Covid-19 : Le président tanzanien John Magufuli a-t-il été assassiné pour avoir dénoncé la supercherie ?

Le président tanzanien John Magufuli, après des semaines d’absence, est décédé dans un hôpital de Dar es Salaam, a annoncé la vice-présidente du pays, Samia Suluhu Hassan, dans une allocution télévisée mercredi. Il avait 61 ans. Sa mort soudaine a soulevé de nombreuses questions, notamment celle de savoir si le président tanzanien a été assassiné pour avoir dénoncé la pandémie de Covid-19 en prenant des mesures controversées contre Big Pharma et l’OMS et leur campagne mondiale en faveur des vaccins.

La presse internationale se fait l’écho de la mort du “président négationniste” de Tanzanie avec une joie à peine déguisée.

La cause officielle de la mort serait une crise cardiaque, mais certains laissent entendre qu’elle pourrait être due au virus. The Economist, par exemple, rapporte :

Beaucoup pensent que le virus est en cause.

Comme si ce que “beaucoup pensent” signifiait vraiment quelque chose.

Qu’il s’agisse d’un virus, d’une crise cardiaque ou d’un “suicide”, Magufuli est parti. Comme nous l’avions prédit il y a seulement quelques jours.

Que faire maintenant pour la nation d’Afrique de l’Est ? On peut supposer que le successeur de Magufuli – qu’il s’agisse de la vice-présidente ou d’un nouveau dirigeant élu à la hâte (peut-être le chef de l’opposition, compte tenu des nombreux articles publiés ces dernières semaines) – prendra les rênes du pays.

Poursuivront-ils les politiques de “déni du Covid” de leur prédécesseur ? Ce serait stupéfiant.

Si l’on se fie à ce qui s’est passé au Burundi l’été dernier, l’approche Covid tanzanienne sera totalement inversée un jour ou deux après le décès du président.

Comme l’a rapporté le Council on Foreign Relations, pas plus tard que la semaine dernière:

une figure audacieuse au sein du parti au pouvoir pourrait profiter de l’épisode actuel pour commencer à inverser la tendance.

Attendez-vous à ce que cette “personnalité audacieuse” se hisse très vite au premier plan et reçoive le genre de commentaires élogieux dans la presse occidentale, que seuls les hommes triés sur le volet obtiennent.

Bloomberg en parle déjà :

Le prochain dirigeant tanzanien devra faire face au négationnisme de son prédécesseur en matière de lutte contre le covid

Et que :

Le nouveau dirigeant doit décider s’il change de cap concernant le Covid-19

Les renversements de situation concernant le Covid ont en fait déjà commencé, ils ont été mis en place avant même que la mort du président ne soit signalée, les porte-parole de l’OMS faisant l’éloge de la “nouvelle position” de la Tanzanie sur le Covid dès le 12 mars.

La “nouvelle position” sera probablement appliquée par le biais du chantage industriel. Bloomberg rapporte :

Magufuli a été le fer de lance d’un vaste programme d’investissement dans les infrastructures, et les décisions en suspens concernant la réalisation de plusieurs mégaprojets incomberont désormais à son successeur.

En 2019, Magufuli mettait fin au projet de port de Bagamoyo, un investissement de 10 milliards de dollars. Le projet était une entreprise tri-gouvernementale entre la Tanzanie, la Chine et Oman, via l’entreprise publique China Merchants Holdings International (CMHI) et le State General Reserve Fund (SGRF) d’Oman.

Le port était construit par la Chine et la zone industrielle aurait été construite par Oman et administrée par l’Autorité de la zone de traitement des exportations de Tanzanie.

Cependant, en juin 2019, le président tanzanien Magufuli a accusé ses homologues chinois de présenter des conditions abusives et contraignantes en échange du financement. Le président Magufuli a également fait valoir que la construction du port de Bagamoyo compromettrait l’importante expansion en cours du port de Dar es Salaam, qui devrait être achevée d’ici la fin de 2019.

Sans oublier les projets de l’ancien président de nationaliser partiellement l’industrie minière, que son successeur pourrait bien être contraint d’arrêter, de peur de “contrarier les investisseurs internationaux” :

Le nouveau dirigeant du pays devra également décider s’il doit courir le risque de contrarier les investisseurs internationaux et aller de l’avant avec les réformes minières controversées qui, selon M. Magufuli, étaient nécessaires pour que le pays tire un plus grand profit de ses ressources naturelles.

Magufuli était connu sous le nom de “Bulldozer” pour sa position ferme contre la corruption et pour ses politiques intransigeantes, qui l’ont aidé à remporter la victoire en octobre 2015 en tant que cinquième président de la Tanzanie.

Cependant, il est également l’un des rares dirigeants nationaux à avoir mis en lumière la pandémie de Covid-19 en prenant des mesures controversées contre Big Pharma et l’OMS et leur pression mondiale pour la vaccination.

Le fossé qui sépare la Tanzanie de l’OMS et de l’Union européenne n’est pas connu de tous en raison de la dissimulation médiatique.

L’Union européenne a donné 27 millions d’euros à la Tanzanie pour qu’elle impose les mesures relatives au Covid-19 préconisées par l’OMS, comme le confinement strict, le port de masques et la vaccination à grande échelle. La Tanzanie a pris l’argent, puis a déclaré que le pays était débarrassé du coronavirus. Les Européens ont alors exprimé leur colère au Parlement.

En mai dernier, face à la multiplication des faux cas de coronavirus, le président tanzanien John Magufuli, de plus en plus méfiant à l’égard de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a décidé d’enquêter lui-même sur ces allégations.

Il a envoyé à l’OMS des échantillons d’une chèvre, d’une papaye et d’une caille pour qu’ils soient testés et tous se sont révélés positifs au Covid-19.

Lire la suite sur Recherches Covid-19

(Merci à Alan.44)

Rappels :

Arnaque des tests Covid-19 : Le président de la Tanzanie révèle qu’une papaye, une chèvre, un oiseau et un fruit du jacquier ont été déclarés positifs !

« Sans la bénédiction de l’OMS, aucun pays n’aurait accepté l’idée d’un confinement universel. L’OMS a beaucoup appris depuis 2009, et a finalement décidé de jouer le Covid à fond, aussi fort qu’elle le pouvait. Le président Trump a de bons instincts, même s’il donne de mauvaises explications. L’OMS est en effet un acteur central de la conspiration. Elle a même dû tuer son propre directeur Directeur exécutif [chargé du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire Peter Salama, d’une crise cardiaque, alors qu’il avait 51 ans] en janvier 2020 ; c’était celui qui s’était notamment opposé à ce que le Covid soit classé comme une pandémie. L’OMS a offert un pot-de-vin de 60 millions de dollars au président biélorusse Loukachenko pour lui faire confiner sa nation, mais le président a refusé le pot-de-vin car il se sentait responsable du bien-être de la Biélorussie. »

Extrait de Conspirations et coronavirus (I.A. Shamir)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Covid-19 : Le président tanzanien John Magufuli a-t-il été assassiné pour avoir dénoncé la supercherie ?

  1. lorsi dit :

    Magufuli assassiné par le pistolet à crise cardiaque de la CIA ?

    http://lenouvelexode.over-blog.com/2015/08/le-pistolet-a-crise-cardiaque-de-la-cia-1975.html

    En 1975, lors d’une enquête du Sénat aux Etats-unis, la CIA révèle qu’elle a mis au point une arme injectant un poison et que celle-ci est potentiellement indécelable. L’arme parfaite pour éliminer des adversaires politiques. Quelques années plus tard, cinq dirigeants d’Amérique du Sud non alignés tombent gravement malades du cancer. Hasard ou amélioration de cette arme ?

    https://deutschelobbyinfo.com/2021/03/19/covid-impfgegner-praesident-magufuli-ist-tot-die-wahren-herrscher-wie-schon-seit-langer-zeit-werden-kritiker-und-gegner-bevor-der-einfluss-zu-gross-wird-ermordet-auf-perfide-art

    (Le Président Magufuli, l’opposant au vaccin anti-COVID, est mort ! Les vrais maîtres au pouvoir pratiquent depuis longtemps (1975) l’assassinat des critiques et des opposants avant que leur influence ne devienne trop grande… de façon perfide)

    https://deutschelobbyinfo.com/2021/03/19/die-waffen-von-cia-kgb-und-mi-unliebsame-personen-auf-natuerliche-oder-unfall-weise-zu-ermorden-die-herzinfarkt-waffe-2

    (Les armes de la CIA, du KGB et du MI… pour assassiner des personnes indésirables de manière « naturelle » ou « accidentelle » … le pistolet à crise cardiaque, aussi appelé « dard cardiaque »)
    Le site Deutsche Lobby propose, à gauche en bas de chaque page, un bouton « Translate ». En cliquant dessus, s’affichent les traductions de l’article en plusieurs langues, dont le français. …..

  2. e dit :

    Karry Mullis l’inventeur du test PCR qui disait que son test ne pouvait pas être utilisé pour détecter les maladies et avait critiqué violemment Fauci (dirigeant actuel de la campagne de vaccination et financé par Bill Gates) de vouloir de faire de son invention une machine à fausse pandémie et est mort mystérieusement en aout 2019

    https://odysee.com/@OYENEWS:e1/kary-mullis-fauci:5

    https://odysee.com/Kary-mullis-test-PCR-pas-malade:d

    et étant donné que ce président avait également prouvé que les tests n’étaient pas fiables en les testant sur des papayes, m’étonne pas qu’il ait connu le même sort

    https://netafrique.net/le-president-de-la-tanzanie-fait-tester-une-papaye-elle-est-declaree-positive-a-la-covid-19/

    le président de Tanzanie avait en plus demandé une enquête sur le pourquoi des tests positifs sur des liquides de fruits et on ne lui a jamais répondu

    ils ont des services intelligents depuis longue date pour se débarrasser des présidents africains indésirables

    Révélations : les 22 présidents africains assassinés par la France depuis 1963
    https://actucameroun.com/2020/07/13/revelations-les-22-presidents-africains-assassines-par-la-france-depuis-1963/

    en outre la cause de sa mort a été annoncé par son successeure elle même ancienne vice présidente du président ( qui avait des occasions de se trouver seul avec le président en tant que vice présidente), qui est devenu présidente automatiquement sans élection, ce qui pourrait faire penser à un coup d’Etat

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/le-pr%C3%A9sident-tanzanien-john-magufuli-est-d%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9-vice-pr%C3%A9sidente/ar-BB1eHikb?MSCC=1605281833

    https://www.lefigaro.fr/international/samia-hassan-premiere-presidente-de-l-histoire-de-la-tanzanie-202103

    Et comme par hasard, elle soutient à fond l’OMS de Bill Gates et va accomplir l’agenda de la piquouze

    suffit de piquouzer le président sans qu’il s’en aperçoive en s’approchant par derrière
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/02/05/deces-de-marie-claudine-fourrier-doyenne-de-la-saone-et-loire/

  3. 2112 dit :

    Meme sans la pain-de-mie ce monsieur n’aurait pas fait long feu.

  4. johnscottconsciousness.com dit :

    Les jours des papayes sont nombrés…

  5. Apolline dit :

    On fait dire aux chiffres ce qu’on veut. Christophe Alévèque nous parodie Castex. Ah, ben non, pas d’Alévèque, vidéo supprimée sur YT… Surprenant ?

  6. luna33 dit :

    Le (mal a dit) qu’il est mort d’une crise,il est dur de sortir de la matrice..

    Néo,passe moi le sel

  7. zorba44 dit :

    Un homme lucide et juste meurt, mais ce n’est pas une bonne nouvelle pour la conspi internationale. Cela n’a pour conséquence que de renforcer dégoût et haine pour cette plandémie.

    Chaque affaire, ainsi dévoilée, aura pour conséquence de raidir la population ce qui aboutira, à terme, à la destruction de Satan.

    Jean LENOIR

  8. Robert dit :

    Il est évident qu’ils ont assassiné aussi Kary Mullis, juste avant la plandémie,,et une lanceuse d’alerte très active, Brenda Vaughan,,ils ont même incendié la plus grosse usine d’HCQ a Taiwan,,…donc ,si ils sont capables d’assassiner un Chef d’Etat, un Prix Nobel, un cadre haut placé de l’OMS, et probablement les deux dirigeants de Zanzibar,,on est vraiment foutu,sans compter le soutien de très nombreux médecins à ce crime planétaire, et de 99% des medias et journalistes télé radios publiques privés, notamment les  »humanistes » comme arte, et de tous les politiciens mainstream fausse droite fausse gauche.

    • Quand on porte un projet comme le leur on est évidemment capable de tout…

      Concernant les médias, il faudrait cesser une bonne fois pour toutes d’appeler journalistes de vulgaires agents de propagande stipendiés à la fois par les Etats et les lobbies.

  9. Danse dit :

    Cet homme magnifique respirait la santé. Il a été assassiné, les moyens de tuer sans laisser de traces ne manquent pas, tout comme les moyens de truquer informatiquement les comptages des votes lors d’élections ou référendums, sauf si les citoyens prennent en charge eux-même le comptage en parallèle pour mettre le trucage en évidence.

    Bien entendu, les BLM vont affréter un avion pour aller casser casser les reins de tous les coupables de ce meurtre immonde contre un homme noir qui comptait énormément, au lieu de casser les statues et les magasins sans défense.
    Ils vont aller aussi renforcer la garde du président de Madagascar, un autre homme magnifique qu’il faut absolument protéger. pour qu’il reste quelques modèles vivants

  10. zoé dit :

    En Afrique, on empoisonne, c’est très commun. On demande avez vous des nouvelles d’un tel ou d’un tel ? on me répond non mais je pense qu’il est mort (assassiné bien sûr).

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s