ont été contraints d’arrêter de travailler avec retenue de salaire car une journée de carence leur a été prélevée sur leur salaire et suppression de la prime. Ils ont par ailleurs appris que le Premier ministre australien avait été hospitalisé dans un état grave le lendemain de sa vaccination par AstraZeneca. L’utilisation de ce dernier vient d’ailleurs d’être suspendu dans neuf pays d’Europe.

Ils ont aussi eu connaissance des résultats paradoxaux des pays champions de la vaccination qui d’après les courbes de l’OMS ont partout subi de fortes augmentations (parfois transitoires) des contaminations (incidence journalière multipliée par 2 à 4) et de la mortalité.

Lire la suite sur Riposte Laïque

Rappels :

Ils injectent un code génétique dans votre organisme ! (A. Henrion-Caude)

Imposer un vaccin expérimental est un comportement nazi

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

46 commentaires pour Les assureurs crachent le morceau : le vaccin antiCovid est expérimental

  1. Lambert dit :

    Bonjour,
    Ce bruit est présent depuis quelques semaines, j’ai contacté ma compagnie il y a 1 semaine, j’attends la réponse, et reviens vers vous.
    S. Lambert
    Belgique

    • clavreul dit :

      Il ne faut pas s’ inquiéter sur la vaccination ?

      Vaccin Pfizer- 100 000 Israéliens victimes d’effets secondaires grave après la 1er injection n’ont pas pu faire la seconde – Wikistrike
      https://www.wikistrike.com/2021/03/vaccin-pfizer-100-000-israeliens-victimes-d-effets-secondaires-grave-apres-la-1er-injection-n-ont-pas-pu-faire-la-seconde.html

      • chevalier blanc dit :

        le temps joue contre eux. astra zenékaka est maintenant suspect dans beaucoup de pays , ce qui va terroriser ceux qui voudront se faire vacciner qui refuseront ce vaccin. Je pense que ces vaccins sont fabriqué à la mode Microsoft, c’est à dire que les fabricants font évoluer la formule biochimique au fur et à mesure des retours comme Microsolft avec Windows 3.0 puis 3.1 puis 98 puis xp puis seven puis….ce qui leur prend beaucoup de temps et allonge les délais. Travailler dans l’urgence ne résoud pas correctement les PB et plus on avance , plus ils s’enfoncent . Pfizer , moderna et autres sont dans la même logique. Ils coulent comme le Titanic et seront suspectés . Soyons patient , le temps est notre allié

      • clavreul dit :

        ?

  2. Dayanand dit :

    « Les soignants sont globalement mieux informés que la population. »
    On est en droit d’en douter. Tous ceux que je connais ont des œillères terribles concernant les vaccins.
    Le secteur médical dans son ensemble est très endoctrinés, ils croient tous aux miracles des vaccins, même les non corrompus. A partir de maintenant, une partie d’entre eux va enfin remettre en cause certains vaccins. Il était temps.
    Le jour où les médecins arrêteront de pratiquer tous les vaccins, cela sera une grande victoire.

    • zorba44 dit :

      J’veux pas le savoir, j’faich kon me dit, j’obéis aux ordres …et faut bien que je nourrisse mes gosses (cf La Ligne de Démarquation, le film de Claude Chabrol).

      Les « soignants injecteurs » feraient d’ailleurs donc bien de constater le sort final des pourris qui profitent de la détresse humaine soumise à pression !

      Jean LENOIR

    • Même si on a fait des études de médecine (7ans en Belgique) on ne reçoit q »une heure au plus d’explications sur les vaccins, le bla bla habituel Jenner etc…
      Le reste fait partie du matracage habituel. Un mensonge répété 500 fois devient une vérité chez tout le monde en général.
      Il y a des médecins qui restent prudents pour eux et leur famille !!!

  3. Matterhorn dit :

    Je n’ai pas réussi à trouver la référence (1) de l’article Twitt de Schmitt soi disant daté du 10 mars

  4. Delphine dit :

    Tout est dit de la part des assurances, qui, elles se foutent pas mal des idéologies utopistes des uns et des autres. Quant à l’offensive éhontée contre les infirmiers hospitaliers qui refusent (des jeunes nous dit-on) elle est scandaleuse. Les jeunes savent très bien que leur avenir génétique n’est pas assuré par les salopards qui les poussent à recevoir ce produit non assuré. Ils ont raison, quant à la population moutonnière, quand elle comprendra qu’elle n’a pas à suivre systématiquement les délires de leur médecin. Ceux-ci ne sont pas plus compétents, qu’ils ne l’ont été lorsque les ordures d’en haut leur ont interdit de soigner la covid ! Alors, maintenant pourquoi s’aplatissent-ils devant cette injonction des pourris d’en haut ? Quand ils comprendront qu’ils représentent une force devant laquelle aucun gouvernement ne pourrait résister, ils regagneront un petit peu de l’estime de leurs (im)patients qui en ont assez de se faire rouler dans la farine.

    • Annerose dit :

      Bonjour! J’ai 63 ans et J’ai pris le vaccin contre le covid le 4 mars. La 1ere injection. Et J’ai très peur des conséquences si C’est un vaccin expérimental. Je ne veux pas de la deuxième injection qui est prévu le 6mai. Cela envoyer t il un dabger pour mon organisme? MERÇI de m’éclairer.

      • zorba44 dit :

        Demandez donc à Alcide… sans doute l’argent colloidal non ionique pourra aider à combattre certains effets en prévention.

        Aucune idée concernant la deuxième injection : très prosaïquement si des champignons me rendaient malades, je ne pense pas que j’en reprendrais…

        Cela va sans dire mais surtout prenez l’avis d’autres personnes que celui de votre injecteur !

        Jean LENOIR

      • JAK dit :

        2 mois entre les 2 injections ? mais ils sont fous normalement c’est 2 ou 3 semaines!!

      • Miller dit :

        Prendre de la suramine

    • pourquoi s’aplatissent ils (les médecins) :: obligés par l’ordre (sous l’autorité de Bigpharma). Il est cependant probable que dans la plupart des cas ils ne prendrons pas le vaccin ni pour eux ni pour leur proches.
      mais silence …Les tergiversations Astra Zeneca sont illustratives.

  5. franck_(notes/silence) dit :

    il est surprenant que ces informations ne soient pas plus largement relayées.
    Peut-être faut-il attendre une communication officielle de la part des assureurs, lorsqu’ils y seront contraints ..?

    • Alcide dit :

      Ce n’est pas surprenant.
      Les médias mainstream matraquent 24H/24 la propagande officielle imposée.
      Ce qui est vraiment surprenant, c’est que vous croyez encore au journalisme indépendant et bienveillant dont la mission est d’informer ou que l’assureur n’est pas un voyou.

      Vous venez d’une autre planète ?

      • franck_(notes/silence) dit :

        Vous l’aurez compris (?) , il s’agissait d’une ingénuité feinte, ici, pour des besoins rhétoriques.

        Bien à vous,

    • Jamais trop dangereux

    • Delphine dit :

      Oh, vous êtes optimiste ! Ils vont être « contraints » de la fermer surtout, du moins, si la Maconnerie, enfin, ce qu’il en reste; a encore assez de poids pour l’exiger. Il faut prendre conscience, que les rats quittent le navire; hier c’était le président du « conseil ‘scientifique' » qui virait sa cuti dans the Lancet en se dédouanant de toutes les conneries assassines commises au nom de la Science « , refilant la patate chaude au gouvernement, ai-je entendu dans un média… Demain ce sera Salaud Mon, qui sera enfin neutralisé; puis, -espérons-le- Véran le fourbe, et tout se détricotera et les courageux grands scientifiques qui droits dans leurs bottes tinrent tête à cette vérole, se verront offrir un triomphe.

  6. zorba44 dit :

    Se faire vaxassinner, c’est un peu, au final, monter dans un boeing interdit de vol …beaucoup même !

    Jean LENOIR

  7. fox dit :

    FDA qualifie le vaccin Pfizer comme  » INVESTIGATIONAL  » avec aucune indication d ‘utilisation speciale ( 11 DEC 2020) voyez « cryptome.org »

  8. Joe dit :

    Je viens de regarder sur le machin de l’AFP. (Je n’aime pas cette plateforme de propagande) mais ils y ont mis cet article : https://factuel.afp.com/non-une-compagnie-dassurances-ne-va-pas-suspendre-le-versement-de-ses-assurances-vie-en-cas-de

    • Matterhorn dit :

      Voir mon commentaire précédent.
      L’article du Dr Delépine repose sur un Twitt d’un dénommé Schmitt. Je n’arrive pas à la retrouver. Donc pour moi la fondation de cet article reste à démonter

      • Matterhorn dit :

        L’ancienne assureur de Zorba44, m’a confirmé qu’elle n’a vu aucune communication interne sur le non verseement d’une assurance vie liée à un décès du à une piquouze expérimentale

      • zorba44 dit :

        Pierre, je dois avoir un gros trou de mémoire …j’ai toujours traité moi-même mes propres assurances ???!!!

        Jean LENOIR

  9. Alcide dit :

    Des effets indésirables (pouvant aller jusqu’a la mort …) incitent les pompiers des Bouches-du-Rhône à suspendre la vaccination de leur personnel avec AstraZeneca:
    Après un effet indésirable chez un soldat du feu, les pompiers des Bouches-du-Rhône ont suspendu lundi 15 mars l’inoculation du vaccin d’AstraZeneca à leur personnel. Une décision déjà pris la semaine dernière par onze pays européens.

    Le patron du Sdis 13 a suspendu l’inoculation du vaccin d’AstraZeneca à son personnel. Selon La Provence, le colonel Gregory Allione, également président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, a décidé de cette mesure suite à l’apparition «d’effets indésirables sérieux 48h après une injection» du médicament sur un pompier des Bouches-du-Rhône.

    https://fr.sputniknews.com/france/202103151045351199-les-pompiers-des-bouches-du-rhone-suspendent-la-vaccination-de-leur-personnel-avec-astrazeneca/

    Mais notre brillantissime conducator Castouille nous dit que nous devons continuer l’expérimentation, pardon la « vaccination  » sinon ce sera le con-finement pour tous.
    Je le cite:
    «À ce stade, il faut avoir confiance dans ce vaccin et se faire vacciner, je le dis de la façon la plus solennelle, sinon on aura des retards dans la vaccination, les Françaises et Français seront moins protégés et la crise sanitaire durera longtemps», a estimé le Premier ministre. «On n’a pas suspendu parce que nous ne disposons pas, au contraire, d’éléments qui nous conduisent en France à suspendre cette vaccination», a-t-il argumenté.

    Ouf, je suis rassuré.
    Il faut faire confiance aux médecins prescripteurs de cette merde, aux politiciens crapuleux, aux laboratoires criminels et aux assureurs maffieux et tout ira bien.

  10. RIEN dit :

    C’est bêêêête mais c’est comme d’habitude, les assureurs s’assurent eux d’abord, qu’ils ne prennent aucun risque…

  11. Ping : JE ne me reconfinerai pas, donc NOUS sommes… | jbl1960blog

  12. J’ai réintégré cette même info que j’avais lue chez Pierre Jovanovic, juste avant, dans ma publication du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/03/15/je-ne-me-reconfinerai-pas-donc-nous-sommes/

    Qui contient, en plus du reste, la toute dernière chronique du Presque Dr. T’Ché-Rien au format PDF ► AUX FILS DE L’HAUT… – Version PDF N° 252 de 7 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/03/nouvelle-chronique-aux-fils-de-lhaut-de-presque-rien-par-jbl-le-16-mars-2021.pdf + son instantané du jour et des infos presses ad hoc et connexes à ce qui ressemble à une veille de (re)confinage à la Back To The Future…

    Cliquer pour accéder à nouvelle-chronique-aux-fils-de-lhaut-de-presque-rien-par-jbl-le-16-mars-2021.pdf

  13. Danse dit :

    Transmis par Catherine Austin Fitts, un article de Breitbart fortement anti-chinois mais intéressant, compte-tenu du fait que Soros avait lui-même affirmé : « la Chine doit prendre la direction du nouvel ordre mondial », son seul souci étant à l’époque que lui et la clique des psychopathes ne pouvaient pas décider eux-mêmes qui dirigerait la Chine comme ils le font avec les autres pays, à cause de la présidence à vie du dirigeant actuel.
    L’OMS se serait justement opposée à l’instauration unilatérale de ce passeport par des pays qui agiraient hors de ses directives, et la proposition du journal chinois Global Times de prendre la direction du vaxi-système de contrôle serait selon Breitbart la réponse des dirigeants chinois à l’OMS.

    China Urges W.H.O. to Let It Run Global ‘Vaccine Passport’ System
    (La Chine presse l’OMS de lui laisser diriger l’implantation du système de passeport-vaccin mondial)
    https://www.breitbart.com/asia/2021/03/10/china-urges-who-let-it-run-global-vaccine-passport-system/
    10 Mar 2021

    Chinese Communist Party “experts” urged the World Health Organization (W.H.O.) on Tuesday to let China build and run a global database for “vaccine passports” documenting if every person on earth has received a Chinese coronavirus vaccine.

    The Communist Party launched its domestic “vaccine passport” system Wednesday, despite W.H.O. officials urging countries not to implement such a system due to unequal access to vaccines and the variety in the quality of the available offerings around the world. The “vaccine passport” — A digital certification that confirms a person has received a coronavirus vaccination — joins China’s larger “social credit system,” which judges every citizen and awards them numerical “scores” based on how much the Party approves of their behavior. The behavior judged can vary from littering and volunteering, which result in respectively lower or higher social credit scores, to the display of public opinions either in favor or against the Communist Party.
    (…)
    China’s Global Times, a state-run propaganda newspaper, proposed Tuesday that the Communist Party could build an international “vaccine passport” surveillance system in a week through its large technology companies. The proposal appeared to be a response to the W.H.O. explicitly discouraging countries from creating such a system.(…)

  14. Danse dit :

    Article de Joseph P. Farrell.
    Résumé:
    Les psychopathes veulent maintenant créer une « arche lunaire » comparable à Svalbard mais SUR LA LUNE -hors d’atteinte de l’Humanité mais sous total contrôle des globalistes- pour y stocker non seulement les graines, mais en plus l’ADN, les oeufs et le sperme humains, car ils savent que les « vaccinés » sont en réalité les porteurs de variétés contagieuses et mortelles de maladies ET ils s’attendent à une catastrophe humaine sur Terre. ——————

    OF LUNAR ARCS AND COVID “VACCINES”
    https://gizadeathstar.com/2021/03/of-lunar-arcs-and-covid-vaccines/
    Cosmic War / By Joseph P. Farrell

    (…) « So let’s take note of the important point in the first story, whose author, Dr. Geert Vanden Bossche is a PhD and also a doctor of veterinary medicine:

    — « But in the meantime, we’re also facing a huge problem in vaccinated people as they’re now more and more confronted with infectious variants displaying a type of S protein that is increasingly different from the S edition comprised with the vaccine (the later edition originates from the original, much less infectious strain at the beginning of the pandemic). The more variants become infectious (i.e., as a result of blocking access of the virus to the vaccinated segment of the population), the less vaccinal Abs will protect. Already now, lack of protection is leading to viral shedding and transmission in vaccine recipients who are exposed to these more infectious strains (which, by the way, increasingly dominate the field). This is how we are currently turning vaccinees into asymptomatc carriers shedding infectous variants. (Boldface Emphasis added) »–

    Now, in effect, what Dr. Vanden Bossche is saying is that the mRNA vaccines actually are causing the covid virus to mutate into more deadly strains in those receiving said vaccines, and that in the rush to vaccinate « everyone », THOSE VACCINATED ARE TURNING INTO SPREADERS OF MORE LETHAL VARIANTS!

    For the moment, set aside this insight and interpretation, and consider the second story:

    –« The Svalbard Global Seed Vault on the Norwegian island of Spitsbergen in the remote Arctic Svalbard archipelago appears to be losing its appeal as scientists propose a « lunar ark » to house millions of species of seeds, sperm, eggs, and DNA.

    A team of researchers from the University of Arizona, led by Jekan Thanga, proposed building a massive « ark » on the moon as a « modern global insurance policy » against natural disasters, socio-economic chaos, asteroids, and the threat of nuclear war. »–

    The researcher proposed building the ark in a lunar pit and or lava tubes, holding upwards of 6.7 million species of seeds, sperm, eggs, and DNA.

    Thanga said due to instability, Earth-based repositories, such as Svalbard, could leave specimens vulnerable.

    Thanga’s presentation explained that various species would be cryogenically preserved. « We can still save them until the tech advances to then reintroduce these species — in other words, save them for another day, » he added.(Boldface emphasis added)

    What’s interesting here is what is not being said. For example:
    (1) are the samples of human sperm and DNA going to be those of people who have received a mRNA covid vaccine, or not? My guess is, no, and we’ll get back to that in a moment, because it’s at the core of today’s high octane speculation; suffice it to say for the moment that the Norwegian seed bank, as far as I know, contains purely natural seeds; no GMO seeds allowed. But there’s another question:
    (2) why are « they » wanting to create a « Lunar Ark »? Is the move to create such a « Lunar Ark » simply a « preparedness » measure? Or are « they » expecting something specific to happen?

    This is where viewing the two stories, not in isolation from each other, but as potentially related stories comes in.

    There have already been reports that some responses to the mRNA vaccines include possible effects on fertility in females. But if in the rush to « vaccinate » everyone we’re creating not an inoculated population, but rather, carriers and transmitters of mutant and more virulent strains, then one might be creating a population disaster. Hence, it might be necessary to create such an « Ark, » and by locating it on the Moon leaves it firmly in the hands of Mr. Globaloney. »

    • zorba44 dit :

      Il est temps que le signataire prenne rendez-vous avec un psy pour essayer de déterminer où se trouve la normalité ?

      Gamin il émergeait de ses songes un « Jean de la lune », répété à l’envie, jusqu’à ce qu’il revienne sur Terre, et, cela se produisait souvent…

      C’est grave docteur ?

      Jean LENOIR

  15. Nico92tw dit :

    Pouvez-vous citer précisément les sources [1] et [2] SVP ?

  16. Johnny dit :

    Bonjour tous le monde,
    Ci-dessous vous trouverez un lien qui dément cette Fake news qui est parti du Canada. Une simple recherche aurait permis à tous de vérifier ce que dit ce blog. Mais visiblement vous n’aviez pas le temps alors je l’ai fait pour vous.
    https://www.assurland.com/assurance-blog/assurance-vie-actualite/un-vaccin-contre-le-covid-19-n-a-aucune-incidence-sur-votre-assurance-vie_138316.html

    PS: Wikistrike n’est pas non plus une source d’info. Ils racontent de grosses conneries. Et dire qu’avant j’allais sur Wikistrike pour lire des théories du complot qui ne se sont jamais réalisées. BFM TV et théories du complot même combat, les 2 racontent n’importe quoi.

  17. Serge Lambert dit :

    Bonjour, ayant vu passer ces infos, j’ai contacté ma compagnie d’assurance, Belgique, banque ING, la réponse, que je tiens à disposition :
    Je suis couvert dans tous les cas
    -décès covid avec ou sans vaccin étant donné qu’il n’est pas obligatoire
    – décès après vaccination, même, si la vaccination est responsable

    • xavib dit :

      La vaccination ou autre chose…. peu importe l’argument qu’ils utiliseront de toute façon ils ne rendront pas l’argent, puisque comme chacun sait, les fonds des assurances-vie ont été placés dans des obligations souveraines (dettes d’Etat) qui ne seront jamais remboursées.

  18. Serieusement ! dit :

    Exact : recherche pure !!! Sans but precis : https://cryptome.org/2020/12/FDA-Pfizer-COVID-19-Vaccine-LOA.pdf

  19. Raphaël dit :

    Complètement faux,
    Cela fait la deuxième fois que l’on nous réchauffe l’article !
    L’assurance-vie est de l’épargne acquise et augmentée des versements d’épargne des particuliers, avec une provision mathématique calculée par les assureurs, la clause de décès est toutes causes, et échappe aux fameuses expérimentations, de mêmes que les contrats
    obsèques, s’il devait avoir une clause spécifique-ce n’est pas le cas- elle serait liée à l’assurance emprunteur, hors ce n’est pas le cas là non plus. Peut-être que dans le futur il y aurait ce type de clause mais il n’en ai rien aujourd’hui, relisez vos contrats décès, d’assurance-vie et assurance emprunteur et vous le verrez par vous-même.
    Je suis contre l’injection anticovid et contre le passe sanitaire, mais là c’est de la pure désinformation.
    Attention aux articles que vous présentez.

  20. e dit :

    La présence dans les rues sera comme pour tout INSUFFISANTE ! Action directe coordonnée, c’est maintenant qu’il faut commencer à mettre en lace les communes libres en France, Belgique et Italie et que ces communes se lient entre elles, communiquent, agissent et échangent. Court-circuiter la merdasse étatico-capitaliste passe par là. du local qui rayonne sur l’extérieur et s’assemble dans la complémentarité qui s’en dégage immanquablement.
    https://resistance71.wordpress.com/2021/07/23/dictature-sanitaire-technotronique-la-france-la-belgique-et-litalie-en-marche-vers-la-fascisme-supranational-si-nous-les-laissons-faire-le-goulag-est-pour-demain/#comment-146629

    • d dit :

      « La présence dans les rues sera comme pour tout INSUFFISANTE ! Action directe coordonnée, c’est maintenant qu’il faut commencer à mettre en lace les communes libres en France »

      oui c’est insuffisant, mais c’est la présence dans les rues justement qui va permettre la création des communes libres, donc elle est indispensable

      les manifs c’est pas seulement pour protester, mais pour rencontrer des gens, et échanger les contacts et numéros, et préparer l’élaboration d’une société future

      • t dit :

        On est bien d’accord, mais il faut poursuivre au-delà, pas rentrer chez soi et « à la prochaine »… Les manif de rue donnent de la visibilité certes mais n’inquiète en rien le pouvoir usurpateur.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s