Il se passe des choses étranges et diaboliques avec cette “vaccination” à laquelle ils tiennent tant…

La rébellion NoVaxx : Résister, refuser, rejeter

Par Mike Whitney.

« Tout n’est pas perdu, la volonté invincible… et le courage de ne jamais se soumettre ou céder » – John Milton

*

Avez-vous réfléchi aux événements étranges de ces 15 derniers mois ?

Vous êtes-vous demandé pourquoi tant de pays ont adopté les mêmes politiques qui n’avaient jamais été utilisées auparavant et qui n’avaient aucun fondement scientifique ?

Vous êtes-vous demandé pourquoi des médicaments et des thérapies efficaces pour sauver des vies ont été activement et agressivement supprimés ?

Vous êtes-vous demandé pourquoi des scientifiques, des virologues et des épidémiologistes de renommée mondiale ont été bannis de Twitter et retirés de Facebook ?

Vous êtes-vous demandé pourquoi toutes les chaînes d’information par câble et la presse écrite ont couvert les événements quotidiens avec la même hystérie que leurs concurrents ?

Il est très difficile de revenir sur les événements de ces 15 derniers mois et de ne pas soupçonner que l’histoire du Covid est plus complexe qu’il n’y paraît ; que si l’infection tue en fait principalement des personnes âgées souffrant de multiples pathologies sous-jacentes, le virus a peut-être été utilisé pour promouvoir un programme politique dont nous ne savons que très peu de choses.

Malgré tout, il y a des choses dont nous pouvons être raisonnablement certains, comme le fait que tous les discours alarmistes et l’hystérie ont été manipulés de manière suspecte pour promouvoir la vaccination universelle. Cela semble assez évident. En fait, les responsables de cette opération Covid ont déclaré ouvertement que leur objectif était de vacciner « les 7 milliards de personnes » de la planète. Wow. Il y a peu de place au doute dans ce commentaire, non ?

Et, si c’est le cas, nous pouvons supposer sans risque qu’une grande partie de l’hystérie a été exagérée pour atteindre l’objectif déclaré. C’est une formule assez simple en fait : « Faire peur à tout le monde et les pousser vers les centres de vaccination ». Du moins, cela semble être la théorie de fonctionnement. Et je ne suis certainement pas le seul à penser ainsi. Il y a aussi le Dr Peter McCullough, qui est docteur en médecine interne et cardiologue certifié par le conseil d’administration. Voici comment il résume la situation dans une interview récente sur Rumble :

« Je pense que toute cette pandémie, depuis le début, concernait le vaccin. Tous les chemins mènent au vaccin. Il y a déjà des endroits en Asie du Sud-Est et en Europe où l’on prépare le terrain pour une vaccination obligatoire. Obligatoire ! Cela signifie que quelqu’un vous épingle au sol et vous plante une aiguille. C’est dire à quel point les parties prenantes veulent la vaccination » ~ Interview de 16 minutes avec le Dr Peter McCullough, Mercola.com

Répétez : « Tout tourne autour du vaccin »

Ce que cela signifie, c’est que tout le battage médiatique de l’année dernière – notamment les masques, la distanciation sociale, les confinements, les écoles fermées, les entreprises ruinées, les églises fermées, le décompte quotidien des décès et les images interminables des salles d’urgence des hôpitaux où des professionnels de la santé à l’air anxieux poussent des patients comateux à la hâte dans les couloirs et aux soins intensifs – a été concocté avec un seul objectif en tête ; préparer les moutons à une inoculation à l’échelle industrielle d’une substance étrangère qui n’a pas été approuvée par la FDA, qui n’a pas terminé les essais cliniques de phase 3 et dont les effets indésirables à long terme restent totalement inconnus. Est-ce que ça pourrait être encore plus bizarre ?

Probablement.

Bien sûr, maintenant l’attention s’est portée sur la Chine. La Chine, la Chine, la Chine. C’est la Chine tout le temps. Les Chinois se seraient amusés avec des agents pathogènes mortels à l’Institut de Virologie de Wuhan. La sécurité était apparemment laxiste, ce qui suggère que le virus – qui a infecté le monde et fait s’effondrer l’économie mondiale – s’est probablement échappé d’un laboratoire chinois. Alors, accusons les Chinois.

Tout cela est logique jusqu’à ce que l’on découvre que l’Institut national de la Santé des États-Unis (NIH) « a financé le controversé Institut de Virologie de Wuhan » à hauteur de « 3,7 millions de dollars pour un projet de collecte et d’étude des coronavirus de chauve-souris » (de 2014 à 2019) et, peu après, « un autre montant de 3,7 millions de dollars » (pour un) « projet qui semble avoir inclus des travaux sur le “gain de fonction” : une recherche qui étudie comment un virus peut acquérir la capacité d’infecter un nouveau type d’animal ».

Ce financement du NIH ressemble beaucoup à un accord de sous-traitance, bien que nous ayons besoin de plus de détails. Mais au moins, l’arrangement suggère qu’il pourrait y avoir une certaine responsabilité partagée pour la fuite présumée.

Peut-être que quelque chose m’échappe, mais il me semble que les personnes qui accusent la Chine sont peut-être trop pressées dans leur jugement. Après tout, le mème « blâmer la Chine » pourrait n’être qu’une autre diversion inventée pour dissimuler l’implication des États-Unis. Nous ne savons tout simplement pas.

Deuxièmement, il n’y a aucune raison de supposer que la « fuite » présumée était un « accident », en fait, il y a une montagne de preuves circonstancielles qui suggèrent le contraire. Par exemple, comment expliquer le fait qu’en octobre 2019, les élites de la Fondation Gates, de la Banque mondiale, des grands médias, des grandes entreprises pharmaceutiques, de l’ONU, du CDC, de la CIA, du Centre chinois de Contrôle des Maladies et de l’Université John Hopkins ont mené un « exercice de simulation en direct pour préparer les dirigeants publics et privés à répondre à une pandémie » ?

Voilà une coïncidence intéressante. Un conspirationniste pourrait penser que ces gros bonnets savaient ce qui allait se passer ? Quelle idée folle, hein ?

La conférence, baptisée « Événement 201 », a rassemblé des représentants des principaux centres de pouvoir mondiaux afin de présenter le plan opérationnel qui serait mis en œuvre pour obtenir le résultat qu’ils recherchaient collectivement. Voici comment Johns Hopkins a essayé d’écarter les questions concernant l’événement suspect. Ils ont déclaré dans le Armstrong Economics :

« Pour le scénario, nous avons modélisé une pandémie fictive de coronavirus, mais nous avons explicitement déclaré qu’il ne s’agissait pas d’une prédiction. L’exercice a plutôt servi à mettre en évidence les défis de préparation et de réponse qui se poseraient probablement dans une pandémie très grave. Bien que notre exercice sur table ait inclus un nouveau coronavirus fictif, les données que nous avons utilisées pour modéliser l’impact potentiel de ce virus fictif ne sont pas similaires au nCoV-2019 ».

Est-ce l’excuse la plus minable que vous ayez jamais entendue ?

En effet. Sommes-nous censés croire qu’aucune de ces élites n’avait le moindre soupçon que quelques mois plus tard, le monde serait propulsé dans une pandémie mondiale dans laquelle les conseils de leurs « experts en santé publique » respectifs l’emporteraient sur les parlements et les législatures du monde entier, leur conférant des pouvoirs politiques qu’ils n’ont jamais gagnés dans les urnes et l’autorité de tout prescrire, du port universel du masque à l’assignation à résidence effective ? Ils ne l’ont jamais vu venir ? Ils ne l’ont jamais planifié ? La conférence n’était qu’une innocente réunion avec leurs amis les plus puissants ?

Foutaises. (N’oubliez pas de regarder cette vidéo où le Dr Fauci prédit une pandémie mondiale. La vidéo est datée de 2017).

Pardonnez mon scepticisme, mais je pense que Johns Hopkins a peut-être un peu déformé la vérité. Il est certain que les gros bonnets de la finance et de la communauté du renseignement n’ont pas assisté à la réunion simplement pour « bavarder » ou pour exprimer leur amour de l’humanité. Non, ils étaient sans doute concentrés sur des questions plus pratiques, comme mettre la touche finale à un plan de restructuration de l’économie mondiale et du système politique de manière à mieux servir les intérêts de leurs collègues élites. Un tel plan nécessiterait une crise d’une certaine ampleur, une grosse catastrophe, comme une pandémie mondiale avec toutes les cloches et tous les sirènes.

Et même dans ce cas, il faudrait un comité de pilotage compétent et ingénieux, un plan opérationnel détaillé pour mobiliser les responsables de la santé publique, les chefs d’État, les grandes entreprises de marketing, les gouverneurs d’État, les grandes entreprises technologiques et pharmaceutiques, une batterie de psychologues comportementaux et une petite armée de responsables des médias sociaux. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une entreprise gigantesque qui nécessiterait un temps et une énergie considérables.

Et c’est pourquoi nous pensons qu’il est inconcevable que quelqu’un consacre autant de temps et d’efforts à l’élaboration et à la planification, à la coordination logistique et aux exercices de simulation, ainsi qu’à tout le travail difficile et les corvées bureaucratiques, s’il était simplement intéressé à sauver des vies ou à soulager les souffrances des masses infectées. Ce n’est pas pour cela que ces élites ont convoqué l’Événement 201. Elles avaient d’autres objectifs à l’esprit, et en tête de leur liste, la vaccination de masse. Elles veulent vacciner tout le monde, partout, dès que possible, et tous les développements de ces 15 derniers mois ont visé à atteindre cet objectif unique.

Qu’est-ce que cela nous dit ?

Si vous croyez, comme moi, que la pandémie est gérée par des hommes de pouvoir qui opèrent derrière la façade des dirigeants politiques, des médecins compromis et des responsables de la santé publique douteux, alors que devons-nous déduire du vaccin lui-même ?

Réponse : qu’ils savent ce qu’il contient. Et ils savent ce qu’il fait.

Vous voyez, aucun d’entre nous ne le sait vraiment. Tout ce que nous savons, c’est que le vaccin a été lancé à la hâte dans le processus réglementaire sans l’approbation de la FDA, que les essais cliniques de phase 3 n’ont jamais été achevés et que les essais sur les animaux – qui ont été menés des années auparavant – se sont terminés par un tas de furets morts. C’est à peu près tout ce que nous savons, MAIS nous pouvons raisonnablement supposer que les responsables de cette opération savent ce que contiennent les vaccins, car ils n’auraient jamais consacré autant de temps et d’efforts à ce projet grandiose s’ils ne le savaient pas, non ?

Donc, nous avons affaire ici à une connaissance asymétrique. Une partie a un net avantage parce qu’elle sait quelque chose d’essentiel que l’autre partie ne sait pas. PAS ENCORE. Mais nous finirons par le savoir, car des chercheurs indépendants rassemblent progressivement un ensemble d’informations sur les effets de la substance contenue dans l’injection sur les personnes vaccinées.

Mais cela prend du temps, c’est pourquoi les parties prenantes vont utiliser toutes les ruses possibles pour vacciner autant de personnes que possible avant que la vérité ne soit révélée et que leur château de cartes ne s’écroule autour d’elles. Malheureusement, une grande partie des dégâts aura déjà été faite d’ici là.

Alors, que savons-nous réellement de ces vaccins ?

Commençons par le Dr McCullough, qui a témoigné devant le Congrès et qui est clairement un expert en la matière. Voici ce qu’il a dit dans la même interview que celle dont nous avons donné le lien plus haut :

« Des gens meurent de ce vaccin – l’internet regorge de ces cas – alors pourquoi est-il promu comme il l’est ?… Ils veulent une aiguille dans chaque bras… Mais pourquoi, surtout quand on sait qu’il y a des effets secondaires indésirables graves ? » …

« Ne tombez pas dans le piège car cela ne fera qu’empirer les choses » …

« C’est une arme biologique, bien au-delà de tout ce que nous avons jamais vu … Le vaccin n’est pas sûr ».

C’est un bon résumé, mais recherchons un peu plus de détails, quelque chose qui mette en évidence les éléments du vaccin qui le rendent si controversé. Voici une citation du professeur Byram Bridle, spécialiste de l’immunologie virale à l’Université de Guelph, qui contribue à expliquer les lacunes des vaccins en ce qui concerne les effets indésirables graves qui se manifestent en masse.

« La conclusion est la suivante : nous avons fait une grosse erreur… nous ne nous en sommes pas rendu compte jusqu’à maintenant… nous pensions que la protéine spike était un excellent antigène cible… Nous ne savions pas que la protéine spike elle-même était une toxine et une protéine pathogène… Donc, en vaccinant les gens, nous leur inoculons une toxine, qui entre dans la circulation, et lorsque cela se produit, elle peut causer des dommages, en particulier dans le système cardio-vasculaire. Et il existe de nombreuses autres questions légitimes sur la sécurité à long terme de ce vaccin. Par exemple, comme il s’accumule dans les ovaires, ma question est la suivante : allons-nous rendre les jeunes gens infertiles ? » ~ Dr Peter Moloney, Prof. Byram Bridle, Immunologie virale Université de Guelph

Ahh, donc maintenant on arrive à quelque chose. La protéine spike générée par le vaccin n’est pas différente de la protéine spike présente dans le Covid ; toutes deux font des ravages dans le système vasculaire.

Il faut garder à l’esprit que les vaccins « génétiques » sont une concoction hybride qui ne ressemble en rien aux vaccins traditionnels qui injectent un virus vivant ou mort au receveur pour déclencher une réponse immunitaire. Les nouveaux vaccins ne font pas cela, en fait, ils ne fonctionnent pas du tout comme un vaccin. (Remarque : le terme « vaccin » n’est qu’un terme de relations publiques que les sociétés pharmaceutiques ont adopté pour gagner la confiance du public et se soustraire à toute responsabilité juridique. Le terme ne s’applique PAS à ces nouvelles injections).

Ce qu’ils font, c’est pénétrer, puis détourner les cellules de la paroi des vaisseaux sanguins (endothélium) où elles commencent à produire des protéines spike qui génèrent une réponse immunitaire. Mais voici le problème : il y a une grande différence entre une « réponse immunitaire » et le fait de recâbler votre système immunitaire pour qu’il produise par réflexe des toxines qui s’accumulent partout où le sang circule dans votre corps.

C’est la protéine spike, produite par les cellules pénétrées par les vaccins, qui a été identifiée comme le « coupable » à l’origine des terribles incidents de coagulation du sang, des saignements excessifs et des maladies auto-immunes. Les vaccins font passer des millions et des millions de ces protéines potentiellement mortelles dans la circulation sanguine des personnes vaccinées, ce qui augmente considérablement les chances qu’elles souffrent des maladies mortelles mentionnées dans la phrase précédente.

Posez-vous la question suivante : Savez-vous ce que vous mettez dans votre corps lorsque vous vous faites vacciner ? Voici comment le Dr Stephanie Seneff, docteur en médecine, a répondu à cette question :

« Les vaccins Covid-19 sont des instructions pour que votre corps fabrique une protéine toxique qui finira par se concentrer dans votre rate, d’où seront envoyées des instructions de protéines de type prion, conduisant à des maladies neurodégénératives » ~ Interview avec le Dr Stephanie Seneff, Ph.D., Mercola.com

Le fait est qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Comme l’a dit un scientifique : « C’est un détournement bienveillant du système immunitaire ». Vous voyez la différence ?

La plupart des gens pensent qu’ils prennent un médicament qui va aider leur corps à combattre le virus. C’est faux. C’est une reprogrammation du système immunitaire. Les cellules produisent maintenant une protéine spike qu’elles ne produisaient pas auparavant. En théorie, cette protéine déclenche une réponse immunitaire qui prépare le système à combattre une future infection. Mais ce n’est que de la théorie.

Personne ne sait vraiment ce qui va se passer car les vaccins sont expérimentaux et les essais cliniques ne sont pas terminés, de sorte que les effets à long terme restent totalement inconnus. Donc, quand nous disons que tout cela est une affaire de merde, nous n’exagérons pas. Il s’agit d’une procédure à haut risque et il n’y a aucune garantie. Voici un extrait d’un article intitulé « 57 scientifiques de haut niveau… exigent l’arrêt immédiat de toutes les vaccinations » :

« Les vaccins contre d’autres coronavirus n’ont jamais été approuvés pour les humains, et les données générées lors du développement des vaccins contre le coronavirus… montrent qu’ils peuvent aggraver la maladie du COVID-19 par le biais d’une augmentation des anticorps dépendants (ADE)… L’augmentation de la maladie induite par le vaccin chez les animaux vaccinés contre le SRAS-CoV… est connue pour se produire après une provocation virale, et a été attribuée aux complexes immuns… qui augmentent… l’inflammation …

Le rôle récemment identifié de la protéine spike dans l’induction des dommages endothéliaux caractéristiques du COVID-19, même en l’absence d’infection, est extrêmement pertinent étant donné que la plupart des vaccins autorisés induisent la production de la glycoprotéine spike chez les receveurs. Compte tenu du taux élevé de survenue d’effets indésirables, et du large éventail de types d’effets indésirables qui ont été rapportés à ce jour, ainsi que du potentiel de renforcement de la maladie induite par le vaccin …

La glycoprotéine spike seule provoque des dommages endothéliaux et de l’hypertension in vitro et in vivo chez le hamster syrien en régulant à la baisse l’enzyme 2 de conversion de l’angiotensine (ACE2) et en altérant la fonction mitochondriale. Bien que ces résultats doivent être confirmés chez l’homme, les implications de cette découverte sont stupéfiantes, car tous les vaccins autorisés en cas d’urgence sont basés sur la délivrance ou l’induction de la synthèse de glycoprotéines spike.

Dans le cas des vaccins à ARNm et des vaccins à vecteur adénoviral, aucune étude n’a examiné la durée de la production de protéines spike chez l’homme après la vaccination. En vertu du principe de précaution, il est parcimonieux de considérer que la synthèse de la protéine spike induite par le vaccin pourrait provoquer des signes cliniques de COVID-19 sévères et être comptabilisée à tort comme de nouveaux cas d’infections par le SRAS-CoV-2. Si tel est le cas, les véritables effets indésirables de la stratégie de vaccination mondiale actuelle pourraient ne jamais être reconnus, à moins que des études n’examinent spécifiquement cette question.

Il existe déjà des preuves non causales d’une augmentation temporaire ou durable des décès dus au COVID-19 suite à la vaccination dans certains pays et, à la lumière de la pathogénicité de la protéine spike, ces décès doivent être étudiés en profondeur pour déterminer s’ils sont liés à la vaccination… » ~ « 57 scientifiques de haut niveau… exigent l’arrêt immédiat de toutes les vaccinations », en-volve.com

Bon, décomposons tout cela en anglais simple.

1 – Les vaccins contre d’autres coronavirus n’ont jamais été approuvés parce qu’ils ont aggravé la maladie, principalement parce qu’ils ont créé des conditions dans lesquelles le système immunitaire a attaqué ses propres vaisseaux sanguins et organes vitaux. (ADE)

2 – La protéine spike peut faire des ravages sur les vaisseaux sanguins et les organes vitaux même s’il n’y a pas de preuve d’infection virale. Ainsi, l’injection aux personnes de vaccins qui forcent les cellules à produire des protéines spike présente de graves risques pour leur santé.

3 – Les effets indésirables des vaccins sont si semblables aux symptômes du Covid, qu’ils pourraient être « comptés à tort comme de nouveaux cas de Covid ». En d’autres termes, les médias et Fauci pourraient rendre les « variants » responsables de décès qui devraient être attribués aux vaccins.

4 – Personne n’a la moindre idée de la durée pendant laquelle les protéines spike resteront dans la paroi des vaisseaux sanguins (aucune étude n’a examiné la durée de la production de protéines spike chez l’homme après la vaccination) ou dans d’autres parties du corps. De même, personne ne sait à quel point les effets à long terme seront mortels ou destructeurs.

Voici d’autres informations tirées d’un article de Conservative Woman :

« Il est de plus en plus évident que les vaccins contre le Covid-19 peuvent aggraver la maladie chez certains sujets. Le danger survient lorsqu’une personne vaccinée rencontre le véritable virus. Les anticorps développés à la suite du vaccin peuvent finir par renforcer la maladie au lieu de protéger contre l’infection.

Les précédentes mises en garde contre cet effet potentiellement mortel, connu sous le nom de « renforcement dépendant des anticorps » (ADE), ont été minimisées ou considérées comme théoriques par les fabricants. Ce phénomène a été observé avec des vaccins contre d’autres virus, mais il est considéré comme très rare.

Cependant, après avoir examiné les preuves publiées concernant cet effet, deux experts américains ont conclu qu’il n’était « ni théorique ni irréfutable ». Recevoir le vaccin pourrait faire passer un sujet d’une personne souffrant d’une maladie bénigne à une personne souffrant d’une maladie grave, d’une morbidité durable ou même de la mort ». ~ « Comment le vaccin peut aggraver le Covid », Conservative Woman

Bien sûr, les virologues professionnels savaient que l’ADE était une possibilité avant même le lancement de la campagne de vaccination, mais ils ont été mis sur la liste noire des médias mainstream, censurés sur les médias sociaux et retirés de Twitter. C’est pourquoi si peu de gens ont entendu parler de ce phénomène. Beaucoup de gens ne savent même pas qu’il existe.

Cela ne vous semble-t-il pas étrange ? N’est-ce pas quelque chose dont vous auriez dû être informé avant d’accepter de vous faire vacciner ? Nous ne voulons pas croire que notre gouvernement autoriserait sciemment des programmes qui pourraient conduire à notre souffrance ou à notre mort. Mais comment expliquer autrement ce qui se passe ? D’autres informations :

« … un groupe international de médecins et de scientifiques a publié un appel aux gouvernements, aux régulateurs et aux développeurs de vaccins du monde entier pour qu’ils arrêtent les programmes de vaccination de masse jusqu’à ce que les problèmes de sécurité, en particulier les ADE, soient résolus. Ils affirment qu’étant donné le taux élevé d’effets indésirables, il est nécessaire de mieux comprendre les avantages et les risques, en particulier dans les groupes de la communauté qui ont été exclus de la plupart des essais cliniques. Il s’agissait notamment des personnes âgées et des personnes ayant déjà été exposées au SRAS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19.

L’exclusion de ces dernières, selon le groupe, est particulièrement malheureuse « car elle a empêché l’obtention d’informations extrêmement pertinentes concernant l’ADE post-vaccinale chez les personnes qui ont déjà des anticorps anti-SARS-CoV-2 ». En l’absence d’une surveillance attentive, les cas d’ADE ou de pathologie immunitaire similaire causés par le vaccin seraient impossibles à distinguer des Covid-19 graves » ~ « Comment le vaccin peut aggraver le Covid », Conservative Woman

Avez-vous compris la dernière partie : « les cas d’ADE ou de pathologie immunitaire similaire causés par le vaccin seraient impossibles à distinguer des cas graves de Covid-19 » ?

C’est le génie (maléfique) du vaccin Covid, c’est-à-dire que lorsque les gens commenceront à mourir, leurs décès seront attribués aux « variants » du Covid plutôt qu’au vaccin. Pourquoi ?

Parce que les symptômes sont presque identiques. Comme l’a montré une étude récente du Salk Institute, le Covid est avant tout une maladie vasculaire. En d’autres termes, c’est l’action qui se déroule dans la circulation sanguine (inflammation, ADE, caillots sanguins et saignements) qui tue les gens, et non le virus respiratoire.

Malheureusement, la substance contenue dans les vaccins pénètre dans les cellules de la paroi des vaisseaux sanguins, produisant des protéines spike similaires à celles générées par le Covid. Les protéines spike attirent les plaquettes qui provoquent des caillots sanguins, ou elles entraînent des hémorragies (une fois que les plaquettes sont épuisées) ou elles créent des déchets qui sont attaqués par des lymphocytes tueurs qui endommagent les vaisseaux sanguins et les organes. Hémorragie, caillots sanguins ou maladie auto-immune, toutes ces affections sont possibles après une vaccination, voire même très probables.

Jusqu’à présent, personne dans le camp pro-Vaxx n’a reconnu les dangers potentiels des ADE. Comment cela se fait-il ? Pourquoi Fauci est-il resté silencieux sur une question d’une importance aussi flagrante ? D’autres informations :

« Il pourrait en être de même pour les dommages causés par une toxine, la protéine dite « spike », dont la production est déclenchée dans les cellules de notre corps par le vaccin. Cette protéine est une caractéristique unique et dangereuse du virus, et l’objectif du vaccin est d’alerter le système immunitaire afin de bloquer l’infection.

Mais aucune étude n’a examiné combien de temps la toxine continue d’être produite chez nous après la vaccination, affirment les médecins. Le vaccin lui-même peut être à l’origine des symptômes contre lesquels il est censé protéger, symptômes qui sont alors diagnostiqués à tort comme des cas d’infection « fortuits ». Si c’est le cas, les véritables effets indésirables de la stratégie de vaccination mondiale actuelle pourraient ne jamais être reconnus, à moins que des études n’examinent spécifiquement cette question » ~ « Comment le vaccin peut aggraver le Covid », Conservative Woman

Vous voyez ? Comme nous l’avons dit, les décès causés par le vaccin vont être attribués au Covid, ce qui signifie que les médias vont continuer à promouvoir leur stupide théorie des « variants », même si la vérité leur saute aux yeux. Il n’est pas nécessaire d’avoir une boule de cristal pour comprendre comment ce jeu de dupes va se dérouler. Des dizaines de personnes vont mourir, mais les fabricants de vaccins et leurs alliés échapperont à toute responsabilité en détournant l’attention sur la chimère des variants.

C’est une stratégie intelligente et elle semble déjà fonctionner. On a constaté un pic de décès dans presque tous les pays qui ont lancé une campagne de vaccination de masse, mais personne n’a rejeté la faute là où elle doit l’être : sur les vaccins eux-mêmes. Qui aurait cru que tuer pouvait être si facile ?

La question que nous devrions tous nous poser est donc la suivante : Les auteurs de l’opération Covid savaient-ils que les vaccins étaient dangereux avant le lancement de la campagne ?

Oui, ils le savaient, ils devaient le savoir. Mais ils se sont tout de même précipités. Ils veulent vacciner le monde quel qu’en soit le coût en termes de vies perdues. Voici d’autres extraits du UK Column « désormais censuré » :

« Il existe des preuves accablantes que la protéine spike du SRAS-CoV-2 (qui est également produite synthétiquement par les vaccins Covid) est un élément central des mécanismes de morbidité et de mortalité du SRAS-CoV-2, et constitue donc également un risque du vaccin. En ce qui concerne la coagulation, ce risque est plus important si vous recevez un vaccin.

Les données démontrent clairement que la dernière chose à faire serait de fabriquer un vaccin qui produise une protéine spike. Comme la littérature l’a clairement montré, cela causerait des dommages importants, notamment des caillots cérébraux et la mort. Et cette littérature, pour la plupart, était disponible avant la diffusion des vaccins covid au public » ~ « Coagulation et Science des vaccins covid » ~ Dr Mike Williams, UK Column

Des « preuves accablantes » ?

Oui, et pourtant la campagne de vaccination va de l’avant alors même que la montagne de preuves continue de croître. Comment expliquez-vous cela ? D’autres informations :

« … Les études d’autopsie n’ont pas encore trouvé de preuves claires d’une invasion virale destructrice dans le cerveau des patients, ce qui pousse les chercheurs à envisager d’autres explications de la façon dont le SRAS-CoV-2 provoque des symptômes neurologiques… Si ce n’est pas une infection virale, qu’est-ce qui pourrait causer des lésions aux organes distants associées au COVID-19 ?

Le coupable le plus probable qui a été identifié est la protéine spike du COVID-19 libérée par l’enveloppe externe du virus dans la circulation. Les recherches citées ci-dessous ont montré que la protéine spike virale est capable d’initier une cascade d’événements qui déclenchent des lésions d’organes distants chez les patients atteints de COVID-19.

Ce qui est inquiétant, c’est que plusieurs études ont montré que les protéines spike ont à elles seules la capacité de provoquer des lésions étendues dans tout l’organisme, sans aucune preuve de la présence d’un virus » ~ « La protéine spike des vaccins Moderna et Pfizer pourrait-elle provoquer des caillots sanguins, une inflammation cérébrale et des crises cardiaques ? », Children’s Health Defense

Vous voyez le tableau ?

En d’autres termes, les chercheurs savent depuis longtemps que ces types de protéines provoquent des problèmes de coagulation, de saignement et d’auto-immunité, qui peuvent tous entraîner la mort. Allez-vous me dire que les scientifiques qui ont créé ces vaccins et les responsables de cette campagne, ne connaissaient pas les risques encourus ?

C’est absurde. Ce n’est tout simplement pas crédible. Ils devaient savoir, et même s’ils ne le savaient pas, ils le savent maintenant. Alors, pourquoi ne font-ils rien pour arrêter leur campagne ou informer les candidats à la vaccination des dangers encourus ? Jusqu’à présent, ils n’ont même pas mis d’étiquette d’avertissement sur le côté de l’aiguille. Ils n’ont rien fait ; rien.

Appelleriez-vous cela le mal ?

Oui, tout comme le fait de refuser des médicaments vitaux au milieu d’une pandémie est diabolique. Il n’y a tout simplement pas d’autre terme pour cela. Le mal est le mal. Regardez ce dernier extrait d’une lettre adressée par les Doctors for Covid Ethics à l’Agence européenne des médicaments (EMA) :

« Nos préoccupations découlent de multiples sources de preuves, notamment le fait que la « protéine spike » du SRAS-CoV-2 n’est pas une protéine d’arrimage passive, mais que sa production est susceptible d’initier la coagulation sanguine par de multiples mécanismes… CSVT, la thrombose veineuse cérébrale, est toujours une condition potentiellement mortelle qui exige une attention médicale immédiate. Le nombre de cas que vous avez admis s’être produit peut ne représenter que le sommet d’un énorme iceberg…

Étant donné qu’il existe une explication mécaniquement plausible pour ces effets indésirables thromboemboliques, à savoir que les produits à base de gènes incitent les cellules humaines à fabriquer une protéine spike potentiellement pro-thrombotique, l’hypothèse raisonnée et responsable doit maintenant être que cela peut être un effet de classe. En d’autres termes, les dangers doivent être écartés pour tous les vaccins à base de gènes autorisés en urgence, et pas seulement pour le produit AZ » ~ « Lettre ouverte à l’EMA de Doctors for Covid Ethics », Doctors for Covid Ethics

Et voilà, plusieurs articles de trois journaux affirmant chacun que la protéine spike générée par les vaccins crée une myriade de problèmes. Et nous ne faisons qu’effleurer la surface sur ce sujet ; il existe beaucoup plus de recherches disponibles si vous savez où chercher. Mais nous nous arrêterons ici car nous pensons avoir montré que les patrons de la vaccination de masse connaissent les risques mais ont choisi de les dissimuler au public.

Mais pourquoi ? Et pourquoi font-ils maintenant pression pour vacciner des enfants dont le risque de mourir du Covid est nul, mais dont le risque d’effets indésirables de la vaccination est important ?

C’est parce qu’il y a quelque chose d’autre qui se passe ici. Ce que nous voyons, c’est la mise en œuvre d’un programme stratégique plus large dont la vaccination de masse est une partie essentielle. Ce que cela signifie pour l’humanité, nous ne le savons pas vraiment. Mais nous sommes à peu près sûrs que si les gens n’enlèvent pas la boue de leurs yeux et ne comprennent pas rapidement ce qui se passe, nous allons nous retrouver dans une situation très difficile.


Mike Whitney, The Unz Review, le 1er juin 2021

Traduit par Réseau International

Rappels :

Pourquoi cette obsession de la “vaccination” ?

Leur “vaccination” n’a rien à voir avec notre santé

Tuer l’économie ou la population en surnombre ?

« On a hâte de commencer à vacciner pour éliminer nos personnes vulnérables » (ministre de la Santé du Québec)

Le temps de Cerise

PLANDEMIE – Gates, Soros, Rockefeller, Buffet, Bezos : l’idéologie néo-malthusienne des élites globalistes

Après le confinement : un programme mondial de vaccination contre le coronavirus

Coronavirus – Ils veulent vous imposer un vaccin, vous pucer et vous contrôler

La “pandémie du coronavirus”, une opération mondialiste au service d’objectifs macabres

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Il se passe des choses étranges et diaboliques avec cette “vaccination” à laquelle ils tiennent tant…

  1. Matterhorn dit :

    👍

  2. Michel dit :

    L’exécution du plan est bien « En Marche ! »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

    « (1) Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature.  »

    Il serait temps que les peuples se réveillent !

  3. zorba44 dit :

    Nous savons …mais la plupart des gens ne veulent pas savoir.

    Lorsqu’un contributeur à ce blog écrit que dans son village les gens déclarent se faire « vacciner » car bientôt cela sera obligatoire, les bras en tombent.

    Morts en sursis consentants …Avec ceux-ci la protéine spike a de beaux jours devant elle !

    Jean LENOIR

  4. e dit :

    Il y a déjà des endroits en Asie du Sud-Est et en Europe où l’on prépare le terrain pour une vaccination obligatoire.

    Obligatoire ! Cela signifie que quelqu’un vous épingle au sol et vous plante une aiguille.

    C’est dire à quel point les parties prenantes veulent la vaccination » ~ Interview de 16 minutes avec le Dr Peter McCullough, Mercola.com

    sauf que ce n’est pas un vaccin mais une arme biologique

    14 malades et 7 morts après avoir reçu l’un des vaccins expérimentaux ARNm

    https://guyboulianne.com/2021/06/05/communaute-religieuse-des-fils-de-marie-immaculee-14-malades-et-7-morts-apres-avoir-recu-lun-des-vaccins-experimentaux-arnm/

    un vaccin n’utilise pas de protéine ou de morceau de virus activé
    mais l’injection génique du Nouvel Ordre Mondial, utilise une protéine non seulement active mais mortel
    donc ce n’est pas un vaccin, mais une arme biologique qu’on impose à la population qui transforme chacune des cellules du corps humaine en usine à fabriquer des protéines spike mortelles
    « la « spike » protéine du SRAS-CoV-2 répliquée par l’ARNm ou des vecteurs viraux des pseudo-vaccins est mortifère »
    https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/

    Philippe Merle perds son fils de 41 ans après que celui ci ait pris le vaccin Astrazeneca
    https://lemediaen442.fr/temoignage-de-philippe-merle-apres-la-mort-de-son-fils-des-la-premiere-injection-dastrazeneca/

    un étudiant nantais en médecine de 24 ans meurt suite au vaccin Astrazeneca
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vaccin-astrazeneca-le-deces-suspect-dun-jeune-interne-au-chu-de-nantes_4344617.html

    Un technicien en électronique italien détecte un signal magnétique qui émet depuis le bras qui a été « vacciné ». Mais qu’est-ce qu’ils ont mis dans ces « vaxc!ns »?

    twitter.com/AntoineSadowski/status/1402399679665541121
    http://stoplinky28.blogg.org/confirme-magnetisme-dans-le-bras-apres-injection-a207943566

    Il y a aussi cette vidéo
    https://davidicke.com/2021/06/08/exposed-magnetism-intentionally-added-to-vaccine-to-force-mrna-through-entire-body/
    et ici http://stoplinky28.blogg.org/search?q=magn%C3%A9tisme

  5. DD dit :

    «  C’est parce qu’il y a quelque chose d’autre qui se passe ici. Ce que nous voyons, c’est la mise en œuvre d’un programme stratégique plus large dont la vaccination de masse est une partie essentielle. »
    Les opérations de conditionnement et de manipulation sont anciennes et visent en premier lieu les bons élèves et les premiers de la classe qu’elles produisent. Ceux-ci sont récompensés (renforcement positif diraient les behavioristes) et deviennent au final les plus obéissants, les plus soumis à une hiérarchie et à un système dont ils assurent, plus tard, l’encadrement et, bien entendu, la reproduction (relire ici Pierre Bourdieu si nécessaire). Le darwinisme social, tel qu’il est pratiqué dans nos contrées, est une histoire chadockienne en quelque sorte.
    Ces premiers de cordée réputés pour leur soumission aveugle n’ont pas eu la possibilité d’exercer leur créativité, de cultiver ni leur bon sens ni leur libre-arbitre et encore moins leur sens critique. Que dire de leur intuition et de leur indépendance d’esprit ? Ils souffrent tous des mêmes maux : l’égotisme, le mimétisme et le psittacisme.
    Serions-nous donc gouvernés par les plus médiocres, asservis par l’argent, l’avoir et le pouvoir ?
    Quoi qu’il en soit, si Fauci, Gates et toutes les marionnettes qu’on montre dans les médias tombent, tant mieux mais d’autres idiots utiles, psychopathes dénués d’humanité, sont sur les rangs et prêts à prendre le relai et à occuper les chaises libérées.

    Et si cette injection n’était pas un traitement médical et n’avait pas grand chose à voir avec la santé ? Et si son objectif était l’identification et la géolocalisation ? Ne serait-ce pas pour cette raison que le déploiement de la 5G soit concomitant à « la pandémie » et concerne lui aussi la planète entière ? Que disait Gates à propos de cette « ID 2020 »? Et « nos » sénateurs, qu’ont-ils imaginé pour pousser encore davantage à l’injection ? Bienvenue à Gattaca… ou pas…
    Cette vidéo d’un hacker russe, si ce n’est pas un fake, apporte peut-être un élément de réponse.
    Et je ne fais pas mention de l’agenda 2030 et de ses ODD (objectifs de développement durable), de la politique climatique (et non environnementale) et du Great New Deal, ni de la 4ème Revolution industrielle et du Great Reset… mais tout est dans tout.

    https://halturnerradioshow.com/index.php/en/news-page/world/claim-vaccinated-people-are-being-tracked-in-real-time-via-5g-cellular-and-all-that-data-can-be-hacked-into-to-track-you?fbclid=IwAR1gXg6PRGBpx0wX7hDFJBHJv9TdELb4d623-aXvhv_jSmVJuv50hTl6f84

  6. lez dit :

    Voici la conclusion de l’article du Dr Williams cité dans cet article :  » En termes simples, il existe des preuves accablantes que la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 (qui est également produite synthétiquement par les vaccins Covid) est un élément central des mécanismes de morbidité et de mortalité du SRAS-CoV-2, et est donc également un risque du vaccin. En ce qui concerne la coagulation, ce risque est plus grand si vous recevez un vaccin.
    Les données démontrent clairement que la dernière chose que vous voudriez faire est de fabriquer un vaccin qui produit une protéine de pointe. Comme la littérature l’a clairement montré, cela causerait des dommages importants, y compris des caillots cérébraux et la mort. Et cette littérature, pour la plupart, était disponible avant la sortie des vaccins Covid au public.
     »
    la dernière phrase est tout simplement effrayante

  7. Gigi dit :

    Contrôle total sur les corps et les âmes et dépopulation, c’est leur programme effectivement.

  8. Lambert dit :

    Bonjour, n’ayant pas les compétences, je ne dirais rien sur la partie scientifique, mais sur le reste, j’ai beaucoup cherché…. En effet, tous les pays qui ont beaucoup vacciné, c’est une hécatombe, Israël le 7 mars a commencé à dépassé le nombre de décès par rapport à avant le vaccin, L’Angleterre doit être à plus de 50% de décès, et le top, la Mongolie, qui avait 2 décès et 1200 cas avant ce 21 février, qui malgré ça à vacciné en masse… Maintenant plus de 300 décès et 60000 cas… Pourquoi ? Pour arriver à 500-700 millions d’êtres humains….. Cherchez, le rapport meadows 1972, cette planète est limitée, et 2020 sera la charnière… Pourquoi n’avoir rien fait en 1972 ? Cherchez Salvatore Allende, discours Onu 1972, les multinationales ont pris le contrôle des états…..

  9. clavreul dit :

    Selon que vous serez puissant ou misérable…

    Gifle contre Emmanuel Macron : l’agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
    https://www.lefigaro.fr/faits-divers/emmanuel-macron-gifle-l-auteur-presume-de-l-agression-a-demande-a-etre-juge-immediatement-20210610

    jaho.jpeg (1648×2336)

  10. henri dit :

    Il y aurait probablement bien plus d’une gifle à distribuer …..

    • C’est clair…

      Comme disait ma mémé = y’a des coups de pieds au cul qui se perdent !

      Rappelez-vous Sarkozy qui lançait un « ben casse-toi alors pauv’con » à un gonze qu’il avait touché et qui lui avait lancé = Ah non me touche pas toi, tu me salis…

      @OD = Particulièrement d’accord avec votre intitulé !

      Je vais me servir de quelques phrases chocs de cet excellent article pour rédiger une lettre-réponse-type à renvoyer au Médecin Conseil National = Dominique Martin nommé en décembre 2020 et qui envoie des mailing pour nous inviter à se faire injecter !

      Si nous nous levons en masse pour faire la nique à l’injection génique-nique-nique nous avons une chance de leur mettre dans l’occulte…

      JBL

  11. Alan.144 dit :

    « Histoire d’un Allemand — Souvenirs (1914-1933) », de Sebastian Haffner ou quand l’histoire se répète… à l’échelle mondiale
    M.K. Scarlett – Sott.net – mer., 09 juin 2021 14:22 UTC

     » Publié aux Éditions Actes Sud en 2002, l’ouvrage de Sebastian Haffner (de son vrai nom Raimund Pretzel), Histoire d’un allemand, Souvenirs, 1914-1933 — et dont le titre original Defying Hitler en dit plus que son homologue français — constitue une chronique offrant une vue saisissante sur la façon dont les gens lambdas — que ce soit dans les mémoires d’Haffner ou aujourd’hui — deviennent corrompus jusqu’au cœur et comment les décisions qu’ils prennent individuellement jour après jour ont des ramifications qui vont bien au-delà de leur choix de « se plier à la décision du plus grand nombre », pour le meilleur, pensent-ils.


    Nazisme Hitler © AFP Un discours de Hitler lors d’un rassemblement nazi en 1939.

     » Sebastian Raffner écrit :
    « L’âme collective et l’âme enfantine réagissent de façon fort semblable. Les idées avec lesquelles on nourrit et ébranle les masses sont puériles à n’y pas croire. Pour devenir une force historique qui mette les masses en mouvement, une idée doit être simplifiée jusqu’à devenir accessible à l’entendement d’un enfant. »

     » Nous offrons à nos lecteurs une plongée dans ce témoignage incomparable — et saisissant d’actualité — de la montée en puissance du totalitarisme nazi. À la lecture de ce qui suit, il est impossible de ne pas faire le lien, jusque dans les moindres détails de notre vie quotidienne, avec les événements qui ont aujourd’hui cours dans le monde. En conséquence, toute ressemblance avec la période actuelle animée par la montée d’un totalitarisme globalisé n’est pas fortuite.

     » … Il constitue également un témoignage exemplaire sur les étapes successives par lesquelles une société peut être amenée aux pires crimes, les méthodes et les stratégies par lesquelles des criminels au pouvoir gagnent chaque jour du terrain et effacent peu à peu toute possibilité de résistance et de contestation, les effets progressifs d’une certaine accoutumance aux logiques de ségrégation et d’exclusion, la rapidité, enfin, avec laquelle toute une société et une civilisation sûre de ses valeurs peu s’effondrer, victime de la barbarie.

    Article Complet :
    https://fr.sott.net/article/37376-Histoire-d-un-Allemand-Souvenirs-1914-1933-de-Sebastian-Haffner-ou-quand-l-histoire-se-repete-a-l-echelle-mondiale

  12. Marc dit :

    Cette façon d’avoir écarté tous les traitements curatifs qui semblaient efficaces et n’accorder que la priorité au vaccin est plus que suspecte !…..Le Système n’a pu être efficace à persuader le « bon peuple » qu’en prenant en main les médias mainstream qui, suivant le modèle de propagande de feu Goebbels c’est à dire en répétant tous les jours matin midi et soir qu’il n’y avait pas de traitement efficace et que la seule solution était les pseudo vaccins !!!

    • DD dit :

      Si l’existence de traitements avait été reconnue, il n’aurait pas été possible de distribuer les injections qui, justement parce que les traitements ne sont pas admis, ont pu bénéficier de l’autorisation « provisoire » de mise sur le marché alors même que les poisons sont encore en phase d’essai.

  13. Eric83 dit :

    En reliant cet article à la vidéo de P. Guillemant, les injections géniques à ArnM – celles inoculées actuellement ou les futurs rappels – contiendraient-ils le traceur numérique indispensable au projet totalitariste en cours de contrôle absolu des peuples ?
    P. Guillemant nous exhorte à refuser le traçage numérique mais si il a été inoculé, c’est déjà trop tard pour les vaccinés.

  14. Sherlok holmes dit :

    À diffuser ce soir en édition spéciale sur tous les jt. Ça va casser la barraque.
    Tu crois?

  15. Ping : Il se passe des choses étranges et diabo...

  16. t dit :

    dès le moment en 2016 où l’OMS a dit que le glyphosate n’est pas cancérigène https://www.lci.fr/sante/round-up-loms-declasse-le-glyphosate-comme-cancerigene-improbable-1510800.html, l’OMS a perdu toute crédibilité à mes yeux et a montré son allégeance aux lobbys
    j’étais super étonné de voir les peuples obéir aveuglément dès le début à une OMS pro Monsanto via leurs gouvernements qui propagent les pesticides de Monsanto de l’OMS

    et les pesticides causent des problèmes respiratoires

    Cliquer pour accéder à flyer-pesticides-un-probleme-de-sante-publique-a4.pdf

    Un vigneron bio poursuivi par le gouvernement français pour avoir refusé d’utiliser des pesticides
    https://www.bioaddict.fr/article/refus-des-pesticides-un-autre-vigneron-bio-poursuivi-par-la-justice-a4965p1.html

    comme quoi la santé a toujours été le cadet du souci des gouvernements

    s’ils pouvaient mettre autant de zèle à chasser et interdire les multinationales des pesticides qu’à faire leur dictature nazitaire….

    Mais bon, on sait bien qu’ils laisseront toujours les trucs qui sont mauvais pour la santé, puisque le but n’a jamais été la santé…

    Monsanto et de nombreux gouvernements sont accusés par plusieurs associations d’avoir dissimulé et falsifié les résultats d’études épidémiologiques qui montreraient la toxicité de la dioxine
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Monsanto

  17. e dit :

    . Définition de la maladie causée par l’ADE (renforcement dépendant des anticorps):

    « En général, les anticorps spécifiques des virus sont considérés comme antiviraux et jouent un rôle important dans le contrôle des infections virales de plusieurs façons. Cependant, dans certains cas, la présence d’anticorps spécifiques peut être bénéfique pour le virus (donc néfaste pour le corps humain). Cette activité est connue sous le nom de « renforcement dépendant des anticorps » (ADE) de l’infection virale.

    L’ADE de l’infection virale est un phénomène dans lequel les anticorps spécifiques du virus favorisent l’entrée du virus, et dans certains cas la réplication du virus, dans les monocytes/macrophages et les cellules granulocytaires par interaction avec les récepteurs Fc et/ou du complément.

    Ce phénomène a été signalé in vitro et in vivo pour des virus représentant de nombreuses familles et de nombreux genres d’importance pour la santé publique et la médecine vétérinaire. Ces virus partagent certaines caractéristiques communes telles que la réplication préférentielle dans les macrophages, la capacité à établir la persistance et la diversité antigénique. Pour certains virus, l’ADE de l’infection est devenue une grande préoccupation pour le contrôle de la maladie par la vaccination. »

    en 1960, Le VRS est une maladie des voies respiratoires supérieures très similaire à celle causée par les coronavirus. À l’époque, ils avaient décidé de sauter les essais sur les animaux et de passer directement aux essais sur les humains.

    « Ils l’ont testé sur environ 35 enfants, je crois, et la même chose s’est produite », a déclaré Kennedy. « Les enfants ont développé une réponse anticorps championne – robuste, durable. Tout semblait parfait [mais] lorsque les enfants ont été exposés au virus sauvage, ils sont tous tombés malades. Deux d’entre eux sont morts. Ils ont abandonné le vaccin VRS. C’était un grand embarras pour la FDA et le NIH. »
    http://stateofthenation.co/?p=61048

  18. Ping : Il se passe des choses étranges et diaboliques avec cette vaccination…

  19. Ping : FIL D'ACTU : Covid-19 et vaccins

  20. Laurent dit :

    Un point sur l’avancement de leur plan de vaccination de masse, à surveiller de près. Concernant les enfants de 12-17ans, le feu vert est donné pour le 15 juin mais certains centres de vaccination ont déjà commencé sur ordre de leur maire peu scrupuleux : dans la Drôme, à Saint Jean-en-Royans et Crest (maire : Hervé Mariton ex-ministre de Chirac) mais aussi à Garches.
    Un professeur du conseil scientifique demande sur Cnews d’affréter de nombreux vaccinobus à la rentrée pour se rendre dans les écoles afin de vacciner un maximum d’adolescents.

    Fischer, Mr Vaccin de l’Inserm, veut associer l’école au programme de vaccination en y ouvrant des vacations pour vacciner avec des médecins et infirmiers libéraux dans les établissements scolaires et universitaires. Blanquer s’y oppose relevant que la HAS n’ a pas fait une recommandation prioritaire de la vaccination des adolescents.
    https://www.midilibre.fr/2021/06/09/covid-19-les-ecoles-bientot-transformees-en-vaccinodromes-geants-pour-les-enfants-9595330.php
    https://www.bfmtv.com/sante/vaccination-des-ados-fischer-aimerait-que-l-ecole-participe-blanquer-plus-reserve_AN-202106070110.html
    Blachier réclame dans une tribune du JDD la vaccination obligatoire des personnes fragiles et des personnes âgées en faisant du chantage à la 4ème vague. Maintenant c’est l’académie de pharmacie qui réclame la vaccination obligatoire des soignants. Enfin ce jour, les médias de propagande hurlent tous d’une même voix sur le fait que les personnes se déplacent moins pour être vaccinées, la vaccination ayant atteint son plafond de verre et des places restant vacantes. Cherchent-ils à préparer le terrain à une vaccination obligatoire pour écouler les stocks?
    Enfin le comité consultatif national d’éthique regrette que l’annonce gouvernementale d’ouverture à la vaccination aux adolescents ait été faite avant que son avis n’ait été rendu alors que la vaccination des enfants pose une question principale d’éthique puisque ils ne sont pas concernés par les formes sévères du covid.
    https://www.ccne-ethique.fr/fr/actualites/enjeux-ethiques-relatifs-la-vaccination-contre-la-covid-19-des-enfants-et-des-adolescents
    L’Association Victimes Covid-19 France ( Di Vizio) a déposé le 3juin un recours à la cour de justice de l’UE contre l’autorisation de vaccination des enfants et adolescents. (requête motivée) https://association-victimes-coronavirus-france.org/download/action-devant-la-cour-de-justice-de-lunion-europeenne-contre-amm-vaccins-enfants-et-adolescents/
    Ce jour, sous pression de Jean Jacques Bourdin, le professeur Gilles Pialoux, chef du service maladies infectieuses de l’hôpital Tenon, déclare qu’on ne pourra se passer d’une obligation vaccinale: « On ne pourra pas se passer d’une obligation vaccinale. On est à 50 % du personnel médical vacciné. Ce n’est pas normal. Il y a aussi des métiers très exposés et je pense qu’on aura besoin d’une obligation vaccinale, peut-être aussi pour faire le plein des plus de 70 ans parce que là aussi, on est dans un effet plafond de verre. »

    « La campagne bat son plein, mais le gouvernement redoute un ralentissement dans les prochaines semaines. De nouvelles campagnes de communication vont être lancées. Et certains au sein de l’exécutif envisagent de rendre le vaccin obligatoire, hypothèse qu’avait écartée Emmanuel Macron…. »
    https://www.leparisien.fr/politique/vaccination-anti-covid-le-gouvernement-ne-veut-pas-perdre-le-rythme-11-06-2021-HHLTJLOMYJETZOVFIF4MXLZIMI.php
    On y vient, on y vient….

    • Danse dit :

      Merci pour cette revue de presse.
      J’ai relevé les informations positives qui montrent l’échec de la gigantesque pression à l’inoculation : seule « La campagne bat son plein », l’inoculation, quant à elle, est loin de battre son plein (contrairement à ce que viennent ressasser ici certains commentateurs), et ça énerve gravement les larbins des psychopathes :

      • « hurlent sur le fait que les personnes se déplacent moins pour être vaccinées, la VACCINATION AYANT ATTEINT SON PLAFOND DE VERRE »

      • « On est à 50 % du personnel médical vacciné. »

      • « La campagne bat son plein, mais le gouvernement REDOUTE UN RALENTISSEMENT dans les prochaines semaines. De nouvelles campagnes de communication vont être lancées. »

      Vive les Français !

      • Oui Danse, il se passe la même chose qu’en Israël et en Grande-Bretagne. Une fois que les naïfs, les opportunistes et les peureux ont été piqués, il ne se présente plus personne et une moitié de la population grosso modo reste NON INOCULEE.

        Le fameux plafond de verre…

        A partir de là on va pouvoir mesurer la capacité de résistance des Français aux pressions du pouvoir…

      • Danse dit :

        Olivier, gardons toujours à l’esprit que les chiffres des inoculations sont truqués, comme le sont ceux des élections et des sondages, et ceux du consentement de nos compatriotes à se faire inoculer.

        À ce fait s’ajoute un autre fait, signalé par le Dr. Louis Fouché et confirmé par un commentaire de Zohra ici : beaucoup de gens se font faire des vrais certificats de fausse vaccination par des médecins résistants qui résistent sans faire de vagues depuis longtemps pour ne pas se faire éliminer par la broyeuse.
        Je connaissais déjà des parents dont les enfants n’ont jamais été vaccinés de leur vie et qui ont pourtant toutes leurs vaccinations à jour sur leur carnet.

        De plus, une proportion de fioles, destinées à être inoculées à des personnes que la dictature veut préserver, contenaient du sérum physiologique à la place du poison et a été inoculée par erreur à la population normale.

        Donc aucun chiffre annoncé ne nous permettra de suivre la capacité de résistance des Français, mais le déchaînement des propagandistes ne cesse de nous parler de leur rage devant leur impuissance.
        Sur le terrain, je constate une montée de la prise de conscience et du rejet.

        Vive les Français !

      • Bien sûr que les chiffres officiels sont truqués, gonflés ou minorés suivant les cas… N’empêche que lorsque ces chiffres eux-mêmes font état d’un plafonnement des inoculés à 59% en Israël – pays présenté comme exemplaire en la matière -, on ne peut qu’y voir un très bon signe !

      • Danse dit :

        Exactement !

  21. xavib dit :

    Quand on voit le tableau suivant (origine Sénat) qui peut croire que cet arsenal de mesures hyper intrusives et liberticides sert à combattre un virus qui ne tue que des vieux ou très vieux à co-morbidité(s) avérée(s) ?

    Ces sénateurs repus sont des traîtres au peuple qui les a élus !

  22. r dit :

    la fin des essais cliniques de toutes les piqouzes c’est pour fin 2022 ou 2023
    http://stoplinky28.blogg.org/identite-numerique-il-se-passe-des-choses-bien-etranges-a207959928

    preuve que les gouvernements violent la loi Nuremberg à tous les étages en rendant la piqouze obligatoire

  23. francis Boulogne dit :

    un vaccin pour lequel la sécu se désengage et les responsables demandent l immunité juridique totale !!!???
    interdire un placebo utilisé depuis plus de 50 ans et un crime en temps de guerre c est la pendaison
    tant qu’il y aura assez de cons pour voter pour des voyous y aura pas de problème pour

    • Danse dit :

      Merci Alcide, cette vidéo est une pièce majeure non pas pour rire -parce que les auteurs espèrent de toutes leurs force se tromper-, mais pour diffuser à tous ceux qui risquent actuellement de se laisser inoculer par exemple « pour pouvoir aller au bled cet été », « parce que je suis au contact de public dans mon travail », ou « parce qu’il faut quand même faire confiance »…

      Je suis certaine, et je vous l’avais écrit l’année dernière, que même en cas d’inoculation manu militari, l’être Humain aura encore le pouvoir de neutraliser cette abjection.
      Ce qui me fait affirmer cette possibilité est, entre autres, mon expérience de sortie par la volonté pure des effets mortels de l’inoculation forcée de morphine en continu à l’hôpital alors j’étais retenue en otage par des « médecins ».

      Je pense que l’être Humain piégé par son désir de facilité va cette fois se retrouver forcé de renoncer à la pensée matérialiste s’il VEUT s’en sortir vivant, et que certains Humains vont faire enfin l’expérience de leur POUVOIR.

      Je le constate actuellement lors de mes contacts quotidiens, les gens me demandent mes coordonnées pour pouvoir me rappeler pour plus d’informations, et vous le savez : une fois que la CONSCIENCE est revenue à l’être Humain, il n’y a plus AUCUN RETOUR EN ARRIÈRE POSSIBLE.

  24. e dit :

    « Effets secondaires de la chimiothérapie Nombre peu élevé de cellules sanguines. La baisse du nombre de cellules sanguines est le résultat de la chimiothérapie… »
    https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/diagnosis-and-treatment/chemotherapy-and-other-drug-therapies/chemotherapy/side-effects-of-chemotherapy/?region=qc

    on drogue les vieux dans les Ehpad pour les forcer à se calmer quand ils veulent s’enfuir
    , or la chimiothérapie fait baisser les cellules sanguines qui sont chargés de transporter les nutriments , l’eau et l’oxygène à l’organisme, ainsi que le système immunitaire
    donc les vieux sont déshydratés, sous dénutris à cause de la chimio qu’on leur donne depuis toujours car on les emprisonne de force depuis toujours
    https://www.foodspring.fr/magazine/deshydratation

    source article de 2018 https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Ehpad-l-enfer-du-decor-le-calvaire-d-une-famille-1480364 (article à enregistrer avant censure)

    et bien sur ils font croire faussement que les vieux morts de déshydratation dans les Ehpad sont morts du covid pour les achever avec la piqouze mortelle
    https://www.cielvoile.fr/2021/05/canada-des-residents-de-maisons-de-retraites-morts-de-deshydratation-pas-du-covid-en-ontario.html

    Manque de personnel, manque de nourriture … : la face cachée des Ehpad français
    https://www.paris-normandie.fr/art/actualites/societe/manque-de-personnel-rationnement-de-nourriture–la-face-cachee-des-ehpad-CK14786884

    Ehpad : des repas pauvres en protéines et pas de vitamine C !
    « les plats composés sont fréquents. Moins chers, ils sont souvent très pauvres en protéines et déficitaires en nutriments de qualité.
    un établissement sur deux ne propose pas assez de fruits à ses résidents. cela demanderait du personnel disponible pour aider les personnes à les éplucher… Sans doute trop onéreux!
    dans 18% des établissements, les résidents ne sont pas pesés régulièrement alors qu’il s’agit d’une mesure aussi simple à mettre en oeuvre que capitale pour détecter les premiers signes d’une dénutrition. «
    https://www.notretemps.com/famille/actualites-famille/alimentation-dans-les-maisons-de-retraite,i81783

    Ehpad, nourriture dégueulasse sans nutrition
    Pour Frédéric Pommier, journaliste, il s’agit d’un « scandale d’État. C’est tout le pays qui est concerné par cette maltraitance institutionnelle. » Lui-même peut en témoigner. Sa grand-mère Suzanne, âgée de 95 ans, a été placée en EHPAD il y a quelques mois. Il raconte.
    « Même à des animaux, on ne donnerait pas des choses pareilles. »
    « La vie dans cet établissement est une vie qu’elle a trouvée terrible. » indique-t-il. Le premier soucis se situe au niveau de la nourriture : « Elle aimait manger et cuisiner. Là, elle s’est arrêtée de manger parce que ce n’était pas bon. Quand je l’avais au téléphone, elle me disait : « C’est infâme. C’est indigne. Même à des animaux, on ne donnerait pas des choses pareilles. ». »
    D’autre part, Frédéric Pommier raconte qu’elle « n’aimait pas la façon que certaines personnes avaient de lui parler. Certains lui disaient « petite mamie », d’autres lui demandaient de se comporter mieux, lui demandaient d’aller vite, d’aller toujours très vite. Elle s’est sentie humiliée, infantilisée, esseulée. » Finalement, « elle a eu l’impression que le personnel n’avait pas le temps de bien s’occuper d’elle. » conclut-il.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/senior/ehpad-ma-grand-mere-sest-sentie-humiliee-infantilisee-esseulee_2587800.html

    témoignage horrible d’un séjour en Ehpad en 2018
    (ce n’était pas que sous la fausse pandémie covid, que des Ehpad interdisent aux jeunes adultes de visiter leurs parents dans les Ehpad, pour pouvoir faire leur politique de maltraitance dépopulation contre les vieux avec le soutien des flics en toute impunité, la fausse pandémie covid n’était là que pour accélérer l’agenda de dépopulation avec la piqouze mortelle de protéine spike)
    Enfermée contre son gré dans une unité spécialisée d’un Ehpad de la région parisienne, une dame de 95 ans a vécu l’horreur. Mise sous tutelle, internée de force en psychiatrie, privée de soins ; sa fille raconte. Témoignage glaçant.
    Ma mère était âgée de 95 ans à l’époque des faits, et parfaitement autonome. Très rapidement, au bout de 24, 48 heures maximum, j’ai constaté un visage complètement tuméfié, des hématomes et de plaies au niveau des bras et des jambes. C’était ahurissant.
    Je m’en suis ouverte à la directrice qui n’a pas su quoi me dire. Le médecin coordonnateur m’a dit qu’elle était forcément tombée. On n’a jamais pu m’expliquer ce qui s’était réellement passé. Ma mère voulait absolument partir et nous suppliait de la sortir. C’était assez poignant, c’était un appel au secours. Dès lors, j’ai haussé le temps, en disant que j’avertirai qui de droit si je constatais de nouveau des hématomes, des griffures. Ça a été un casus belli immédiatement avec la direction, le médecin coordonnateur, le personnel. Les rapports se sont dégradés au fil des jours. Ma mère se dégradait physiquement très rapidement. On m’a dit qu’elle essayait de s’enfuir. Je rappelle que ma mère était un petit gabarit donc je la voyais mal escalader des fenêtres ou des grilles. Un jour, on m’a dit : « Si vous n’êtes pas contente, vous reprenez votre mère. Et j’ai répondu : “Mais avec une certaine joie ! Nous reprendrons notre mère.”
    Ehpad : l’enfer du décor, le calvaire d’une famille
    Paris Match | Publié le 15/03/2018 à 15h49 |Mis à jour le 15/03/2018 à 19h25
    Loan Ego (reportage, interview et vidéo)

    Enfermée contre son gré dans une unité spécialisée d’un Ehpad de la région parisienne, une dame de 95 ans a vécu l’horreur.
    Mise sous tutelle, internée de force en psychiatrie, privée de soins ;
    sa fille raconte. Témoignage glaçant.

    «J’ai trouvé une maison de retraite que j’ai choisie avec mes sœurs parce qu’elle était pourvue d’un très grand parc. Ma mère était âgée de 95 ans à l’époque des faits, et parfaitement autonome.

    Très rapidement, au bout de 24, 48 heures maximum, j’ai constaté un visage complètement tuméfié, des hématomes et de plaies au niveau des bras et des jambes. C’était ahurissant.

    Je m’en suis ouverte à la directrice qui n’a pas su quoi me dire. Le médecin coordonnateur m’a dit qu’elle était forcément tombée.

    On n’a jamais pu m’expliquer ce qui s’était réellement passé. Ma mère voulait absolument partir et nous suppliait de la sortir.

    C’était assez poignant, c’était un appel au secours.

    Dès lors, j’ai haussé le temps, en disant que j’avertirai qui de droit si je constatais de nouveau des hématomes, des griffures. Ça a été un casus belli immédiatement avec la direction, le médecin coordonnateur, le personnel.

    Les rapports se sont dégradés au fil des jours. Ma mère se dégradait physiquement très rapidement.

    On m’a dit qu’elle essayait de s’enfuir. Je rappelle que ma mère était un petit gabarit donc je la voyais mal escalader des fenêtres ou des grilles.

    Un jour, on m’a dit : « Si vous n’êtes pas contente, vous reprenez votre mère. Et j’ai répondu : “Mais avec une certaine joie ! Nous reprendrons notre mère.”

    A lire :Ehpad “Certains résidents préféraient mourir”

    Une prison médicalisée

    Au bout de quelques jours d’Ehpad, j’ai été appelée : on m’a dit que notre mère souffrait d’Alzheimer sévère et qu’il fallait la mettre en UHR (Unité d’hébergement renforcée).

    C’est-à-dire une unité au sein des Ehpad où l’on met les personnes âgées qui se rebellent, qui se rebiffent, qui n’acceptent pas de ne pas être respectées, à qui on met des couches alors qu’elles ne sont absolument pas incontinentes.

    A qui on impose une toilette, ce qui est un outrage pour des patients tout à fait autonomes de se faire laver par une jeune femme ou un jeune homme.

    Quand vous avez 95 ans et qu’on vient vous faire votre toilette intime, c’est vécu comme un viol.

    […] L’UHR est un endroit fermé. Fermé par des codes et des clés.

    C’est l’équivalent d’une prison, médicalisée mais d’une prison. […]

    Ils n’ont pas le droit de sortir dehors, il n’y a pas de fenêtre.

    Ils ont un bon nombre de médicaments destinés à les soumettre chimiquement. ( et ces médicaments causent la désydratation, qui peuvent causer la mort)

    Ils dépérissent très rapidement. Nous avons saisi l’ARS, nous n’avons eu aucune réponse. L’établissement explique que, dans quelques temps, ils pourront revenir avec les autres une fois qu’ils seront calmés. Nous avons eu beaucoup de menaces, de suivi par des policiers à chaque fois que nous emmenions notre mère pour des soins dentaires, la promener ou l’emmener au restaurant. Pour avoir la vie qu’elle avait auparavant.

    Mise sous tutelle, la descente aux enfers

    Puisqu’il y avait rupture de contrat, nous avions décidé de récupérer notre mère pour la mettre dans un autre établissement. Ça été fastidieux ; j’en ai trouvé deux […] Le 13 juillet, il y a eu une demande de protection en urgence. A notre plus grande surprise, puisque nous devions sortir notre mère [de l’Ehpad].

    Il y a eu une mesure du juge, en urgence, et on nous a interdit de la sortir.

    Il y a eu une demande de tutelle, alors nous avons vu défiler un bon nombre de médecins psychiatres qui ont l’examen facile, rapide.

    Une tutrice a été nommée, et là, ça a été la descente aux enfers.

    La famille n’a plus de droits, vous devenez une ombre.

    Votre aînée vous supplie de la sortir et vous ne pouvez pas.

    Elle est sous tutelle mais c’est toute la famille qui est sous tutelle.

    Nous étions surveillés par le personnel, tous nos faits et gestes étaient notés sur des cahiers.

    Nous étions des pestiférés, le caniveau de la société. (là on était en 2018, et ils se comportaient déjà que comme dans la fausse pandémie covid)

    Une personne âgée, toute frêle, traînée par terre

    A la suite d’un courrier que nous avions fait à l’Agence régionale de santé (ARS), il y a eu un contrôle fugace. Les résidents ont eu droit à des fruits, à des yaourts, à un peu plus de nourriture et à de la viande, notamment. Ça a été fugace, une semaine et puis après, terminé. (quand il y a des controles, ils font la comédie et met de la vitamine C pendant une semaine, quand le controle inspecteur est terminé, c’est la merdasse sans vitamines comme avant pour les vieux)

    Je m’étais également émue de la distribution de neuroleptiques et de tranquillisants qui étaient distribués par un personnel qui me semblait non compétent pour vérifier la posologie et la bonne prise du médicament ou s’ils étaient compatibles avec l’état de santé des résidents. Je me suis également étonnée qu’une personne âgée, toute frêle, qui ne voulait pas rentrer dans sa chambre, puisse être traînée par terre, jusqu’à sa chambre.

    C’est de la maltraitance. […] Le fait d’être dans un univers concentrationnaire participe à leur dégradation physique et mentale puisqu’ils vont côtoyer des personnes qui ont des pathologies psychiatriques, et de vivre nuit et jour dans les cris, dans l’agressivité, la pathologie, c’est extrêmement difficile.

    https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Ehpad-l-enfer-du-decor-le-calvaire-d-une-famille-1480364 (article à enregistrer avant censure)

  25. Ping : Een verslag uit Syrië, zonder poco bril | Golfbrekers

  26. e dit :

    un article du Quotidien médecin montre que les médecins piqouzeurs sont pour la réduction de population et le Figaro essaye d’utiliser un sondage bidonné pour rendre le faux vaccin arme biologique obligatoire en cas de test faux positif bidon de variant dans votre quartier

    Dictature sanitaire en marche : Non au traçage, aux injections géniques et aux centres de rétention pseudo-sanitaires ! Il suffit de dire NON ! Ensemble !

    Leur faux vaccin une arme biologique

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/06/18/premier-cas-detude-post-mortem-dun-patient-vaccine-contre-le-covid-19-arn-viral-trouve-dans-chaque-organe-du-corps/

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/06/17/vaccinobide-belge-une-maison-de-retraite-decimee/

    https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/

    Cliquer pour accéder à dossier-pour-dire-non-a-linjection-transgenique-experimentale-jbl1960-juin-2021.pdf

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/nous-avons-fait-une-erreur-la-proteine-spike-est-elle-meme-toxique-et-dangereuse-pour

    https://resistance71.wordpress.com/2021/06/21/dictature-sanitaire-en-marche-non-au-tracage-aux-injections-geniques-et-aux-centres-de-retention-pseudo-sanitaires-il-suffit-de-dire-non-ensemble/

    preuve que les tests PCR sont bidons

    « Au-dessus de Ct 35, il devient impossible d’isoler une séquence complète du virus et de la mettre en culture !

    En France et dans la plupart des pays, on continue d’utiliser, même aujourd’hui, des Ct supérieurs à 35, voire 40 !

    La Société Française de Microbiologie (SFM) a émis un avis le 25 septembre 2020 dans lequel elle ne recommande pas de rendre les résultats en quantitatif, et elle recommande de rendre positif jusqu’à un Ct de 37 pour un seul gène [20] ! »

    https://resistance71.wordpress.com/2020/10/16/voix-de-la-raison-cov19-et-tests-rt-pcr-comprendre-le-comment-de-lenfumage-general-permettant-de-maintenir-un-etat-de-terreur-accepte-du-plus-grand-nombre-et-de-dire-non-a-la-dictature-sanitair/

    ils veulent rendre la vaccination obligatoire si dans votre quartier, un type a été faux positif asymptomatique d’un test bidon de variant
    voir le cas du quartier Bordeaux source commentaire t sous https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/05/22/jean-marie-bigard-tres-en-colere-contre-le-vaccin-bidouille-qui-ne-protege-de-rien-et-le-passeport-sanitaire-comparable-a-letoile-jaune/, où personne n’a été hospitalisé, tout le monde en bonne santé, mais comme personne n’a été piqouzé, ils ont inventé de faux tests positifs de variants asymptomatiques (or on sait que les asymptomatiques sont de faux malades donc tests bidons), mais ils ont utilisé le prétexte de tests bidons faux positifs de variants pour faire le chantage de la quarantaine à ceux qui refusent la piqouze ( 2 doses d’un coup pour les non vaccinés )

    selon cet article https://www.lanceurdalerte.info/2021/05/23/vaccination-en-anneau-vaccine-ou-enferme/, la vaccination en anneau à partir de 10 jours de retrotracing de contacts de faux positif de variant test bidon truqué contaminé à l’avance http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/14/38533480.html c’est
    (2 doses d’un coup pour les non vaccinés+ 1 troisième dose pour les piqouzés à 2 doses, 1 quatrième dose pour les piqouzés à 3 doses, etc… piqouzer tout le monde dès qu’un faux test positif de variant apparait )https://www.lanceurdalerte.info/2021/05/23/vaccination-en-anneau-vaccine-ou-enferme/

    le Figaro rapporte les ordres de Bill Gates à longueur de journée

    https://plus.lefigaro.fr/tag/bill-gates

    le Figaro pro faux vaccin essaye d’utiliser un sondage bidonné pour rendre le vaccin obligatoire

    source citation

    « Face au variant Delta, faut-il rendre la vaccination obligatoire ? »
    Oui 61,16% ; Non 38,84%
    50938 votants
    https://www.lefigaro.fr/sciences/face-au-variant-delta-faut-il-rendre-la-vaccination-obligatoire-20210627

    leurs sondages bidonnés électroniques pour créer une fausse démocratie et imposer leur génocide par la piqouze
    https://resistance71.wordpress.com/?s=prot%C3%A9ine+spike

    les médecins piqouzeurs n’ont qu’une chose en tête la dépopulation

    voilà l’article du journal Quotidien du Médecin qui le prouve

    https://www.lequotidiendumedecin.fr/courriers-des-lecteurs/rechauffement-climatique-trop-de-monde-sur-la-planete

    le Reich n’a jamais pris fin

    Pétain a donné tout pouvoir à Big Pharma à l’époque en supprimant le métier d’herboriste pour créer l’ordre des pharmaciens à la place https://www.lepoint.fr/societe/supprimee-sous-petain-la-profession-d-herboriste-s-organise-18-05-2014-1824859_23.php et faisant la création de l’ordre des médecinshttps://www.revue-internationale.com/2013/05/lordre-des-medecins-une-institution-nee-sous-le-regime-de-vichy/

    et personne n’a supprimé ses décrets depuis

    donc les acquis de la France de Vichy (ordre des médecins, ordre des pharmaciens, suppression du métier d’herboriste) a toujours persisté jusqu’à nos jours

    Big pharma à qui ils ont donné tout pouvoir en 1942 pour l’holocauste nazi et qui a toujours conservé son pouvoir jusqu’à maintenant afin de pouvoir recommencer leur holocauste nazi de Docteur Mengele (source lire le livre « les médecins maudits »https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_médecins_maudits)

    Témoin de l’holocauste, survivante du régime nazi, Vera Sherav nous avertis des dangers de ce que nous vivons actuellement avec ces vagues de tyrannie totalitaire, d’absurdité médicale, politique, économique et sociale qui se sont abattues sur les populations dans le monde entier.

    « Ce qui distingue l’holocauste de tous les autres génocides de masse est le rôle central joué par le système médical. L’ensemble du système à chaque étape du processus meurtrier a été approuvé par la médecine universitaire et professionnelle. Des médecins, institutions, sociétés médicales prestigieuses ont permis de légitimer les meurtres de masse des civils«

    https://www.lesbelgessereveillent.be/holocauste-mondial-entretien-de-vera-sharav-avec-r-fuellmich-avocat-allemand/

    maintenant on s’étonne que l’Académie de Médecine veut imposer de force faux vaccins mortifères qui ont déjà causé des morts…

    https://cv19.fr/2021/03/21/au-moins-7019-morts-suite-a-la-vaccination-covid-19/

    et ont l’immunité juridique en plus comme par hasard

    https://resistance71.wordpress.com/2021/05/30/lacademie-de-medecine-francaise-refuse-toute-responsabilite-dans-les-effets-nefastes-des-injections-geniques-anti-covid-en-violation-du-serment-dhippocrate-et-pousse-a-lobligation-vaccinale/

  27. maryline chatendeau dit :

    bonsoir je comprant pas pourquoi j’ai plus de courrier de votre part merci de me r&pondre

  28. Martin dit :

    Bien

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s